La fausse prophétie de l’holocauste vaccinal

Washington, près du Capitole : les drapeaux blancs représentent chaque victime de la pandémie. En valeur absolue, la Covid a désormais tué davantage d’américains que le grippe espagnole (photo Reuters)

.

Le 14 mai 2021, le Dr Vernon Coleman publiait un « message urgent » qui prédisait que tous les vaccinés commenceront à mourir à l’automne 2021, annonçant un génocide pour la majorité de la population. 

VColeman est un ancien médecin généraliste devenu journaliste, puis blogger et auteur de livres. Il se définit comme un polémiste, qui pense que « la fausse pandémie de covid-19 a été créée, en partie, pour trouver une excuse aux vaccins » … « j’ai toujours pensé que la fraude du covid-19 avait été planifiée dans un but précis : tuer le plus grand nombre possible de personnes âgées et fragiles et introduire des vaccinations obligatoires ».

Figure emblématique du complotisme (mouvement qui regroupe ceux et celles qui pensent que la pandémie et la vaccination sont les outils d’un complot) Vernon Coleman coche toutes les cases d’un narratif parallèle : « Nous savons tous que l’élite maléfique, les promoteurs de l’Agenda 21 et du Great Reset, ont depuis le début l’intention de tuer entre 90 et 95 % de la population mondiale » … « Je pense qu’ils (les élites) ont conçu un plan qui entraînerait des millions de morts mais qui ne leur ferait pas de mal » … « leur complot diabolique est devenu incontrôlable ».

Effets de cette communication : le caractère sidérant du message lui garantit une large diffusion, grâce aux réseaux sociaux. Et beaucoup penseront que cet homme « sait » quelque chose d’important et affirme quelque chose d’important, alors qu’il exprime tout simplement un scénario paranoïaque, qui ne repose sur rien d’objectif. 

« Maintenant, plus que jamais, j’ai besoin de votre aide. Si nous ne travaillons pas ensemble, nous sommes condamnés. J’ai besoin de votre aide parce que nous devons toucher des millions de personnes avec cet article. Et comme les grandes plateformes et les grands médias m’ont banni, je ne peux pas atteindre ces millions de personnes sans vous. Je crois que cet article est le plus important que vous aurez jamais lu. Vous devez le partager. Vous devez ne rien faire pendant les prochains jours, mais envoyer cet article à toutes les personnes que vous connaissez ou ne connaissez pas et qui ont une adresse e-mail. Et l’envoyer à tous les journalistes dont vous pouvez trouver l’adresse électronique ».

Commentaire du Sarment

On ne devrait normalement pas avoir à commenter les sottises et élucubrations qui montent du monde, comme des fumées : c’est une perte de temps. Cependant la découverte que des chrétiens sensés accordent foi à ce type de prophéties/prédictions, et le constat de l’influence directe et indirecte de telles affirmations qui sont prises comme des révélations, nous pousse à prendre position, brièvement et clairement. Si l’ekklesia de Jésus est la colonne et le soutien de la vérité, elle ne peut pas éviter de contester face à des mensonges grossiers, qui ont un pouvoir de nuisance malheureusement avéré.

Il n’existe normalement qu’une seule alternative pour ceux qui sont confrontés à cette sorte d’analyse catastrophiste et ces prédictions apocalyptiques : les déclarer totalement insensées, et les rejeter en bloc, ou les reconnaître véridiques, les accepter, et donc composer avec elles. Sachant que lorsque nous permettons à la semence du mensonge de s’implanter, elle va grandir et se développer.

Ce qui doit être relevé ici, c’est la perméabilité de chrétiens sincères, qui ont pourtant fait une expérience spirituelle authentique, et qui en viennent à croire que le Dr Vernon Coleman est en quelque sorte un instrument de Dieu, un instrument de la vérité vraie, et que ses déclarations sont non seulement dignes de foi, mais doivent être partagées avec le plus grand nombre. Question de SALUT, dit-on, car il faut avertir afin que le moins de gens possible ne perdent la vie en se faisant vacciner. 

Ceux qui adhèrent à ce narratif (cette explication de la crise sanitaire) et à ces prédictions seront forcément entraînés dans le sens de leur courant : il devient alors impossible de continuer d’accorder foi aux médias, aux services de santé, aux gouvernements, aux labos, mais aussi à tout ce qui nourrit le supposé faux récit collectif. etc. Nous sommes face ici à une vraie rupture avec la réalité, c’est pourquoi ces phénomènes doivent solliciter notre attention, pour ce qu’ils sont, et pour ce qu’ils entraînent en cascade.  

Qu’on le veuille ou nous, nous avons là les ingrédients principaux d’une radicalisation sociale, sur le même principe de marginalisation qui fonctionne dans une secte, dont les membres sont conduits dans une pensée et dans une conception paranoïaque du monde. Ils se rassemblent alors, et cultivent une compréhension de la réalité qui les rend de plus en plus inaccessibles à la raison. 

Que va-t-il se passer lorsque l’hiver va succéder à l’automne, sans que se produise la prophétie de Vernon Coleman ? Comme la plupart de ceux qui se sont plantés dans les grandes largeurs, il lui suffira d’une petite acrobatie pour retomber sur ses pieds.  Comme prolonger un peu le délai, jusqu’au printemps et le tour sera joué. On gagne du temps pour noyer le poisson. Espérons que pour ceux dont VC aura abusé de la crédulité, la lumière se fera enfin. Sujet de prière.

Un autre prophète de l’holocauste vaccinal : le Dr Vladimir Zelenko

Pour ce médecin américain, 2 milliards de personnes vont mourir à cause de la vaccination (si toute la population mondiale se fait vacciner). Mais le drame n’est pas daté dans le temps. A minima, il annonce 28% de mortalité chez les vaccinés : 1 sur 4. Ce qui signifie qu’en France, 14 millions de personnes vont disparaître.

Après avoir soutenu, comme d’autres, que le virus était inoffensif (comme une grippette Raoultienne), le Dr Zelenko affirme désormais que la pandémie fait partie d’une « conspiration pour commettre un génocide ». Il coche donc lui aussi ouvertement les cases du complotisme. Et comme tout complotiste, il conteste l’étiquette.

Le reste du personnage, sa personnalité, sa foi, ses prétendus résultats sur les malades du covid qu’il a soignés, nous ne sommes pas capables de les analyser et de les vérifier. Ici, nous nous contentons de pointer la fausse prophétie, qui détourne les gens vers des moyens de protection de la santé qui ne sont d’ailleurs pas sans intérêt commercial pour l’auteur.   

Fort de l’intérêt médiatique dont il a bénéficié au cours de l’année écoulée, Vladimir Zelenko a lancé en mars 2021 une société de compléments alimentaires commercialisant les vitamines « Z-Stack », une « super formule tout-en-un » à base de zinc et de vitamines C et D destinée à doper les défenses immunitaires. La vidéo de promotion qui accompagne le produit précise qu’il s’agit du « protocole Zelenko ».

Parce que c’est important d’essayer de « sauver » le plus de gens possible…

.

Ivo Sasek le précurseur

Il faut rendre à César ce qui revient à César : Ivo Sasek est le premier a avoir développé la théorie de l’holocauste vaccinal. Un homme qui se dit clairement un prophète de l’Éternel. Dans un message du 5 avril 21, il explique que les vaccins anticovid vont réduire la population mondiale drastiquement.

