« les vents du changement mondial » de Rick Joyner : errements d’un prophète?

Dans une intervention rapportée par le site « la liste d’Elie » le 1er mai 2020, un des prophètes américains les plus écoutés donne son analyse de la situation liée à la pandémie Covid-19. La liste est suivie par 370 000 abonnés. 

Pourquoi citer ici Rick Joyner ?

Parce que c’est un homme que beaucoup considèrent comme un prophète, et qui édite un grand nombre de livres dans le monde, qui se lisent beaucoup en francophonie, où on considère que la contradiction devrait être inversement proportionnelle au succès. En d’autres termes : si vous avez une grande église, un ministère d’envergure ou une bibliographie fournie, vous approchez l’infaillibilité. Comme toujours, l’équilibre nécessite deux pôles : on ne doit pas critiquer pour critiquer, mais on ne doit pas croire tout ce que les gens influents distillent. Retenez ce qui est bon.

Dans sa présentation, Steeve Schultz le fondateur du site prophétique « eliahlist », prévient que la nouvelle déclaration de Rick Joyner, publiée le 1er mai, va troubler beaucoup de personnes, n’annonçant pas une bonne nouvelle. C’est peu dire !

Que dit le message ?

En substance il ne s’agit ni plus ni moins que d’accuser la Chine d’avoir fabriqué un virus en laboratoire, et de l’avoir volontairement diffusé sur la planète afin de s’assurer de la domination économique du monde. Les évangéliques américains tendance NAR ont donc sorti les armes lourdes contre la Chine, pour soutenir comme ils peuvent un président en difficultés. Cette prise de position extrêmement grave traduit bien la dérive de ce christianisme politisé, qui travaille à la défense du royaume de la vérité, ici par de l’infox qui fait davantage partie de la sphère du mensonge que celle de la vérité. Car comme il le reconnaît lui-même, il n’existe pas de preuve de ce qui est avancé, cependant il affirme bel et bien la chose. La démonstration politique et économique du « prophète » Rick Joyner sacrifie un nouveau bouc émissaire aux malheurs du monde, tout comme les populistes européens le faisaient avec les juifs en 1933. C’est une erreur de ciblage et de méthode : on doit combattre les ténèbres avec les armes de la lumières, et pas avec des raisonnements charnels.

Extraits du texte de Rick Joyner (l’article complet se trouve ici):

«Dans Apocalypse 7:1, un paradigme important est donné qui est une clé pour comprendre l’histoire du monde, ainsi que le présent :

« Après cela, je vis quatre anges qui se tenaient aux quatre coins de la terre, retenant les quatre vents de la terre… »

La compréhension de ces « quatre vents de la terre » peut faire apparaître clairement les forces qui ont façonné le développement de la civilisation, ainsi que celles qui ont eu un impact sur notre propre époque. Nous les examinerons brièvement et nous verrons comment ils s’appliquent à ce qui se passe actuellement dans le monde, y compris la crise du coronavirus.

Les vents parlent souvent de changement dans la littérature et les Écritures, comme dans « les vents du changement ». Nous avons beaucoup entendu parler récemment de la façon dont le coronavirus a entraîné un changement radical dans le monde. C’est sans aucun doute le cas, mais peu de choses ont été définies sur la manière dont il l’a fait. L’histoire témoigne que ceux qui saisissent l’impact du changement sont ceux qui contrôleront l’avenir.»

Batailles pour les âges

«Les « quatre vents de la terre » dans Apocalypse 7:1 sont les quatre grandes puissances qui ont façonné la civilisation. Ce sont les puissances du monde, les « vents de la terre », et non du ciel. Chacun de ces vents a dominé l’une des quatre grandes époques de l’histoire du monde. Ce sont des puissances militaires, religieuses, politiques et économiques. La séquence dans laquelle ils sont devenus dominants a vu la construction de la civilisation dans cet ordre.

La puissance militaire a conduit à la première époque de l’histoire, l’âge des conquérants. Cette période s’est étendue du début de l’histoire écrite jusqu’à peu après l’époque du Christ. À cette époque, les chefs militaires étaient les hommes les plus puissants du monde, et les conquêtes militaires ont apporté les plus grands changements à la civilisation.

L’époque majeure suivante a été dominée par la religion. Là encore, il s’agit d’un « vent de la terre », et non du ciel, qui parle davantage des religions qui ont émergé des hommes, de la terre, et non d’en haut. Il s’agit notamment du christianisme institutionnel, de l’islam, de l’hindouisme, du bouddhisme, etc. Cette époque s’étend du IIIe siècle de notre ère jusqu’aux années 1500. Durant cette période, les chefs religieux étaient les hommes les plus puissants du monde, et les militaires se sont asservis aux pouvoirs religieux. À cette époque, la plupart des guerres étaient des conflits religieux.

L’époque majeure suivante est celle où la politique est devenue la plus puissante force de changement. Cela a commencé avec la signature de la Magna Carta qui a commencé à limiter le pouvoir impérial et s’est poursuivie au XXe siècle. Au cours de cette période, les changements politiques sont devenus le principal agent de changement dans la civilisation alors que de nouvelles formes de gouvernement émergeaient avec les bouleversements sociaux comme les révolutions française, américaine et bolchevique. Durant cette période, les personnes les plus puissantes étaient les dirigeants politiques, et les pouvoirs religieux et militaires sont devenus soumis au pouvoir politique.

