Grippe A : vaccination ou pas vaccination ?

À mesure que nous avançons vers le point critique de ce qu’on nous annonce, à savoir une pandémie sans précédent et une vaccination suspecte, les esprits s’échauffent. Certains nous expliquent que la vaccination contre le virus H1N1 est une action planifiée afin de détruire l’humanité, et d’autres, qu’on va en profiter pour nous injecter une micropuce (la marque de la bête) ou pire : un poison mortel. Un des derniers textes circulant sur le Net émane d’un pasteur allemand, John Matutis, qui aurait reçu une vision dans laquelle Dieu Lui-même explique pourquoi il ne faut pas accepter de vaccination : ce sont des démons qui seront injectés à ceux qui seront vaccinés.

Nous ne pouvons pas laisser ce phénomène sans réaction. Un grand nombre de courriels circulant actuellement empruntent, de près ou de loin, à l’influence grandissante du conspirationnisme. Cette vision consiste à soupçonner un complot mondial destiné à détruire l’humanité, et cette pandémie annoncée, ainsi que la vaccination du plus grand nombre, fournit une matière idéale aux personnes contaminées par le conspirationnisme.
À mesure que nous avançons dans l’actualité de la pandémie annoncée, une tension monte et cet article a pour but d’alerter les chrétiens particulièrement. Parce que le dernier texte » prophétique » circulant vient de faire entrer DIEU lui-même dans le débat. L’affaire est donc entrée dans un niveau de gravité qui mérite toute notre attention.

C’est sans doute le moment de rappeler une controverse qui a fait un certain bruit, il y a quelques années et qui va nous fournir une illustration historique utile. En 2003, une grande campagne de vaccination contre la polio avait été organisée en Afrique de l’Ouest, car on avait découvert dans plusieurs pays (1) de nouvelles souches du virus, qui se propageait à grande vitesse. La polio est une maladie terrible, surtout dans les régions du globe où les structures de santé sont insuffisantes. Je suis sûr que vous avez déjà compris la chute de cette histoire. En arrivant dans le nord du Nigéria, dans l’État de Kano, les vaccinations ont dû être interrompues à cause d’un bruit terrible qui circulait. Le chef du Conseil suprême de la charia de l’Etat en question, qui veillait à l’application de la loi islamique, a affirmé que les vaccins contre la polio fournis par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) contenaient des produits chimiques stérilisants et le virus VIH à l’origine du sida. M. Ahmed, dirigeant influent de cette région à large majorité islamique, a accusé les autorités américaines d’avoir délibérément contaminé les vaccins pour réduire la taille de la population musulmane dans le cadre de leur lutte contre le terrorisme. On trouvera les détails de cette histoire à cette adresse (2), et nous pouvons en raconter beaucoup d’autres, toutes extraites des pages les plus noires de l’obscurantisme. « Dieu » était là, à ce moment également, et de ce fait, il a été extrêmement difficile d’atteindre les objectifs de santé qui avaient été fixés, pour sauver des millions de vies. En Europe, nous avons tous été vaccinés contre la polio.

Depuis le premier vaccin contre la variole, mis au point par Edward Jenner en 1796, la controverse sur d’éventuels effets indésirables des vaccinations n’a jamais cessé.
Le propos de cet article n’est pas de défendre la vaccination, mais d’attirer notre attention sur des mécanismes séculaires, qui plongent leurs racines dans les peurs les plus profondes de la nature humaine.

La Bible dit que c’est dans le calme et la confiance que sera notre force (3). Et le texte d’Esaïe ajoute : « mais vous ne le voulez pas ». Certains chrétiens considèrent que c’est dans l’alarmisme et la peur que seront nos meilleures garanties. Lorsque la peur (antithèse de la foi, dans ce contexte) parvient à établir une tête de pont dans notre esprit, elle permet l’accès en nous à toute une cohorte d’esprits que nous serons bientôt dans l’impossibilité de contrôler et qui domineront en nous : anxiétés, angoisses établies, phobies, hypocondrie, qui préparent le terrain des coeurs aux ravages incendiaires des paniques sociales et des paranoïas « spirituelles ».