« Mais reconnaissez aussi par là même l’heure qui a sonné ! Et maintenant, une dernière chose : il faut encore une fois souligner que la réduction totale de la population mondiale n’est qu’une facette du désir qui anime les misanthropes nommés. L’autre côté de leur plaisir est d’avoir un reste d’esclaves serviteurs qu’ils aimeraient transformer en une sorte d’humain-robot. Mais entièrement à leur seul service, manipulable en tout. Leur rêve est un monde presque dépeuplé qui est tout à eux – à eux seuls – même pas à leur personnel. Celui-ci doit alors fonctionner inconditionnellement comme des machines, juste beaucoup plus capables et plus matures. Oui, et je sais que tout cela ressemble maintenant à de la science-fiction, mais je le dis devant Dieu : C’est la réalité ; c’est comme ça que ça se passe, et pas autrement. Alors allez-y, agissez tant que vous le pouvez encore ! Je suis Ivo Sasek, qui se tient devant Dieu depuis 43 ans ».

Sur le site de sa télévision (KlaTV), qui revendique des millions de télespectateurs, le complotisme assumé occupe le devant de la scène.

À partir de 2020, les médias de Sasek ont ​​diffusé beaucoup de désinformation sur la pandémie de COVID-19 et ont massivement alimenté la peur de se faire vacciner contre le virus. A cette occasion, le collectif de hackers Anonymous a annoncé en juillet 2020 dans le cadre de son « Opération Tinfoil » qu’il se proposait de regarder de plus près la partie cachée des activités de l’OCG de Sasek. En deux semaines, les militants ont piraté plusieurs sites Web et serveurs de l’OCG, dont leur chaîne jeunesse Kla.TV. Les cyber- activistes ont piraté le site Web de Sasek lies-barometer.info et dirigé les visiteurs vers un article critique d’OCG (peut-être le Sarment ! ici, ici et ici).

Ils disposent ainsi de plus de 30 000 e-mails et de plus de 20 gigaoctets de documents internes, qu’ils publient progressivement. Depuis le 24 juillet 2020, Anonymous a mis en ligne des documents d’OCG qui renseignent sur le réseau médiatique de Sasek, les sites de production, la prise de contrôle du contenu de KlaTV par les chaînes du réseau câblé, la maltraitance des enfants et les contacts d’OCG avec la Scientologie . Sasek a attribué l’attaque de pirate informatique dans deux vidéos à l’ Antifa et a décrit les pirates comme des « tueurs à gages virtuels » au service de médias de masse hostiles. Réflexe de victimisation classique avec les écrans de fumée habituels. Anonymous a répondu à l’affirmation de Sasek avec sa propre vidéo indépendante décrivant les intentions et les structures de la secte : Sasek profiterait de la pandémie actuelle de COVID-19 et l’insécurité de nombreuses personnes pour booster ses audiences et ratisser plus largement, avec des idéologies complotistes antisémites-ésotériques, de manière constante, qui produisent un surcroît de recettes financières. Anonymous a annoncé de nouvelles actions contre l’OCG et ses stations de propagande.

Avertissement au lecteur

Les commentaires sont ouverts sur ce blog, et seront tous lus. Ceux qui s’inscrivent dans le dialogue, et dans la contradiction argumentée et sourcée seront publiés. Les avis contraires sont importants, parce que les objections enrichissent le débat par définition, mais seulement si elles s’expriment dans le respect et sont construites sur des argumentaires et pas seulement sur des émotions. 

25 comments On La fausse prophétie de l’holocauste vaccinal

  • Merci pour votre travail de mise en garde.

    J’ai demandé à des responsables d’assemblées et de dénominations d’en faire de même. Leur réponse: ce n’est pas notre rôle… Probablement ont-ils peur de créer des divisions. Mais ne vaut-il pas mieux une division, plutôt que toute une assemblée contaminée ? (1 Cor 11:19)

    J’en profite pour signaler le site de M. D’Astier rempli de théories complotistes:
    – Le PDG de Pfizer aurait été arrêté par le FBI
    – Le Japon abandonnerait le Déploiement de Vax et passerait à l’Ivermectine
    – La Cour suprême des États-Unis aurait annulé la vaccination universelle
    – etc.

  • Bonjour,
    Ces docteurs sont des docteurs en médecine, il me semble, donc il faudrait mettre au moins des guillemets quand on les nomment comme des « prophètes » sur un site chrétien, car cela peut porter confusion. Encore sur un site laïque, je veux bien mais sur un blog chrétien où on sait de quoi on parle lorsque qu’on dit le mot « prophète » (= un homme qui parlerait de la part de Dieu), cela peut apporter la confusion, à moins qu’on la recherche justement pour mettre médecine et spirituel dans le même panier, ce qui n’est pas très judicieux. Ces 2 hommes parlent de leur point de vue médical et non pas à la manière d’un prophète qui annoncerait une révélation de Dieu.

    Ensuite, juste une petite remarque sur Jér 28:9.
    Il est bien de noter que Jérémie, le prophète, déclare que si un prophète prophétise la paix, alors c’est sur l’accomplissement de sa prophétie de paix qu’on saura s’il est un vrai prophète. Il n’est pas parlé de guerre mais de paix, car prophètiser ce tout le monde veut entendre (« ça ira bien pour vous ») , ça ne coûte pas grand chose à un « prophète », au contraire, ça le place dans les bonnes grâces du monde. mais annoncer que ça n’ira pas, ça ne rapporte pas les bonnes grâces du monde. Donc c’est bien celui qui prétend que tout ira bien pour tout le monde, c’est celui qui annonce, au nom de Dieu, ce que tout le monde veut entendre, qui doit aussi répondre de ses paroles.

    Alors non pas que je sois d’accord avec ce que tous osent avancer mais attention, même ceux qui disent que tout ira bien selon le courant majoritaire, doivent le prophètiser selon ce que Dieu révèle et non pas parce que, forcément, c’est plus facile et plus beau, plus humanitaire, de dire  » paix et sûreté » , que d’annoncer ce que la majorité n’aime pas entendre…

    Cordialement.

  • Bonjour,
    Finalement si je comprends bien votre opinion en consultant vos articles et réponses aux commentaires, vous êtes pour la vaccination forcée grâce au pass sanitaire, pour l’apertheid médical et social, pour les restrictions de libertés et le glissement vers une didacture de plus en plus autoritaire. Je dis ça parce que plutôt que de prôner la Vérité de l’evangile c’est à dire La Croix qui nous a permis d’acquerir au prix du Sang du Fils de Dieu le pardon des péchés, la guérison de toutes maladies et infirmités (Esaïe 53) ainsi que la nouvelle naissance, notre esprit qui était mort et qui est re-créé nouveau à l’image de Dieu, ne sont que rarement mentionnés sur ce site, moi ce que je vois sur ce site, c’est la division par le fait de « se moquer » de ceux qui ne pensent pas comme vous. Pour vous le fait de se vacciner est-il un acte amour? Comme ce que prône le pape? Le temps du retour de Jésus-Christ qui vient chercher une épouse sans rides ni taches ni rien de semblable est trop proche pour perdre le temps de se disputer au sujet d’une vaccination. Proclamons la Vérité, annonçons l’evangile dans toute sa vérité sans crainte, il y a encore des cœurs qui ont soif de vérité. Ne divisons pas mais aimons nous les uns les autres car c’est comme ceci que le cœur des païens sera touché et ne faisons strictement RIEN sans une ferme conviction (Romains 14:23). Je vous béni vous et tous vos proches.

