Ils ne se doutèrent de rien !

Dans une de ses prophéties sur la fin des temps, Jésus explique qu’il en sera comme au temps de Noé : « Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul. Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l’avènement du Fils de l’homme. Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ; et ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que le déluge vînt et les emportât tous : il en sera de même à l’avènement du Fils de l’homme » Matthieu 24 :36-39.

La fin survient dans un contexte sûr

Cette parole prophétique majeure du Seigneur ne nous donne pas de repère temporel, mais nous fournit un indicateur précieux : « ils ne se doutèrent de rien ». Et je pense qu’on peut appliquer ce marqueur à notre époque troublée s’il en est, et agitée par cette crise sanitaire mondiale.  On pourrait la paraphraser de la manière suivante : « c’est au moment où tout semble normal, où tout va bien, que survient la fin », ce qui est confirmé par Paul dans sa lettre aux Thessaloniciens : « Car vous savez bien vous-mêmes que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit. Quand les hommes diront : Paix et sûreté ! alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l’enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n’échapperont point. Mais vous, frères, vous n’êtes pas dans les ténèbres, pour que ce jour vous surprenne comme un voleur » 1 Thessaloniciens 5 :2-4.

Le discernement abusé par le visible

 Aujourd’hui le monde est troublé, agité et angoissé, et beaucoup, même parmi les non-croyants, imaginent être entrés dans l’Apocalypse : la contrainte sanitaire de la vaccination, seule issue pour prendre la contagion de vitesse, est assimilée à la marque de la Bête et à l’entrée dans le monde distopique du Big Brother de Georges Orwell. Voire pire. Parmi les gens qui professent être des chrétiens, on est partagé ; mais il suffit de publier certaines prises de position, comme celle de l’AMCR, pour prendre des volées de bois vert. Et ce sont les plus « spirituels » qui sont les plus violents.

 « Ils ne se doutèrent de rien » : cette parole a la puissance, si on le veut bien, de déraciner des raisonnements alarmistes basés sur le visible et qui nourrissent un discernement parasité par l’émotionnel. Toute eschatologie conditionnée par le visible devient dévoyée, comme c’était le cas par exemple au passage de l’an 2000, ou à l’occasion de toute crise. 

Dans un contexte de « Paix et sûreté », il faut une révélation bien moins accessible, bien plus profonde du plan divin, pour sentir la proximité du retour du Seigneur et surtout s’y préparer. Et je ne parle pas d’ingurgiter des connaissances, mais de mettre en pratique les enseignements qui nous posent les plus grands problèmes personnels. 

Le piège d’une compréhension charnelle

L’eschatologie (l’interprétation de la fin) enflammée par la crise n’est pas une compréhension par l’esprit, mais par la chair. Dans une sphère où la peur est appelée sagesse, l’égoïsme est appelé prudence et où le soupçonnisme est appelé discernement. Donnons à la Parole de Dieu autorité sur nos pensées.

Dans la révélation eschatologique de Jésus et de Paul, les prodiges et les miracles mensongers qui accompagnent la venue de l’antichrist (2 Thes. 2:9) s’inscrivent dans le cadre d’un âge de paix et de sûreté. Et c’est dans un temps de facilité comme celui-ci (et non de persécution) que l’amour spirituel du plus grand nombre achèvera de se refroidir (Mat. 24 :12), au point de faire quasiment disparaître la vraie foi au moment du retour du fils de l’Homme (Luc 18 :8). Et ce processus s’installe sur une longue période, qui a bien sûr commencé, et dans laquelle s’inscrivent des parenthèses de crises de plus en plus intenses.

Et vous, quelle est votre eschatologie ?

8 comments On Ils ne se doutèrent de rien !

  • Bonjour Jérome,

    Mon eschatologie à moi est de vivre chaque jour que Dieu me donne comme si c’était le dernier. C’est d’autant plus réaliste, étant retraité depuis peu. C’est la seule période de ma vie où j’en connaissais précisément le début mais pas la fin, que Dieu seul connaît.