Dans cette mouvance actuelle, nous trouvons de plus en plus de chrétiens, et quelques « prophètes » de cette vision. Ils sont comme les dix espions qui avaient été envoyés explorer le pays promis par Dieu à son peuple. Ils ont trouvé des dangers mortels et des géants redoutables, et n’ont écouté que leurs peurs. Alors ils ont fait courir le bruit que la mort allait frapper ceux qui entreraient, tous ceux qui pensaient marcher par la foi dans la Parole du Dieu de Moïse. Ils ont découragé le peuple de Dieu, et ils ont fait fondre son coeur en semant doutes sur Dieu et peurs dans leur esprit. Ils ont détourné les regards du peuple de la Parole de Dieu parce que leurs propres yeux n’étaient plus sur Lui. Et nous connaissons tous la suite. Ce peuple est retourné en arrière, pour errer quarante années dans le désert. Quant aux dix espions qui ont alimenté la peur du peuple, ils sont morts d’une plaie immédiate (4).

Le mot d’ordre biblique pour nous n’est pas de savoir si nous devons nous faire vacciner ou pas, MAIS QUE NOUS NE DEVONS PAS AVOIR PEUR. Ne craignez pas (5) …
Grâce à l’amour de Dieu pour moi, et à toutes Ses promesses, je n’ai peur ni du virus, ni du vaccin, et à partir de cette assurance, mon esprit est libéré pour penser à autre chose. Ce n’est pas le cas de ceux qui nous abreuvent de pollutions qui troublent la foi. Ceux qui obscurcissent le propos de Dieu seront repris, parce qu’ils font le jeu de l’ennemi du peuple de Dieu.

Ce que nous vivons aujourd’hui est un test de foi, et un test prophétique, au travers duquel le Seigneur éprouve son peuple (6). Nous sommes les dépositaires de la Parole de Dieu et de sa vision pour le monde, car Il veut faire de nous, par Son Esprit, la lumière du monde. Ce test de foi actuel – face à ce qui relève bien davantage des bruits et des rumeurs que d’un danger véritable (voir les dernières pseudo-épidémies du SRAS et de la grippe aviaire) – révèlera ceux dont le coeur est ancré en Christ, et ceux qui sont ballottés à tous vents. Soyons inspirés par le Saint-Esprit de Dieu, pas par les peurs. Conservons notre équilibre dans la Parole de Dieu. Choisissons bien à quelle catégorie nous désirons appartenir. Un temps viendra où nous aurons à annoncer des choses très graves, et où l’enlèvement sera très proche (7). Si nos réseaux ont été précédemment saturés de nouvelles absurdes et que notre crédibilité ne s’est pas révélée d’un niveau plus fiable que celle du monde, notre sphère d’influence sera stérilisée. C’est la Vérité que nous avons pour ceinture, ce ne sont pas les bruits du monde.

Les moments de crises révèlent les choses cachées, derrière le vernis de notre religion. Possédons-nous une foi vivante, dans un Dieu vivant ? Ou nos cantiques et nos cultes ne sont-ils que des plantes sans racines ? Est-ce que je crois vraiment ce que je crois ?

Ces questions ne sont pas un appel à un positionnement irréaliste, ou excessif, mais un simple rappel que le Seigneur est vivant, et que je suis son enfant. Il sait de quoi j’ai besoin (8), et Il a promis d’être avec ceux qui Le cherchent. Il s’est engagé à ce que Ses brebis aient LA VIE en abondance (9) et ceux qui nous annoncent le contraire sont des menteurs. Ils nous prophétisent la contagion de la peste qui avance en plein jour, alors que la Parole Vivante de Dieu me promet qu’elle ne m’atteindra pas (10) si je place ma confiance en Lui. Ce que je crains, c’est ce qui m’arrive.