À cette époque, il y avait encore quelques guerres de religion, mais les principaux conflits de cette époque étaient de nature politique. Les transitions entre ces époques ont été progressives, mais de la fin du XIXe siècle au milieu du XXe siècle, nous avons commencé à passer à la quatrième grande époque de civilisation, celle qui serait dominée par le pouvoir économique. »

La bataille de notre temps

«La révolution bolchevique a été une révolution à la fois politique et économique, tout comme le marxisme est une philosophie à la fois politique et économique. La Seconde Guerre mondiale a été à la fois une guerre politique et économique, car le Japon a attaqué l’Amérique parce qu’il considérait l’embargo économique américain comme un « acte de guerre ». Ce conflit a été le dernier repositionnement majeur des nations en vue de l’ère de la puissance économique à venir.

La « guerre froide » était une guerre bien réelle et la première guerre économique mondiale. Elle n’a connu que des actions militaires sporadiques et relativement mineures. Bien que les forces politiques, religieuses et militaires soient restées des puissances majeures, la guerre froide a été différente de tous les conflits précédents car elle a été principalement combattue avec des armes économiques telles que les banques, les devises, les sanctions et les politiques commerciales. Malgré cela, les changements géopolitiques apportés par ce conflit ont été aussi importants que n’importe quelle guerre physique.

Winston Churchill avait prévu ce choc des civilisations basé sur l’économie. Il prévoyait également que l’Occident pourrait le gagner « sans avoir à tirer un coup de feu », car l’économie marxiste ne peut pas rivaliser avec le marché libre. Le président Reagan a adopté la stratégie de confrontation économique de Churchill, et le rideau de fer s’est effectivement effondré sans qu’un coup de feu ne soit tiré.

Clausewitz, un officier des guerres napoléoniennes, a écrit dans son livre classique, On War, que les guerres étaient menées par des nations cherchant à imposer leur volonté politique à d’autres nations. C’était vrai à l’époque, car il a écrit cela en plein âge de la politique. S’il avait écrit cela quelques siècles auparavant, il aurait probablement dit que la guerre était une tentative d’une nation d’imposer sa volonté religieuse aux autres. S’il écrivait maintenant, il dirait que les guerres étaient une tentative d’une nation pour imposer sa volonté économique aux autres.

Chacun de ces « vents de la terre » de base sont toujours les grandes puissances qui changent notre monde, mais la dominante est maintenant la puissance économique, et les dirigeants les plus puissants aujourd’hui sont les dirigeants économiques. Il est essentiel de comprendre cela pour comprendre notre époque. Lorsque nous commençons à comprendre notre époque, nous commençons à voir que nous sommes déjà bien engagés dans une autre guerre économique mondiale.»

Les adversaires

«On peut avoir une économie sans gouvernement, mais on ne peut pas avoir de gouvernement sans économie. Une économie est construite sur des transactions humaines de base, et un objectif fondamental du gouvernement est de protéger l’intégrité, l’équité et l’efficacité des entreprises, ainsi que leur défense globale. Comme les ressources d’un gouvernement dépendent de la force de son économie, la stratégie de base des nations agressives consiste à attaqueren premier lieu et à affaiblir l’économie d’une nation ciblée. L’audace de cette attaque sur une économie peut refléter l’audace de l’agression suivante.

Tout comme la guerre froide a entraîné certains des plus grands changements géopolitiques de l’histoire, la présente guerre économique mondiale a le potentiel d’entraîner des changements très radicaux. 

Vous ne pouvez pas vaincre un ennemi que vous ne voyez pas, donc la défense ultime de notre nation exige également de comprendre qui sont nos ennemis et leur stratégie.»

Évaluation de la menace 

«Une évaluation de la menace est la première exigence pour des plans de bataille solides. Il s’agit de connaître les capacités de notre adversaire, qui sont en ces temps d’armes économiques, mais aussi militaires et politiques. La crise des coronavirus a rendu une lumière éclatante aux ennemis de la liberté. Aussi douloureuse qu’elle ait été, elle aidera le monde libre à se mobiliser enfin pour cette lutte qui déterminera si nous resterons libres ou non.»

Commentaire du Sarment : «le monde libre … guerre économique … nos ennemis … la menace … armes économiques … nations agressives … attaquer … notre ennemi … champ de bataille …» on se croirait dans un discours de Georges Bush pré-guerre du Golfe. 

«Après avoir connu notre ennemi, il est crucial de comprendre le champ de bataille. La géographie peut être un facteur majeur dans une bataille car elle peut augmenter ou neutraliser l’effet de vos forces et de vos armes, ou de celles de votre ennemi. En regardant l’histoire, nous pouvons maintenant voir les champs de bataille religieux et politiques sur lesquels ces forces se sont battues, mais nous devons maintenant comprendre la géographie économique de notre époque. Lorsqu’elle est comprise, elle nous donne un grand avantage, et si elle n’est pas comprise, elle nous désavantagera grandement.

Les deux grands camps de cette guerre économique mondiale sont les mondialistes qui cherchent à conformer le monde à leurs idéaux, et ceux qui recherchent la liberté et l’indépendance pour l’autodétermination. Les deux principales forces mondialistes sont le marxisme et l’Islam. Ces deux forces ont pour doctrine fondamentale la conquête du monde, que le monde libre a essayé d’ignorer à nos grands risques et périls.»

Commentaire du Sarment : deux grands oubliés du raisonnement de Rick Joyner; 1) le christianisme, qui est lui aussi porteur d’une vision de conquête du monde et donc animé d’une velléité mondialiste (mais puisque RJ considère que c’est la bonne religion, ça ne compte pas), et 2) le capitalisme (mais puisque c’est le bon système selon Rick Joyner, il suffit de désigner les autres systèmes comme toxiques).

