US : Un télévangéliste antivax meurt du Covid

Triste nouvelle, qui succède à beaucoup (trop) d’autres : Marcus Lamb, pasteur fondateur du deuxième plus grand réseau TV chrétien au monde, qui avait pris position contre la vaccination et qui diffusait des messages à caractère complotiste, est décédé le 30 novembre du Covid à l’âge de 64 ans.

Son épouse avait annoncé quelque temps plus tôt qu’il avait été testé positif et qu’il avait contracté par la suite une pneumonie. Souffrant de diabète, son cas était rapidement devenu complexe, explique CBS. À sa demande, de nombreux traitements lui ont été administrés pour lutter contre le Covid, comme l’ivermectine et l’hydroxychloroquine, qui ne sont pas reconnus comme efficaces par les autorités sanitaires mais qui étaient pourtant recommandés dans ses émissions. 

Depuis 2020, le réseau Daystar Television Network, créé par Lamb a fait de la pandémie un sujet de polémique récurrent, le qualifiant d’attaque satanique qui ne doit pas être traitée par des vaccins. Le ministère Daystar, qui atteint près de 2 milliards de personnes dans le monde, est connu pour défendre une foi charismatique, davantage axée sur le combat du bien contre le mal, les guérisons miraculeuses et la liberté religieuse, que sur une théologie confessionnelle spécifique.

D’après Pete Evans, président de la fondation Trinity, le ministère Daystar diffuse « une théologie du donner pour obtenir » avec un sentiment d’urgence, en particulier pour donner de l’argent ou agir. En d’autres termes, nous sommes sur un christianisme de la Prospérité, largement condamnable sur la base d’une exégèse biblique simple, mais très en vogue aux États Unis où on brasse beaucoup d’argent et où les leaders sont des business men/women.

En 2020, Lamb avait d’ailleurs dû rembourser 3,9 millions de dollars au titre du Programme de protection des salaires (mesures d’aides économiques aux entreprises) après qu’une enquête d’Inside Edition ait révélé que son ministère avait acheté un jet deux semaines après avoir obtenu un prêt PPP destiné à aider les employés en difficulté pendant la pandémie. Et qu’il s’en était servi pour ses besoins personnels.

Marcus Lamb était absolument convaincu de ses prises de position, comme beaucoup d’autres conservateurs actifs dans les médias (la plupart sont des influenceurs chrétiens), dont certains sont cités plus loin dans cet article. Il a utilisé son pouvoir médiatique pour exercer une influence qu’il pensait juste, en donnant la parole à des personnalités américaines antivax comme Robert Kennedy Jr., peut-être pour compenser leur banissement des réseaux sociaux. Le 10 mai, dans l’une de ses émissions, il affirmait que le vaccin « tuait votre système immunitaire » : « nous voulons vous avertir, nous voulons vous aider. Mieux vaut prier ».

Le fils de Marcus Lamb a estimé que la maladie attrapée par son père était « une attaque spirituelle de l’ennemi … Il ne fait aucun doute que l’ennemi a fait tout ce qu’il pouvait pour prendre mon père ».

Une liste dramatique

Récemment, d’autres personnalités classées comme conservatrices (synonyme de « chrétien » ou défenseur des valeurs chrétiennes) opposées à la vaccination, ont perdu la vie. 

DICK FARREL (2è à gauche), animateur radio WIOD de Miami, pionnier des talk-shows, a été un opposant acharné à la vaccination dès le début de la pandémie. Fervent Trumpiste, il s’est moqué de la pandémie comme d’une « arnaque », a donc encouragé les gens à éviter la vaccination contre le Covid-19 étant également opposé au port du masque, et a attaqué le Dr Anthony Fauci (immunologue, conseiller en chef pour la santé publique pour huit présidents américains successifs) comme un « monstre menteur en mal de pouvoir ».  Il a pesé de toute son influence médiatique pour dissuader la population de se faire vacciner, faisant la promotion d’informations erronées sur les vaccins, avec beaucoup d’agressivité, affirmant qu’il connaissait des personnes qui s’étaient fait vacciner et qui avaient été hospitalisées à cause de cela.

