Dérives prophétiques évangéliques, ou le complotisme QAnon à la française

Par Jérôme Prekel.

« Je m’apprête à dévoiler quelque chose à propos du complot pour la troisième guerre mondiale, qui n’a qu’un seul but : faire de Jérusalem la capitale mondiale … le monde est sous une grande manipulation et nous ne devons pas nous faire manipuler … »

« … Le Coran est un mensonge créé par les hommes : le Coran a été créé dans les caves du Vatican pour que le Vatican puisse mener une guerre sainte contre Israël et récupérer les lieux saints …C’est ainsi que Vatican a créé une religion pour les arabes … Israël est au cœur du complot des illuminati pour la 3è guerre mondiale … »

 « Il existe une élite qui cherche à introduire un gouvernement mondial, et la particularité c’est qu’ils veulent que ce soit un gouvernement dirigé par les juifs. Et j’aime Israël ! Alléluia ! Mais … force est de constater qu’il y a des élites dans les gouvernements du monde, et des gens qui tirent les ficelles, aux États-Unis, en Angleterre, en France, au Japon, en Allemagne … il y a des gens qui cherchent à nous introduire dans un gouvernement mondial et qui préparent une 3è guerre mondiale. Afin que le gouvernement mondial trouve un trône qui soit nettoyé de toute religion, de toute idéologie, de tout passé, afin de construire un monde nouveau. Nous savons qu’Hitler avait cette ambition, n’est-ce pas ? Et nous savons qu’il y a des hommes qui dirigent le monde et qui ont cette ambition. Ils disent même que nous sommes trop d’habitants sur cette terre : 7 milliards c’est beaucoup trop. Il faudrait réduire à 2 milliards, voire 1 milliard. Avec 500 millions qui seraient des élites, profitant et jouissant des richesses du monde, et 500 millions qui seraient les esclaves de ceux qui profitent. Mais nous n’allons pas rentrer dans ce débat, car ça ne peut être que subjectif, nous n’avons pas de preuves. Mais je vous donnerai la preuve : au sein de ce groupe d’élite, ce sont des juifs. Ils sont les plus intelligents sur terre, parce que Dieu les a rendus intelligents. Ils sont les plus riches sur terre parce que Dieu leur a donné les richesses du monde, à travers la promesse faite au patriarche Abraham. Et ils vont organiser eux-mêmes leur propre guerre. Toutes les guerres ont amené Israël un peu plus loin. Et il faudra une 3è guerre mondiale pour amener Israël à la tête d’un gouvernement mondial ». 

« … Nous savons tous aujourd’hui, nous le SAVONS : les deux tours jumelles ont été abattues volontairement par les américains, juste pour faire monter la haine de l’arabe … »

« Tous nos problèmes sont dus à des politiciens qui préparent un gouvernement mondial, qui fabriquent les guerres, qui fabriquent les virus, qui fabriquent les maladies, qui fabriquent le chômage … » 

Ces propos issu d’un seul message sont tenus par le Pasteur évangélique Daniel Vinguini, qui bénéficie d’une solide notorité dans la francophonie. La vidéo est en ligne ici.

Sa chaîne YouTube est suivie par 90 000 abonnés, qui réagissent en publiant des centaines de commentaires enthousiastes. Pourtant, les signaux inquiétants sont nombreux : le narratif complotiste (attribuer les malheurs du monde à un groupe de puissants), le conspirationnisme radicalisé (soupçonner les élites de préparer un holocauste pour réduire la population terrestre), qui alimente un esprit de rébellion aux autorités (« tous pourris » : une forme de malédiction et l’inverse des enseignements de la Bible cf Romains 13), en nourrissant la même souche d’antisémitisme, qui était en action dans les années 40 en Europe nazifiée.

.

Comme on le voit ici dans ces exemples d’affiches de propagande antisémite extraites de l’ouvrage « Dessins assassins », l’accusation du complot juif mondial ne date pas d’aujourd’hui, dont le narratif des illuminati est un variant. Je dénonçais cette fable en 2009 sur ce blog. Ceux qui tiennent ce discours aujourd’hui, ressuscitent cet esprit et participent à reproduire ces affiches.

On passera charitablement sur « l’info » de la création du Coran par le Vatican, affirmation gratuite extraite des écrits controversés du faux Jésuite Alberto Rivera, qui ont été dénoncés comme frauduleux par Cornerstone Magazine et Christianity Today. Malgré un dossier bien documenté, certains protestants (surtout canadiens) continuent de croire en ces écrits qui circulaient beaucoup dans les années 80.

Le facteur aggravant de l’ensemble des éléments cités en début de cet article, c’est qu’ils sont présentés comme une révélation spirituelle. Cette formule permet de s’assurer de l’attention des auditoires, avec le double effet de produire aussi une crainte inconsciente d’exercer leur jugement sur ce qui est dit, puisque c’est Dieu qui parle.