  • Jérôme bonjour,
    J’aimerai être de votre avis, mais malheureusement il y a les faits (A moins qu’ils soient faux)
    Il est question de thromboses multiples, d’accidents vasculaires graves, de fausses couches, de reprises de cancers , etc, etc. Que devons-nous en penser ?

    • Bonjour Armand
      Je ne sais pas si vous êtes en mesure de collecter l’ensemble des faits relatifs à la vaccination, c’est-à-dire pour le dire simplement : le cumul des effets positifs et le cumul des effets négatifs. Puis de les analyser, et enfin d’en tirer les conclusions qui s’imposent. Moi pas.
      Pour atteindre l’objectivité, il faudrait pourtant en passer par là, avec le préalable indispensable de la vérification de l’authenticité de ces faits, sinon, nous serions condamnés à nous exprimer sur des données douteuses. Vous me parlez de thromboses, etc, dont j’ai effectivement entendu parler, mais on parle de combien, dans quelles circonstances, avec quel tableau pathologique ? etc.

      Donc aussi longtemps que nous ne pouvons atteindre l’objectivité (et donc y prétendre) nous sommes tous confinés dans la subjectivité. Les uns penchant vers la confiance, les autres vers la méfiance.
      On trouve des confiants convaincus, des confiants mesurés, des méfiants prudents et des méfiants radicalisés.
      Je prétend que les extrêmes sont toxiques, tout simplement parce que nul ne peut prétendre avoir atteint l’objectivité. Une certaine prudence et une certaine humilité sont de mise.

      Les personnes citées dans cet article sur la fausse prophétie de l’holocauste vaccinal se sont aventurées au-delà du réel, dans des affirmations qui reposent sur des calculs, des hypothèses. Elles estiment quant à elles que leurs affirmations relèvent du bon sens et de la logique. Personnellement, je dirais que le bon sens dicte de les rejeter. C’est intéressant, cette confrontation de 2 bons sens. Forcément un dialogue de sourds. Le même qu’une personne saine d’esprit aura avec une personne souffrant de paranoïa ou de mégalomanie (je ne dis pas qu’ils le sont): 2 réels qui se télescopent, avec peu ou pas de chance de s’entendre et de se comprendre. Chacun est contraint par ses convictions à défendre son réel. Impossible de faire autrement. Nous en sommes là avec ces deux « prophètes » catastrophistes, qui ont ajouté leur nom à une longue liste.

      Cette histoire me rappelle celle du passage de l’an 2000. Durant presqu’une année, nous avons été confrontés à tout un tas de prophéties sur le bug qui devait être la gâchette de la fin du monde et détruire les systèmes bancaires, pour entraîner l’effondrement des économies. C’était assez logique, tout reposant sur l’informatique. C’était plausible. Les chrétiens faisaient des stocks de nourriture. Ce sont des périodes troublées où l’ennemi profite des incertitudes et des menaces pour injecter la panique et la peur. Et toute la population qui était déjà fragilisée va basculer parce que les désordres psychiques vont être catalysés. Pour les chrétiens, ces périodes doivent servir à nous ancrer dans la foi. Ce sont des tempêtes que, par l’Esprit, nous devons calmer, dans nos cœurs et nos pensées. On doit résister et ne pas devenir des instruments de peur. Parce que le Seigneur est avec nous, même s’il dort dans la barque.

  • Il est vrai que personne ne donne de chiffres. Je me souviens effectivement du « bug » de l’an 2000, et des « précautions » prises par certains chrétiens, précautions qui se sont révélées inutiles.
    La pandémie elle ne s’attaque pas à nos ordinateurs, mais à notre santé et parfois à notre vie et à celles de nos proches
    C’est beaucoup plus sérieux et de fait, les inquiétudes sont plus grandes.
    Pour ce qui est des « pestes et des famines », Jésus les a clairement annoncées. D’où quelles puissent provenir, nous ne passerons pas au travers et Jésus nous demande de les affronter en « levant nos têtes » lorsque ces choses commenceront à arriver. Pas toujours évident
    Une dernière remarque: La profusion de faux prophètes est indiquée dans ces paroles de Jésus.
    Merci pour votre analyse Jérôme. Il nous faut reconnaître tout de même que ces moments sont particuliers

  • Bonjour Jérôme,

    En cautionnant le narratif des médias mainstream, vous vous mettez vous aussi des œillères et vous écartez vous aussi tout ce qui ne correspond à ce que vous avez décidé de croire, en épinglant ceux qui à l’évidence ont dérapé et en les prenant comme preuves démontrant la folie du récit parallèle. Vous devenez inaccessible à l’idée que cette crise aurait pu être gérée différemment en utilisant les traitements précoces dont des études randomisées prouvent qu’ils sont efficaces et en prenant des mesures sanitaires non pas de façon despotique mais avec un débat scientifique ouvert au niveau mondial. Dans votre réalité à vous, vous intégrez les mêmes mécanismes de pensées que les complotistes. Sauf que la situation est inversée : Dans le complotisme, les boucs émissaires sont les méchants riches qui nous oppriment et qu’il faut neutraliser et dans la doxa officielle, c’est l’inverse, les boucs émissaires sont les complotistes. Tous les médecins, scientifiques ,etc , qui font des objections sont traités de complotistes qu’il faut supprimer ainsi que tous ceux qui les écoutent !!!

    Il y encore trop de zones d’ombres pour pouvoir affirmer avec certitude que la version officielle est véridique et si l’église doit être la colonne et l’appui de la vérité, elle ne doit pas cautionner un récit qui est une perception de la réalité et non la réalité et donc encore moins la vérité. A ce propos, nous avez écrit un article nous élevant vers la vérité : Ne laissez pas la réalité définir la vérité.

    Ce que je trouve grave, c’est que des personnes dépositaires de l’autorité spirituelle dans l’église se mettent tout à coup à devenir des propagandistes du narratif des riches qui nous gouvernent. Ja2 :5 “Ne sont-ce pas les riches qui vous oppriment et qui vous traînent devant les tribunaux.”

    • Bonsoir Lili,
      Merci pour votre commentaire plutôt bien formulé. Effectivement, l’effet miroir fonctionne dans les deux sens. Et le reproche que vous me faites de défendre le narratif officiel, pourrait m’être fait de manière identique et au mot près par un partisan de la terre plate, à la suite de mon article récent sur le sujet : il me reprocherait de refuser de consulter les ressources platistes qui l’ont convaincu — donc de faire preuve de manque d’objectivité. Il me reprocherait de ne pas laisser de place sur mon site aux théories favorables au platisme, m’accusant de partialité et de censure contre la vérité, sa vérité. Et on comprend facilement pourquoi nos opinions et perceptions sont aussi irréconciliables que les vôtres et les miennes, sur ce sujet de la gestion sanitaire de la pandémie.