Les accusations

«La question de savoir si le coronavirus a été libéré intentionnellement ou par accident fait toujours l’objet de débats, et des arguments convaincants sont encore avancés des deux côtés. Qu’il provienne de leur laboratoire biologique de Wuhan, où il est clairement prouvé qu’il a été conçu, ou qu’il soit naturel, n’est pas vraiment important à ce stade en raison d’un fait incontestable : la Chine a conçu sa circulation dans le monde entier. Le gouvernement chinois l’a fait en interdisant à Wuhan et à sa province tout voyage vers le reste de la Chine, mais a continué à autoriser les voyages internationaux à destination et en provenance de Wuhan vers le reste du monde.

Cette action n’était rien d’autre que la diffusion d’une arme de destruction massive bio/économique sur le monde. En quelques semaines seulement, les États-Unis ont subi plus de quinze fois plus de pertes humaines que lors de l’attaque japonaise sur Pearl Harbor ou des attaques terroristes du 11 septembre. Le coût de la dévastation économique engendrée par ces événements s’élève déjà à plusieurs billions de dollars, et continue d’augmenter. De plus en plus de nations demandent à la Chine de payer pour cela. Des projets de loi ont été soumis au Congrès pour permettre à la Chine d’être poursuivie par les victimes. Un État a déjà intenté un procès, et il y en aura sans doute beaucoup d’autres.»

La plus grande question est maintenant de savoir si le PCC va poursuivre cette stratégie désespérée et dangereuse, qui fera peser une menace croissante de devenir un conflit militaire. Ou bien va-t-il accepter le changement qui lui permettrait de relâcher ses ambitions totalitaires de contrôle du monde et de reconstruire la confiance du monde après ce crime contre l’humanité sans précédent ?»

Commentaire du Sarment: ces accusations sans précédent reposent sur une communication (de l’infox, en réalité) distillée depuis le plus haut sommet de l’État. Mais en réalité, il existe bien des preuves qu’une pandémie était prévue et attendue comme en témoigne le Plan National de Prévention et de Lutte « Pandémie grippale » rédigé en 2009 et amendé en 2011. Ce travail interministériel et interdisciplinaire démontre le manque de réalisme d’un accident de laboratoire ou pire, l’intention de répandre une épidémie dans le monde, et que nous sommes plutôt face à une émergence virale due à l’anthropisation ou aux marchés d’animaux sauvages. Mais pour cela, il faudrait envisager une responsabilité humaine dans les désordres naturels et climatiques, ce à quoi la mentalité américaine n’est pas prête. On préfère le complot.

«… Ils ont prouvé à maintes reprises qu’ils étaient prêts à brûler la terre en représailles à tout acte de représailles contre leur intimidation, y compris le meurtre de dizaines de millions de leurs propres citoyens. Utiliser le coronavirus comme ils l’ont fait n’aurait pas dû nous surprendre, mais c’est ce qu’ils ont fait.Maintenant, qu’est-ce que le monde va faire à ce sujet ?

Comme je l’écris depuis plus de trente ans maintenant, la grande période de troubles que nous allons connaître est le résultat de la pensée de l’humanité selon laquelle nous pourrions diriger ce monde sans Dieu. Nous sommes dépassés par les événements, et de nombreuses crises auxquelles nous sommes confrontés dépassent la sagesse ou le remède humain. Nous devons nous tourner vers Dieu. Nous devons prier pour que nos dirigeants reçoivent la sagesse d’en haut et le courage de la suivre. 

La civilisation chinoise s’est construite sur un grand respect de la sagesse, et nous devons également prier pour ses dirigeants. Nous devons prier pour qu’ils reçoivent la sagesse de voir un moyen de pivoter et de commencer à regagner la confiance du monde en étant digne de confiance. S’ils le font, ils méritent une place parmi les nations importantes du monde. Si cela n’est pas le cas, la guerre économique mondiale que nous venons d’entamer va s’intensifier. Si c’est le cas, le monde libre doit adopter le comportement d’une nation en guerre qu’il faut gagner. » fin de citation

————————–

Commentaire du Sarment: l’analyse géopolitique du prophète Rick Joyner souffre d’un centre de gravité trop bas. À aucun moment ne sera évoquée la dimension spirituelle. On ne considère que les tensions et les luttes des instruments, mais où est la main ? Où sont les réflexions sur les intentions ? Tout ça est très horizontal. Voilà dans quelle logique conduit l’eschatologie victorieuse de la théologie du Royaume Maintenant (Kingdom Now) : les enjeux sont terrestres, les batailles sont terrestres, parce que le royaume est devenu terrestre.

L’ethnocentrisme dont fait preuve Rick Joyner est typiquement américain. Tout est considéré sous un prisme nationaliste et l’Histoire est revisitée à la façon de l’oncle Sam. Si ce texte était le produit d’un politicien populiste atteint de myopie géopolitique, ce serait triste. Mais le fait qu’il soit une prise de position d’un chrétien influent, perçu comme un prophète, revendiquant souvent une vue d’aigle, est bien plus grave. C’est un réquisitoire à charge, un acte d’accusation sans preuves, un pousse-au-crime. Et ce n’est pas la vérité qui sort grandie de tout ça.

.

JérômePrekel2020©www.lesarment.com (Merci à Éliane C. pour la communication et traduction)

24 comments On « les vents du changement mondial » de Rick Joyner : errements d’un prophète?

