Vérités sur le coronavirus

Tout a été écrit en 2011 dans le « Plan National de Prévention et de lutte contre la pandémie grippale« . Et il est accessible au grand public :

«Le principe a été choisi de permettre à chacun de consulter librement le plan. Chaque citoyen peut découvrir sur quelles bases les autorités construisent leurs décisions et avoir ainsi une meilleure compréhension des choix ».

Il permet de prendre conscience que les autorités sanitaires du pays ont bien pris la mesure du risque existant, depuis longtemps, et modélisé un scénario qui est très proche de la réalité de ce que nous vivons aujourd’hui, comme chacun pourra le constater.

«L’apparition de virus grippaux pandémiques reste une préoccupation majeure. Rien ne permet, en effet, d’affirmer que la prochaine pandémie grippale aura le caractère relativement modéré de celle de 2009 (350 morts en France). Outre son impact sanitaire, une pandémie grippale peut provoquer une désorganisation du système de santé, mais aussi des perturbations importantes de la vie sociale et économique.»

C’est un coup dur pour les théories conspirationnistes. Parce que ce rapport ministériel anticipe tout simplement des phénomènes naturels inévitables, et leurs développements inexorables. Et le coronavirus, dans sa forme actuelle (et dans sa forme mutée d’ici quelques semaines ou mois), ne sera pas le dernier : il faut sans doute s’attendre, dans l’avenir plus ou moins proche, à d’autres apparitions spontanées de virus inconnus avec la fonte du Permafrost.

Les travaux qui ont produit ce plan de prévention et de lutte contre une pandémie grippale ont été pilotés par le secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN), avec le délégué interministériel à la lutte contre la grippe aviaire (DILGA), le ministère chargé de la santé, le ministère de l’intérieur et le service d’information du gouvernement (SIG). L’ensemble des départements ministériels a été associé.

1 comments On Vérités sur le coronavirus

  • « Quand le sage montre la Lune, l’insensé regarde le doigt »

    Aujourd’hui, tout le monde à le regard fixé sur le virus. Mais le problème n’est pas le virus, le problème c’est LA MORT.
    Les gens n’ont pas peur du virus (le doigt qui pointe la mort), ils ont peur de MOURIR.

    « Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c’est à dire le diable,
    et qu’il délivrât tous ceux qui, par CRAINTE DE LA MORT, étaient toute leur vie retenus dans la servitude. »
    Hébreux 2.14

    C’est le moment pour les chrétiens d’annoncer le vaccin : JESUS !

    Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui NE MEURE PAS, mais qu’il ait la vie éternelle.

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Site Footer