      Ce qui doit nous faire réfléchir, au-delà de cette histoire de pour ou contre le vaccin, c’est l’émergence et la multiplication des mécanismes de contestation des versions officielles, qui traduisent apparemment une faillite de la confiance dans les autorités de la part d’une partie de la population. Le phénomène DES complotismes est en plein essor, dans de multiples directions différentes : pourquoi ? Hannah Arendt disait que c’est dans le vide de la pensée que s’implante le mieux le mal : est-ce dans le vide spirituel laissé par l’Église que viennent s’implanter ce type de semence dont la nature est de produire et d’augmenter la confusion ?

      En arrière-plan du récit collectif qui sert de terreau au narratif officiel, se trouve le rejet des religions qui d’abord se sont sécularisées, puis ont sali le nom de Dieu (comme on le voit dans le naufrage catholique mondial) et amené les nations à le blasphémer.
      Et ces choses-là sont à mon avis irréversibles, elles produiront des conséquences certainement plus graves que la pire des prédictions antivax.

      • Bonjour Jérôme,
        Mais pourquoi répondre à Lili sur les théories de la terre plate alors qu’elle parle de gestion d’une crise sanitaire qui aurait pu être traitée différemment.
        Je trouve cela un peu de mauvaise fois de ramener la discussion de Lili aux theories de la terre plate, pour essayer de rabaisser son raisonnement. Voilà où il ne faudrait pas tomber pour justifier son point de vue.

        • Bonsoir Brice
          Lilli fait remarquer qu’en tant que partisan du « narratif des médias mainstream », je suis devenu inaccessible à une autre réalité, intégrant finalement « les mêmes mécanismes que les complotistes ». Elle a raison et je suis sûr que vous êtes d’accord. C’est d’ailleurs ce que je partageais avec Armand, 2 jours avant : nous avons effectivement « 2 réels qui se télescopent, avec peu ou pas de chance de s’entendre et de se comprendre. Chacun est contraint par ses convictions à défendre son réel. Impossible de faire autrement. Nous en sommes là avec ces deux « prophètes » catastrophistes, qui ont ajouté leur nom à une longue liste ».

          Je n’ai pas comparé Lilli à une platiste, je sais bien qu’elle ne l’est pas. Mais je crois important de pointer les similitudes des raisonnements de ceux qui remettent en question les versions officielles et les « narratifs mainstream ». Et il y a une autre similitude qu’il faut évoquer : l’explication d’un accident, d’un drame, d’une crise comme celle du covid, par l’unicausalité : les responsables sont alors le gouvernement, animé d’une volonté obscure, ou les puissants de ce monde qui suivent un plan ténébreux. Une cause, une raison, un coupable (par exemple Bill Gates). Et bien sûr, la diabolisation.

          Lorsque les historiens vont se pencher sur la crise du Covid, et qu’ils vont compiler la masse d’informations qu’ils auront à disposition, en provenance d’organismes publics et privés, de gouvernements de pays différents et d’idéologies différentes, de cultures différentes, ils vont analyser des données qui auront été vérifiées et approuvées par la communauté scientifique dans son ensemble, au travers d’un consensus qui se sera constitué au moyen de travaux officiels mais aussi indépendants, d’enquêtes a postériori, de thèses, loin des poussées émotionnelles et égotiques.

          Quelle est la probabilité que l’analyse historique nous dépeignent la crise du Covid sous l’angle de l’unicausalité ? Je vais vous le dire : aucune. Parce que depuis que le monde existe et qu’on se penche sur les grands événements, sur les crises, sur les drames, et sur le moindre petit accident d’avion, on trouve une combinaison de causes multiples qui se rejoignent et se téléscopent, s’alimentent de coïncidences, d’erreurs, de négligences et pourquoi pas parfois de malveillance. Mais c’est toujours multifactoriel. Je ne parle évidemment pas de guerre, de coup d’état ou d’attentat.

          La gestion de la crise sanitaire nous perturbe, nous irrite, ne nous convient pas ? Le recours à l’unicausalité nous pousse à incriminer une volonté : c’est le gouvernement qui le fait exprès, c’est le ministre qui est un incapable et les conseillers sont de mauvais conseillers.

          La communication des tenants (souvent inconscients) de l’unicausalité repose sur l’accusation. Vous ne les entendrez jamais parler d’erreurs des puissants, mais toujours de fautes. Vous ne les entendrez jamais prendre en compte la complexité du rôle d’un chef, des choix parfois impossibles d’un ministre ou d’un président, mais au contraire verser toujours dans la critique facile et la condamnation. C’est le moment de se souvenir que c’est le murmure du peuple qui a été la cause de la chute de Moïse, lui qui était revêtu d’une telle onction divine, lui, le plus patient de tous les hommes.

          Ce mécanisme de la critique facile se trouve partout à tous les échelons d’une société qui manque d’intelligence, mais trop souvent hélas également parmi les églises dont les membres portent plus facilement les pierres de la lapidation que la croix sur laquelle ils devraient crucifier ces vilaines habitudes. Vrai ou pas ? Je l’ai déjà dit : un chrétien ne devrait pas jeter des pierres. Ce mécanisme de la critique facile et de l’accusation gratuite n’est ni un signe d’intelligence, ni un signe de sagesse, ni un signe de spiritualité. Ce n’est pas un fruit de l’esprit. La maîtrise de soi est totalement absente de l’exercice de se soulager parfois publiquement sur les autorités.

          Vous me direz en parlant du travail des historiens qu’il sera toujours possible de contester leur travail. Et que ce sont eux en définitive qui écrivent l’Histoire, le récit collectif et le narratif mainstream. Et c’est vrai ! Je ne suis pas en train de dire qu’on doit tout croire sans discernement, mais qu’on ne peut pas non plus entrer en méfiance systématique contre la version officielle, ce qui est pourtant le cas dans la crise covid. Certains en font une religion, et se retrouvent à contester contre tout, défilant le samedi avec les contestataires.

          Le raisonnement complotiste, par la remise en question du narratif officiel entraîne comme on l’a vu un certain nombre dans l’antisémitisme, dans la rébellion contre les autorités, dont les Écritures nous disent pourtant qu’elles ont été établies par Dieu, et dans le révisionnisme, qui est une autre contestation du narratif mainstream : on leur montre des photos de fours crématoires, mais ils en contestent l’existence, appuyés sur les travaux d’historiens (!). Ici encore, nous avons les 2 réels qui se télescopent. L’un des deux est irréel : lequel ? Alors pardon d’avoir été long, mais le sujet est grave et difficile à argumenter. J’essaye de poser une pensée structurée et de partager un raisonnement que je crois sensé. Ma démarche est contributive et fraternelle. Que le Seigneur nous bénisse, nous en avons tous besoin.

          • Bonjour Jérôme,
            Mais voilà exactement là où je ne voulais pas que la discussion bascule : comparer les mécanismes du rejet de la gestion gouvernementale de la crise, au platisme, au négationnisme, à l’antisémitisme, etc… je ne suis pas d’accord de tout mettre dans le même panier : ce n’est pas parce qu’on trouve que le gouvernement a fait des choix douteux, qu’on est dans le même mécanisme de rejet que tous ces autres mouvements de pensée auquel je n’adhère pas.