  • Le truc de l’analogie des 4 vents reste intéressante même si ce n’est pas forcément le sens de ces versets. Le problème (car il y en a un) c’est que dans l’analogie de démonstration il faudrait au moins utiliser des faits justes sans refaire l’histoire à notre sauce .
    Quand Rick Joyner parle de l’ »époque des religions » il semble partir de la religion Chrétienne puisque pour lui cette époque des religions commence avec le Christianisme ; l’Histoire selon R.J. est encore et toujours ethnocentrée comme tu le dis Jérôme, même s’il y concède un espace à l’Hindouisme et au Bouddhisme..Mais justement la démonstration sur ce point pose encore plus de problèmes car il évoque la période de leur apparition en disant :
    « Il s’agit notamment du christianisme institutionnel, de l’islam, de l’hindouisme, du bouddhisme, etc. Cette époque s’étend du IIIe siècle de notre ère jusqu’aux années 1500 ».
    Google semble meilleur prophète que Rick Joyner car une simple recherche nous apprend que l’Hindouisme est apparu entre 1500 et 600 AVANT Jésus-Christ ; quant au Bouddhisme il est apparu vers le 5ème siècle AVANT Jésus-Christ
    Puis Rick Joyner dit en convoquant Winston Churchill que : « l’économie marxiste ne peut pas rivaliser avec le marché libre ». Il y a là encore un problème si cette analyse veut se situer dans notre époque contemporaine, car la Chine est bel et bien engagée dans l’économie de marché libre. L’Histoire a bougé depuis. C’est justement parce qu’ils y sont dans cette économie de marché libre que des supermarchés ou commerçants (voire des indépendants) Français ont pu commander des masques en Chine directement sans passer par notre gouvernement. Et même encore mieux c’est bien parce que les Chinois utilisent toutes les ficelles de l’économie du marché libre que les Américains ont pu court-circuiter des commandes Françaises de masques en payant plus et cash à même le tarmac de l’aéroport de Shanghai. Car c’est bien ainsi de « gré à gré » que s’apprécient les échanges sur le marché libre : le plus offrant emporte le marché. Par ailleurs Shanghaï est connue pour être une des places boursières les plus prospères.

    Toute cette rhétorique « prophétique » est purement politicienne et en vue des élections. On devrait pas en tant que Chrétiens se mêler de ça en se lançant dans ce qui s’apparente à de la propagande nationaliste. C’est de bonne guerre et la Chine fait pareil vis-à-vis des USA en matière de propagande intérieure. C’est une guerre de tranchée entre les 2 et Dieu n’a rien à y voir.

    La Chine est la première créancière des USA car c’est elle qui détient la dette américaine en bons du trésor. ces bons ont la valeur d’un bouton de bombe nucléaire pour les USA si la Chine décide d’appuyer dessus en liquidant en totalité et d’un coup ces dettes. Elle va pas le faire même si elle pourrait menacer de le faire et cela parce que les deux ont besoin l’un de l’autre malgré leur guéguerre. La chine a besoin des USA qui ont besoin de la Chine sinon tous 2 s’effondrent.
    Myopie géopolitique parce que centre de gravité trop bas? C’est bien possible . Pour le coup s’il voulait se risquer à l’exercice il aurait du tendre à faire au moins aussi bien que les gens du monde à défaut de faire mieux.

    Il n’empêche que cette guerre de domination économique est guidée des 2 cotés (US et Chine) par le même dieu Mammon ; c’est pourquoi ça ne peut pas être le champ de bataille assigné au Chrétien en prenant position, comme le prétend Rick Joyner.
    « Car nous n’avons point à combattre contre le sang et la chair, mais contre les principautés, contre les puissances, contre les Seigneurs du monde, [gouverneurs] des ténèbres de ce siècle, contre les malices spirituelles qui sont dans les [lieux] célestes »

    • Le droit de se tromper est sacré pour l’être humain. Nos progrès sont paraît-il davantage constitués d’une succession d’erreurs, qu’un enchaînement de succès. On a le droit de se tromper, mais le devoir de ne pas persister dans nos erreurs. On a le droit de se tromper, mais pas de tromper les autres.
      C’est pour cette raison que les enseignants seront jugés plus sévèrement.C’est pour cette raison que ceux qui s’expriment publiquement portent une grande responsabilité, surtout lorsqu’ils sont influents. La question est posée par ce cas très spécial : comment peut-on avoir parlé en vision avec Jésus, avoir été enseigné des anges, avoir échangé avec les saints dans les lieux célestes, et tomber dans des ornières pareilles ? Certains penseront que tout était faux depuis le début, et qu’il suffit de tourner la page. C’est une manière de voir. Et d’autres penseront qu’on peut bien commencer et mal finir. On peut se convertir vraiment, on peut faire des songes, écrire des livres, avoir des apparitions (comme Salomon), recevoir des missions de premier plan (comme Samson) et mal finir. La fin est au moins aussi importante, sinon davantage, que le commencement.

      • Le pire c’est aussi lorsque les païens semblent savoir mieux que les Chrétiens ce que peut signifier suivre le Christ et SES enseignements.

  • Cette prophétie de Rick Joyner, ou plutôt cette analyse sur le monde confronté au covid 19 qui est entrain de mettre l’économie planétaire à genoux, est pertinente.

    4 vents comme 4 périodes distinctes entre elles par le temps. Chacune portée par un vent dominant, comme les 4 saisons, se laissant la place mutuellement au fil de l’année. Je n’ai pas pu m’empêcher de voir que Jésus a été confronté à chacune de ces 4 forces imbriquées plus ou moins entre elles :
    La force militaire représentée par Rome et son armée, religieuse par les pharisiens et les sadducéens, politique par Pilate et Hérode, et financière par Juda.