Les complots existent, mais ce n’est pas le point d’attention des disciples de Christ

Il ne s’agit pas de contester qu’il existe dans le monde des associations de malfaiteurs, des plans pour s’enrichir, pour contrôler, assujettir, conspirer pour créer des empires. Ni de contester l’existence de l’antichrist (ou des antichrists), du faux prophète, de la Bête, du diable et de son train. Mais de rappeler qu’un messager de l’évangile ne peut jamais désigner l’autre comme l’ennemi. Parce que notre guerre n’est pas contre la chair et le sang (Ephésiens 6/12). Or que faisons-nous en désignant le puissant, le politique ou l’élite comme responsable des malheurs ? Nous visons la tête de la société, que la Parole de Dieu nous demande de respecter et d’honorer, car sans tête il n’y a pas de corps. C’est un vieux réflexe révolutionnaire qui consiste, par la violence, à régler les problèmes en les éliminant. Ou en les faisant éliminer par les foules. Notre ennemi est le péché, le mensonge sur Dieu, et l’ignorance de Dieu. Tel est l’évangile de Christ.

C’est dans le vide de la pensée chrétienne que croissent les germes du complotisme pseudo-spirituel et de ses fables, et nous devrions tous nous unir pour les repousser, ce qui implique de les confronter et de les condamner, sans nuance aucune.

Ne pas juger les personnes, mais les inspirations

Nul ne doit être réduit à ses faux-pas ou à ses erreurs — même pas à ses fautes — c’est pourquoi nous ne pouvons pas juger le ministère, ni la personne du ministère en question, qui fait certainement par ailleurs un travail honorable, mais nous sommes en droit de juger en revanche certains enseignements publics, puisque la Parole de Dieu nous y encourage : « N’accordez pas foi à tout esprit, toute inspiration, mais éprouvez les esprits (les prophètes, les apôtres) pour déterminer s’ils viennent de Dieu » (1 Jean 4/1). C’est ce que Paul dit de Pierre à Antioche « Je l’ai repris parce qu’il était condamnable … en présence de tous » (Galates 2). Cet épisode n’avait pas pour but de nuire à Pierre, ou de le réduire lui ou son ministère, ni même de l’humilier. Mais c’est l’Esprit de Dieu qui a conduit les choses, pour le perfectionnement des saints.

La marque de la Bête

Dans un autre message, sur « la marque de la Bête » (200 000 vues, 1 647 commentaires enthousiastes), Daniel Vindigni a pris position contre les efforts des autorités sanitaires pour la protection de la population, durant la pandémie, assimilant de manière à peine voilée la vaccination à la marque de la Bête (vidéo 13 juillet 2021) : « Je crois que la marque de la Bête est arrivée, elle est en train de se mettre en place ». 

Il a clairement appelé à résister à la « sacro-sainte doctrine sanitaire », nourrissant la rupture de la confiance dans les autorités : pas étonnant pour quelqu’un qui pense que les politiciens créent les virus, et qui croit que la gent politique cherche à réduire la population mondiale ! Romains 13 ne peut pas peser bien lourd face à ça. Sa position ne repose donc pas sur une analyse circonstanciée, mais elle est le résultat d’une croyance bien plus profonde : les élites veulent nous détruire.

L’Histoire jugera : les vaccins ont-ils sauvé des vies ? Si oui, et en dépit de leurs imperfections et nombreux défauts, il ne fallait pas en fermer le chemin. Ceux qui l’ont fait, en position d’influence, se seront rendus potentiellement responsables de drames qui auraient pu être évités.

Dans ce même message, Daniel Vindigni a annoncé des choses précises à venir qui, si elles se confirment, renforceront son image prophétique, mais qui, si elles ne se produisent pas, feront de lui un prophète aléatoire : « Nous allons arriver dans les mois qui viennent et l’année prochaine (2022) à des obligations qui commenceront à mettre en évidence … le fait que ce que nous propose et nous impose le gouvernement mondial nous entraînera dans un reniement progressif de la foi … » (11 :12). Le problème, c’est que les obligations auxquelles le pasteur-prophète fait allusion sont désormais tombées… Et que le reniement de la foi est quotidien, bien antérieur à la pandémie, et matérialisé par la recherche du plaisir, y compris le plaisir religieux, apposant une marque sur le christianisme superficiel. Cette apostasie est bien plus terrible que tout ce que de mauvais gouvernements pourraient bien nous infliger : s’ils le faisaient, ils provoqueraient probablement un réveil !

Le conflit russo-ukrainien

Dans une autre vidéo de 36 mn postée le 24 février 2022, Daniel Vindigni explique à ses followers ce qu’il faut penser du conflit russo-ukrainien : « Je voudrais me positionner par rapport au conflit en Ukraine. Beaucoup annoncent des évènements apocalyptiques et une 3è guerre mondiale. Mais je suis là pour vous rassurer parce que le Seigneur m’a parlé clairement pour calmer votre cœur. Je viens en toute simplicité comme un expert de la Parole de Dieu (!). Je voudrais annoncer que ce conflit ne basculera pas dans une guerre mondiale. Je voudrais que vous compreniez le mécanisme des temps et vous expliquer dans quelle saison nous sommes : le grand conflit mondial ne peut pas arriver tant que le grand réveil et le grand souffle du Saint-Esprit ne soit descendu parmi les nations du monde, d’une manière nouvelle et sans précédent afin que les gens se convertissent  … nous sommes dans la fin de la fin des temps ». 

Commentaire SARMENT sur le grand réveil mondial 

Faut-il le rappeler : Il n’existe pas de structure biblique qui permette de croire — et donc de démontrer — qu’un réveil mondial précède le retour du Seigneur. Ce serait même le contraire : « À son retour, le Fils de l’homme trouvera-t-il la foi sur la terre ? » (Luc 18/8).