    Depuis que Christ s’est révélé à moi, j’attends ce jour en m’efforçant de demeurer en Lui par la foi en Sa Parole, car Il est ma justification, ma sanctification, mon salut.

    Que je sois jeune ou vieux, d’une église ou d’une autre, vacciné ou pas vacciné, la Vérité m’a affranchi de ma propre vie.

    Cette foi que je garde, plus précieuse que l’or fin, me protège d’être condamné par ce que j’approuve ou pas, car tout ce qui ne découle pas d’elle est pour moi un péché. (Romains 14: 22 – 23).

    Amicalement Gérard Rochet

  • « Donnons à la parole de Dieu autorité sur nos pensées « …AMEN
    Je ne tenais pas spécialement à reposter un commentaire suite aux échanges sur la vaccination. Et puis ce matin, en allant tranquillement au boulot, il m’est revenu avec force l’épisode au Moïse envoie les 12 princes pour espionner la terre promise. Vous connaissez bien l’histoire certainement. Des 12 ayant en tête les mêmes promesses de Dieu, les mêmes paroles données à Moïse, seul 2 vont tenir ferme dans leur foi. Je trouve que cet épisode qui eut des conséquences terribles nous amène à dépasser le débat pour au contre la vaccination. Ce qui est en jeu est beaucoup plus profond. Ai-je encore la foi que Dieu garde ses enfants même au temps de la contagion selon ses nombreuses promesses ? Il ne s’agit aucunement de nier le danger ou la nature de l’ennemi mais seulement, comme Josué et Caleb, de s’en tenir fermement et avec foi à ce que Dieu a dit. Non pas à ce que peuvent dire des hommes bien instruits mais seulement à ce que la Parole déclare.
    J’imagine comment Josué et Caleb ont du en recevoir plein la tête : » et vous, les hyper-spi, arrêtez un instant de jouer aux héros de la foi, revenez sur terre, soyez réalistes, car Dieu nous a peut être fait des promesses mais sommes nous si sûr d’être protégé, sommes nous réellement en sécurité. Il vaut mieux capituler devant le danger potentiel….le Seigneur comprendra et ne saurait nous en vouloir, il nous aime tant.  »
    Et tout le peuple se laissa séduire par ce discours plein de bon sens pour finalement….périr dans le désert.
    Le grand drame consiste à remettre en question les promesses de Dieu .Je ne crois pas du tout que dans toute ce chapitre covid et vaccination nous laissions la Parole de Dieu dominer sur nos pensées mais que substituons Cette Parole pleine de promesses glorieuses par nos propres vues et raisonnements .
    Oui mais bien des frères et soeurs ont été touchés. Et depuis quand l’expérience et certains événements doivent ils remettre en question ce que Dieu a promis à ses enfants. Si vous ne croyez plus au Psaume 91 je vous propose de l’enlever de vos Bibles.
    Frères et soeurs, l’heure est grave pour cette raison en particulier. Seuls 2 hommes ont tenu fermes dans leur foi et n’ont pas accepté de remettre en question ce que Dieu avait promis.
    Souvenez-vous : « qu’il t’en soit fait selon ta foi ». Si nous ne croyons plus ce que Dieu promet concernant la protection de ses enfants alors nous serons à la merci effectivement de tous les dangers réels présents dans ce monde.
    Et pour ce qui est de l’eschatologie je veux juste rappeler cette parole adressée aux Thessaloniciens : « Mais vous, frères,vous n’êtes pas dans les ténèbres, pour que ce jour vous surprenne comme un voleur ; vous êtes tous des enfants de la lumière et des enfants du jour » 1 Thess.5:4

