« Jésus serait pour le vaccin »

La controverse bat son plein parmi les évangéliques américains, avec une partie de l’opinion qui serait opposée à la vaccination et une autre partie qui tente de la convaincre.

Le titre de cet article est une citation de Jerushah Duford, petite-fille du célèbre télévangéliste Billy Graham. Le mois dernier, son fils Franklin Graham (le père de Jerushah) a annoncé sur sa page Facebook avoir reçu le vaccin de Moderna. Lors d’une entrevue à ABC, il a par la suite affirmé que son propre père aurait fait de même, tout comme Jésus d’ailleurs. 

Billy Graham, Jerushah Duford et son père Franklin Graham

Pour le moment, les 41 millions d’évangéliques blancs forment le groupe démographique le plus réfractaire à la vaccination contre la COVID-19 aux États-Unis (Richard HETU, LaPresse.ca).

Seulement 53 % d’entre eux avaient l’intention de se faire vacciner — ou l’avaient déjà fait —, comparativement à 77 % des Américains n’appartenant pas à ce groupe, selon un sondage publié le 1er avril dernier par l’organisation Ad Council. 

Cette réticence pourrait avoir pour conséquence de prolonger plus longtemps que nécessaire la pandémie de COVID-19 aux États-Unis. D’où l’urgence de la combattre, selon Jerushah Duford. 

« Un plus grand nombre de leaders évangéliques influents doivent s’exprimer en faveur de la vaccination et rappeler aux chrétiens que nous devons faire passer les autres avant nous-mêmes », a-t-elle déclaré. 

La « marque de la bête » 

Mais la peur et la méfiance de la vaccination habitent plusieurs évangéliques blancs. La représentante républicaine de Géorgie (députée) Marjorie Taylor Greene a exprimé ces sentiments récemment en diffusant sur sa page Facebook une vidéo dans laquelle elle établit un lien entre les vaccins contre la COVID-19 et la « marque de la bête » dont parle l’Apocalypse, dernier livre de la Bible. 

À ses yeux, la marque de la bête pourrait prendre la forme d’un passeport vaccinal que réclameraient les gouvernements ou les entreprises pour donner aux citoyens ou aux consommateurs le droit de participer à certaines activités. 

Même si ses propos sont confus et extrêmes, l’élue souvent associée au mouvement complotiste QAnon exprime une crainte répandue chez les évangéliques blancs. 

Des arguments bibliques

Pour tenter de pallier ce problème, Redeeming Babel propose des arguments bibliques pour promouvoir la vaccination contre la COVID-19. Avec un groupe de partenaires, dont l’Ad Council, cette organisation évangélique présente une série de huit vidéos pédagogiques répondant à diverses questions. 

L’une d’elles s’attaque à la théorie du complot propagée par Marjorie Taylor Greene et plusieurs autres évangéliques : « Est-ce que le vaccin contre la COVID-19 est la “marque de la bête” ? » 

Lorsque la Sécurité sociale a été mise en place dans les années 1930, certains opposants chrétiens ont qualifié l’administration de “Bête” et le numéro de Sécurité sociale de “marque de la bête”. » 

« Tout au long de l’histoire moderne, certains chrétiens ont utilisé cette lecture [sur la fin des temps] pour affirmer qu’une institution particulière de l’époque était la bête prédite par Apocalypse 13 », explique Curtis Chang, professeur de théologie à l’Université Duke. « Il s’agissait généralement d’une institution dont le lecteur se méfiait déjà au départ. Lorsque la Sécurité sociale a été mise en place dans les années 1930 et qu’elle a suscité une controverse politique, certains opposants chrétiens ont qualifié l’administration Roosevelt de “bête” et le numéro de Sécurité sociale de “marque de la bête”. » 

« Et maintenant, c’est ce qui se passe avec le vaccin. La bête est le gouvernement, ou les CDC, ou une autre institution. Et le vaccin lui-même est la “marque de la bête” », ajoute le professeur Chang avant d’analyser plusieurs passages de l’Apocalypse pouvant justifier la vaccination. 

Peut-être est-ce trop subtil pour Marjorie Taylor Greene, qui est convaincue de s’être protégée contre la COVID-19 grâce à son entraînement de CrossFit. 

« Je pense que Jésus serait pour la science, pour le masque et pour le vaccin, a dit la petite-fille de Billy Graham. Et je suis triste que certaines personnes se fassent une idée de Jésus qui est très différente de ce qu’il était. »

L’article original inextenso ici.

26 comments On « Jésus serait pour le vaccin »

  • Affirmer que Jésus serait pour le vaccin, c’est aller bien vite en besogne ! Tant que les vraies questions seront laissées en suspend sans vraies réponses,il ne sert à rien de continuer à noyer le poisson dans de beaux discours d’amour qui se donne pour le bien d’autrui ou dans des spéculations sur la marque de la bête. Le Seigneur Jésus est certes Amour mais il est aussi VÉRITÉ. Il n’a pas donné sa Vie en sacrifice pour enfanter du vent. Mais quand nous aimons en laissant de côté la vérité, alors » ce n’est que du vent. Le pays n’est pas SAUVÉ et ses habitants ne sont pas NÉS. » Es26:18
    Le Seigneur connaît les réponses aux vraies questions : – Quelle est l’origine du virus ? – Est ce que ce SEUL remède imposé par une incitation tout azimut ou par la force , que sont ces injections géniques, ne fera t’il pas à long terme beaucoup plus de victimes que la Covid elle même? – Sur quelles bases affirme t’on avec autant de certitude que la vaccination soit la SEULE issue possible pour sortir enfin de cette crise sanitaire et économique ?

    Au lieu d’inciter les leaders chrétiens influents à faire de la propagande pour les vaccins, on devrait plutôt les exhorter à suivre l’ exemple de Moïse , conducteur spirituel hors pair : Ex33:15 « Moïse dit à l’Éternel : Si Tu ne marches pas Toi même avec nous,ne nous fait point partir d’ici.  » Ex 34 : 8-9  » Moïse s’inclina à terre et se prosterna . Il dit : Seigneur,si j’ai trouvé grâce à tes yeux,que le Seigneur marche au milieu de nous,car c’est un peuple au cou roide , pardonne nos iniquités et nos péchés et prends nous pour Ta possession. ». Si les leaders chrétiens faisaient tous cette démarche à genoux devant l’Éternel, Il marcherait à nouveau au milieu de nous, et rétablierait notre discernement spirituel.

    • Bonsoir Lilli
      Merci pour votre commentaire.
      Jerushah Duford, fille de Franklin Graham parle d’un Jésus qui est favorable à la vaccination, et qui, en réponse à la prière, peut parfois diriger les chercheurs et les conduire vers une solution à une pandémie qui menace le monde entier. Un Jésus qui a compassion de nos faiblesses et qui n’intervient pas que dans le champ des prodiges et des résurrections, mais aussi dans le cadre de processus simples où il inspire par exemple la découverte de médicaments qui vont soulager l’humanité en proie au péché. Ou la découverte du principe vaccinatoire, qui consiste à prévenir le mal par le mal.
      Ce n’est pas de la naïveté de citer ces exemples, mais c’est de l’Histoire. Et ce n’est pas non plus de la manipulation de faits, mais une simple narration.

      Les chrétiens qui croient dans le Jésus de Jerushah Duford considèrent que la mise au point d’un vaccin en un temps record, y compris selon une nouvelle méthodologie (donc sans précédent ni recul), est un miracle. Mais d’autres considèrent que c’est une malédiction, un piège. Pourquoi ? C’est toute la question. Les uns y trouvent toutes les raisons de douter, et de soupçonner, et les autres vont accepter d’assumer les mêmes incertitudes que pour d’autres situations, face à certains traitements par exemple. Je suis convaincu que si nous lisions toutes les notices de médicaments avant de les prendre, en consultant soigneusement les contre-indications et en écoutant des débats contradictoires sur les danger du paracétamol (par exemple), nous ne prendrions plus beaucoup de ces médicaments !