Prophétiquement parlant, cette position (très répandue dans certains courants évangéliques, provenant de l’influence de la PAS – Mouvement de la Pluie de l’Arrière-Saison) est difficilement défendable : Paul est parfaitement clair sur l’état de déchristianisation du monde et de l’Église (2 Timothée 3/3 et 2 Timothée 4/4) à la fin des temps : c’est l’apostasie qui est le préalable à la venue de l’antichrist (2 Thessaloniciens 2/3). Il semble donc qu’il est assez simple de classer cette hypothèse dans le tiroir des fausses prophéties. Et ceux qui les affirment en nous regardant face caméra, avec l’air tranquille de nous annoncer une évidence, s’abusent tranquillement. Que chacun choisisse bien son centre de gravité spirituel : les Écritures, ou les « prophètes ».

Commentaire SARMENT sur la guerre russo-ukrainienne :

La question n’est pas tant de savoir si cette guerre peut devenir mondiale — elle l’est — mais si elle peut basculer en conflit nucléaire. Or le président russe a explicitement évoqué cette perspective, comme une menace à peine voilée. Les forces de dissuasion russes ont d’ailleurs été placées en « régime spécial d’alerte » et en Biélorussie, la constitution a été amendée pour permettre éventuellement au pays d’installer sur son territoire des armes atomiques.

Ce conflit est, de fait, un conflit impliquant les nations, car l’Ukraine est soutenue militairement par les États-Unis et par l’Europe, avec des livraisons de matériels défensifs et offensifs, qui ont dépassé le milliard de dollars, ce qui fait de chaque fournisseur un belligérant en puissance — menacé par la Russie. Dans les pays limitrophes se trouvent des formateurs militaires, issus de plusieurs pays amis, chargés d’appuyer les personnels ukrainiens en les formant à l’utilisation des divers armements et équipements fournis, c’est indispensable. Sans parler de la cyberguerre invisible dans laquelle le monde est entré, transformation de la guerre froide numérique qui opposait la Russie au reste du monde: les États-Unis craignent de plus en plus un « cyber Pearl Harbor » ou un « cybermageddon », qui viendrait dévaster l’ensemble du monde et plonger les pays dans un noir numérique (il suffirait de détruire quelques câbles sous-marins par lesquels transitent 99% de l’internet mondial).

Conclusion

La question est pour nous premièrement spirituelle. Des milliers de personnes bien intentionnées sont exposées de manière incessante aux enseignements approximatifs, voire faux, d’autres personnes bien intentionnées, et ce, depuis la nuit des temps évangéliques. Paul prévient les anciens d’Ephèse, dans un dernier adieu, qu’après lui se lèveront « des loups cruels qui n’épargneront pas le troupeau et qu’il s’élèvera du milieu de vous des hommes qui enseigneront des choses pernicieuses, pour entraîner les disciples après eux ». Et que le monde chrétien sera donc fait d’un grand mélange duquel il faudra apprendre à retenir ce qui est bon (1 Thessaloniciens 5/20), manière de nous dire qu’il ne sera pas possible qu’il en soit autrement.

J’entends souvent la remarque suivante : il vaut mieux laisser le Seigneur s’occuper des faux enseignements, des  faux-docteurs, ou faux prophètes, parce que ça ne grandit pas l’œuvre de Dieu de faire venir le scandale. Ce à quoi je réponds que si un scandale existe, c’est celui d’enseigner un faux évangile, et pas de le dénoncer. Cette ruse grossière du diable tend à nous faire taire et à laisser faire, alors que c’est justement ce que reproche l’Esprit de Christ à l’église de Thyatire (2/20) : « j’ai contre toi que tu laisses faire Jezabel, qui se dit prophétesse, et que tu la laisses enseigner et séduire mes serviteurs… ».

Oui, même les serviteurs de Dieu sont séductibles, et ceux qui annoncent des choses injustifiables bibliquement sont séduits par des inspirations prophétiques alternatives, qui doivent être confrontées, ce qui sera profitable à la fois aux victimes en puissance mais aussi à ceux qui s’égarent dans leurs pensées. Jude dit « Reprenez les uns, sauvez-en d’autres en les arrachant du feu » (22,23). Comment pourrons-nous redresser quoi que ce soit de notre propre enseignement si jamais personne ne le reprend ?

Les influences spirituelles complotistes, qui mêlent les accusations, les malédictions, la colère, la rébellion, la violence et les fables eschatologiques constituent un courant impur auquel aucun fils de Dieu ne devrait jamais boire. De peur de partager la même coupe que les fils de la rébellion (1 Corinthiens 10/21). Et de faire corps avec un esprit de prostitution, ce qui reviendrait à prendre une marque. Le complotisme est un système de pensée qui se fait passer pour une source d’inspiration divine : pas étonnant, puisque satan sait se déguiser en ange de lumière (2 Corinthiens 11/14).

« Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité? ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres? Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial? ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle?… »

2 Corinthiens 6/14

JérômePrekel2022©www.lesarment.com

15 comments On Dérives prophétiques évangéliques, ou le complotisme QAnon à la française

  • Salut Jérôme,
    Merci pour ce texte. Tu ne le sais peut-être pas, mais le pasteur en question est surtout suivi par la communauté africaine. En Europe, les chrétiens sont méfiant de tout, et très critiques avec ce genre de leader, mais les africains sont assez clients. Je sais, ma femme est africaine.
    Sinon, l’idée d’un grand réveil qui doit venir nous arrange bien, parce que ça nous donne un sentiment de supériorité, et qu’il n’y a qu’à attendre.

    • Hello Colibri2 !
      Depuis un certain nombre d’années, j’écris des articles qui contestent et démontent la théorie du grand réveil final, et jamais personne n’est venu contester. Est-ce parce que c’est indéfendable, ou par passivité, ou parce que ce type de discussion est considéré comme une perte de temps ? Je connais certaines personnes qui y croient et qui sont inaccessibles à l’argumentaire biblique qui démontre (à mon humble avis) le contraire. Je trouve ça fascinant. Elles pensent que ce n’est pas la peine d’argumenter, et que Dieu peut très bien faire cette chose s’il a envie, même si le contraire est prophétisé. Ce qui renvoie chacun sur ses positions. Ça montre encore une fois que la conviction du Saint-Esprit, construite sur des éléments bibliques objectifs, ne pèse pas lourd finalement face à une belle histoire, face à l’espérance d’une acte d’amour divin universel. Il faut reconnaître que la description d’un monde sans vraie foi est un peu désespérant, comme si nous étions tous emportés dans une grande descente avant le retour du Seigneur.

  • Bonsoir Jérôme,

    Merci pour votre mise en lumière de la perte de la vision biblique du monde par les essais d’explications des agissements des puissants de ce monde, ce qui inévitablement draine toutes sortes d’erreurs et de choses imaginaires. Personnellement, je n’ai jamais fréquenté d’églises pentecôtistes ou charismatiques, donc ce genre de prophéties me sont totalement étrangères.
    2 Pi3:7 “…Par la même Parole, les cieux et la terre d’à présent sont gardés et réservés pour le feu, pour le jour du jugement et de la ruine des impies” La3 :37 “ Qui dira qu’une chose arrive sans que le Seigneur l’ait ordonnée ?” Am3 :6 « Arrive-t-il un malheur dans une ville sans que l’Eternel en soit l’Auteur ? »

    C’est donc bien Dieu qui est aux commandes dans tous ces malheurs qui nous sont tombés dessus. Sa Parole soutiendra la terre et les cieux jusqu’au moment décidé par Lui où tout sera détruit par le feu. Cela tous les chrétiens le savent et donc ce qui vous tient à cœur, Jérôme, c’est de nous protéger d’un déplacement de notre vocation céleste d’être ambassadeur du royaume de Dieu vers un combat terrestre contre ceux qui veulent utiliser le numérique, l’intelligence artificielle, les nouvelles technologies (imaginer le futur de nos entreprises non plus à partir du passé mais du futur en utilisant des outils prédictifs adaptés) pour exercer un contrôle absolu sur nos esprits, âmes et corps.
    De toute façon, en y réfléchissant : éliminer ces despotes ne sauvera personne de l’enfer et ceux qui se mettront à leur place seront aussi antichristiques ! Par exemple, sans que je n’aie rien demandé, mon smartphone me relaie des informations autres que celles entendues dans les médias officiels sur un site qui en même temps m’endoctrine sur les forces de la lumière, les pléiades, le développement de soi !

    Il n’en reste pas moins que je suis dans le désarroi face à des autorités elles-mêmes en rébellion contre Dieu : Ps2:2 “Pourquoi les rois de la terre se soulèvent -ils et les princes se liguent –ils avec eux contre l’Eternel et contre Son Oint ?” Ha 1:13 “ Tes yeux sont trop purs pour voir le mal, et Tu ne peux pas regarder l’iniquité. Pourquoi regarderais –Tu les perfides et te tairais –Tu, quand le méchant dévore celui qui est plus juste que lui.” Da7 : 7…« et voici, il y avait un quatrième animal, terrible, épouvantable et extraordinairement fort ; il avait de grandes dents de fer, il mangeait, brisait et foulait aux pieds ce qu’il restait.”

    Et je pense que ce n’est pas être dans un esprit de rébellion ou de prostitution que d’affirmer que dans cette crise sanitaire, la guerre des autorités était davantage contre l’humanité elle -même que contre le virus lui-même. Et ceux qui ont pris position pour la vaccination forcée au moyen du passe sans tenir compte de la balance bénéfices -risques sont aussi potentiellement responsables de tous les effets secondaires signalés à l’ANSM ou non signalés et de ceux à venir. Et dire que les restrictions sont levées n’est pas tout fait vrai puisque le passe vaccinal est seulement suspendu et non abrogé, les soignants suspendus n’ont pas été réintégrés et on ne peut toujours pas accéder à l’hôpital sans passe sanitaire…

    Comme on le voit dans le psaume 2, c’est Dieu lui-même qui se charge de mater les puissants qui se révoltent contre Lui. De même dans le livre de Daniel, c’est une pierre détachée sans le secours d’aucune main qui frappe les pieds de fer et d’argile de la statue et les mets en pièces. Il n’a pas besoin de notre aide. Par contre Il a dit : Mt 24:45“Quel est le serviteur fidèle et prudent que son maitre a établi sur ses gens, pour leur donner la nourriture au temps convenable ? Heureux ce serviteur que le maître à son arrivée, trouvera faisant ainsi “ Telle est notre mission jusqu’à Son retour.