    C’est finalement l’argent, ou plutôt l’amour de l’argent qui a donné à Satan le pouvoir de crucifier Jésus. Sachant que Dieu a donné rendez-vous aux nations à Armageddon, et que ces 4 vents sont envoyés par Ses desseins pour ouvrir la voie royale au son règne de son Fils de 1000 ans sur la terre.

    Ma prière est « que Notre père nous préserve du mal et que sa volonté soit faite sur la terre comme au ciel ».

  • Bonjour,

    merci pour cet article et pour vos commentaires à tous.
    Notamment celui-ci : « Toute cette rhétorique « prophétique » est purement politicienne et en vue des élections. Nous ne devrions pas, en tant que Chrétiens, nous mêler de ça, en nous lançant dans ce qui s’apparente à de la propagande nationaliste. C’est de bonne guerre et la Chine fait pareil vis-à-vis des USA en matière de propagande intérieure. C’est une guerre de tranchée entre deux puissances et Dieu n’a rien à y voir. Il n’empêche que cette guerre de domination économique est guidée des 2 cotés (USA et Chine) par le même dieu Mammon ; c’est pourquoi ça ne peut pas être le champ de bataille assigné au Chrétien sommé de prendre position, comme le prétend Rick Joyner »

    Dans les deux cas, c’est nous demander à nous, chrétiens, de prendre position pour des idoles :
    Outre Mammon, le nationalisme, soit la nation élevée en absolu (au-dessus de Dieu) et adorée comme une idole, avec pour « fruit » évident la haine des autres peuples.
    En comparaison et par contraste, le positionnement demandé par le Seigneur est justement : « ou Dieu, ou Mammon » (Matt.6v24), la seule divinité que Jésus appelle par son nom !

    Fraternellement,
    Pep’s

  • Oui Pep’s Café .
    d’autant que la bataille propagandiste fait rage en ce moment même de part et d’autre. Nous, on ne peut que prier sans devoir prendre partie car il n’y a pas d’un coté le parti de Dieu et de l’autre celui du diable.

    Jérôme je me demande si la presse Chinoise ne lit pas ton site ; c’est bien possible- 🙂
    Aujourd’hui ils ont sorti coup sur coup 2 articles sous ’air de réponses du berger à la bergère aux Chrétiens américains de l’étoffe de Joyner ou peut être même aux évangéliques occidentaux en général.

    Le premier semble comme une plaidoirie sur le manque de probité de Mike Pompéo, évangélique et Chef de la diplomatie américaine et ex chef de la CIA : ça sonne comme une réponse à ce que disait ton article sur sa nomination notamment quant au renvoi du petit 8 où tu parlais du mensonge https://lesarment.com/2017/02/pour-le-nouveau-directeur-de-la-cia-de-trump-jesus-christ-est-la-seule-solution-pour-notre-monde/
    Je te cite : « Cela signifie que cet homme-là (le directeur de la CIA) ne devrait logiquement jamais souscrire à aucune action que réprouveraient les enseignements de Jésus-Christ[8] ->[8] 1 Jean 2/4 «Celui qui dit: Je l’ai connu, et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur, et la vérité n’est point en lui». ».

    Réponse aujourd’hui du berger chinois à la bergère américaine évangélique: https://www.globaltimes.cn/content/1187414.shtml : Pompeo trahit le christianisme avec des mensonges: éditorial du Global Times Source: Global Times Publié: 2020/5/5 11:43:40 31
    Je cite ( en Français) :
    « Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a récemment continué à répandre des mensonges ou à induire le public en erreur.
    On croit généralement que Pompeo est un chrétien évangélique dévot. Parfois, il « prêche » même à des occasions diplomatiques, pour lesquelles il est critiqué. Il semble qu’il ne se soucie pas d’être un sujet de controverse. Néanmoins, son mensonge à des fins politiques est contraire à son étiquette de soi-disant «chrétien dévot».
    Il est bien connu que la doctrine chrétienne s’oppose au mensonge – c’est un péché. Un faux témoin ne restera pas impuni. Et celui qui profère des mensonges périra. D’après les « Dix Commandements, le neuvième dit: » Tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton prochain.  »
    …..fin de citation.

    Et concernant le présent article là ci-dessus, on dirait aussi que cette presse chinoise te suit réellement puisqu’elle reprend dans un autre article d’aujourd’hui un terme que tu utilises ici : « Myopie ».
    Dans cet article d’aujourd’hui aussi : « La myopie fondamentaliste mène la campagne américaine contre la Chine »
    https://www.globaltimes.cn/content/1187478.shtml
    je cite : « Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a attaqué sans fondement la Chine. Son point de vue reflète la haine de nombreux politiciens américains envers la Chine et le Parti communiste chinois (PCC). Les États-Unis sont un pays profondément influencé par le christianisme. Derrière une telle haine, il y a un nationalisme religieux extrême, ou l’intégrisme. Prenons Pompeo comme exemple. Il est un fervent chrétien évangélique. Dans les années 40, certains fondamentalistes relativement modérés ont commencé à se faire appeler « évangéliques » et ont maintenu la même théologie. L’évangélisme a eu un lien étroit avec la politique américaine – de nombreux chrétiens évangéliques américains, par exemple, ont voté pour Donald Trump et croyaient que Dieu avait choisi Trump pour être président américain.
    De nombreux chrétiens évangéliques ont tendance à croire que l’Amérique est une terre choisie par Dieu. Jonathan Edwards, un évangéliste et l’une des figures dominantes du XVIIIe siècle, a dit un jour que « la gloire des derniers jours doit probablement commencer en Amérique ».
    Dans de telles circonstances, il est presque impossible pour des politiciens américains comme Pompeo de croire la Chine dirigée par le PCC. Ils considèrent la Chine comme un type complètement différent, ou un rival des États-Unis. En fait, depuis que Trump a pris ses fonctions, la politique américaine envers la Chine a été kidnappée par leurs croyances religieuses profondément enracinées.
    De plus, Pompeo et ses semblables croient fermement que la civilisation occidentale domine la civilisation mondiale. Cela étant, la montée de la Chine, une soi-disant civilisation différente, a été considérée comme un défi pour la civilisation occidentale. Comme le posait le politologue et universitaire américain Samuel P. Huntington dans son livre Le choc des civilisations, «l’ascension de la Chine est la source potentielle d’une grande guerre intercivilisationnelle des principaux États»….. Fin de citation.