    • Excellente réflexion Lili et 100% d’accord avec vous.

      Le chrétien ne doit pas faire de politique ou promouvoir un quelconque produit/idée sous-prétexte que c’est Biblique ou d’affirmer que Jésus le ferait sans aucun doute.

      Jésus n’a jamais fondé de parti politique, ni d’organisation sociale, ni même de religion. Il faut arrêter de mettre Jésus à toutes les sauces pour justifier nos idées, nos actes. C’est terrible de manipuler ainsi le Fils de Dieu et de le réduire à une expérience humain, c’est le FILS DE DIEU.

      • Barbara, vous dites : « Le chrétien ne doit pas faire de politique ou promouvoir un quelconque produit/idée sous-prétexte que c’est Biblique ou d’affirmer que Jésus le ferait sans aucun doute. Jésus n’a jamais fondé de parti politique, ni d’organisation sociale, ni même de religion. Il faut arrêter de mettre Jésus à toutes les sauces pour justifier nos idées, nos actes ».

        Oui, faire parler Jésus est une erreur dans le contexte, une maladresse dans une telle controverse, parce que celui qui fait prendre ainsi position à Jésus — si on peut dire — ouvre la porte à la diabolisation de ceux qui pensent différemment, et nous savons où mène ce genre de choses. Il vaut donc mieux s’abstenir, vous avez raison de le rappeler.

        Sur le fait de mettre Jésus à toutes les sauces

        À la décharge de Jerushah Duford, et sans justifier la méthode, que je désapprouve, nous pouvons nous souvenir que c’est quand même le rôle des chrétiens de faire parler Jésus au cœur de notre siècle, c’est-à-dire de rappeler non seulement les paroles qu’il a prononcées et qui nous ont été transmises par les Écritures, mais aussi de le faire parler (d’exprimer la pensée de son Esprit) sur des sujets de société auxquels il n’a pourtant pas été confronté durant son ministère terrestre. Par exemple la PMA. Je pense que je pourrais écrire un article qui titrerait : « PMA, Jésus serait contre ». Et je suppose que vous n’y verriez rien à redire. Il existe quantité d’autres sujets du même type, à commencer par la confusion des genres masculin/féminin. Bien sûr, dans le cas présent, on voit que les chrétiens pro et anti vaccin s’affrontent et convoquent tour à tour la Bible à l’appui de leurs positions et choix, et de là vient tout le malaise.

        Mais quand on y réfléchit … ce n’est finalement qu’un clivage de +, à ajouter, hélas, à toutes les perceptions différentes de la vérité et du message de Jésus, qui ont entraîné au cours de l’Histoire l’émergence de toutes les différentes dénominations, à l’intérieur desquelles circulent d’innombrables courants d’interprétations. La semaine dernière, « l’église protestante a béni le premier mariage de deux pasteures lesbiennes » : je n’invente rien. Elles s’offusqueraient sans doute qu’on écrive « Jésus serait contre ». Et vous ?

        Sur l’aspect social

        Vous dites par ailleurs : « Jésus n’a jamais fondé de parti politique, ni d’organisation sociale, ni même de religion », si vous entendez par là que Jésus est la réponse à toutes choses, je suis d’accord avec vous, évidemment. Mais le Seigneur qui a compassion de nos faiblesses et de nos souffrances dues au péché inspire cependant à ses disciples de bonnes œuvres, et le Nouveau Testament y fait abondamment référence : « Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes oeuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux » (Matthieu 5/16), « Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes oeuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions » (Ephésiens 2/10), « Il s’est donné lui-même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité, et de se faire un peuple qui lui appartienne, purifié par lui et zélé pour les bonnes œuvres » (Tite 2:14). Et je crois que les orphelinats de Georges Muller, l’aspect humanitaire et évangéliste de l’Armée du Salut, ou la création de la Croix Rouge internationale (par un évangélique : Henry Dunant, également créateur du mouvement YMCA ), sont des émanations de l’inspiration du Saint-Esprit dans les cœurs de leurs créateurs. Ce sont des organisations sociales qui viennent peut-être élargir le sens de votre phrase, sans forcément la contredire, puisque c’est vrai que Jésus n’est pas venu premièrement pour ça. Mais je crois qu’Il peut nous inspirer dans ce sens. Je ne dis pas que tout ce qui se fait dans le domaine social vient de cette inspiration, évidemment. Mais bon, peut-être pouvons-nous dire que toute absence de réponse aux injustices de ce monde de péché est le signe d’une indifférence incompatible avec l’Esprit de Christ.

  • Merci pour « l’anecdote » de la Sécu associée à la Bête au siècle dernier, je l’ignorais !
    Une petite piqûre (haha) de rappel, pour ceux qui l’ont vécu : à la fin des années 90, lors de la généralisation de l’accès à Internet, de nombreuses voix s’élevaient dans le monde chrétien (francophone en tout cas) pour dénoncer Internet comme étant la Marque de la Bête… avec pour « preuve » le calcul (comment ? je n’ai jamais su) du « www » signifiant « 666 ».
    Aujourd’hui, les héritiers spirituels de ces voix-là utilisent le même Internet (je ne pense pas qu’ils perçoivent l’ironie de la chose…) pour dénoncer une « nouvelle » marque de la Bête (vaccin Covid, 5G, que sais-je)… Je faisais remarquer à ma soeur il y a quelques jours que, sans Internet, il est devenu aujourd’hui pratiquement impossible « d’acheter et de vendre »… En fait, même vivre sans votre smartphone devient de plus en plus compliqué ! Cela fait-il d’Internet la marque de la bête ? votre Iphone est-il la marque de la Bête ?

    Je le répète souvent en ce moment : déjà, la Bête d’Apocalypse fait référence à un (ou plusieurs ?) empire humain (comme toutes les « bêtes » dans les prophéties bibliques). Mais surtout, sa marque implique un choix de loyauté : « je donnerai ma loyauté à la Bête » (et donc je porterai sa marque), OU « je maintiendrai ma loyauté au Seigneur Jésus et à son Royaume » (et donc je porterai sa marque : Deutéronome 6:6 : « ces commandements que je te donne […] qu’ils soient attachés comme un signe sur ta main et comme une MARQUE sur ton front » – Semeur).
    Le vrai danger spirituel (mais le Sarment en parle déjà très bien dans un article annexe sur le platisme), c’est lorsque le Monde nous FORCE à choisir entre la loyauté que nous devons au Seigneur, à son Royaume et à sa Parole, et la loyauté que lui nous réclame. Quand la philosophie post-moderne détruit non seulement le mariage tel que Dieu l’a voulu, mais aussi la sexualité telle que Dieu l’a voulue, et jusqu’à l’identité dite « de genre » telle que Dieu l’a voulue, alors elle nous force à un choix de loyauté : ou bien nous demeurons fermement attachés à la définition que le Créateur donne de ces sujets (en y conformant nos vies), ou bien nous amendons/réformons/corrigeons/effaçons/oublions sa Parole, afin d’offrir notre loyauté au monde.
    Il n’est pas loin du tout le moment où, dans nos pays occidentaux, la Bible sera déclarée illégale car « livre homophobe et transphobe », et où il nous faudra choisir entre accepter des « traductions » amendées et mises au goût du jour (comme on en trouve déjà, d’ailleurs), et rester fidèle à la révélation originelle, quitte à en payer le prix (tribunaux, prison ferme, fermeture des assemblées, mises à l’index des traductions fidèles aux Ecritures). C’est déjà le cas en Chine où la Bible est interdite à la vente car menaçante pour le Parti Communiste (tiens, voilà une « Bête »…), ou dans des pays scandinaves où des prédicateurs ont été jetés en prison pour avoir simplement déclaré que l’homosexualité était un péché.
    Voilà un triste exemple de choix de loyauté (parmi bien d’autres). Pour moi, c’est plutôt là que se « cache » la marque de la Bête.
    (Incidemment, sous l’empire romain, la « Bête » d’alors forçait les chrétiens à choisir entre fléchir le genou devant César, et fléchir le genou devant Christ… Encore un choix de loyauté – et coûteux, comme toujours.)