    • Bonjour Lilli,
      Merci pour votre commentaire qui rappelle d’une certaine manière nos difficultés d’enfants de Dieu à exister dans ce monde. Et à le comprendre. Beaucoup de choses nous échappent de toute manière, et il nous faut l’accepter, en plaçant notre confiance en Dieu, sans toujours comprendre. Ça s’appelle la foi ! et vos versets cités le rappellent très bien.

      Et c’est justement ce que le monde est dans l’incapacité de faire, raison pour laquelle ont émergé et se sont imposés les narratifs dits complotistes qui sont le côté obscur de la foi (il faut beaucoup de foi pour adhérer à certaines théories), et comblent le vide de son absence, chez les non-croyants.

      Le complotisme prospère dans l’ombre de la déchristianisation du monde, qui est l’évènement spirituel majeur de la fin des temps. Et ce qui caractérise cette sphère, c’est justement sa capacité à produire des réponses aux simples (ceux qui n’ont pas la foi), même et surtout quand il n’y a pas de réponses, raison pour laquelle certaines théories vont jusque dans l’absurde. « L’homme simple croit tout ce qu’on dit » (Prov. 14/15). Seule la foi en Dieu peut donner du discernement aux simples (Prov. 1/4).

      Dire par exemple que « les autorités ont davantage fait la guerre à l’humanité qu’au virus » relève typiquement d’une compréhension subjective/humaine de la question, alors que la perception spirituelle se trouve dans les versets que vous citez, qui mènent à la pensée que le Seigneur conduit les choses. Je vous encourage à renoncer à cette croyance, qui est aussi fausse et dangereuse que celle qui disait « c’est pour nous faire mourir que vous nous avez conduits dans ce désert » (Exode 16/3).

      Vous me direz sans doute qu’il faut comparer ce qui est comparable, et qu’il y a peu de rapport entre les gouvernements de la planète (car il ne s’agit pas que de la France) et le gouvernement de Moïse-Aaron. Mais on notera l’incroyable similitude du propos et je crois pertinent de le citer.
      Le fait que le peuple ait pu souscrire à ce raisonnement — absurde, on le sait bien — montre simplement que lorsque notre vie est en jeu, nous ne sommes plus en mesure de faire confiance à qui que ce soit. Même pas à Dieu. Raison pour laquelle Romains 13 a été particulièrement sans force auprès de beaucoup, alors que c’est la pure Parole de Dieu. Je ne fais aucun sous-entendu au sujet de la vaccination, je vise dans mes propos plutôt une question de mentalité, la confrontation d’une fibre résistante intérieure. Peut-être sentez-vous comme moi dans beaucoup de cœurs le besoin de délégitimer Romains 13. L’air de rien.

      Comme je l’ai dit dans l’article précédent, je pense que l’esprit qui maudit les autorités est le même qui agit dans les temps de la fin et qui rend les hommes « rebelles à leurs parents »(2 Timothée 3/2) c’est-à-dire à toute forme d’autorité. Pour Paul, c’est la fin du monde. Et c’est ce qui ouvre la voie à Nombre 14/10, même dans l’église : « Toute l’assemblée parlait de les lapider (Moïse, Aaron, Josué et Caleb) lorsque la gloire de l’Éternel parut … ». C’est une sujet beaucoup plus sérieux qu’une question d’opinion ou de conscience.
      Ce n’est pas la conscience qui distingue le chrétien des autres, mais c’est l’Esprit de Christ qui vit en lui. Ceux qui sont conduits par l’Esprit de Christ ne donneront jamais ce statut d’égalité de la conscience avec la Parole de Dieu. C’est l’évangile du vieil homme qui permet cette position.

      Bénédictions/JP

      • Bonsoir Jérôme,

        Le moins qu’on puisse dire, c’est que la situation actuelle du monde est très confuse. Le terme complotiste a été attribué systématiquement à tous ceux qui remettaient en question le narratif propagandiste des gouvernements. La vérité sur cette histoire de covid n’est pas non plus du côté des autorités, donc vous êtes aussi, du point de vue humain et subjectif, potentiellement dans une fausse croyance en vous basant sur les médias mainstream.

        J’ai néanmoins saisi quelques points essentiels :

        L’erreur ne consiste pas à dire que les autorités nous maltraitent, ce qui était déjà le cas à l’époque de Paul, mais de changer Ro13 : Le magistrat n’étant plus le serviteur de Dieu pour notre bien, il n’est plus nécessaire de lui obéir ou de le respecter. Et ce raisonnement, je le concède est dangereux puisqu’il nous fait entrer dans un esprit de rébellion se télescopant avec le principe de soumission existant au sein même de la Personne Divine (Le fils soumis au Père) !

        De plus, en tant qu’enfants de Dieu nous savons que le Seigneur fait concourir toutes choses à notre bien. Donc nous pouvons voir dans cette hostilité des autorités à notre égard une manifestation de Son amour et de Sa sollicitude envers nous, désirant nous purifier, nous blanchir et nous épurer comme il est dit dans Da12 :8-10. Aucun des méchants ne comprendra les paroles révélées à Daniel et tenues secrètes jusqu’au temps de la fin. Mais si notre cœur est pur, l’Esprit de Dieu donnera à notre esprit l’intelligence pour les comprendre.

