Ils ne savaient pas où était leur droite et leur gauche

Jérôme Prekel-Temps de lecture : 3 mn

Le nombre d’électeurs qui souffrent d’un problème de latéralité augmente, c’est-à-dire ceux qui ne savent plus où est la Droite de la Gauche sur l’échiquier politique, et la tentation est grande pour eux de voter vers les extrêmes, ou au doigt mouillé : c’est celui (ou celle) qui parle le plus fort (ou en dernier) qui a raison. Les anciennes lignes des anciens clivages sont brouillées et les discours populistes foisonnent (qui consistent à dire aux gens ce qu’ils ont envie d’entendre, et à faire des promesses sans réelle capacité à pouvoir tenir parole).

La phrase « Ils ne savaient pas où était leur droite et leur gauche » est empruntée au livre de Jonas, qui décrit l’état de la population de Ninive, une ville pleine de péché et donc de confusion morale. Pour Dieu, ceux qui ne connaissent pas leur droite de leur gauche sont dans une forme de mort (Colossiens 2/13) et ils avancent donc vers une perdition certaine. Le livre de Jonas nous montre que Dieu a compassion d’eux — et qu’il est patient avec certains prophètes rebelles.

Il n’y a que deux côtés

Spirituellement parlant, le monde nous est décrit comme binaire : la lumière et les ténèbres, la vérité et le mensonge, la vie et la mort. 

Ceux qui ne connaissent pas leur droite de leur gauche sont ceux qui ne sont pas en mesure de séparer le bien du mal, de faire la différence entre le juste et l’injuste, et se condamnent donc à devenir esclaves de leur nature, prisonniers de leurs passions (Romains 1/28) et des illusions du monde. Même Jésus est passé par cette expérience, où il a appris à « rejeter le mal et choisir le bien » (Esaïe 7/15), comme tout enfant éduqué « dans les saintes lettres » (2 Timothée 3/15). C’est l’apprentissage constant de l’enfant de Dieu.

Pour la Bible, il n’existe donc toujours qu’une seule alternative : le monde ou le royaume de Dieu. L’homme naturel pense pouvoir exister sur les deux plans, mais l’Esprit dit qu’on ne peut servir deux maîtres en même temps (Matthieu 6/24). il y a un seul Seigneur (1 Rois 18/21). Ce que tu recherches, ce à quoi tu sacrifies ton temps, c’est ce que tu adores.

La droite biblique

Nous pouvons éventuellement souffrir d’un problème de latéralité politique, mais surtout pas spirituelle. Si nous faisons partie des enfants de Dieu, alors nous sommes assis dans les lieux célestes en Christ. Et Christ est assis à la droite de DieuLa droite, c’est la place des brebis, les bénis du Père, tandis que les boucs sont à sa gauche (Matthieu 25/34). Et ce sont leurs actions qui déterminent leur nature — et donc leur place.

Le discernement de la droite et de la gauche est indispensable pour trouver sa route dans le labyrinthe de la vie, et aussi pour indiquer le chemin aux autres, sinon nous sommes des aveugles conducteurs d’aveugles (Matthieu 15/14). Ceux qui sont dans l’incapacité de trouver le sens sont par définition … des insensés.  

La droite et la gauche de l’insensé 

« Le cœur de l’insensé est à sa gauche, et le cœur du sage est à sa droite » : le centre de gravité de l’insensé est dans les choses naturelles, visibles, et immédiates : il préfère investir dans un plat de lentilles plutôt que dans un héritage à venir. Tandis que pour le sage, tout dépend de la place de Dieu, « Parce qu’il est ma droite, je ne serai jamais ébranlé » (Psaume 16/8). Et le reste, Il le donne par dessus.

1 comments On Ils ne savaient pas où était leur droite et leur gauche

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Site Footer