    • Merci Nicolas pour ce commentaire éclairé ! Plusieurs pensées très fortes sont partagées ici : c’est donc à relire, en prenant le temps de réfléchir. Et bravo pour ouvrir un autre champ de compréhension au fameux « ils ne pourront plus ni acheter ni vendre », parce que c’est vrai qu’internet revendique d’être le lieu et le moyen « d’acheter et de vendre », en même temps que le web pollue dans tous les sens du terme, et sollicite et stimule (et révèle) le pire de l’âme humaine.

  • Merci pour cet article, pour ma part, il est question de la réalité de la Puissance du Sang de Jésus, avec ou sans vaccin, vacciné ou pas vacciné, peu importe ce que le système de ce monde a planifié, le Royaume de Dieu et Sa Justice reste inébranlable et les portes du Séjour des morts ne prévaudront rien contre, donc mon positionnement demeure sur qui je suis EN CHRIST, selon d’où je viens, car je ne suis pas de Ce monde… et donc la réalité de La puissance du Sang Éternel vaut plus que TOUT, car Mon Corps est constamment sur L’autel de DIEU selon Rom 12.

    Soyez Bénis 🙂

  • La marque de la bête c’est l’argent, pas la peine d’extrapoler ….Vous avez la réponse dans 1 rois 10 , 14 14 :Le poids de l’or qui arrivait à Salomon chaque année était de six cent soixante-six talents d’or.

    Donc tout ce qui est produit ou fait par intérêt pour de l’argent est concerné.
    Se souvenir que Salomon incarne la prostituée , alors que son père David lui incarne le Messie d’Israël .

    Actuellement nous sommes dans les temps de Salomon , les églises font toutes sortes d’alliances iniques avec l’esprit du monde, pour ne pas avoir d’ennui avec les gouvernements .
    La plupart fonde une église avec beaucoup d’argent, en fermant les yeux sur sa provenance et nous font avaler que c’est la volonté de Dieu .
    Salomon faisait des alliance en se mariant avec des filles des rois qui l’entouraient ….. il s’agira d’une fausse paix qui rapporta beaucoup d’argent au Roi Salomon , mais il y perdra sa propre identité et sera celui qui divisera à jamais le peuple d’Israël .

    Aujourd’hui nous vivons les mêmes événements au niveau mondial …Les églises établissent avec l’aide du pape une nouvelle unité interreligieuse …qui n a plus rien à voir avec la bible sois-disant pour faire la paix , une fausse paix qui se terminera par des conflits gigantesques, car tout n’est que mensonge .
    Ceci implique qu’en rejetant la vérité biblique comme fondement spirituel de nos alliances , nous mettons en place ce qui détruira définitivement la vraie foi et donc la foi chrétienne …alors ce sera la fin ça c’est sur !
    Cependant ce sera aussi la venue du Fils, alors moi je suis ravie, car j’ en ai marre de ce qui se passe actuellement et plus vite Jésus viendra, plus vite nous serons libérés de cette folie ambiante.

    Ce qui se passe dans les assemblées chrétiennes est une guerre des trônes… Deux entités spirituelles se font la guerre ….. au saint même des assemblées , l’épouse et la prostituée .
    Vous avez dans les évangiles plusieurs indications concernant ces deux entités .
    Vous avez un Pierre qui dit ce ci concernant son ministère de Guérison … « Je n’ai ni argent ni or, mais ce que j’ai, je te le donne : au nom de Jésus-Christ de Nazareth, [lève-toi et] marche ! »

    Ensuite vous avez Simon le Magicien, Actes 8, 9 à 21, Nous pouvons constater que l’un est au service de Jésus avec les sentiments de Jésus, et l’autre est un charlatan qui veut acquérir à pris d’argent un don pour gagner de l’argent .
    Nous avons ces deux types de comportements dans nos assemblées chrétiennes . Il s agit de deux trônes qui se font la guerre … Soit nous acceptons de mourir à nous même pour servir Jésus et les âmes qui nous entourent par amour, soit nous mettons en place un bizness pour nous enrichir …en prostituant Jésus et son nom .

    Le besoin de salle et d’ Église bâtiment n ‘est pas un fondement spirituel pour servir Jésus .
    Jésus lui même a dit que le temple de pierre serait détruit, mais que lui le relèverait à 3 jours, car il parlait du temple de son corps.
    Son corps ressuscité c’est nous les chrétiens Épouse …. Qui dit épouse dit épouser tout ce qu’est Jésus .
    Donc nos maisons suffisent pour rassembler des âmes et enseigner les cœurs par l’Esprit .
    Nous voyons à nouveau ces deux trônes qui s opposent !
    L’attachement à la terre par l implantation de monument que nous nommons Église, alors que l’Église c’est nous le corps de Christ, avec sa présence en nous et au milieu de nous, par la prière et la pratique de la présence de Jésus par le Saint Esprit.
    Aussi , nous pouvons des aujourd’hui constater ces deux trônes et choisir qui nous voulons servir : La gloire d’hommes, de ministères, qui se disent chrétiens et disciple , ou la gloire du Fils de Dieu que nous renonçons à prostituer pour se faire un nom sur la terre.

    RENONCER à la bête, c’est dépendre de l’Esprit pour servir et entrer dans les œuvres préparées d’avance par le Père. Elles s’ appuient sur une démonstration de puissance par les charismes que Dieu accorde, pour nous envoyer et faire de nous des témoins du Royaume de Dieu, au lieu de dépendre de l’Argent pour faire des œuvres pour Dieu , qui sont le fruit de nos ambitions charnelles et personnelles non crucifiées.

    Préparer le Royaume qui vient c’est seulement marcher par l’Esprit et obéir aux injonctions de Dieu , du Fils , et du Saint Esprit , point barre . C’est bien à ce niveau que se joue la victoire du trône de l’Agneau sur le trône de la prostituée .

    Si nous prenons le temps de méditer Apocalypse 2 , 18 à 29, nous pouvons sans difficulté identifier ceux qui sont sous l’ emprise de cette puissance spirituelle née des désirs de la chair, avec pour fondement l’argent qui est cette bête immonde que Salomon avait établi sur son trône.

    Je connais des ministères qui sont investis de cette puissance, qui ne peut s’établir que dans des cœurs orgueilleux et ambitieux , au point de s’élever au dessus de Dieu.
    Nous pouvons aussi méditer Ézéchiel 28 , 11 à 19, La chute du Roi de Tyr.

    Parallèle avec notre nation :
    Dernièrement notre président de la France est allé se recueillir à Lourde dans la grotte de la Vierge …Sa grand mère était très mariale et éclairait des cierges à la vierge pour qu’elle face que son petit fils soit président de la république …………… ses prières ont été exaucées, mais elles étaient adressées au mauvais trône !!!

    C’est le temps de choisir le trône que nous voulons servir, pour traverser les temps qui viennent avec assurance et tranquillité.

  • Bonjour,

    Pour moi, le vaccin n’a pas encore toutes les caractéristiques de la marque de la Bête, donc il ne l’est pas, en tout cas pas encore…

    En revanche, le mécanisme pour emmener à l’acceptation d’un dictat qui empêche de participer à la vie sociétale (ne plus acheter ni vendre, par exemple) est vraiment à examiner, car on se dit que si le même mécanisme était utilisé pour la marque de la Bête, avec un virus ayant muté et appelant à encore plus de précautions comme de ne pas avoir de faux certificats, donc d’utiliser un système plus sophistiqué que de simples certificats papiers (ex: un carnet de vaccination sous-cutané comme M. Attali en avait parlé), alors il n’en faudrait guère plus pour en arriver à la véritable marque.