        C’est Dieu qui a institué les autorités et dans l’ancien testament, nous voyons que Dieu les utilise souvent pour exercer Ses jugements sur la mauvaise conduite des hommes. Certainement que ce covid et maintenant ce rapport de force entre l’Otan et la Russie ayant dégénéré en conflit ouvert sont des jugements de Dieu sur l’humanité décadente. Et le jugement commence toujours par la maison de Dieu (Ez 9 :6- 1 Pi 4 :17). Avant le début du ministère du Seigneur sur terre, Jean Baptiste avait été envoyé en précurseur et le message qu’il prêchait était limpide : Repentez-vous et produisez des fruits dignes de la repentance car le royaume des cieux est proche. Dans Ap 11, 2 témoins apparaissent avant le retour du Seigneur en gloire et ils prophétisent revêtus de sacs, c’est à dire qu’ils prêcheront aussi la repentance. Cela laisse à penser que l’interpellation la plus impérieuse du Seigneur avant son retour, à l’église d’abord puis à toute l’humanité ensuite, est qu’il faut revenir au pied de la Croix de Jésus -Christ. A cet endroit, le complotisme fait naufrage car sa philosophie sous-jacente d’un monde gouverné par de bonnes personnes est utopique et en outre il ne sauve personne de la perdition éternelle. La Croix rappelle qu’il y a un fossé infranchissable entre Dieu et les hommes à cause de leurs mauvaises actions et qu’il n’y a qu’un seul pont pour passer d’un bord à l’autre. Cela met à mal aussi cette autre tendance à la mode parmi les chrétiens de vouloir créer d’autres ponts, des ponts entre l’église et le monde, des ponts multiples aux goûts des personnes que l’on veut atteindre. Alors qu’en vérité on ne peut entrer dans l’église qu’en passant par la Croix.

        • Bonjour Lilli,
          Merci pour votre commentaire éclairé ! Il n’a pas besoin de complément, mais je ferai juste une précision en dehors du champ que vous avez traité (une digression, donc): je me demande s’il est possible de placer sur un même plan la parole des autorités et la parole qui les conteste. Je parle au niveau des principes. C’est-à-dire laisser penser que la compréhension « complotiste » peut faire jeu égal avec le descriptif « mainstream », parce que ça reviendrait à nier, réduire, voire annuler, le concept-même d’objectivité. Personnellement, je pense que l’objectivité est la seule forme de vérité auquel le monde peut viser, et qu’elle doit être protégée, reconnue, et honorée.

          L’objectivité est une construction d’un ensemble de faits (jamais un seul) avérés, constatés, vérifiés, rassemblés, comparés et analysés. Ce qui prend du temps et qui est compliqué évidemment quand la peur est omniprésente. Pour le dire autrement : les filtres du système de l’objectivité ont pour but d’éliminer les scories (approximations), impuretés (exagérations) ce qui va établir une vérité qui contient le moins de mensonge possible. C’est un résultat digéré.

          La subjectivité, elle, relève davantage de l’émotionnel (j’ai entendu une chose et ça annule un principe) et s’affranchit de toutes les contraintes de vérification (c’est trop long) tout en revendiquant son statut de vérité. Nous connaissons tous ça. Quelques faits, quelques témoignages, suffisent à remettre en question ce que l’objectivité a mis du temps à construire, et à la condamner — ce que je trouve être le pire.

          À mes yeux, ce que vous appelez « mainstream » n’est bien sûr jamais LA vérité, puisque c’est une matière toujours en cours de construction, et toujours incomplète, mais son produit est le résultat d’un travail de vérification et d’analyse qui vise l’objectivité. C’est ainsi que monde a toujours fonctionné, et c’est ici qu’il s’est effondré, lors de la remise en question du narratif « mainstream » dans le jardin … eh oui : « on nous ment ». Tout commence ici, dans un long chemin qui mène à la paranoïa.

          Que le Seigneur soit béni de nous avoir appelés des ténèbres à sa merveilleuse lumière !

  • Bonjour Jérôme Lili et Colibri

    Je crois que quand nous savons que l’Éternel et souverain ( et comme l’a dit Lili, Il fait concourir toutes choses à ceux qui L’aiment ) nous n’avons même pas à redouter tout ce qu’il peut se passer dans le monde. Tous les évènements ( bons ou mauvais ) ne peuvent que nous rapprocher de notre Seigneur. À nous de ne pas nous tromper de combat ni de nourriture.

    Soyez bénis frères et soeurs.

