le jeûne biblique (ch. 11 à 14-fin)

CHAPITRE 11

Liberté glorieuse !

 

Le jeûne et la prière apporteront une liberté glorieuse pour prier dans l’Esprit et la foi, pour croire en Dieu et en chacune des 34 000 promesses qu’il nous a léguées dans sa sainte Parole.

Si vous commencez une chaîne de jeûne et prière dans votre congrégation, Dieu commencera à guérir les malades et à sauver des âmes, parce qu’il est écrit «À peine en travail, Sion a enfanté ses fils !» (Esaïe 66/8). Le jeûne avec la prière augmentera votre fardeau pour le salut des âmes. Chaque homme de Dieu qui réalise de grandes campagnes de salut et de guérison divine a jeûné au moins deux ou trois semaines. Certains d’entre eux ne mangent rien durant tout le temps de la croisade pour le salut des âmes.

 

Le jeûne avec la prière sert de feu purificateur et brûle toutes les mauvaises pensées, la critique, l’envie, la haine, permettant que vous soyez plein d’amour et de compassion pour les âmes perdues. L’Esprit Saint vous aidera à aimer chaque personne malgré ses faiblesses, ses croyances, ou ce qu’on dit ou ne dit pas contre vous. L’Esprit Saint vous donne le désir de pardonner à tous et d’aimer même vos ennemis. Par la prière et le jeûne, l’Esprit Saint renouvelle votre esprit et vous révèle la Parole de Dieu d’une manière que vous n’auriez jamais pu imaginer. Étant continuellement rempli du Saint-Esprit et guidé par lui, vous verrez plus clairement que tous ceux qui aiment Jésus et qui sont lavés dans son sang, sont membres de son Corps qui  est l’Église, et que ce Corps a une seule et unique Tête, le Seigneur Jésus-Christ lui-même. Il vous donnera un amour sans préjugé pour chaque membre de son Corps, peu importe sa nationalité, sa race ou sa condition sociale.

 

Quand une personne se livre volontairement au jeûne et à la prière avec l’unique but de contempler le visage du Seigneur Jésus, l’Esprit Saint le transformera de gloire en gloire, de lumière en lumière, de révélation en révélation, de victoire en victoire, jusqu’à l’image même de Jésus.

 

CHAPITRE 12

Le jeûne à travers l’Histoire de l’Église

 

Chaque grand leader chrétien qui fit avancer sa génération avec la puissance de Dieu pratiquait le jeûne. Le premier rayon de lumière pour une véritable réforme spirituelle qui apparut pour disperser les ténèbres de la nuit spirituelle à l’époque de l’obscurantisme, arriva au 16è siècle avec la prédication de Savonarole à Florence, en Italie. Le résultat obtenu par ce fameux prédicateur fut qu’à l’époque, presque toute la ville de florence se convertit à Christ. Ce grand prédicateur jeûnait continuellement. Les historiens affirment qu’il avait beaucoup de difficultés à rester debout en chaire, tant il était faible par manque d’alimentation. Son mouvement spirituel devint tellement dangereux pour le papisme que les autorités de l’église le trahirent et finalement le brûlèrent sur un bûcher sur la place même de la ville où beaucoup de ses puissants sermons furent prononcés.

 

Tandis que les flammes consumaient son corps, Dieu préparait l’Allemagne pour la naissance de la grande Réforme dirigée par Martin Luther. On dit que ce fidèle et courageux chrétien jeûnait constamment. Considérez les résultats : les formidables transformations spirituelles et religieuses qui eurent lieu en Europe grâce à la fidélité et aux efforts de cet homme. Des milliers de personnes furent délivrées de la superstition et de  l’esclavage du papisme vers la connaissance et l’expérience de la nouvelle naissance. Dans les années suivantes, cela se répandit comme une traînée de poudre dans les région coloniales d’amérique. Le jeûne prit une part importante dans ce grand réveil.

 

Jean Calvin à Genève jeûna constamment et vécut pour voir la conversion de presque toute la ville, en réponse à ses prières. On dit qu’il n’existait pas un seul foyer dans cette ville dans lequel il n’y avaiat pas au moins une personne qui priait.

 

John Knox en Écosse jeûna et attendit dans la présence de Dieu, jusqu’à ce que le trône soit ôté à Marie, car elle était ennemie des chrétiens. Elle fut envoyée en exil en Angleterre et finalement fut exécutée. De nombreux leaders de la Réforme en Angleterre devinrent martyrs à cause de leurs convictions profondes. Ils pratiquèrent le jeûne aussi fidèlement que a prière. AU nombre de ceux-ci figuraient : Latimer, Ridley et Cranmer qui furent martyrs à cause de leur fidélité inébranlable à la Parole de Dieu.

 

John Wesley attacha une grande importance à cet exercice spirituel, jeûnant deux fois par semaine tout au long de sa vie. Il disait que cesser de jeûner toutes les semaines, comme il en avait coutume, serait pareil que blasphémer. Voyez à quel point le mouvement spirituel que l’Esprit Saint manifesta par l’intermédiaire de son instrument fut merveilleux ! Les Méthodistes primitifs suivirent fidèlement son exemple et pratiquèrent le jeûne comme une partie intégrante de leur vie. L’histoire de l’Église rapporte les réveils spirituels victorieux qui caractérisèrent leurs prédications partout où ils s’étendaient. De plus, ceux qui constituèrent les groupes naissants de Sainteté, jeûnèrent aussi régulièrement. La vie sanctifiée incluait toujours une période de jeûne chaque semaine.