    Pour le côté amour de l’autre, je voudrais juste rappeler que ce côté amour de l’autre mais dont Dieu n’est pas la source, a
    emmené Josué et ses anciens à faire alliance avec les gabaonites qui mentaient et se faisaient passer pour des gens dans le besoin. Alors, oui, Satan ou les hommes savent très bien utiliser l’amour de l’autre qui n’a pas source en Dieu mais en l’homme (humanisme) pour duper ceux qui veulent pourtant suivre Dieu.
    Alors est-ce qu’il y aurait du mensonge derrière tout ça, comme pour les gabaonites, du genre de mensonge qui dit « jamais le vaccin ne sera obligatoire » puis fait ensuite le contraire, « jamais nous n’imposerons le pass vaccinal pour les resto, ciné, centres commerciaux » puis fait le contraire, « jamais nous n’imposerons la vaccination pour les 12 ans » puis fait finalement le contraire… ? ? ? Alors est-ce qu’il y aurait naissance d’ une espèce d’intuition qui dirait : peut-être que ces gabaonites ne sont pas vraiment francs du collier mais ont quelque chose d’autre derrière la tête, comme l’identité numérique qui permettrait d’aller aussi loin que le gouvernement chinois qui se plaît à contrôler sa population ?

    Et est-ce qu’alors se serait si malsain, en tant que chrétien, de croire qu’il existerait un être qui cherche à mettre en place son système mondial unifié et qui contrôle les hommes ( un être dont parle la Bible et qui s’appellerait Satan) ? Et que cet être qui veut arriver à ses fins, utilise alors les systèmes humains qui ne veulent pas de Dieu, pour en arriver à instorer la marque de la Bête, l’antechrist et un système mondial sous son contrôle ?

    Moi ce que je trouve étrange dans le milieu chrétien, c’est de repousser le mot « conspiration » alors que l’apocalypse montre que c’est exactement ce qui se passe dans le monde spirituel et donc se matérialisera aussi dans notre monde et aboutira. Alors n’ayons donc pas autant peur du concept de la « conspiration », puisque la Bible en parle et dit que ça aboutira à l’antechrist !

    Et quant à savoir si parce qu’on est fils ou fille de…, alors on a la même autorité spirituelle que son père, je trouve cela presque antibiblique de mettre en avant  » fils ou fille de…  » pour faire valoir que cela devrait donc avoir un certain poids d’autorité. Attention quand-même aux arguments utilisés pour justifier des propos !

  • Bonjour,

    vous faites bien de parler « DU jésus de Jerushah Duford », car j’ai de la peine à croire qu’il s’agisse du Jésus de la Bible.
    Le Nouveau Testament nous parle en effet des médecins en des termes peu flatteurs :

    Marc: 5.26 Elle avait beaucoup souffert entre les mains de plusieurs médecins, elle avait dépensé tout ce qu’elle possédait, et elle n’avait éprouvé aucun soulagement, mais était allée plutôt en empirant.

    Luc: 8.43 Or, il y avait une femme atteinte d’une perte de sang depuis douze ans, et qui avait dépensé tout son bien pour les médecins, sans qu’aucun ait pu la guérir.

    Je ne vois pas non plus dans la Bible Jésus donner de médicaments aux gens venus chercher la guérison vers Lui.
    Je ne le vois pas non plus leur conseiller de se faire opérer en disant qu’il « guiderait les mains du chirurgien », comme on l’entend très souvent dans les prières et les témoignages de « guérison ».
    Evidemment, cela demande de la foi. La vraie foi, celles des premiers chrétiens, ou des pauvres qui n’ont pas accès à notre technologie.

    Le psaume 91, si souvent proclamé dans les églises avant la crise du corona virus nous dit que nous serons gardés de la peste si nous nous réfugions sous ses ailes.
    Il est bien triste qu’un seul malheureux contre-exemple (Mulhouse) nous ai conduis à perdre la foi dans les promesses de ce psaume. La vraie question est : sommes-nous encore « sous ses ailes  » ?

    Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l’avez pas voulu ! Voici : votre maison vous est laissée déserte

    2 Chroniques: 16.12 La trente-neuvième année de son règne, Asa eut les pieds malades au point d’éprouver de grandes souffrances ; même pendant sa maladie, il ne chercha pas l’Éternel, mais il consulta les médecins.
    Ce roi avait fait enfermer le prophète venu l’avertir. Ces choses ont été écrites pour nous servir d’exemple !

    Jerushah Duford dit qu’elle est triste que certaines personnes se fassent une idée de Jésus qui est très différente de ce qu’il était ? A ceci je peux dire : AMEN AMEN et AMEN !

    • Bonjour Olivier,
      Merci pour le commentaire, et d’apporter la contradiction, appuyée par ces exemples des Écritures. La vision que vous défendez, c’est que le Seigneur est suffisant pour nous guérir, et que ce qui vient de la médecine n’est pas compatible avec le vrai christianisme, c’est ça ? Je schématise un peu, mais c’est ce qu’on peut comprendre dans votre phrase « Je ne vois pas non plus dans la Bible Jésus donner de médicaments aux gens … » et aussi « Le Nouveau Testament nous parle en effet des médecins en des termes peu flatteurs ».
      C’est assez radical, mais on peut dire que c’est biblique. Toute la question est de savoir si c’est entièrement vrai, ou partiellement vrai.

      Je ne pense pas faire preuve de relativisme en rappelant que Paul a conseillé à Timothée de boire un peu de vin pour soigner ses fréquentes indispositions (1 Tim. 5/23). Dans une autre circonstance, Paul écrit «J’ai laissé Trophyme malade à Milet» (2 Tim 4/20). Ces deux exemples permettent de penser que Dieu, qui est la solution à tous nos problèmes, n’assume pas toujours de les solutionner miraculeusement et qu’un homme des plus spirituels peut alors se diriger vers d’autres options. Qu’en pensez-vous ?

      On ne peut pas soupçonner Paul de ne pas avoir prié pour Trophyme, ou que l’un et l’autre aient manqué de foi. Il est donc permis de penser que dans certaines circonstances, nous pouvons être conduits vers des solutions qui ne sont pas spirituellement parfaites, mais qui vont tout de même être édifiantes, puisque toutes choses coucourrent ensemble au bien de ceux que Dieu aime. Êtes-vous d’accord ?

      Vu de ma fenêtre, un chrétien qui pense (et qui influence) les autres, ses frères, son entourage, sa famille, ses enfants, en leur expliquant que Jésus est contre la médecine et contre les médicaments est quelqu’un de potentiellement dangereux (je ne dis pas que c’est votre cas, je ne vous connais pas), premièrement parce que c’est bibliquement injustifiable et deuxièmement parce que l’Histoire de l’humanité démontre le contraire.