  • Bonsoir Jérôme,
    Cette histoire me rappelle le livre écrit par Jean-Paul Brighelli, « la fabrique du crétin », dans lequel il démontre que l’Education Nationale, non seulement n’arrive plus à transmettre les savoirs de base, mais qu’elle n’apprend plus à de futur citoyens à raisonner correctement et à exercer leur esprit critique. Le citoyen cède la place au consommateur.
    La lecture, la connaissance et la méditation de la Bible, ont été détrônées par le merveilleux, le sensationnel, et l’émotionnel. Dans ces conditions, ceux qui en France fréquentent certaines églises françaises, lesquelles s’alignent sur les églises non-dénominationnelles américaines, ne sont pas à même de juger des prophéties comme cela nous est recommandé par l’enseignement des apôtres. De la même manière, le marketing a supplanté l’annonce de la Bonne nouvelle portée l’action de l’Esprit saint et la grâce prévenante, pour convaincre les pécheurs.
    Il faut donc répondre à l’attente de ce public en lui donnant du merveilleux, du sensationnel et de l’émotionnel. Autrement dit, il faut satisfaire aux désirs de la chair. Et c’est là que les prophètes, les apôtres et autres pasteurs autoproclamés entrent en jeu. Comme tu l’as rappelé, Paul annonce ce phénomène : « il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs… » Ce que dit Paul, c’est que la responsabilité est partagée entre, d’une part les faux-docteurs et les faux-prophètes et, d’autre part, ceux qui sont prêts à les croire car ces discours satisfont leurs désirs charnels (la démangeaison).
    Quand sur FB j’ai indiqué que la prédiction des pseudo-prophètes américains, au sujet de la certitude de la réélection de Trump (qu’ils appelaient le nouveau Cyrus !), était une fausse prophétie au vu des résultats électoraux, j’ai reçu une avalanche de messages sur les qualités extraordinaires de Trump. Je ne remettais pas en cause les qualités de l’ex-président, je soulignais simplement un fait, mais mes interlocuteurs voulaient continuer de rêver.
    Sont-ils membres de l’Eglise de Jésus-Christ ? Ou sont-ils des fans « évangéliques » comme d’autres sont fans d’idoles dans le domaine du sport, de la chanson, de la télévision, du cinéma ou des réseaux sociaux ?
    « À l’époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs : arrachez d’abord l’ivraie, liez-la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier » (Matthieu 13 : 24-30). Le temps viendra où cette parole prophétique s’accomplira. Celle-là est véridique car c’est le Maître en personne qui l’a annoncée.

    • Merci Papysaxo. « Sont-ils membres de l’Eglise de Jésus-Christ ? Ou sont-ils des fans « évangéliques » comme d’autres sont fans d’idoles dans le domaine du sport, de la chanson, de la télévision, du cinéma ou des réseaux sociaux ? » Voilà bien le cœur de la question. Une proportion non négligeable (et grandissante) de l’Église est constituée de fan et de consommateurs aujourd’hui. Un défi : comment transformer un fan évangélique en disciple ^^? Doit-on considérer ces personnes comme converties ? Doit-on leur parler comme à des convertis ?

  • Merci pour l’échange entre Lilli et Jérôme. En matière de discernement, c’est de la « haute tenue »
    Je l’ai lu plusieurs fois et j’y reviendrai encore. Cet échange mériterai qu’il fasse l’objet d’un article spécifique
    Bénédictions à vous deux
    Armand

  • Cher Jerôme, nous sommes d’accord sur le constat. Effectivement, il y a un défi, de taille, à relever, celui de ramener ces brebis égarées dans le troupeau.
    Certaines ont d’abord reçu l’évangile dans la vérité mais elles s’en sont détournées, préférant un évangile plus compatible avec les valeurs de la société. Souvent à cause des leurs enfants, ils ont fait des concessions de peur de les voir s’éloigner du foyer et de l’église. C’est ainsi, qu’on a vu la musique pop/rock chrétienne envahir les cultes après avoir conquis les réunions de jeunesse. C’est ainsi que la repentance n’a plus été prêchée car il ne fallait heurter la sensibilité de ces jeunes personnes. On ne leurs parle plus que de l’amour de Dieu en laissant supposer que l’amour de Dieu n’est pas un don, mais que Dieu est obligé de les aimer et donc de les couvrir de bénédictions de toutes sortes. Un peu comme les parents ont l’obligation de prendre soin de leurs enfants, Dieu n’est-il pas un « père » que beaucoup appelle « papa » dans leurs prières ? Il n’est pas question de leurs parler du péché qui conduit à la mort (quelle horreur !). Ce faisant, les conversions se font souvent pour faire plaisir à papa et maman. Cette génération n’est pas enracinée profondément dans la foi. Elle est comme la semence qui a été semée dans un champ pierreux : dès que le vent chaud souffle, elle sèche et meurt.
    D’autres sont des néophytes qui n’ont rien connu d’autre que cet évangile spectacle : musique + sunlight+prédication prophétique+activités parallèles (club de motards chrétiens, si, si ! Théatre, sorties cyclotouristes, etc..). Celles-là ont-elles réellement expérimenté le salut, où se sont-elles agrégées à l’église pour se sentir exister dans un environnement sympa ?
    Quelle est la bonne réponse à cet état de fait ?
    La mauvaise, nous la connaissons : tenter de raisonner les personnes concernées en leurs montrant la réalité des faits, la contradiction de ce mode de vie éclesial avec l’enseignement de Christ et des apôtres. Ce serait peine perdue. En effet, ces gens sont sous l’emprise de gourous et ont les réflexes des adeptes d’une secte. Tenter de les raisonner conduirait au contraire à les renforcer dans leur propre vision. En l’état, il nous est difficile d’affirmer qu’elles ne commettent qu’une erreur théologique. Cela est plus grave car ça concerne leur salut éternel. Aussi, dans leur intérêt, mieux vaut aborder le sujet comme si elles n’étaient pas des disciples de Christ.
    Je crois dans la force de la prière de la foi. Aussi, la première des choses à faire c’est de prier pour le salut de ces âmes, pour que Dieu nous donne les paroles de sagesse, celle que le monde ne peut comprendre, afin de les toucher non par le discours humain mais par la force de conviction du Saint Esprit, pour que des opportunités de prêcher l’évangile de Vérité nous soient données.
    Nous devons, à chaque occasion, leurs prêcher La Croix de Golgotha, la repentance qui précède le pardon, le salut par grâce, et la sanctification. Tant pis si elles n’écoutent pas, ce n’est pas à nous de juger, nous avons à obéir au commandement de notre Maître : soyez mes témoins, faites de toutes les nations des disciples. Mais s’il n’y avait qu’une seule âme qui se tourne vers le Christ, alors nos efforts n’auront pas été vain et Dieu sera glorifié.