    • Cher Jean-Louis,
      Merci pour le partage de ta vision. Figure toi que j’avais préparé hier un commentaire (dans le fil de l’article sur la déclaration des médecins chrétiens romands) construit sur le même passage biblique que toi, les 12 espions de Canaan, et qui parvenait à la conclusion inverse de la tienne. Extraordinaire. Grâce à ton post, j’ai compris que nous étions en train de vivre quelque chose de grave et je vais partager là-dessus, mais avant de te répondre, j’ai besoin de comprendre quelque chose qui n’est pas clair pour moi, et qui concerne ton interprétation des évènements. Est-ce que tu peux dire de manière synthétique ce que tu crois, depuis ton poste d’observation ? J’ai compris que tu es opposé au vaccin, mais je ne sais pas si tu es opposé seulement au vaccin ARN ou à tous les vaccins anti-covid. Je ne sais pas non plus si tu es ok avec le principe de vaccination. Et lorsque tu dis dans un commentaire : « tout le scénario actuel n’est qu’une mise en condition et une préparation pour la suite des événements que la Bible prophétise car il faut que l’Ecriture s’accomplisse et elle s’accomplira », peux-tu expliquer à quelles prophéties tu vas allusion, et quelles sont les évènements actuels liés à la pandémie qui les confirment. Une fois que ces choses seront plus claires pour moi, je pourrai te répondre. Fraternellement. Jérôme