    S’il y a un terrain de prières pour nous Chrétiens dans cette guéguerre de tranchées entre Superpuissances c’est peut être pour que nos frères et sœurs de Chine déjà bien éprouvés n’en deviennent pas des victimes collatérales .

    Jérôme tu disais dans ton post ci-dessus : « ceux qui s’expriment publiquement portent une grande responsabilité, surtout lorsqu’ils sont influents. ». Ces déclarations de Joyner pourraient bien laisser penser au monde entier que le monde évangélique est engagé dans un tel positionnement de belligérance terrestre charnelle; alors que Dieu n’aime pas davantage les USA que la Chine malgré ce que peuvent penser je le sais bcp de Chrétiens.
    Je trouve que l’Église n’avait pas besoin en plus de cette mauvaise publicité alors que Jésus nous dit que notre royaume n’est pas de ce monde. Comme le dit Pep’s notre patrie est céleste c’est pourquoi les positionnements de nations n’ont pas lieu d’être au milieu du peuple de Dieu, un peuple du reste fait de toutes nations langues et tribus de la terre.
    Certes le Seigneur permet encore cette guéguerre entre les 2 et leurs propagandes respesctives. Il sait ce qu’il veut produire au travers de tout cela. Il est juste honteux que ce soit ce qui est considéré comme Christianisme qui puisse s’illustrer de la sorte aux yeux du monde. Mais est-ce nouveau? Certains évoqueront les néo-croisades du XXIème siècle – perso j’en ai honte. Honte que le nom de Jésus y soit mêlés. C’est ps pour ça que Jésus est mort ni que les disciples ont souffert et souffrent le martyre.
    N’empêche qu’on peut avoir une pensée pour nos frères et sœurs de là bas. Ils sont très nombreux l’Église croît là bas dans le fumier certes, mais elle croit : c’est la plus nombreuse au monde.
    Et que la presse Chinoise ait des disciples de Jésus Christ l’image de gens qui sont censés ne pas mentir, dit peut être que malgré les circonstances éprouvantes concernant l’exercice de leur foi, ils réussissent néanmoins là où le monde dit « libre » tant de failles. Que le Seigneur nous aide.

    • Eliane
      «Jérôme je me demande si la presse Chinoise ne lit pas ton site ; c’est bien possible- 🙂»
      «Et concernant le présent article là ci-dessus, on dirait aussi que cette presse chinoise te suit réellement puisqu’elle reprend dans un autre article d’aujourd’hui un terme que tu utilises ici : « Myopie ».

      Ce qui est certain c’est que la myopie, ce n’est pas ton cas ! bravo d’avoir détecté ces concordances. Il y a une autre explication possible : le Sarment fait des piges pour GlobalTimes :).
      Bon, plus sérieusement, tes découvertes posent vraiment question. Ça fait un peu bizarre de se trouver sur la même ligne que ceux qui persécutent les chrétiens! La construction de l’argumentaire, les éléments de langage, sont évidemment de la pure communication, et on peut dire que de toutes façons, ils ne vont pas manquer de matière avec le président Trump. Car tout est possible depuis que DT a repoussé (ou piétiné) toutes les limites de la diplomatie, des convenances, du respect, et de la vérité. C’est assez triste de constater ce soutien aveugle d’une partie des chrétiens, sur la base d’un deal : «Les avantages de l’administration de Trump l’emporteront sur les dommages qu’elle cause.» Cette formule de Stephen Powel, qui lui aurait été communiquée surnaturellement par Polycarpe lui-même, encourage les chrétiens à couvrir le péché pour récolter quelques fruits temporels. Une nouvelle version du plat de lentilles.

      Alors oui, pour répondre à une autre de tes questions, nous sommes dans quelque chose de nouveau. Nous assistons à la transformation en temps réel d’un christianisme évangélique né dans le réveil de Pentecôte, en néochristianisme à cause duquel le nom du Seigneur sera davantage blasphémé. Ce qui ne peut qu’accélérer la fin et provoquer, pour le coup, le jugement de Dieu.

      • Bonjour Jérôme,

        Tu dis « le Sarment fait des piges pour GT » ?
        Fais attention à ce que tu dis ! Ne minimise pas la capacité de certains complotismes qui pourraient bien croire ça.
        J’ai vraiment peur que les chrétiens chinois soient des victimes collatérales de cet évangélisme de connivence aux USA (évangile+ politique). Nos frères et sœurs sont persécutés car le Christianisme est perçu comme une émanation de l’occident qui voudrait rasseoir son emprise. La religion était moyen d’assujettissement de peuples dans le passé et il est des mémoires populaires où ce passé n’a pas été effacé et la crainte de néo croisades demeure avec les exactions qu’elle a charriées avec elle.