Farrel est tombé malade du Covid durant l’été 2021 et son état s’est rapidement détérioré. Une fois hospitalisé, ses amis ont déclaré qu’il regrettait d’avoir refusé la vaccination et d’avoir encouragé les autres à le faire. Il est décédé des complications du virus à West Palm Beach, en Floride, le 4 août 2021, à l’âge de 65 ans.

PHIL VALENTINE (3è à gauche) était lui aussi un animateur radio influent et un activiste politique conservateur (chrétien). Il s’est opposée au port de masque et a plaidé contre les vaccinations.  Il a comparé les badges de pass sanitaires portés par les travailleurs médicaux avec les étoiles jaunes que les Juifs étaient contraints de porter par les nazis.  Phil Valentine avait publiquement prédit que ses chances de contracter le Covid et d’en mourir étaient inférieures à un pour cent. Le 11 juillet 2021, il a dû annoncer qu’il était positif au Covid-19. Pour combattre la maladie, il a pris de la vitamine D et de l’ivermectine, médicament antiparasitaire, malgré les avertissements contraires de la Food and Drug Administration des États-Unis. 

Durant un combat compliqué et assez long, au plus mal, Valentine a publiquement regretté de ne pas avoir été vacciné contre la maladie et que sa critique de la vaccination contre le Covid-19 ait amené certains auditeurs de son émission de radio à ne pas se faire vacciner. Il a été placé sous ventilation mécanique le 28 juillet 2021. Il est décédé le 21 août 2021 à 61 ans.

MARC BERNIER (2è à droite sur la photo) ne croyait pas dans les effets du vaccin. Celui qui se faisait appeler « M. Anti-Vax » est mort du Covid-19 le 29 septembre en pleine quatrième vague en Floride. Animateur d’une radio conservatrice de Daytona Beach, il est décédé à l’âge de 65 ans des suites du Covid-19 après s’être battu pendant trois semaines contre la maladie.

La nouvelle de son décès a fait grand bruit aux Etats-Unis, parce que la voix de Marc Bernier résonnait fortement dans le pays. Ouvertement opposé à la vaccination, il avait même comparé la politique de vaccination du gouvernement américain à l’Allemagne nazie – il avait aussi expliqué le FBI était la nouvelle « Stasi américaine » pour son enquête contre les assaillants du Capitole le 6 janvier 2020. 

JIMMY DEYOUNG (en haut à droite) était un pasteur animateur de radio qui remettait en question les vaccins, est mort le 15 août dernier après une courte bataille contre le virus. Selon The Chattanoogan, il a été hospitalisé pour le Covid-19 le 7 août et est mort du virus huit jours plus tard. Son émission de radio quotidienne, « Prophecy Today » était écoutée sur plus de 1 500 stations dans le monde, selon son site Web. 

L’un des invités de son émission, Sam Rohrer, a déclaré en février que les vaccins Covid-19 « n’étaient pas sûrs » et qu’ils ne tiendraient pas les promesses que les dirigeants nationaux ont mises en avant. L’animateur et l’invité ont tous deux encouragé les auditeurs à consulter diverses ressources à caractère conspirationniste sur les vaccins contre le coronavirus, affirmant que « le vaccin pourrait être une autre forme de contrôle du peuple par le gouvernement ». 

BOB ENYART (à gauche sur la photo) était un pasteur et animateur de talk-show basé à Denver. Activiste anti-avortement, il était opposé au port du masque, et au vaccin Covid-19. Environ un mois avant sa mort, Enyart a écrit sur son site internet que sa femme et lui « avaient renoncé à prendre les vaccins Pfizer, Moderna et Johnson parce que, comme ces entreprises l’admettent, elles ont testé ces trois produits sur des cellules de bébés avortés ». Il a déclaré qu’il attendait « des vaccins développés de manière morale » et a déploré qu’aucun d’entre eux ne soit disponible de sitôt. Il est décédé du covid en septembre à l’âge de 62 ans, payant le prix fort de ses convictions.