  • Mon cher Jérôme,
    j’accepte bien-entendu de te donner ici les précisions souhaitées. Je crois que nous avons l’un et l’autre passé le stade de vouloir avoir raison à tout prix. Ce qui m’importe, et tu le sais, c’est de comprendre le plus exactement possible la pensée de Dieu dans toute cette affaire et son dessein global. Et je veux bien exposé ma position et mes arguments dans le respect mutuel qui nous anime et l’amour des Ecritures, de Sa Parole qui est la Vérité, ce qui d’ailleurs nous a rapproché l’un et l’autre depuis de nombreuses années. Or, ce qui me chagrine beaucoup, je dois le dire, est de discerner globalement des raisonnements en faveur de la vaccination qui relèvent plus d’un arrangement intello-spirituel plutôt que d’une véritable approche scripturaire. Ce qui rend délicat l’ interprétation des éléments en présence au travers de cette crise, c’est qu’il y a à la fois , comme d’habitude, le naturel d’une part, l’aspect horizontal des faits, purement humain et rationnel , et d’autre part le spirituel , l’aspect vertical ,qui nous amène dans une recherche de la pensée divine , qui, elle seule, quand nous sommes convaincu de l’avoir saisi , va déterminer notre attitude et nos choix…normalement du moins.
    Sur le plan naturel tout d’abord , j’avoue comprendre parfaitement les propos de notre soeur Lilli car beaucoup de questions se posent, et les zones d’ombre sont multiples. La plupart des vaccins existant à ce jour ont été d’abord éprouvés des plus sérieusement avant leur mise sur le marché ce qui n’est pas le cas des vaccins anti-covid bénéficiant d’une autorisation temporaire. Même les laboratoires à l’origine des vaccins ont fait signer une convention à tous les états selon laquelle ils ne pouvaient être poursuivis concernant d’éventuels effets indésirables .De très nombreux chercheurs et scientifiques-réunis aujourd’hui en collectif- n’ont de cesse de dénoncer les incohérences des mesures prises dans cette crise et manifestent, non pas leur opposition totale, mais leur grande réserve concernant ces différents vaccins qui , rappelons-le, ne garantissent aucunement de contracter le covid ni de le transmettre, mais seulement d’éviter aux malades la forme grave qui les conduirait en réanimation. Je pourrais encore citer bien d’autres éléments factuels qui placent, ceux qui prennent le temps et ont la curiosité de s’informer précisément, dans une cohérente attitude de réserve et de prudence, comme notre soeur Lilli par exemple. Donc, non , je ne suis pas anti-vaccin, mais sur le plan de la simple raison, la pression exercée aujourd’hui en faveur de cette vaccination massive m’embarasse au plus haut point, surtout quand des conducteurs spirituels prennent aussi partie ouvertement en sa faveur, en jouant sur une forme de culpabilisation par différents qualificatifs ( égoistes , rebelles à l’autorité…) et en avançant des arguments faciles Je trouve que c’est là une très grave responsabilité. La moindre des choses fut de respecter la liberté de conscience de chacun devant Dieu, et non de participer à une collaboration aveugle. Le mot est fort, je sais, mais je l’assume. Le but des ministères dans l’Eglise est « le perfectionnements des saints en vue de l’oeuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ ,jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ… » Ephésiens 4:12,13
    Le but des pasteurs et conducteurs spirituels est d’alimenter la confiance totale en Dieu et donc aussi dans sa Parole, d’encourager une étude rigoureuse des Ecritures et une vraie vie de prière afin de grandir sans cesse dans Sa connaissance.
    La transition est faite avec l’approche plus verticale. Je crois qu’au-delà du vaccin non obligatoire mais très fortement encouragée par des mesures restrictives il y a une préparation des esprits à accueillir d’autres mesures restrictives qui seront plus d’ordre économiques et financières. Et oui, la perspective d’Apocalypse 13 se dessine un peu plus…et même si symboliquement nous pouvons voir dans ce qui est mentionné une influence sur la pensée et l’action, il y aura bien un système d’identification et de traçage généralisé pour le bien commun, la sécurité absolue, la « liberté ». Tout le monde sait que l’argent espèce est appelé à disparaitre à très moyen terme. Remplacé par quel procédé ! Quand on relit d’ailleurs attentivement les textes, on, s’aperçoit qu’il y a en fait deux bêtes. L’une qui a les traits d’un personnage et l’autre à qui on donne une bouche pour s’exprimer. Quand on sait les progrès vertigineux de l’intelligence artificielle, les choses deviennent de plus en plus claires. Et pourquoi est-il précisé qu’au travers de tous ces événements ,où la liberté sera plus que restrictive et la menace permanente, sera éprouvée « la persévérance des saints, qui gardent les commandements de Dieu et la foi de Jésus. Apoc . 14:12
    Cela ne saurait concerné la nation d’Israël car seuls les chrétiens gardent la foi de Jésus, juifs et non juifs. Sera-ce l’ultime épreuve finale…je ne sais, Dieu le sait !
    Les confinements successifs et toutes les mesures de restriction sociales et de surveillance accrue vont dans le sens d’une préparation à l’accomplissement prophétique. C’est en cela que l’Ecriture doit s’accomplir et s’accomplira comme l’ensemble des événements apocalyptiques. A noter que la marque ne sera pas imposée non plus mais que tout sera fait en argumentaire et en contraintes directes pour être acceptée.Apoc.14:9
    Les prophètes nous ont annoncé ce contrôle total, non pour nous faire peur, mais pour  » nous montrer les choses qui doivent arriver bientôt » Apoc. 1 : 1
    Je ne dis pas qu’il y ait une stratégie volontaire et consciente de nos dirigeants, qui peuvent, de bonne foi, prendre les mesures les plus appropriées à leurs yeux mais que le dessein de Dieu qui veut juger les nations transcende tout, et qu’il permet, dans ce sens que les intelligences soient obscurcies ( Eph. 4 : 18)
    « Prenez garde que personne ne vous séduise » a martelé Jésus concernant les temps précédant son retour. Et ailleurs il formulera un reproche qui me semble à propos : « vous savez discerner l’aspect de la terre et du ciel ; comment ne discernez-vous pas ce temps-ci , » Matt.16:3
    Bien fraternellement

    Maintenant, il ne s’agit pas de se morfondre puisque nous avons une espérance glorieuse et que notre cité n’est pas d’ici bas.

    • Merci Jean-Louis d’avoir partagé ta perception globale. C’est toujours courageux d’exposer sa pensée et ses convictions profondes sans filtre, sans être caché derrière un pseudo — qui permet un peu tous les excès et qui évite d’avoir à assumer ses propos.