            Pour moi, il y a une odeur de mensonge dans la façon dont les gouvernements occidentaux ont géré la crise : leur but réel n’est pas le sanitaire !
            Un peu comme le but réel d’Herode n’était pas d’aller adorer l’enfant Jésus lorsqu’il est né. Alors peut-être qu’à l’époque, on m’aurait traité de complotiste et qu’on a traité les rois mages de complotistes parce qu’il ne se sont pas soumis à la version officielle de l’autorité en cours et qu’ils ont désobéi. Mais il n’est pas question forcément juste de vouloir croire les officiels qui ne sont pas là pour défendre la vérité mais leur pouvoir !
            Qu’au moins on admette que l’autorité préférera défendre son autorité, son pouvoir, plutôt que la vérité, n’est pas du complots mais est plutôt à classer dans le bon sens non-naïf…
            Alors oui, respectons les autorités mais n’allons jusqu’à croire qu’ils défendent la vérité: même les religieux pharisiens n’ont pas accepté la vérité alors qu’ils voulaient sincèrement suivre la loi de Dieu mais selon l’homme… Alors pour des autorités qui revendiquent le droit au blasphème mais ne veulent pas qu’on parle de Dieu sur nos lieu de travail, penser qu’ils s’opposeront à la vérité pour défendre leur pouvoir, je ne pense pas que ce soit un mécanisme de pensée à balayer de la main en adoptant un systématique « je me fie à la version officielle  » .

          • Brice, merci pour votre commentaire. Et désolé si je vous ai choqué. Mais expliquez-moi la différence entre la mécanique d’un argumentaire platiste qui conteste le narratif officiel (matérialisé par le « mensonge » de la terre ronde), et celle d’un argumentaire qui va contester le narratif officiel (matérialisé par le « mensonge » d’une fausse pandémie, ou d’une vaccination qui cache autre chose, ou par une intention différente que le discours affiché). Moi je veux bien que vous me disiez que les mécanismes sont différents, mais ce n’est pas ce que je vois : factuellement, ils sont identiques (c’est le même en réalité). Et le contester relèverait de la mauvaise foi. Le contexte est différent et les implications également, mais la mécanique de contestation du narratif officiel est la même, avec l’opposition de deux réels différents.

            Nos deux faux prophètes de l’holocauste vaccinal appellent les choses qui ne sont pas comme si elles étaient, et c’est assez troublant de pouvoir leur affecter cette phrase, mais nous en sommes là, à la frontière — disparue — entre la crédulité et la foi. Et les chrétiens que je connais personnellement et qui adhèrent à ça considèrent qu’ils sont dans la foi… Encore deux réels différents.

            Moi c’est ça qui m’interpelle et qui motive mes prises de positions et la ligne éditoriale du site. Et ça m’est bien égal qu’il existe une zone grise peuplée de personnes qui ne se considèrent pas comme infectées par ce type de séduction, ou qui le sont à 50% et qui voudraient bien qu’on soit un peu plus nuancé. Mon appel, c’est de dénoncer la séduction. Vous pouvez vous associer ou vous opposer, c’est votre choix. Coleman et Zelenko sont-ils en roue libre ? Leur discours tient-il la route ? De telles affirmations (que j’appelle mensonges et fausses prophéties) sont-ils dangereux pour l’équilibre psychique d’une partie de la population ? Je crois que oui, et ça me paraît important de le dire. Pas vous ? Comme il m’a paru important de dénoncer la cabale antivax, dès le mois de mai 2020, dans l’article « une marque en forme de croix ».

          • Bonjour Jérôme,

            Ce n’est pas de sitôt que les historiens se pencheront sur la crise du covid. On ne voit pas encore le bout du tunnel.

            Mais la cause initiale est bien un événement unique, l’apparition d’un virus s’étant propagé sur la terre entière. Les historiens devront analyser les données de manière différente que par le passé car le monde interconnecté est devenu “ un petit village numérisé “. Le maillage mondial mis en place par les institutions financières, économiques, sanitaires, les multinationales, les Gafam, les agences de presse change complétement la donne et il est désormais tout à fait PLAUSIBLE d’envisager l’équivalent d’un coup d’état donc un événement à UNICAUSALITE s’emparant du contrôle du monde entier. Et nos dirigeants ayant tous réagis comme des clones à discours et mesures mises en place identiques pointent aussi vers un cerveau unique pilotant toute cette crise.

            Et le virus a bon dos pour restructurer et mondialiser totalement l’économie et pourquoi pas au passage se débarrasser des faibles et des inutiles pour le bien de tous et de la planète ? Et je comprends que c’est l’eugénisme évoqué par les complotistes que vous dénoncez comme étant faux.

            Je suis d’accord avec vous sur les méfaits de la critique facile, que le murmure est le corollaire de l’insatisfaction et qu’il déshonore Dieu et que ce n’est pas le rôle des chrétiens de renverser le pouvoir en place. Mr Véran s’est particulièrement illustré en se servant de cet argumentaire de la critique à tout-va pour couvrir et étouffer toutes les solutions intelligentes et réfléchies proposées mais ne cadrant pas avec ce que lui avait décidé de mettre en place. Je trouve cette manière de procéder abjecte. Et excuser le despotisme des gouvernements du monde entier par de malheureuses erreurs à répétition relève du subjectivisme le plus primaire !! Le phénomène de l’accusation dérivé de l’unicausalité se vérifie aussi dans la politique des gouvernements n’arrêtant pas de jeter des pierres aux non-vaccinés, cause unique de la propagation encore active des variants.

            Vous avez reconnu dans votre réponse précédente à Brice que vous avez intégré les mêmes mécanismes que les complotistes donc finalement on se retrouve tous dans le même panier !!! Et la Vérité n’est pas dans le panier, alors on peut rassurez les personnes fragiles non en leur disant que la version officielle est véridique mais en leur enseignant l’attitude selon la pensée de Dieu à avoir vis-à-vis des autorités séculières.

        • Marc chapitre 1 :

          40 Un lépreux vint à lui ; et, se jetant à genoux, il lui dit d’un ton suppliant : Si tu le veux, tu peux me rendre pur.
          41 Jésus, ému de compassion, étendit la main, le toucha, et dit : Je le veux, sois pur.
          42 Aussitôt la lèpre le quitta, et il fut purifié.
          Version Louis Segond 1910

          Voici maintenant la version « Segond 2021 »

          40 Un lépreux vint à lui ; et, se jetant à genoux, il lui dit d’un ton suppliant : Si tu le veux, tu peux me rendre pur.
          41 Jésus, atterré par son manque de respect des gestes barrières lui dit : Arrière de moi, Satan, tu sais bien que les romains nous interdisent de nous trouver à moins de 2 mètres l’un de l’autre !
          42 Va voir les médecins, je prierai pour toi. Bon courage. Et n’oublie pas ton masque !

          • Olivier,
            Sympa la petite touche d’humour qui fait quand-même réfléchir !

            Jérôme,
            Je me permets de répondre encore parce que je pense que c’est intéressant d’échanger ainsi sans emportement, ce qui est possible sur ce site.

            Dans mon précédent commentaire, je voulais signaler que bien que la prise de décision fasse, certes, appel aux mêmes types de mécanismes, c’est dans le sens, dans la direction qu’on prend face à des situations qui ont la même problématique qu’on doit ne pas être incohérent.