Les tribulations, les épreuves et les persécutions nous ont été prophétisées depuis longtemps par les Écritures, nous ne les découvrons pas dans les journaux télévisés : nous savons qu’elles arrivent sur le monde tout entier. Plaçons notre confiance en Dieu, combattons le bon combat, celui de la foi, de garder la foi. Ne colportons pas de bruits, mais transmettons des choses sûres, éprouvées, véritables et éternelles.
Ces péripéties ne sont que les répétitions de ce qui se mettra en place dans un futur proche : profitons-en pour exercer notre foi, nous tenir fermement à Sa Parole. Nous sommes les enfants de la lumière (11), et nous sommes appelés à incarner une ASSURANCE céleste et non un trouble terrestre. « NE CRAIGNEZ PAS LEURS CRAINTES » (1 Pierre 3/14).

Dans un temps de confusion et de mensonge, l’ennemi cherche à déstabiliser en faisant souffler des vents de panique, et il parviendra malheureusement à faire tomber certains arbres. Soyons fermes et enracinés dans la foi (12), parce que Ses promesses sont certaines : et si Dieu est avec nous, qui sera contre nous ? (Romains 8:31)

1 Jean 4:1
Bien-aimés, ne croyez pas tout esprit, mais éprouvez les esprits [pour voir] s’ils sont de Dieu, car beaucoup de faux prophètes sont sortis dans le monde.

—————————————————————————————
(1) le Ghana, le Togo, le Bénin, le Burkina Faso, le Tchad, la République centrafricaine et le Cameroun
(2) http://www.un.org/french/ecosocdev/geninfo/afrec/newrelfr/poliofr.htm
(3) Ésaïe 30:15 « Car ainsi dit le Seigneur, l’Eternel, le Saint d’Israël: C’est en revenant et en vous tenant en repos que vous serez sauvés; dans la tranquillité et dans la confiance sera votre force. Mais vous ne le voulez pas ».
(4) Nombres 13 et 14
(5) Matthieu 10:28 « Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent pas tuer l’âme; mais craignez plutôt celui qui peut détruire et l’âme et le corps, dans la géhenne ».
(6) Deutéronome 13:1 à 3
(7) 2 Rois 2:3 « Et les fils des prophètes qui étaient à Béthel sortirent vers Elisée, et lui dirent: Sais-tu qu’aujourd’hui l’Eternel va enlever ton maître d’au-dessus de ta tête? Et il dit: Je le sais, moi aussi; taisez-vous ».
(8) Matthieu 6:8 « Ne leur ressemblez donc pas, car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant que vous le lui demandiez ».
(9) Jean 10:10 « Le voleur ne vient que pour voler, et tuer, et détruire: moi, je suis venu afin qu’elles aient la vie, et qu’elles l’aient en abondance ».
(10) Psaume 91
(11) 1 Thessaloniciens 5:5 « car vous êtes tous des fils de la lumière et des fils du jour; nous ne sommes pas de la nuit ni des ténèbres ».
(12) Colossiens 2:7 « marchez en lui, enracinés et édifiés en lui, et affermis dans la foi, selon que vous avez été enseignés, abondant en elle avec des actions de grâces ».

1 comments On Grippe A : vaccination ou pas vaccination ?

  • Amen !

    Par contre ce qui me titille un peu est lorsque vous dites : « Les moments de crises révèlent les choses cachées, derrière le vernis de notre religion. »
    En tant que chrétiens (véritable), nous ne faisons pas partie d’une religion (invention de l’Homme), Dieu fait chair pour nous, n’est pas venu nous donner une RELIGION, mais il est venu pour nous donner accès au salut de par sons sacrifice à la croix.

    Merci pour ces articles, à Dieu soit rendu TOUTE la gloire (car TOUT lui appartient).

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Site Footer