      Je ne vois pas du tout le contrôle total sous le même angle que toi : pour moi il est déjà mis en place et a avancé jusque-là avec une grande facilité, et je dirais même : sous nos applaudissements. C’est un processus établi qui est déjà bien avancé. Les données personnelles et secrètes des uns et des autres ont déjà été offertes librement et généreusement par tous, et même avec un certain enthousiasme. J’entends s’exprimer la peur du fichage de l’antiChrist, mais le monde est déjà lié. Les réseaux sociaux et leurs algorithmes ont fiché des milliards d’individus en très peu d’années avec leur approbation pleine et entière, et leur bénédiction. La précision de ce travail est proprement extraordinaire, et elle s’améliore tous les six mois. Et sans implantation de puce RFID. La vraie puce, c’est celle qu’il y a dans le cœur humain, et qui a été implantée au moment de la Chute. Et je crois que nous pouvons considérer que cet immense système de maillage est plébiscité par la très très grande majorité de l’humanité.

      Pour ces raisons, que je n’ai pas besoin de développer je pense pour convaincre, il me paraît évident que nous devons abandonner l’idée d’agiter le spectre anxiogène futur, pour tourner nos regards vers la séduction rampante, présente, à laquelle nous sommes capables de prêter notre complicité aveugle. La vision du contrôle manipulatoire de l’humanité est juste, mais pas dans la forme que tu envisages, qui est par trop dépendante de la peur. La peur, satan en a besoin aussi, mais pour autre chose.

      Face à ce que je décris ici, et qui relèvent d’une séduction qui nécessite une approbation tranquille (et pas le rejet, comme dans ta vision), toi et moi nous raisonnons avec la mentalité et la culture de notre génération, mais celle qui vient aura été biberonnée au digital et la messe pourrait être dit en un claquement de doigts, sans avoir besoin de la force ou de la contrainte.

      Cette réalité qui fait déjà partie de notre quotidien est déjà responsable du grand hold up qui était inimaginable, celui du vol de notre temps, et donc notre communion, et cette Bête piétine et dévore la vraie connaissance : les gens ne lisent plus, et l’illétrisme biblique est en croissance exponentielle : quels malheurs cela ne présage-t-il pas ?

      Mais malgré tout ça, ce qui me sidère, c’est que les yeux des chrétiens sont rivés sur des scénarios eschatologique fantasmagoriques. C’est vrai que le spectre du totalitarisme est plus pratique à imaginer, parce que ça correspond aux films bien balisés avec un méchant bien méchant est un gentil bien gentil. Mais je crois que ce temps est fini et ce n’est pas pour rien que les prophéties parlent de séduction. La séduction, je ne t’apprends rien, ce n’est pas aussi simple à comprendre que ça. Moi, ça me dérangerai de partager la même compréhension de la séduction et de la fin des temps, qu’un complotiste athée.
      La sphère de la séduction c’est une chose dans laquelle nous avons peut-être encore un pied, raison pour laquelle elle est difficile à discerner. Je crois qu’on ne peut pas parler correctement d’une chose mauvaise en étant à l’intérieur. Et encore moins la combattre. Les prophètes qui condamnent le monde peuvent le faire parce qu’il n’a rien en eux.

      Je ne fais pas plus long, j’ai déjà partagé mes convictions sur la vaccination et la pandémie. Je ne me répète donc pas. Simplement un encouragement pour tous : « lorsque vous verrez ces choses arriver, levez la tête car votre délivrance est proche ». Ne mettons pas tout notre poids dans le fait de « voir les choses arriver », mais dans le fait spirituel « de lever la tête ». Et ça n’a rien à voir avec de la collaboration. Ce n’est pas non plus de l’angélisme. C’est de la foi.

  • Bonjour Jérôme,

    Je trouve votre perception de l’état du monde actuel déroutante mais très intelligente : C’est vrai que nos esprits et nos âmes sont déjà sous un contrôle total.