DEVORAH SKLAR (2è à droite) dirigeait avec son mari le Sklar Ministries en Californie, de courant juif messianique. Devorah partageait régulièrement sur ses médias sociaux du contenu anti-vax, notamment en comparant les règles de vaccination aux expériences des nazis et notamment celles de Josef Mengele. Elle a également émis l’idée que le variant Delta n’était pas une mutation mais était causée par le vaccin. Leur ministère compte environ 10 000 adeptes sur ses médias sociaux. Dans les derniers jours de son combat, elle a appelé tout le monde à se faire vacciner. Elle est morte en septembre. Elle avait 60 ans.

RUSS DIZDAR et sa femme Selly, (2è à gauche) 65 et 62 ans, sont tous deux morts du Covid au mois d’octobre à quelques jours d’intervalle. Ils se définissaient comme des « spiritual warriors », anti-vaxx, et préconisaient des traitements alternatifs. Russ était un pasteur évangélique « endtimes » dont le ministère était axé sur la venue de l’Antichrist et sur la bataille spirituelle en cours entre les forces du Bien et du Mal. Il enquêtait sur ce qu’il appelait « les abus rituels sataniques (SRA) », une chasse aux sorcières qui trouve son origine dans la panique satanique des années 1980 et dont le mouvement Qanon s’est largement inspiré : Il affirmait que des milliers d’élus sataniques s’en prennent aux chrétiens et aux enfants chrétiens.  Russ et Shelly étaient des anti-vaxxers engagés et convaincus. Russ pensait que le virus Covid et les vaccins n’étaient qu’une petite partie de la grande apocalypse menée par l’Antichrist qui arrive bientôt — thématique récurrente dans certains courants du christianisme évangélique.

R. LORAN SANFORD (à droite) était pasteur de la New Song Church and Ministries à Denver, Colorado, il est mort du Covid le 18 septembre à l’âge de 70 ans. Il était très impliqué dans le leadership de son groupement et refusait toute idée de confinement. Il a fait partie des leaders qui ont maintenu leurs cultes ouverts sans mesures de distanciation, et sans masques. Au cours des 18 mois qui ont précédé sa maladie, il a minimisé l’importance du virus et diffusé nombre de fake-news dans les médias sociaux pour alimenter la croyance que la pandémie n’est pas aussi mortelle qu’elle ne l’est. Lorsqu’on l’a interrogé sur le vaccin Covid, il a répondu qu’il n’était pas anti-vax, mais que le vaccin Covid n’était pas un vrai vaccin, et qu’il modifiait plutôt l’ADN. Son église a été durement touchée par l’épidémie vers la fin août et Loran Sanford a finalement succombé, malgré la mobilisation de son église dans la prière.

Commentaire du Sarment

La plupart de ceux qui étaient opposés à une vaccination, chrétiens ou pas, et qui ont contracté des formes graves de Covid, se sont repentis non seulement de leur choix personnel, mais également (et plus douloureusement) de leur influence négative, qui a participé peut-être à la responsabilité d’autres drames. Dans leur expérience personnelle, une autre réalité leur est apparue, lorsqu’ils ont été confrontés eux-mêmes à la menace mortelle, et qu’ils ont saisi qu’elle était plus puissante et plus dangereuse qu’ils ne le pensaient. Et que leur foi, dont on ne peut pas douter, ne les rendait pas invulnérables.