      Dieu a conduit, n’en doutons pas, maintes découvertes inspirées par sa miséricorde. Sa création récèle une quantité innombrable de remèdes destinés à soulager les maux et les souffrances, et les médecins d’hier étaient des gens qui savaient recourir à cette connaissance. Relisez l’histoire des découvertes de certains grands médicaments, comme l’aspirine, la quinine, les antibiotiques, et l’histoire des vaccins qui ont sauvé des millions de vies, et vous ne devriez pas pouvoir continuer à penser et à affirmer ce que vous affirmez. Il y a bien des raisons pour lesquelles nous avons besoin de passer par des moyens autres que la puissance de Dieu pour nous guérir, ou soigner nos dysfonctionnements, si vous voulez échanger à ce sujet, je peux vous partager mon argumentaire. Mais je ne veux pas vous l’imposer. Fraternellement. JP

  • Merci pour ad exposé. Bon courage pour la suite

  • un chrétien qui pense (et qui influence) les autres, ses frères, son entourage, sa famille, ses enfants, en leur expliquant que Jésus est contre la médecine et contre les médicaments est quelqu’un de potentiellement dangereux 

    Ce n’est pas mon cas. Ce que je prêche, je me l’applique en premier à moi-même. Encore cette nuit ou saisi d’une brusque douleur au ventre, j’ai demandé à ma femme de prier alors qu’elle voulait me descendre aux urgences. Le Seigneur a entendu nos prières : gloire à Dieu !
    Je ne suis pas ce genre de chrétien qui après avoir été formé en ligne cours les rues pour imposer les mains à tout ce qui bouge, comme un gamin étrennant son nouveau vélo.
    Le Seigneur m’a appris par l’exemple de ne pas imposer les mains avec précipitation pour ne pas participer aux péchés d’autrui (1 tim 5:22)
    Je crois que si le Seigneur guérit toujours, n’importe qui n’est pas habilité a prier pour les malades. Je crois aussi que le Saint Esprit donne le don de guérison à qui il veut, comme le parler en langues, et que quand il est dit « ils imposeront les mains aux malades » ce « ils » signifie « le corps de Christ ». Cela évite d’avoir des « spécialistes » qui finissent par faire de l’Evangile leur petit commerce (2 cor 2:17)

    La vision que vous défendez, …ce qui vient de la médecine n’est pas compatible avec le vrai christianisme, c’est ça ?
    Pas du tout. Mais je trouve très dommage d’avoir accès a un Dieu tout-puissant et de se contenter d’un de ces médiocres ersatz. Un peu comme quelqu’un dont la maison brûle et qui préférerait utiliser son tuyau d’arrosage que le camion des pompiers.

    Ce que j’ai écrit dans le commentaire précédent s’adresse à des croyants. Que les païens se tournent vers des solutions temporaires, c’est normal. Que des croyants utilisent des versets bibliques pour justifier leur incrédulité est beaucoup plus triste.
    Le vin que Paul conseille a Timothée était certainement très différent de celui qu’on nous sert actuellement : plus proche des 8 ou 10 degrés, sans pesticides, souvent servi coupé d’eau, etc…naturel quoi ! On peu presque dire qu’il faisait office de médicament. De la à dire que Paul lui a fait une ordonnance c’est aller beaucoup trop loin.

    Concernant Trophime :
    – il n’est dit nulle part que Paul a prié pour lui. Il ne faut rien ajouter à la Parole de Dieu. Pourquoi Paul ne l’aurait pas fait ? A cause de 1 Tim 5:22 ? Possible, mais il y a d’autres raisons : Paul venait de se faire arrêter pour avoir amené Trophime dans le temple (actes 21), et il est emmené de force à Rome, pas facile de prier pour quelqu’un quand on est prisonnier.
    – le mot grec « asthanéo » traduit par « malade » est utilisé aussi dans Rom 4:19, 8:3, 14:1 pour dire « faible dans la foi ». Je ne dis pas que les traducteurs se sont trompés, je dit que le doute est trop grand pour que sur un seul verset je ne vienne à renverser ce que des centaines de témoignages de guérisons du NT ont patiemment construit.

    Mais le plus grave est à venir. Il ne vous a pas échappé que notre président a décidé de fermer de nombreux lieux aux non vaccinés, et notamment les hôpitaux.
    Si nous ne prenons pas dès à présent l’habitude de nous appuyer sur Dieu, et pas sur les médecins, comment ferons nous ? Certes, les vaccinés n’auront pas ce genre de dilemme…mais les autres ?
    Je crois justement que cette crise est l’occasion donnée par Dieu pour faire voler en éclat tous ces faux appuis. La saisirons-nous ?

    « il faut pour la guerre un conseil et de la force. Et maintenant, en qui donc as-tu placé ta confiance, pour t’être révolté contre moi ?
    Voici que tu t’es confié dans le soutien de l’Égypte, ce roseau cassé, qui pénètre et perce la main de quiconque s’appuie dessus 
     »

    Psaumes: 105.4  Ayez recours à l’Éternel et à son appui, Cherchez continuellement sa face !

    • Olivier,
      Merci pour vos réponses, qui éclairent un peu mieux votre pensée, ou pas : vous n’êtes « pas du tout », dites-vous, opposé à la médecine ou aux médicaments, mais vous avez bien écrit « que vous ne voyez pas dans la Bible Jésus donner des médicaments, ou conseiller de se faire opérer » et je trouve que c’est contradictoire. Pas vous ? Parce que ça signifie que si Jésus ne l’a pas fait, nous ne devons pas le faire non plus. Donc vous êtes bel et bien opposé.

      Vous dites que « Dieu guérit toujours » et je pense que cette phrase est tout simplement fausse. Parce que ce postulat ne laisse aucun espace pour la souveraineté divine — et pour d’autres choses, aussi, comme l’utilité de la maladie. Cette croyance du Dieu qui guérit toujours pourrait induire un faux enseignement, en dépit d’innombrables exemples de guérisons divines authentiques sur lesquels elle peut s’appuyer. Parce que Jésus n’a pas guéri Paul de « l’ange de satan » dans sa chair, mais qu’il avait un autre objectif. La maladie peut contribuer au salut d’une personne.

      En revanche, si vous voulez dire « Dieu peut guérir toute chose » ou « la guérison divine est ouverte à tous », alors je vous rejoins, effectivement. Mais ce n’est pas la même chose. Penser que « Dieu guérit toujours » expose à de sévères déconvenues, peut-être pas vous, mais les gens qui croiront ce que vous enseignez, et pourrait les pousser à l’incompréhension (cf Job) et à la révolte.

      Vous dites : « Que les croyants qui utilisent des versets bibliques pour justifier leur incrédulité est beaucoup plus triste » : cette accusation à peine déguisée (à mon égard) renforce le sentiment de rigidité qu’on ressent en vous lisant. Vous êtes zélé pour la Parole de Dieu et c’est une qualité. Mais ne commettez pas l’erreur de penser que vous avez fait le tour de la question. Vous trouvez que je me sers des Écritures pour justifier ma supposée incrédulité (avec les exemples de Timothée et Trophyme), et moi je pense que votre foi pourrait bien aller jusqu’à transporter des montagnes, elle ne vous servira à rien si elle ne contribue pas à faire changer l’état de votre cœur.
      Je prie que votre théologie vous conduise à ça. Je sais que c’est le désir de Dieu et que ce qui nous rend meilleurs, tous, c’est de diminuer et que lui il grandisse en nous, en amour et en grâce. Nous devons être transformés. Je suis absolument convaincu que vous y aspirez, et que vous êtes un fils qui compte pour Lui et qui lui est cher. Même perché au sommet de vos certitudes.

  • Quand j’ai écrit « Dieu guérit toujours », c’est dans le sens : « toujours aujourd’hui ». Je croyais que c’était évident vu le contexte. Les limites de la communication par écrit… bref.

    Je ne suis pas opposé aux médicaments, relisez mieux. J’ai dit : que les païens le fassent, c’est une chose. Pour les chrétiens je trouve triste d’avoir accès à la source d’eau vive et de puiser aux citernes crevassées du monde.

    Quelle foi faut-il pour prendre un médicament ou un vaccin ? Les païens n’en font-ils pas autant ? Qu’elle différence faisons-nous ? Comment Dieu peut-il être glorifié ?
    Ou est l’attente paisible et confiante dans la délivrance de Dieu qui est le signe de la vraie foi ?