 

Jonathan Edwards de Nouvelle Angleterre commença un réveil spiritueld e grande portée. On dit qu’il jeûnan et pria au point de devenir si faible qu’il ne pouvait rester debout longtemps à prêcher. Mais voyez de quelle façon merveilleuse Dieu se manifesta à travers lui !

 

Charles Finney fut un croyant infatiguable pour cet exercice spirituel tellement béni par Dieu. Il déclara que lorsqu’il sentait une diminution du merveilleux pouvoir de l’Esprit Saint dans sa vie, il jeûnait trois jours et trois nuits, de sorte qu’il était toujours à nouveau rempli, ce qui fit que des milliers d’hommes d’affaires, de marchands, de femmes de la haute société aussi bien que des centaines de milliers de personnes furent profondément convaincues de leurs péchés et se livrèrent au Sauveur de leur âme. Finney croyait fermement au jeûne biblique comme à l’un des moyens les plus efficaces pour libérer la puissance glorieuse de Dieu.

 

CHAPITRE 13

Qui doit jeûner ?

 

Chaque chrétien doit jeûner en harmonie avec la Parole de Dieu. Personne n’est trop vieux pour jeûner et prier : « …Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser. Elle était fort avancée en âge, et elle avait vécu sept ans avec son mari depuis sa virginité. Restée veuve, et âgée de quatre vingt-quatre ans, elle ne quittait pas le temple, et elle servait Dieu nuit et jour dans le jeûne et dans la prière» (Luc 2/37). Il n’est pas nécessaire de comprendre tous les détails d’une vérité spirituelle pour obéir à Dieu en cette vérité. Je ne comprend pas tout ce qui concerne la prière, mais je prie et reçois les bénéfices spirituels promis dans la Parole de Dieu. Je ne prétend pas non plus comprendre tout ce qui concerne le jeûne avec la prière, mais je jeûne et je prie, et le résultat est que je reçois les bénéfices physiques et spirituels d’Esaïe 58. L’apôtre Paul fait la distinction entre souffrir de la faim (souffrir pour Jésus à cause d’un manque d’alimentation) et le jeûne (2 Cor. 11/27). L’un des principaux objectifs pour lesquels chaque chrétien doit jeûner est de recevoir la foi pour croire que Dieu accomplit ses promesses.

 

CHAPITRE 14

Conclusion

 

Jésus dit : «Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge chaque jour de sa croix, et qu’il me suive. Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi, la sauvera» (Luc 9/23). Ceci est un appel très clair à faire mourir les désirs charnels, pour que le Christ puisse vivre sa vie en nous. Si vous alimentez votre vieille nature, elle se développera et dominera votre vie. Si vous faites mourir par l’Esprit les désirs charnels et alimentez votre esprit avec la Parole vivifiante de Dieu, vous vivrez. Jeûner est un exercice spirituel qui fait mourir votre vieille nature et rend possible que Jésus vive sa vie en nous. L’apôtre Paul dit : «Mais je traite durement mon corps, et je le tiens assujetti, de peur d’être moi-même rejeté, après avoir prêché aux autres» (1 Cor. 9/27). L’une des manières par laquelle Paul traita durement son corps et l’assuettit fut en jeûnant et en priant, en multipliant les jeûnes (2 Cor. 11/27). Pouvez-vous dire avec lui : «Je me réjouis maintenant dans mes souffrances pour vous; et ce qui manque aux souffrances de Christ, je l’achève en ma chair, pour son Corps qui est l’Église» (Col. 1/24) ?

 

La lourde charge de Paul au premier siècle est mille fois plus grande en ce 20è siècle. Dieu cherche aujourd’hui des hommes et des femmes qui empêcheront la marée de l’athéisme, de spiritisme, de matérialisme, de drogues, d’alcool et de fausses doctrines. Pourrez-vous rendre compte de votre témoignage à cette génération lorsque vous serez devant Son Trône, et dire : «je n’ai pas honte ?»

 

Vous pouvez commencer par le jeûne et la prière, en examinant votre cœur. Vous pouvez appeler les armées de Dieu par la parole et l’action, et crier : «Publiez un jeûne, une convocation solennelle ! Assemblez les vieillards, tous les habitants du pays, dans la maison de l’Éternel votre Dieu, et criez à l’Éternel ! Ah ! Quel jour ! Car le jour de l’Éternel est proche : il vient comme un ravage du Tout-Puissant» (Joël 1/14).

Vous ne devez pas rester immobile en voyant votre foyer, vos enfants et votre nation détruits par l’ennemi. Dieu a la réponse : «Si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies, je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays» (2 Chroniques 7/14).

 

Jésus-Christ est le même, hier, aujourd’hui, et éternellement (Hébreux 13/8).

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Site Footer