Face à la mort, la question difficile de l’analyse du bénéfice-risque apparaît sous un angle nouveau. Et les peurs qui actionnent les raisonnements apparaissent sous leur vrai visage. Certains ont survécu et leur compréhension du sujet a été changée : il est significatif que les personnes les plus favorables à la vaccination sont celles qui ont failli perdre la vie. D’autres ont malheureusement succombé et disparu prématurément. Aucun de ces noms, de ces visages, de ces cas, ne peut nous laisser indifférents. Leurs histoires et leurs trajectoires pèsent très lourd dans la question Covid, c’est pourquoi ils sont cités ici. Et notre prière, c’est que cette liste dramatique ne s’allonge pas davantage.

 

.

JérômePrekel©www.lesarment.com

le 08 décembre 2021

5 comments On US : Un télévangéliste antivax meurt du Covid

  • bien merci pour ces renseignements
    je sais que ce virus cause la mort, mon épouse est décédé le 12 sept suite au virus, moi j’y ai survécu mais mon système de santé a été affecté
    que le Seigneur lui même nous donne la conviction du bien de ce vaccin comme la Bible malheur a l’homme qui s’appuie sur l’homme

  • Nous avons reçu un nombre record de désinscriptions après publication d’un lien sur cet article. Et ceux qui se désinscrivent n’utilisent pas la possibilité qui leur est offerte de dire pourquoi ils le font. Les désinscriptions étaient environ 3 fois supérieures à celles provoquées par d’autres articles qui mettent les points sur les i. Peut-on en tirer des conclusions sur l’état du monde chrétien actuel ?

    • Certains taxent ce site (Le Sarment) et d’autres (dont bibletude) de polémiqueurs.

      Les prophètes de l’AT reprenaient le peuple de Dieu en lui décrivant ses dérives et en l’exhortant à suivre le Seigneur. Si on décortique leur dires avec les critères actuels de certaines assemblées, ces prophètes n’étaient que des personnes qui cherchent la polémique.

      Paul, dans le NT, reprend sévèrement les personnes qui dérivent et en entraînent d’autres dans leur errance. Si on analyse ses écrits avec les critères actuels de certaines assemblées, Paul n’était qu’une personne qui cherche la polémique.

      Jésus a critiqué sévèrement les religieux de son époque, et repris à plusieurs reprises ses disciples. Si on analyse ses dires avec les critères actuels de certaines assemblées, Jésus n’était qu’une personne qui cherche la polémique.

      Quand Adam et Eve ont choisi de désobéir à Dieu, celui-ci les a repris et leur a annoncé les conséquences de leur choix. Si on analyse cette histoire avec les critères actuels de certaines assemblées, Dieu n’est qu’un dieu qui cherche la polémique.

      Les responsables d’assemblée, de nos jours, sont complètement à côté de la plaque lorsqu’ils se bouchent les oreilles pour ne pas entendre ce qu’ont à dire ceux qui ont identifié des dérives. Bien entendu, il y en a qui exagèrent et qui vont chercher les poux parmi la paille. Mais il y a de nombreux exemples où les critiques sont fondées… mais pas écoutées.

  • Le fruit de la justice [divine] est semé dans la paix par ceux qui recherchent la paix.
    (Jacques 3:18 LSG)

    S’il est bien une chose que ne peut pas nous donner le monde, c’est la paix! Aussi en tant que chrétiens c’est en apportant la paix que nous rendons un bon témoignage. Chacun est libre de ses opinions, mais il faut être prudent quand on les partage.

    Merci Jérôme de ne pas avoir émis le moindre avis sur ces pasteurs, et d’avoir toujours un discours empreint d’équilibre, de respect et de paix.

  • Les médias commencent à signaler le décalage d’endoscopies et de coloscopies pour essayer d’éviter l’engorgement des hôpitaux. Le professeur en médecine interrogé faisait part de son inquiétude sur l’augmentation des cancers détectés trop tard dans les mois à venir.
    Ne pas participer à une action collective pour enrayer une pandémie est pour moi incompréhensible, mais mettre en danger la vie d’autres personnes est encore moins justifiable.
    A moins d’être cohérent jusqu’au bout en ne se rendant pas aux urgences lorsque cela devient nécessaire, mais j’en doute.

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Site Footer