    Je trouve triste, pour pas dire lamentable, que vous racontiez dans un article précédent l’histoire de votre ami de 90 kg qui à peine sorti de l’hôpital vous a dit de vous faire vacciner. C’est ça votre argument pour la vaccination ? C’est comme ça que les chrétiens doivent se décider ? Sur la foi d’une histoire personnelle ? Quand bien même elle se répèterai plusieurs milliers fois c’est marcher par la vue ! C’est de l’émotionnel dont nous gavent les médias et une oeuvre de la chair dont vous nous dites pourtant de nous méfier à longueur d’articles.

    Je trouve encore plus lamentable la censure de commentaires sur l’origine du vaccin quand ils sont une brèche fatale dans le discours de la vaccination.

    Pour ce qui est des certitudes, je les revendique. Je les préfère à la tiédeur du relativisme ambiant qui a pénétré jusqu’aux églises.

    • « Dieu guérit toujours » : désolé effectivement la communication écrite montre parfois ses limites et j’avais mal compris la pensée.
      « Je ne suis pas opposé aux médicaments » : ce qui m’intéressait de savoir c’était si vous-mêmes vous interdisiez d’en prendre. Et si vous condamniez ceux qui y avaient recours. Vu le ton de vos commentaires sur le vaccin, je pense qu’on aura compris la rigueur de votre sentiment. Mais bon, on ne va pas passer l’été là-dessus.

      Vous me reprochez d’avoir cité l’exemple de mon ami initialement anti-vaccin de 90 kg (pour 1,90) qui après 2 ou 3 semaines de réanimation m’a encouragé (pour ne pas dire supplié) de me faire vacciner — mais je l’étais déjà — donc vous vous trompez sur mes mobiles (encore les limites de la communication écrite !). Ce que je voulais dire simplement, c’est qu’on peut être plein de certitudes à un moment donné, et que l’épreuve peut nous amener dans une autre réalité, c’est tout. Et parfois nous faire changer d’avis, donc. C’est d’ailleurs un des grands ministères de la maladie : elle rend souvent plus intelligent et plus sage, je pense que je n’ai pas besoin de donner des exemples. En amont, j’avais eu plusieurs conversations avec cet ami, mais l’échange était aussi fermé qu’il l’est avec vous : les gens qui optaient pour la vaccination étaient des naïfs et leurs raisonnements étaient lamentables.

      Vous pensez que le choix de la vaccination est lamentable et triste, parce que c’est un manque de foi ? Je vous suggère de relire Romains 14/1 : « Or quant à celui qui est faible en la foi, recevez-le, et n’ayez point avec lui des contestations ni des disputes ».

  • Bonsoir Jérôme,

    Je considère que cette campagne mondiale de vaccination expérimentale est tout sauf un miracle de Dieu, tout simplement parce qu’elle est dans la continuité directe de cette gestion de crise sanitaire totalement surréaliste ! Les grands décideurs de ce monde s’étaient bien réunis en sept 2019 pour une répétition générale des mesures à prendre face à une éventuelle pandémie. (fait rapporté par Philippe de Villiers). A ce moment-là, le virus était déjà présent en Chine. En déc 2019, janv 2020, les gouvernements et les hautes autorités de santé ont minimisé le virus et l’ont laissé se répandre dans le monde entier puis ils ont répandu la terreur sur les populations. Ils se sont comportés comme s’ils étaient ivres, comme s’ils cherchaient à faire le maximum de dégâts économiques et humains possibles et ce surréalisme continue avec cette vaccination qui va de pair avec un pass sanitaire attestant que la vie joyeuse et insouciante d’avant le Covid est bel et bien révolue !

    Je pense que chaque chrétien doit chercher la Face du Seigneur pour connaître SA volonté par rapport à cette injection selon les circonstances de sa vie (perte d’emploi ou autres). Le Seigneur peut protéger les Siens des effets nocifs à long terme de cette vaccination. Ce qui prime c’est que la Vie de Christ inonde la vie de chaque chrétien, alors on verra à nouveau la différence entre le juste et le méchant, entre celui qui sert Dieu et celui qui ne Le sert pas. Mal 3:18

    • Bonjour Lilli

      Vous faites une lecture des évènements sous l’angle non seulement de la dramatisation, mais du pire qui se puisse imaginer, puisque vous croyez que les gouvernements et leurs autorités de santé ont fomenté tout ce qui nous arrive. Ce faisant, vous accordez foi à un scénario qui devient la vérité parce que vous y croyez, une vérité, qui se trouve être une construction d’affirmations que vous tenez des uns et des autres, ceux aux déclarations desquels vous accordez foi. En résumé :

      1. « les gouvernements » étaient au courant depuis septembre 2019 de l’existence du virus et de sa prochaine explosion et ils se sont réunis dans le but de préparer soigneusement, en s’accordant entre eux, une entreprise de confusion mondiale et de destruction — puisque Philippe de Villiers le dit !
      2. Qu’ils ont minimisé le démarrage de la pandémie (par calcul, donc, une certaine logique est respectée)
      3. Qu’ils ont accentué sa propagation en la laissant se répandre dans le monde entier
      4. Qu’ils ont ensuite sciemment répandu la terreur sur les populations (grâce aux médias, de toute évidence)
      6. Que la vaccination s’inscrit dans cette même logique négative et destructrice

      Mon commentaire : Ce type de construction intellectuelle vous amène à considérer que le chaos est généralisé et voulu, conçu, pensé, ce qui signifie que votre gouvernement, vos services de santé, vos médias, vos députés, qui vont voter des lois liberticides, le Sénat et le Conseil Constitutionnel … sont les complices du plus grand meurtre de masse jamais perpétré et jamais imaginé.

      Lilli, ce que vous venez affirmer ici est grave. Et je vois mal comment une personne normalement constituée pourrait maintenir son équilibre psychique et émotionnel en nourrissant une telle vision des évènements actuels, avec de tels paramètres, tout simplement parce que ça doit être très compliqué de vivre dans un monde avec une telle logique, sous la menace constante d’une machine dont tous les rouages sociaux, politiques, économiques, sont au service de la destruction de l’humanité.

      Et je crois que cette construction intellectuelle, que je dénonce ici comme fausse, a le pouvoir de vous détruire bien plus sûrement que de contracter la Covid19, ou de vous faire vacciner.

      Je vous encourage une nouvelle fois à regarder les choses sous un autre angle, en relisant par exemple cette ressource que j’avais mise en ligne au début de la pandémie, et qui montre bien que les gouvernements, s’ils étaient effectivement au courant d’un RISQUE de pandémie d’un nouveau virus de type respiratoire, l’étaient à cause d’une première alerte en 2009, qui n’a pas explosé, comme certains s’y attendaient pourtant. Ce qui a donné naissance à ce document qui modélisait en 2011 (NOTEZ CETTE DATE), tout ce qui nous est arrivé ou presque, y compris les 4 ou 5 vagues + le vaccin rapide, et ce, dans le sens d’une prospective et non pas dans le sens de quelque chose que des fous assassins et avides orchestreraient, un plan de destruction mondiale.

      Elle est là, la vérité, toute simple et évidente. On ne peut juste pas faire comme si ces éléments n’existaient pas ! Mais ceux qui les prendront en compte devront renoncer à leurs scénarios fantasmagoriques, et à leur accoutumance à cet opium. Et face aux mystères, la simplicité ne fait pas le poids!