            Si je rejète l’antisémitisme, le platisme, le nazisme parce que tout ça est basé sur du mensonge qu’on constate ou qu’on décèle dans les arguments avancés, alors si on sent le même trouble face à des pseudo-vérités énoncées quant aux solutions apportées, alors il est cohérent et sain d’adopter la même attitude.
            Or, pour moi, je constate, de la même façon , des indices troublants dans les choix et surtout dans les arguments avancés pour ces choix pour la crise sanitaire. Rappelons-nous juste de l’histoire des masques « inutiles » quand il n’y en avait pas et devenus indispensables et obligatoires ensuite, alors que scientifiquement il n’y a pas eu d’avancée sur la technicité de ces masques, ou les vaccins qui ne seraient jamais obligatoires et le sont devenus ensuite pour certaines catégories de personnes et jusqu’à ce qu’ils deviennent complètement obligatoires comme en Autriche, mais là encore, on dira que c’est une vision complotiste, or étrangement, il y en a eu des visions « complotistes » qui se sont avérées être vraies ensuite mais ça , on fait exprès de ne pas le ramener sur le tapis (qui disait que le virus était issu d’un labo et non pas d’un pangolin ? Pourtant, ça, à une époque, c’était la cours martiale sur Google et Facebook.)
            Les enquêteurs le savent : Aucune personne ne viendra à nous en nous disant « ce que je vous ai dit est faux », et surtout pas en politique. Or c’est là que peut naître la mauvaise foi, quand on fait exprès de ne pas reconnaître là où on a eu faux.

            Et pour la chrétienté, je trouve qu’il y a justement de la mauvaise foi lorsqu’elle aborde le problème de la vaccination et là, je vais me référer à un sujet qui me tiens à coeur sur mon blog : la sainte cène !
            Et pour être vrai, je me souviens avoir pensé, plus de 20 ans en arrière, lorsqu’on a changé la façon de pratiquer la sainte cène pour passer à des gobelets individuels afin d’éviter les maladies transmissibles :  » un jour viendra aussi une maladie qui se propagera par contact, et on modifiera aussi l’imposition des mains aux malades ».
            Alors Olivier n’est pas loin de ma pensée avec son humour 2021.

            Et pour en revenir à la sainte cène, je voulais juste dire qu’on arrange toujours les choses pour en déduire ce qui nous convient d’en tirer comme pseudo-verité, selon ce qui nous arrange :
            Pour la sainte cène, on a dit qu’on allait pratiquer les gobelets individuels car c’était mieux pour les malades, par amour pour les malades. Mais, là, on était très loin de se dire : « on va continuer de partager la coupe, comme avant, car on va croire que Dieu nous protégera même si on accepte de prendre le risque d’avaler un virus de mon prochain » .
            Mais arrive le COVID et là, maintenant, on accepte de carrément s’injecter dans notre sang, un produit qui n’a pas encore été finalisé et là, on lâche tranquillement l’argument : « mais Dieu me protégera même si je coure un risque ».

            Moi, je trouve que ce « 2 poids, 2 mesures » est réellement digne de mauvaise foi devant Dieu et qu’il serait bon de reconnaître qu’on n’est pas droit devant Dieu en face de ces 2 situations !

          • Bonjour Olivier,
            Si j’ai bien compris, tu es aussi contre les gestes barrière ?

      • Bonsoir Jérôme,

        Il me semble que la boucle de nos débats quant aux deux lectures possibles de la gestion de cette crise sanitaire est bouclée : votre conclusion mettant le doigt sur la vraie cause ( rejet des religions – les nations amenées à blasphémer Dieu) de nos malheurs et de la perdition éternelle dans des tourments éternels de beaucoup d’hommes et de femmes rejoint ce que j’écrivais dans mon tout premier commentaire sur la position de l’AMCR face à la vaccination à savoir que le monde avait rejeté la Vérité et que par conséquent il était plongé dans un mélange opaque de vérités et de mensonges.

        Vous avez fait le choix “d’accorder votre foi aux médias, aux services de santé, aux gouvernements, aux labos “ selon vos propres mots. J’ai fait le choix d’accorder ma confiance à un récit qui me semble plus véridique.

        Je ne vois nulle part dans les Ecritures qu’il faille accorder notre foi aux autorités. Nous leur devons soumission et prier pour elles. Le Seigneur Jésus par ex, a qualifié le roi Hérode de renard. Le roi d’Israël choisi par Dieu devait écrire pour lui une copie de la loi et la lire tous les jours et mettre en pratique toutes les paroles de la loi. Voilà le devoir de l’autorité selon la pensée de Dieu.

        Nous nous rejoignons aussi dans notre vocation commune face à la famine spirituelle( autre façon de qualifier le vide de la pensée) sévissant dans notre monde qui n’a plus que des baies toxiques, des ronces et des épines à vendre : faire entendre les paroles de Dieu à ceux qui nous entourent. Non pas une argumentation basée sur notre propre intelligence et notre propre capacité à convaincre, mais d’être à l’écoute du Seigneur pour transmettre la Parole que Lui désire donner à telle personne. Le Seigneur Jésus n’a pas dit aux foules tout ce qui lui passait par la tête à un instant donné mais Il donnait les paroles reçues de Son Père et qui alors nourrissaient la foule. A nous de suivre Son exemple.

        • Merci Lilli pour ce commentaire.
          Je vais revenir sur la question de la soumission aux autorités dans un article à paraître prochainement.
          Bénédictions. JP

          • Réponse pour Marc, il n’y a pas le bouton reply à côté de son post…

            Concernant les gestes barrières : on voit que Jésus ne s’en est pas encombré…Malgré la contagiosité possible de la lèpre et le fait que les lépreux devaient rester à distance, il n’a pas hésité à les toucher. Je pense que ça a du faire pas mal jaser à l’époque 😉

            De mon côté : je fais en fonction de la foi de mes interlocuteurs.
            C’est-à-dire que dans tous les lieux ou c’est demandé, je me lave les mains et je porte le masque. Ceci afin de ne pas être une occasion de chute (Romains 14). Je crois que c’est ça l’amour, entre autre.
            Quand je vais chercher le pain chez mon boulanger, à 6h du matin dans son magasin vide, nous ne portons pas le masque et nous nous en portons bien tous les deux merci !
            Avec les frères qui le souhaitent, nous faisons depuis l’année dernière déjà des réunions en maison. Nous nous embrassons et nous prenons la cène dans une seule coupe. Parce que c’est la volonté de tous.

            Je bénis le Seigneur de ce que ces restrictions nous ont éloigné du monde et rapproché de Lui et de frères et soeurs ayant une foi solide.

  • Bonjour Olivier,

    Waouh ! C’est le rêve ! Un amour fraternel sincère, ardent, une séparation de tout ce qui déplait au Seigneur ! 1 Jn 5:1 3” Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, car l’amour est de Dieu et quiconque aime Celui qui l’a engendré aime aussi celui qui est né de Lui. “ 1 Pi 1:22-23 « …aimez vous ardemment les uns les autres , de tout votre coeur puisque vous avez été régénérés.. par une semence incorruptible , par la parole vivante et permanente de Dieu .  » L’homme nouveau, né de Dieu est un seul homme. Ce ne sont plus des individus, mais un seul homme, un seul corps en Christ. Et dans ce seul homme nouveau, Christ est tout en tous. C’est magnifique de pouvoir vivre cela en vrai !

