Vous êtes nombreux à être édifiés par les ressources de ce site et à nous le faire savoir : merci ! Vous désirez encourager ou même soutenir cette action d’édification parce que vous discernez son utilité. Il est possible de le faire par plusieurs moyens, et la prière est sans doute le plus important. Mais pas le seul. 

L’association LE SARMENT, (créée en 1996), est totalement indépendante de toute autre œuvre dénominationnelle ou de toute église. L’article 2 des statuts précise : «cette association a pour but : 1) de réaliser et d’éditer de la littérature d’édification chrétienne, à vendre ou à donner gratuitement, de créer et d’assurer l’entretien d’un ou de plusieurs sites internet correspondant à cet objet, sans limitation géographique ; 2) de propager la Bible et ses enseignements ; 3) de pourvoir aux frais engendrés par ces objets».

 

De 1996 à 2005, l’association LE SARMENT a édité un journal d’édification gratuit qui a été diffusé trimestriellement en France et vers plusieurs pays francophones. Plus de 50 000 journaux ont été imprimés, mis sous plis et expédiés, recevant un grand nombre d’encouragements et de témoignages.

En 2005, cette action a été transformée en deux axes nouveaux  : 1) ouverture d’un site internet qui regroupe les textes publiés, et qui met à disposition de nouvelles ressources spirituelles ; 2)  impression de brochures thématiques une fois par année.

L’ensemble de ces services sont gratuits, en dépit de tous les frais qu’ils engendrent, grâce aux soutiens reçus.

blog_sarment_resized-small

Si vous souhaitez faire un don à l’association LE SARMENT, vous pouvez le faire:

    • Par PayPal

  • au moyen d’un virement bancaire (coordonnées au bas de cette page).

Merci.

.

 

————————————————————————————————————————————–

Compte : Association LE SARMENT – RIB : Banque Laydernier – Code banque 10228 – Code agence 02848

N° compte 16902600200 – clé rib 20 – St Jorioz

IBAN FR76 1022 8028 4816 9026 0020 020   BIC : LAYFR2W

4 comments On Soutenir Le Sarment

  • Bonjour Jerome ,
    la paix soit avec toi , comment peut t’on recevoir des revues du sarment et les diffuser , merci
    Enric

  • Bonjour, je cherche le témoignage sur CD de Jean Delville en plusieurs exemplaires , une trentaine pour commencer afin de le distribuer…
    Merci de m’aider , cordialement
    Mr Balland Gérard,
    rue de l’eglise
    Yvoire 74140
    France

  • Bonjour Jérôme ! Que pensez-vous du sabbat de Dieu, le quatrième commandement ? Pensez vous que Dieu a changé Sa loi et transféré le jour de repos du 7eme jour de la semaine au 1er jour de la semaine ?
    Svp indiquez moi où dans les Écritures ce changement a t-il pris place.

    Agissons pour Dieu davantage encore selon Sa volonté et suivant Son plan, conscients du rachat de notre âme et remplis de l’espoir de notre foi en Jésus ressuscité qui officie pour nous dans le lieu très Saint du sanctuaire qui est au Ciel !

    Au plaisir d’échanger !

    Bien cordialement,

    Votre frère en Christ, Nino ELPITIYA.

    • Bonjour Nino
      Le sabbat est un sujet important, qui peut mobiliser l’attention de ceux et celles qui désirent obéir à la Parole de Dieu d’une manière intègre et entière, sans distinguer entre l’ancienne et la nouvelle alliance. Je retiens simplement que le mot sabbat n’est employé qu’une fois dans les Épîtres qui sont fondatrices de la doctrine néo-testamentaire chrétienne. Une preuve que si les apôtres n’en ont pas fait un point de doctrine (et encore moins un point essentiel), nous ne devrions pas lui donner non plus une importance primordiale. Et le seul passage qui parle du sabbat nous exhorte à nous détacher des formes d’attachement légalistes à la Parole de Dieu : « Que personne donc ne vous juge en ce qui concerne le manger ou le boire, ou à propos d’un jour de fête ou de nouvelle lune, ou de sabbat, qui sont une ombre des choses à venir ; mais le corps est du Christ. » (Colossiens 2. 17).
      Il y aurait beaucoup de choses à dire sur le sujet, à la fois pour défendre l’esprit du sabbat, mais aussi avertir contre une pratique religieuse du sabbat.
      Si le sujet était primordial, on peut penser que l’apôtre des gentils (des non-juifs) aurait posé cet enseignement d’une manière claire dans ses messages, ce qui n’est pas le cas. Je laisse le dernier mot au passage cité ici de l’épitre aux Colossiens.

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Site Footer