  • Bonjour
    Je crois que le Seigneur est ni pour, ni contre, mais Il est avec celui qui marche avec conviction et confiance en Lui.
    La peur et la crainte ne doivent pas être le mobile de nos choix et de nos actes, tout comme la colère.
    Ce qui accomplit le justice de Dieu c’est la foi agissante par l’amour, c’est ce qui à de la valeur aux yeux de Dieu.
    La foi (cette ferme assurance) n’est pas incompatible avec le fait d’être suivi par la médecine au contraire, comme le disait un grand ministère d’évangélisation et de guérison dans les années 80, « c’est le médecin qui va confirmer la guérison ».
    Pour ma part, je ne me confie pas en l’homme mais au Seigneur, ce qui ne m’empêche pas d’être suivi par la médecine tant que celle-ci ne m’amène pas à un péché clairement identifié, je m’explique :
    Avec ma femme nous ne pouvions pas avoir d’enfant, et le problème c’était moi, mes zozos étaient très mal en point,et cela a duré 10 ans, nous avons donc été suivi par la médecine spécialisée dans ce domaine, mais à un moment donné il m’ont demandé de me masturber au cabinet médical pour recueillir rapidement le sperme, et ceci était pour moi impossible même si c’était pour avoir une postérité.
    Mon Dieu m’avait délivré de péchés sexuels et j’allais pas en refaire même pour une cause légitime.
    Le Seigneur a vu mon coeur et avec l’intercession de l’église le Seigneur m’a donné 2 enfants, il m’a fait grâce.
    Ma belle-mère est passée il y a quelques années par le cancer du sein, mais le Seigneur l’avait rassurée en lui disant par une prophétie, qu’elle passerait par une opération mais qu’Il était avec elle et qu’elle serait dans la paix et la joie, c’est ce qui exactement est arrivé, elle n’a même pas souffert des effets secondaires de la chimio.
    Le Seigneur n’est pas contre le fait que nous passions entre les mains de la médecine, par contre dans notre coeur c’est en Lui que l’on se confie et pas dans l’homme.

    • Bonjour Michael,
      J’apprécie beaucoup votre témoignage, et surtout ce rappel « Ce qui accomplit le justice de Dieu c’est la foi agissante par l’amour, c’est ce qui à de la valeur aux yeux de Dieu », qui pour moi résout définitivement la question 🙂

  • Phil Valentine, qui n’avait pas été vacciné, exhorte les fans à « ALLER SE VACCINER », a déclaré sa famille.
    Un animateur de radio conservateur du Tennessee qui avait exprimé son scepticisme à l’égard des vaccins Covid-19 et n’était pas vacciné est hospitalisé en soins intensifs avec la maladie, a annoncé sa station vendredi 23 juillet.
    Phil Valentine, qui anime une émission connue portant son nom sur WWTN-FM à Nashville, a contracté le coronavirus il y a un peu plus d’une semaine et se bat contre une pneumonie, a indiqué sa famille dans un communiqué publié sur Twitter.
    « Il est à l’hôpital dans l’unité de soins intensifs et respire avec assistance, mais n’est PAS sous respirateur », a déclaré la famille. « Phil aimerait que ses auditeurs sachent que, bien qu’il n’ait jamais été un « anti-vax », il regrette de ne pas avoir été davantage « pro-vaccins » et espère pouvoir défendre plus vigoureusement cette position dès qu’il sera de retour à l’antenne, ce qui, nous l’espérons tous, ne saurait tarder.
    « Phil et sa famille aimeraient que vous sachiez tous qu’il vous aime et qu’il apprécie votre intérêt, vos pensées et vos prières plus que vous ne le saurez jamais. Continuez à prier pour son rétablissement et allez-vous faire vacciner ! »

    Plus tôt cette semaine, son frère, Mark Valentine, a publié sur Facebook : « Beaucoup d’entre vous savent que mon frère Phil est à l’hôpital avec une pneumonie liée au Covid. Il se bat pour sa vie, ce qui m’a convaincu d’aller me faire vacciner alors que je n’étais pas enclin à le faire auparavant.
    « Je n’ai pas publié d’articles pour ou contre le vaccin, car j’estime que chacun doit décider lui-même s’il doit se faire vacciner ou non. Ayant vu cela de près et personnellement, je vous encourage TOUS à mettre de côté la politique et les autres préoccupations et à vous faire vacciner. Lorsque le technicien est venu me demander « est-ce que vous avez des questions ou des inquiétudes au sujet du vaccin », j’ai répondu « oui, mais je vais quand même me faire vacciner ».

    Après que Phil Valentine ait été testé positif au Covid-19, mais avant son hospitalisation, il avait dit à ses auditeurs de se poser la question suivante : « Si j’attrape ce COVID, ai-je une chance d’en mourir ? » Si oui, il a conseillé à ses auditeurs de se faire vacciner. Il a dit avoir pris la décision de ne pas se faire vacciner parce qu’il pensait que la maladie ne le tuerait pas.
    Le Tennessee continue d’avoir l’un des taux de vaccination les plus bas du pays, alors même que les cas augmentent, principalement à cause du variant delta, très contagieux. Jusqu’à jeudi, 12 666 personnes sont mortes du coronavirus.
    https://www.nbcnews.com/news/us-news/conservative-radio-host-former-vaccine-skeptic-ill-covid-19-n1274889
    https://www.fr24news.com/fr/a/2021/07/lanimateur-dune-emission-de-radio-conservateur-phil-valentine-se-bat-pour-sa-vie-apres-la-bataille-contre-covid-selon-son-frere.html

  • Bonjour Jérôme,

    J’utilise mon droit de réponse pour éclaircir quelques aspects de ma lecture des évènements actuels qui ne me semble pas aussi démentielle que ce votre analyse de ce que j’ai dit laisse à croire ! La vérité sur cette histoire de coronavirus n’est ni simple, ni évidente. Le fait qu’un plan pandémie existe ne joue qu’en faveur de ceux qui ont vu dans cette crise sanitaire une opportunité de mettre en place une nouvelle manière de concevoir le monde. Ensuite, je n’ai pas dit que tous les gouvernements étaient au courant de la présence du virus sur le territoire chinois, ils ont suivi les directives de l’OMS qui a tardé à reconnaitre la transmission du virus (ce qui a permis au virus de se propager dans le monde entier), minimisé les risques de l’épidémie puis surestimé le taux de létalité et déconseillé l’usage de l’hydroxychloroquine.

    Vous avez dit vous-mêmes” que les ténèbres sont très épaisses et que Dieu n’était plus du côté de l’humanité”. Le diable est très agité, animé d’une grande colère sachant qu’il a peu de temps et c’est pour cela aussi qu’il y a urgence spirituelle de se sanctifier encore et encore. Dans cette histoire de pandémie et de vaccination, je pense qu’il y a surtout aveuglement et corruption des gouvernements, des hautes instances de santés, médias, peut -être complicité de quelques-uns. Le diable est bien le grand meurtrier et de plus il est très séducteur et sait se déguiser en ange de lumière. Mais Il ne peut rien faire sans l’aval du Seigneur et le Seigneur sait quels seront les effets secondaires graves à long terme de cette injection expérimentale. La science n’a pas besoin de Dieu pour progresser dans tous les domaines et elle s’affranchit de plus en plus de toute éthique. Si cette vaccination était un miracle de Dieu, le débat scientifique quant à la balance bénéfices risques n’aurait pas été tué dans l’œuf et elle n’aurait pas été associée à un QR code aliénant et privatif de libertés. Ce n’est pas Sa manière d’agir : quand Dieu nous guérit, il n’en profite pas pour nous emprisonner. Par contre, le diable quand il opère une guérison physique, c’est toujours en contrepartie d’une aliénation psychique ou autre.

    Mon équilibre psychique et émotionnel n’est pas basé sur les réalités terrestres mais sur le Rocher inébranlable qu’est Christ. C’est Lui, le juge qui est à la porte, c’est Lui qui tient encore la terre dans Sa Main bien qu’elle vacille sous l’effet de son péché et qu’elle chancelle comme un homme ivre. Et si c’est Dieu qui nous a envoyé ce virus provoquant ce chaos, il s’agit alors d’un de Ses jugements et la vaccination qui en découle est dans la continuité de Ses jugements.

  • Hello ! Quelques remarques en passant:

    1) faire parler un mort (Billy Graham), est-ce bien raisonnable?