    Et bonjour Jérôme,

    Lors d’une conférence de presse, Jens Spahn a déclaré que d’ici la fin de l’hiver, tous les Allemands seront « vaccinés, guéris… ou morts » Le variant delta est tellement contagieux que tous les non vaccinés le chopperont inévitablement cet hiver et qu’ils ont toutes les chances d’en mourir ! Encore un “qui appelle les choses qui ne sont point comme si elles étaient.” Ceci étant, je tiens à préciser que je n’ai aucune affinité pour Q Anon. D’ailleurs, je ne sais pas grand-chose sur eux, sinon qu’un mystérieux Q anonyme ferait des révélations de temps à autre. Ils sont aussi l’origine de cette histoire monstrueuse de l’adénochrome.

    • Merci Lilli,

      oui j’avais reçu au début de cette crise que le vrai combat serait de rester dans l’amour. Et c’est vrai que j’ai vu des chrétiens, devant le moqueries et le rejet de leur position antipass, devenir haineux ou moqueurs.
      Dieu ne nous appelle pas à ça. C’est vrai que c’est pas facile, quand par exemple on essaye de nous mettre dans le même sac que Qanon ou les platistes, il y a de quoi bouillir !
      Il faut bien comprendre une chose : la puissance d’égarement est à l’oeuvre (2 Thess 2 mais aussi Daniel 12).
      On est tous frappés de voir des gens intelligents, que l’on connait depuis longtemps, devenir hermétiques à nos arguments.
      Ils nous accusent de propager des fakes news, mais quand on les reprends sur leur propres erreurs, il n’y a ni repentance, ni même reconnaissance des faits, ils rebondissent sur autre chose. C’est sans fin…Ou alors ils nous censurent quand nos arguments sont irréfutables.

      Marc a écrit plus haut que bientôt les églises seraient vides de non-vaccinés parce qu’ils seraient tous morts, rejoignant la lamentable tirade du ministre allemand de la santé (que l’on pourra récouter ce printemps pour savoir dans quelle catégorie de prophète on le classe…).
      Et moi je dis que bientôt les églises seront vides de non-vaccinés car on ne leur permettra plus d’y entrer !
      L’autre jour je me suis approché de la porte d’une église genevoise pour lire l’affiche qui venait d’y être placardée. J’avais le secret espoir d’y lire quelque thèse émanent d’un brave curé ayant ouvert les yeux, à la manière d’un Luther 500 ans plus tôt. Que nenni : c’était pour signifier à tout passant désireux d’entrer qu’il fallait désormais montrer son QR code. Heureusement que le vrai paradis est moins élitiste !
      « Ils vous excluront de leur synagogues »Jean 16
      Je crois qu’il nous faut aussi nous attendre à la suite du verset « et même l’heure vient où tous ceux qui vous feront mourir croiront offrir un culte à Dieu. » car on commence a entendre des responsables politiques et les médias dire des choses hallucinantes : par exemple le titre de CNews : « Antivax : comment s’en débarrasser ? »

      Et que penser d’un président de la république qui annonce au début de la 2e vague « 9000 personnes en réa quoi qu’on fasse  » (https://www.europe1.fr/societe/coronavirus-emmanuel-macron-prevoit-9000-reanimations-a-la-mi-novembre-4001796) alors que les chiffres n’ont finalement jamais dépassé 5000 : faux prophète ? ou « juste » manipulateur ?

  • Toutes mes excuses à Ivo Sasek #ivosasek, qui avait été oublié dans la liste des faux prophètes annonçant l’holocauste vaccinal. Heureusement je suis retombé par hasard sur ses prophéties de fin 2020 : il est donc (pour l’instant) le maillot jaune du peloton. Et l’article lui donne quand même la place qui lui revient.

  • Bonjour Jérôme, 

    Je trouve bizarre qu’on ait peur du mot conspiration ou complot dans le christianisme, car il ne faudrait pas oublier, nous européens cartésiens, qu’il existe pourtant des êtres,  dont un au sommet, qui complotent et cela depuis même avant la chute de l’homme.

    Du coup, n’oublions pas que même Adam et Eve sont tombés, certes parce qu’ils l’ont décidé,  mais aussi à cause d’un comploteur qui a échafaudé son plan pour aller vers Eve et non pas vers Adam, pour l’entraîner à désobéir et faire chuter même celui qui avait reçu la parole de Dieu en direct (= Adam).

    Alors est-ce qu’on pourrait, à un moment, ne pas oublier que Satan complote bien pour emmener son règne global via l’anti-Christ et que tout comme il y a des disciples de Christ, il y a aussi des disciples de Satan, qui font la volonté de leur maître, en sachant bien qui est leur maître (même s’ils se font bernés eux aussi par le père du mensonge). 

    Or je ne pense pas que Satan prêche à ses disciples de se contenter de peu et de vivre dans le nécessaire seulement, mais plutôt de prendre les pouvoirs dans ce monde (tout comme il a dit à Adam et Eve de prendre ce pouvoir qu’ils n’avaient pas). 

    Donc dans quelle sphère de la société allons-nous retrouver les disciples de Satan, si Dieu laisse faire, comme le monde ne veut plus suivre Dieu ?

    Alors ne faisons pas les cartésiens qui oublient  que Satan existe et qu’il veut arriver à son anti-Christ par le seul chemin qu’il connaisse : le mensonge dans les ténèbres (= le complot).

    Alors non, ça ne me fait pas sursauter que de parler de complot à l’échelle mondiale et de complot qui sera fait pour emmener les hommes à devoir accepter une marque qui, sans elle, ne permettra pas d’acheter et de vendre et une marque qui voudra dire qu’on accepte d’être esclave du système (la bête) car on adore la bête, le système et sa mentalité,  sa façon de concevoir la « vie » 
    (= « si je ne peux plus ni acheter ni vendre, alors je préfère être marqué en signe d’ allégeance au système, plutôt que de me passer de resto, de ciné,  de voyage, de tout ce que le système offre comme divertissements, comme produits attachés à la vénération de ce veau d’or, de cette bête , de ce système » )

    Est-ce qu’on est en train de voir la mise en place de ce complot ? (Avec la mise en place progressive de l’identité numérique qui nous conduira ensuite vers la disparition de l’argent liquide, puis vers une obligation d’allégeance totale au système) 
    = voilà la vraie question.

    Et cela est hautement lié au spirituel.

    il ne s’agit même plus de nier qu’il puisse y avoir un complot, ou alors c’est qu’on veut dire que Satan et la venue de son Anti-Christ et de son système mondial, ne sont qu’un mythe…

    Les hommes disent à Dieu : « je Veux voir avant de croire ce que tu dis», mais ils disent à la fausse science « j’accepte de croire en votre chemin même s’il n’y a pas encore les preuves et les données sur ce que vous avancez comme résultat ».

    Ce n’est plus une question de science, sinon on resterait selon la façon scientifique d’analyser tout cela,  mais ça devient une réelle question de foi, d’où on place sa foi, sur la parole de qui on veut croire indépendamment de voir déjà les résultats. 

    • Bonjour Brice,
      Votre raisonnement consiste à légitimer le conspirationnisme, en le justifiant bibliquement.
      La clé de voûte de votre argumentaire, consiste à dire que c’est satan qui est à la manœuvre pour produire son antichrist, orchestrant donc logiquement cette pandémie et donc les vaccins mais aussi en filigrane : le marquage de la population, ou la réduction de la population, en tous cas l’instauration du totalitarisme nécessaire pour expliquer qu’ils ne pourront ni acheter ni vendre. Je ne dis pas que vous croyez à tout ça dans l’intégralité, mais en légitimant bibliquement le complotisme dans son principe, pour travaillez inévitablement à le renforcer. Tout ça peut cocher quelques cases, et donc se tenir sur la forme, puisque ça recueille l’assentiment de beaucoup, mais se trouve assez dissonant sur le fond, selon moi. Or nous devons être les défenseurs du fond, tel est notre appel.