        Notre mémoire est sélective et il est possible qu’en utilisant le terme « Croisades d’évangélisation » les chrétiens aient pu oublier (ou volontairement occulté) une partie de cette période de l’Histoire qui, disons-le, est pour le moins « ténébreuse ». Mais l’Islam conquérant est aussi dans un tel positionnement qui provoque pourtant indignation chez nous (peut-être parce que c’est pas la bonne religion qui s’y met !). Et les positions chrétiennes américaines en politique (qu’on retrouve dans la prose de Rick Joyner) pourraient sembler donner raison à la Chine de se méfier de cette propension à l’assujettissement politique et sociétal émanant d’un Christianisme qui se veut politique.

        Les velléités de domination mondiale de la Chine (qui sont réelles) sont justement nourries par ça : le sentiment de devoir toujours être le mouton noir le mal aimé, condamné par l’Histoire à rester avec les derniers de la classe ou du moins avec le lot de consolation (de compter parmi les moins mauvais). Et dans ce réquisitoire de Rick Joyner on sent cette volonté de condescendance à but d’humiliation « toi, petit sache rester à ta place, mais à ta place n’aies pas de plus grandes ambitions et si tu es obéissant on te laissera un lot de consolation ».

        La rhétorique commence par un éloge de la grandeur du peuple mais le reste ne laisse aucun doute sur la nature même de cette rhétorique « appliquer la claque d’humiliation » = une menace à peine cachée. Je cite RJ qui, après avoir parlé de la menace Rouge, défini et identifié l’ennemi, puis posé l’acte d’accusation, dit ceci : « La civilisation chinoise s’est construite sur un grand respect de la sagesse, et nous devons également prier pour ses dirigeants. Nous devons prier pour qu’ils reçoivent la sagesse de voir un moyen de pivoter et de commencer à regagner la confiance du monde en étant digne de confiance. S’ils le font, ils méritent une place parmi les nations importantes du monde. ».

        En lisant ça — si on réussit à faire abstraction de ce détestable ton condescendant envers ce qu’on considère plus petit que soi (le « ils méritent une place parmi les nations les plus importantes ») — on pourrait se dire que finalement il termine sur une note spirituelle puisqu’il nous engage à « prier pour l’ennemi » nommé (un ennemi fait de chair et de sang = on est bien dans une stratégie de guerre terrestre on revient pas là-dessus). Cependant il faut aussi citer la suite du réquisitoire qui ne laisse aucun doute sur ses intentions véritables, et leur ôte tout sentiment chrétien, pour laisser place à un réquisitoire à caractère purement martial :
        « Si cela n’est pas le cas, la guerre économique mondiale que nous venons d’entamer va s’intensifier. Si c’est le cas, le monde libre doit adopter le comportement d’une nation en guerre qu’il faut gagner. »..

        Le peuple Chinois pourrait se sentir méprisé par une telle condescendance, mais n’importe quel peuple le serait. La condescendance est une arme d’humiliation, et ceux qui connaissent l’art de la guerre le savent mieux que quiconque. Si vous humiliez l’âme de quelqu’un vous n’avez pas besoin de toucher à son corps. Les plus profondes blessures sont celles de l’âme. L’âme des humains a du prix aux yeux du Seigneur. On devrait vraiment comprendre ça.
        Ce que je sais, c’est que Dieu aime ce peuple. Ce Président chinois est lui-même le résultat de blessures terribles dans l’âme (tel est le dirigeant, telle est la nation ? peut-être bien aussi quelques fois) puisqu’il a subi à titre personnel et familial les persécutions du PCC qu’il sert aujourd’hui avec ferveur jusqu’à l’incompréhensible. C’est dire si tout cela est complexe ! Les blessures du corps tuent, mais les blessures de l’âme font des morts vivants qui peuvent faire bcp encore plus de dégâts.

        En Décembre j’étais en Chine dans la ville où Watchman Nee a été arrêté et persécuté pour sa foi. Certains de ses collègues responsables dans son église ont été forcés de le renier mais d’autres se sont volontairement joints aux accusations portées contre lui. Pas étonnant dans ce pays où l’actuel Président lui-même a vécu ça dans sa jeunesse, sans même être chrétien. Un pays meurtri et qui meurtrit. Pourtant il y a des pousses de vie et un terreau propice malgré les circonstances hostiles.

        Arrivés dans cette ville, alors qu’on allait prendre possession de notre chambre dans un hôtel « non chrétien » (comment pourrait-on espérer en trouver dans un tel pays !) bref on s’apprête à monter les escaliers à la suite du réceptionniste quand mon regard est attiré par une inscription qui s’étire tout le long du soubassement de la balustrade et en belles lettres calligraphiques ; je m’approche et je lis avec surprise « 1 Corinthians 13. “Love is patient, love is kind. It does not envy, it does not boast, it is not proud. It does not dishonor others, it is not self-seeking, it is not easily angered, it keeps no record of wrongs. Love does not delight in evil but rejoices with the truth. It always protects, always trusts, always hopes, always perseveres. Love never fails.”.

        Les instructions sont claires avant d’aller dans ce pays “faire attention à ne pas être ostentatoire dans l’expression de sa foi chrétienne ». Mais en voyant ce verset-là en cet endroit comme pour nous accueillir (ce qu’on n’a vu nulle part ailleurs dans le monde dans un hôtel) on ne peut pas rester sans rien dire ; donc on a posé la question au réceptionniste qui nous a répondu que les anciens propriétaires étaient chrétiens et avaient souhaité que ça reste pour accueillir comme il se doit les étrangers.