    2) dire que Billy Graham eût recommandé de se faire vacciner est une sorte d’argument d’autorité (très bancal, vu qu’il n’est plus là pour confirmer), de plus soumis à questionnement: Billy Graham était susceptible d’erreur, comme chacun d’entre nous. Il l’était d’autant plus quand on considère son soutien à l’œcuménisme catholique tout au long de son ministère:

    http://andre.gagnoud.free.fr/BIBLIOGRAPHIES/ERREURS_DOCTRINALES_des_Chretiens_revenant_vers_Rome/latrompette.net_-_A195_Main_dans_la_main_avec_le_Pape.pdf

    3) Franklin Graham, dans son post Facebook écrit: « Différents vaccins sont disponibles, ma recommandation est que les gens fassent leurs recherches, parlent à leur médecin, et prient à ce sujet pour choisir quel vaccin, au cas où [ils décident de se faire vacciner], est le bon pour eux. » Une bonne recpmmandation, non?

    https://www.facebook.com/FranklinGraham/posts/276922917136643

    4) « Je pense que Jésus serait pour la science, pour le masque et pour le vaccin, a dit la petite-fille de Billy Graham. Et je suis triste que certaines personnes se fassent une idée de Jésus qui est très différente de ce qu’il était. »

    Donc notre soeur SAIT EXACTEMENT qui est Jésus et ce qu’il pense de ces sujets. C’est merveilleux, celles et ceux qui n’ont pas de tels privilèges ne peuvent que l’envier. 🙂

    5) « Jésus serait pour le vaccin »: peut-être, mais peut-être pas. Je trouve un peu (beaucoup) abusif de trancher. La question qu’on peut aussi se poser, c’est la suivante: Jésus se serait-il fait vacciner? Et Paul? Pierre? Jean?

    6) la pandémie et sa gestion interrogent, et le fait que l’accent soit mis sur la vaccination, plutôt que sur la prévention (booster les défenses immunitaires) et sur les traitements précoces pose aussi question, et pas seulement aux « complotistes » (qui sont légion, gobent et diffusent souvent n’importe quoi, on est d’accord).

    Voir par exemple ces quelques avis de médecins, qui, parmi de nombreux autres, ne poussent pas (à marche forcée) à la vaccination:

    « Car il n’y a pas d’arguments scientifiques et médicaux solides pour convaincre les sceptiques. Alors, on ment ; mais on essaie de masquer les mensonges en racontant des contes de fée… » Dr. Michel de Lorgeril

    https://michel.delorgeril.info/ethique-et-transparence/comment-combattre-lhesitation-vaccinale/

    « la vaccination entraînant des troubles pouvant être graves et mortels, ces troubles étant maintenant connus pour ce qui est du court terme, que fait-on pour les minimiser ou éviter qu’ils ne se produisent ? Rien. Quelle prévention ? Aucune. Que fait-on pour rassurer ceux qui ne voulaient pas et y vont la peur au ventre ? Rien. Rien depuis que le politique a décidé de traiter à la place des médecins, qui par ailleurs ne bronchent pas. Pourquoi n’y a-t-il pas prévention des risques ? » Dr Gérard Maudrux

    https://blog-gerard.maudrux.fr/2021/07/20/vaccins-covid-et-prevention/

    « Non, le vaccin n’est pas LA solution (…) il y a le traitement ambulatoire précoce. » Dr Philippe de Charzournes

    https://www.linfo.re/videos/toutes-nos-videos/reactions-du-dr-philippe-de-charzournes-face-aux-mobilisations-contre-le-pass-sanitaire

    Et l’avis de Jean-Michel Claverie, virologue et prof de médecine au CV long comme le bras:

    « Il y a un mensonge d’état… »

    https://www.breizh-info.com/2021/07/27/168128/4e-vague-de-covid-19-a-lhopital-un-mensonge-detat-selon-le-fondateur-de-la-societe-francaise/

    « L’immunité collective ne permettrait pas, non plus, l’éradication complète du virus SARS-CoV-2 que l’on sait déjà capable d’infecter une dizaines d’espèces animales. Ou faudra-t-il aussi vacciner nos chats, nos chiens, et les chauves-souris? »

    https://www.igs.cnrs-mrs.fr/actualite/covid-limmunite-collective-pour-quoi-faire-chronique-de-jean-michel-claverie-dans-les-echos-du-18-juin-2021/

    Son CV: https://loop.frontiersin.org/people/507215/bio

    Alors non, dans ces conditions, hésiter ou carrément ne pas vouloir se faire vacciner n’est ni irrationnel ni anti-spirituel, sans qu’il soit besoin de rentrer dans le débat « marque de la Bête ». On notera aussi que les vaccins ne sont pas efficaces à 100%, ne protègent que contre les formes graves, n’empêchent ni la contamination ni la transmission du virus, qui ne cesse de muter et leur efficacité semble diminuer avec les variants, et diminue avec le temps: faudra-t-il alors se faire revacciner tous les x mois? Avec des vaccins dont on ignore les effets à long terme (puisque non-testés sur les humains sur une longue durée) ?

    Concernant les injonctions vaccinales, je finirai avec la grippe, contre laquelle on nous rabâche depuis des années l’intérêt de la vaccination, alors qu’elle est loin d’être démontrée scientifiquement, comme le signale, études à l’appui, Jérémy Anso, docteur en biologie. Vous avez dit mensonges?

    « Le vaccin antigrippe n’a pas clairement démontré son efficacité chez les plus de 65 ans, sauf pour les professionnels de santé les plus proches des laboratoires pharmaceutiques. »

    https://www.dur-a-avaler.com/vaccin-contre-la-grippe-la-desinformation-na-plus-de-limite-cest-officiel/

    Il y aurait encore matière à dire, et à débattre, mais il y a déjà assez de pavés comme ça. 😀

    Que la Grâce du Très-Haut soit avec chacune et chacun !

  • J’ai lu quelque part que lorsque le client d’une banque est content des services qui lui sont apportés, il en parle à une ou deux personnes autour de lui. Et lorsqu’il est mécontent (en général d’une augmentation du coût des services, ou parce qu’il a le sentiment de ne pas être écouté), il va en parler à cinq personnes de son entourage, et parfois pendant plusieurs années ! C’est un phénomène bien observé en marketing.
    Le mécontentement se partage toujours très bien, mieux que la satisfaction, qui nous fait passer pour des béats. De même que la peur est plus communicative que le courage et beaucoup plus fluide. C’est pareil pour la critique, qui est plus facile à transmettre que les encouragements : l’une est innée, l’autre doit s’acquérir avec des efforts. Nous devrions réfléchir à ce ratio.

    Lors de la conquête de Canaan, on trouve 10 espions négatifs prisonnièrs de leurs émotions et de leurs doutes, et 2 seulement qui voient les choses sous un autre angle, un angle qui s’affranchit des analyses rationnelles, et des doutes légitimes qui en proviennent : «Qui est aveugle, sinon mon serviteur, et sourd comme mon messager que j’envoie? Qui est aveugle, comme l’ami de Dieu, aveugle comme le serviteur de l’Eternel?» est une interpellation fascinante (Essaie 42/19).

    Il me semble que cette proportion est bien respectée dans le fil de cet article et dans les commentaires échangés, c’est assez intéressant : les gens qui doutent sont plus nombreux, une majorité, et leurs argumentaires inépuisables.
    Le doute est plus facile à gérer que la confiance : pour l’un on se laisse porter par le courant (ce qu’on voit, ce qu’on entend, ce qu’on sent), et pour l’autre il faut le remonter.

  •  » Les gens qui doute sont plus nombreux ? » pas dans la rue : 200 000 personnes tous les samedis, alors qu’on enregistre +500 000 vaccinations par jour …
    https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2533282-chiffres-de-la-vaccination-covid-les-derniers-chiffres/

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Site Footer