      Maintenant je vous propose de faire un pas de côté, et de considérer les choses sous un autre angle (toujours biblique) : que l’humanité corrompue n’a pas besoin de satan pour détruire son héritage, on se débrouille très bien tout seuls.

      Où était satan dans l’épisode de Babel ? Ce sont les hommes qui étaient unis dans une pensée, la même qui avait été semée en Eden, dans leurs cœurs. Et c’est cette pensée de s’élever jusqu’à Dieu, cette pensée qui les a poussés à construire cette tour. Et c’est cette même pensée anime l’antichrist décrit par Paul dans l’épître aux Thessaloniciens, qui est à l’œuvre dans l’avènement de « l’homme de péché ». Étonnant.

      Où était satan dans la corruption de la terre qui a provoqué le Déluge ? Même réponse. C’est la manière dont l’âme humaine se livre au péché qui finit par établir le chaos, le tohu bohu moral, qui engendre le jugement divin. C’est l’abandon et le rejet de toute forme de reconnaissance des droits de Dieu sur sa création. Pas besoin de complot et on pourrait même dire : pas besoin d’une interaction satanique directe, d’une malédiction satanique, puisque l’homme se place lui-même sous la malédiction : « maudit soit l’homme qui met sa confiance dans l’homme » (Jérémie 17/5).

      Quelle place occupe satan et des complots dans l’échec d’Israël à Kades Barnea, qui va produire 40 ans de confinement dans le désert, jusqu’à ce que l’intégralité de la génération des incrédules disparaisse naturellement ? personnellement je ne vois que la peur et l’incrédulité.

      Quel est le rôle de satan et des complots dans la chute de Jérusalem et la déportation à Babylone ? Même réponse ! Aucun complot, aucune construction, aucune collusion d’antichrists notoires. Avec cette phrase qui résonne : « N’appelez pas « conspiration » tout ce que le peuple appelle conspiration » (Esaïe 8).

      Quel sorte de complot pousse Nébucadnetsar à venir faire le siège d’Israël et à détruire le temple ? Les forces de l’impiété et du mal sont évidemment présentes, mais c’est Dieu qui pousse le roi de Babylone (Jérémie 27/6).

      On ne devrait donc PAS être binaires dans nos interprétations de l’Histoire et surtout de ces drames. Vous avez raison de dire que l’esprit cartésien ne voit satan nulle part. Mais le complotisme chrétien simpliste, surtout dans les temps de la fin, le voit partout.
      Et c’est ce qui me gêne personnellement, et qui sonne faux dans mon esprit. Je crois premièrement que ce n’est pas satan qui est partout, mais c’est Dieu. Comme le dit d’ailleurs Esaïe : « Ainsi m’a parlé l’Eternel, quand sa main me saisit, Et qu’il m’avertit de ne pas marcher dans la voie de ce peuple : N’appelez pas conspiration tout ce que ce peuple (les ignorants) appelle conspiration; Ne craignez pas ce qu’il craint, et ne soyez pas effrayés. C’est l’Eternel des armées que vous devez sanctifier, C’est lui que vous devez craindre et redouter ».

      Je crois ensuite que ce n’est pas la haine du diable et sa colère qui devrait attirer notre regard prophétique, mais c’est la colère de Dieu dans le sens de Romains 1/18 à 32, et la compréhension de Ses raisons, la compréhension de Son cœur.

      Pour finir, comment ne pas regretter que l’invocation d’un complot nous détourne de regarder à nous-même et à notre responsabilité dans la situation ? Responsabilité citoyenne (au niveau des hommes) et responsabilité spirituelle (au niveau de Dieu). C’est plus pratique de désigner des boucs émissaires et de s’emporter contre les gouvernements.

      Tout ça va occulter une vérité pourtant essentielle, et cette vérité, c’est que la puissance du péché qui détruit le monde se trouve imbriquée dans l’âme humaine, comme un cancer qui se nourrit de la vie divine une fois donnée, pour développer ses métastases qui détruisent à la fois l’unité de la cellule, comme aussi la communauté toute entière. Ce n’est pas satan qui est à la manœuvre dans les guerres et les bruits de guerre, mais c’est l’homme sans Dieu, l’homme élevé. « Le cœur de l’homme est mauvais par-dessus tout » (Jer. 17/19) et « c’est du cœur de l’homme que viennent les mauvaises pensées » (Matthieu 15/19). Y compris les pensées antichrist.

      • Bonjour Jérôme,

        Effectivement, “ nous devons être les défenseurs du fond, tel est notre appel.”

        Nous devons nous focaliser sur ce que Dieu est en train d’accomplir en ces temps troublés, et non pas énumérer toutes les prochaines étapes à venir en se basant à la fois sur les textes bibliques et les analyses de tous ceux qui cherchent à expliquer tous les rouages actionnés par certains personnages troubles, rouages nous ayant amenés à pareil despotisme sanitaire mondial.

        Le Seigneur Jésus aussi a dit que c’est Dieu que nous devons craindre, Dieu qui après avoir tué, a le pouvoir de jeter dans la Géhenne. Lu 12:4-5

        Votre analyse faite en regardant les choses sous un autre angle me semble bibliquement juste.

        Nébucadnesar ,ce puissant monarque ,a d’abord consulté ses devins avant d’attaquer le peuple de Dieu et Jérusalem pour savoir si ses dieux lui étaient favorables. Ez21 :21-23. En quelque sorte il a pactisé avec le diable pour avoir la suprématie sur toutes les nations de son époque. Et il en était très fier et a eu l’arrogance de dire que c’est grâce à sa force et son intelligence qu’il a été vainqueur. Alors Dieu lui rappelle qu’il n’a été qu’une hache dans sa main, qu’une verge de Sa colère divine Es 10: 5-16 Aujourd’hui, c’est pareil, certainement qu’il y a des hommes qui cherchent à dominer le monde, mais au final ils ne sont que des instruments dans la main de Dieu pour assouvir sa colère provoquée par le rejet de Dieu et de ses lois.

        Et quand Dieu dit” n’appelez pas conjuration tout ce que le peuple appelle conjuration “dans Es 8, c’est parce que le peuple et les chefs de Juda pensaient que c’étaient Jérémie, Esaïe et d’autres prophètes de l’Eternel qui conspiraient avec Nébucadnesar pour détruire Israël. Alors qu’en fait c’était bien les péchés et les infidélités d’Israël qui ont entraîné la destruction du pays et non les ardeurs hégémoniques de Nébucadnesar.

        Dieu poursuit toujours encore Son projet jusqu’à ce qu’il arrive à son plein accomplissement : La révélation des Fils de Dieu, ceux en qui l’image de Dieu aura été pleinement restaurée, ceux qui auront été rendus semblables à l’image de Christ. Ils seront alors glorifiés, tout l’univers leur sera assujetti. La délivrance sera totale pour toute la création qui participera à la glorieuse liberté des enfants de Dieu. Ro 8

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Site Footer