    C’est certainement pour cela qu’il est si difficile de trouver encore quelqu’un qui est en recherche de Dieu. Nous vivons dans un monde de zombies où chacun a son visage rivé sur un portable tenu dans la main. Et cette pandémie a aussi porté atteinte à notre liberté physique et notre liberté d’expression quant à notre santé a été mise à mal.

    Ce que je retiens de votre analyse, et c’est une interprétation adaptée, c’est que notre attention ne doit pas être focalisée sur la sortie de cette gestion de crise sanitaire, gestion si absurde et si lourde de conséquences économiques et psychiques, car cela engendre une anxiété pire que la peur semée par les médias à cause du virus. Notre COMBAT c’est de lutter contre la SEDUCTION spirituelle, qui elle permettra l’achèvement d’un monde où Dieu sera entièrement rejeté.

    Le milieu chrétien d’où je viens n’est pas complotiste du tout et pourtant sa lecture eschatologique c’est que le Seigneur viendra peut-être bientôt puisqu’on ne connait ni le jour, ni l’heure mais peut-être aussi que dans mille ans.

    J’aime bien votre conclusion : Mettons tout notre poids dans le fait spirituel “ de lever la tête “

  • Mon cher Jérôme
    Je prends connaissance à l’instant de ta réponse et je voudrais apporter quelques précisions et rectifications bibliques.
    Les écrits prophétiques ne nous conduisent pas dans une interprétation subjective mais dans une connaissance qui se dévoile au fur et à mesure que les événements prennent place sous nos yeux. Je ne suis pas sur le terrain de la peur et j’ai arrêté depuis longtemps les « scénarios eschatologiques fantasmagoriques ». Ce qui existe aujourd’hui en terme de contrôle n’est rien par rapport à ce qui vient. Tu sais certainement ce qu’il en est en Chine. Ca n’a rien d’un film de science fiction, c’est juste une réalité qui a déjà pris place et qui se généralisera à l’échelle de la planète. La question est l’échelle de temps car pour le Seigneur mille ans sont comme un jour et un jour est comme mille ans. Je n’ai jamais dit que nous étions la génération qui connaitrait le règne provisoire de l’antéchrist mais qu’il était évident que les crises que nous connaissons-comme celle-ci- sont des catalyseurs prophétiques.
    Excuse-moi Jérôme mais le méchant bien méchant est une réalité biblique et ce monde a déjà connu des types d’antéchrist comme Hitler, par exemple, et son plan d’extermination des juifs.
    Paul parle bien aux Thessaloniciens de l’homme impie, du fils de la perdition : 2 Thess.2 : 3
    Je crois surtout que nous sommes encore au bénéfice de la patience divine qui peut freiner ou suspendre le cours des choses : à combien de rois d’Israël et de Juda Dieu a t-il dit qu’en raison d’une attitude d’humiliation, il reportait son jugement à la génération suivante.
    Et s’il est totalement inutile et stérile de discerner les signes des temps, je me demande pourquoi le Seigneur nous a donné tant d’indications et de détails par les écrits de ses prophètes !
    Je termine Jérôme avec une question :  » car votre délivrance est proche » ; tu connais beaucoup de chrétiens qui considèrent vraiment que de quitter cette terre est une vraie délivrance, et cela au-delà de l’enlèvement de l’Eglise dont personne ne connait ni le jour ni l’heure. Le mot délivrance évoque la libération d’un état de souffrance et même si nous pouvons souffrir comme Lot de ce que nous voyons et entendons, la notion de délivrance est loin de correspondre à notre condition présente. Pour les chrétiens de Chine, certainement beaucoup plus…
    Et quant à la foi…j’avoue ne pas comprendre son lien avec la vaccination.

    • Bonsoir Jean-Louis,
      Merci pour ta réponse et l’argumentaire intéressant et pertinent, qui mérite qu’on s’y arrête. Je te promets d’y réfléchir ! Bénédictions. Jérôme

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Site Footer