    • Merci Papysaxo. Petite citation pour aller dans le même sens, par Arthur Katz, extrait de « Et ils l’ont crucifié »

      « Seule la croix peut réellement crucifier le monde pour nous, et nous pour lui. Le monde est trop présent parmi nous, parce que la Croix a été négligée dans notre compréhension et notre expérience.
      Rien de moins que la Croix ne peut nous séparer d’un monde dont la séduction est si puissante, en guerre contre Dieu, et propriété définitive du Malin.

      Combien d’entre vous me croient même quand je dis ces choses? Je ne dis pas « comprendre », je dis « croire », au point que notre coeur se tord de douleur, et que si nous sommes amenés à entrer en contact avec le monde sous n’importe quelle forme, un frisson de dégoût nous saisisse: que le monde nous soit autant en abomination qu’il l’est pour Dieu. Ne pensez pas que je sois en train de parler des vices les plus affreux; je parle de ces choses qui viennent du monde et qui y sont regardées comme bonnes et de saines.

      Un écrivain disait que « la Croix est l’agent de l’absolue et incommensurable révélation de Dieu », et il ajoutait: « Et nous nous y sommes habitués ». Nous avons tiré de la Croix une théorie pour le salut des âmes, mais ce n’est pas la Croix. Nous l’avons sentimentalisée, l’avons tordue et en avons retiré tout ce qui pouvait paraître dur et blessant. Nous avons nié qu’elle porte la mort et la souffrance. Elle a été un évènement marquant, et nous devons faire en sorte qu’elle le redevienne pour nous. Elle doit devenir le point central, le pivot de tout ce que nous croyons et vivons. Tout doit devenir sombre pour nous, devenir comme les ténèbres en plein milieu du jour de nos confortables certitudes religieuses ».

  • En total accord avec toi. Je n’ai qu’un mot à dire à ton commentaire : Amen.

  • Bonjour à tous,
    Une chose est essentielle,  » Ne vous conformez pas au siècle présent » . Notre rôle d’enfant de Dieu, c’est annoncer la Bonne nouvelle aux perdus.
    Vivre de l’évangile PUR non frolaté et ne pas croire que quiconque à une Bible ou qui prononce le nom de Jésus est chrétien. Surtout sur le net.
    Depuis au moins 20 ans la musique chrétienne ( en grande partie ) est devenue déplorable et à pris le dessus sur la prédication.
    Les rayons des librairies chrétiennes regorgent de livres A NE pas lire. Il est de plus en plus difficile de trouver une Bible L Segond 1910. Pas impossible mais difficile
    Il es indéniable qu’il existe un agenda pour détruire l’ordre de Dieu. Deja, dans certaines écoles maternelles, l’éducation sexuelle ( et ses options ) est abordée! Pauvres petits. 😞
    Ce monde va dans le mur, et je crains que bien des églises aussi…
    Veillons et prions,…Afin de ne pas être disqualifiés.
    Salutations a tous,
    Merci à Lilli et Jérôme , merci à tous.
    Pour ceux qui voudraient, il existe de très beaux messages du regreté Jean Marc Thobois sur la chaîne YouTube  » Association Keren »

  • Thank you for your work Brother.
    as I’ll remember your words, I ask you to remember mine. Be it that we are in the final years of creation, which was assured to the prophets to be the darkest that have been, and would ever be, be it true; let not your heart be troubled in those days of vengeance, or be deceived. The war is to gather the world for Revelation 19.

    Dawn all armor, most especially the shield of faith. And Above all, take plenty of oil for your lamp.

    …/…

    Merci pour votre travail, mon frère.
    Comme je me souviendrai de vos paroles, je vous demande de vous souvenir des miennes. Qu’il soit vrai que nous sommes dans les dernières années de la création, dont les prophètes ont assuré qu’elles seraient les plus sombres qui aient été, et qui seraient jamais, qu’il en soit ainsi ; que votre cœur ne soit pas troublé dans ces jours de vengeance, ou qu’il ne soit pas trompé. La guerre a pour but de rassembler le monde pour Apocalypse 19.

    Prenez toutes les armures, plus particulièrement le bouclier de la foi. Et surtout, prenez beaucoup d’huile pour votre lampe.

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Site Footer