        On avait choisit cet hôtel pour son prix et sa proximité avec le centre (donc on aurait pu choisir un autre tout aussi bien car il y en avait, était ce un hasard ? était ce le plan du Seigneur ?). Mais quel accueil magnifique ! ça requinque après 12 h de vol dans un pays où tout le monde parle chinois.
        Du coup on lui a parlé de notre foi en Christ et il en était heureux et nous a remercié. Si on ne savait pas que les chrétiens étaient persécutés pour leur foi dans ce pays on aurait pu se dire que c’est un pays à la population ouverte, après cet événement dès notre arrivée. Peut-être bien que c’est vrai, en tout cas des cœurs assoiffés malgré la situation. Des gens que Dieu aime comme toi et moi Jérôme.
        Comment peut-on diaboliser un peuple, un pays ? Si on devait catégoriser un pays par sa propension au péché, j’ai bien peur que la Chine ne se situe pas dans un rang pire que d’autres nations dites chrétiennes.
        Cette rhétorique qui veut que Dieu ait pour lui certains pays et peuples et que de l’autre l’ennemi ait aussi les siens est perverse et mensongères et ne correspond pas à la nouvelle alliance où Jésus est mort pour des hommes et des femmes. Si Dieu le Père donne à Son fils les nations pour héritage et les extrémités de la terre comme possession, il ne s’agit pas là de gouvernements terrestres mais de population de ces nations. Car lorsque ces populations sont gagnées à Jésus-Christ elles deviennent, quelles que soient leurs origines races, nations tribus de la terre, un seul peuple : une race élue, une nation sainte un peuple de sacrificateur pour Dieu, et leur héritage n’est pas dans ce que peut proposer ce monde.
        Si seulement on voulait que Dieu nous applique Son collyre, peut-être que nos nombreuses maladies occulaires pourraient être guéries. Dieu avait élevé le regard d’Abraham pour qu’il puisse saisir cela, lui le Père des croyants. Si nous nous reconnaissons ses fils et filles en la foi nous ne pouvons pas marcher autrement qu’en prenant nous aussi de la hauteur.

        Quant à la question du jugement de Dieu j’ai bien aimé ton article dessus, mais j’ai penché pour les 3 (tendances) à la fois 🙂

        Bonne journée

        • @Eliane : «Fais attention à ce que tu dis ! Ne minimise pas la capacité de certains complotistes qui pourraient bien croire ça.»
          Oui, oui, mais bon : ce que pense le complotante échappe à tout contrôle, à commencer par le sien. Alors on ne peut rien empêcher. C’est peut-être l’occasion de dire que le complotisme, c’est de la foi bien mal employée. Un vrai gâchis. Ralph Shallis avait écrit «il faut beaucoup de foi pour être athée», et on pourrait détourner son (excellent) titre en disant qu’il faut beaucoup de foi pour être complotiste. Pour moi, le complotisme est un immense camp de concentration dans lequel se jettent, par wagons entiers, des gens qui pensent trouver la vérité dans un monde sans Dieu (quoique je connaisse beaucoup de chrétiens qui, ont contracté ce virus qui asphyxie la raison et se propage bien plus vite que certaines autres épidémies.

          Merci pour ta contribution sur la Chine et sur ton témoignage. En lisant je me disais que personne n’aurait été capable d’imaginer la conversion de la République Populaire de Chine à l’économie de marché. Je n’ai pas connaissance de prophéties de prophètes… Et pourtant ! Aujourd’hui, les chrétiens prospectivistes (sous-catégorie du prophétique, sans que ce soit forcément méprisable) envisagent des scénarios qui sont la plupart du temps prévisibles : les méchants deviennent plus méchants, et les gens bons gagnent à la fin ;). Mais le propre de l’atmosphère de la fin des temps, qui précèdent le retour du Seigneur, c’est l’inattendu, l’imprévisible. Un mur qui tombe entre l’Est et l’Ouest, l’effritement du catholicisme, la mutation du communisme, l’avènement du mensonge, le blocage économique planétaire à cause d’un virus. Tout ça pour dire qu’à vue humaine, la Chine est l’ennemie des chrétiens américains, alors que l’inattendu (relevant donc de l’impossible, de l’inimaginable) serait qu’elle s’ouvre à la foi. Tandis que ceux qui caracolent sur des chevaux blancs tomberaient, aveuglés par une grande lumière. L’inattendu de Dieu. Parce qu’il est celui qui retourne Ninive avec UN message, UN homme. Et la terre chinoise a été arrosée du sang de bien des martyrs de Jésus.

          • Bonsoir
            Tu dis :
            « «Mais le propre de l’atmosphère de la fin des temps, qui précèdent le retour du Seigneur, c’est l’inattendu, l’imprévisible. Un mur qui tombe entre l’Est et l’Ouest,… le blocage économique planétaire à cause d’un virus. …Tout ça pour dire qu’à vue humaine, la Chine est l’ennemie des chrétiens américains, alors que l’inattendu (relevant donc de l’impossible, de l’inimaginable) serait qu’elle s’ouvre à la foi.

            Ça s’appelle un événement de type « Cygne noir » : (Juvenal) rara avis in terris nigroque simillima cygno « Malgré un caractère peu probable et la surprise qu’il suscite quand il arrive, un cygne noir est un Evènement qui a des conséquences majeurs et qui, « a posteriori », sera considéré comme évident (ou en tous les cas très probable).  »

            C’est le propre de la présente crise sanitaire au coronavirus. Tu dis toi-même dans cet article que (je te cite):
            « Commentaire du Sarment: ces accusations sans précédent reposent sur une communication (de l’infox, en réalité) distillée depuis le plus haut sommet de l’État. Mais en réalité, il existe bien des preuves qu’une pandémie était prévue et attendue comme en témoigne le Plan National de Prévention et de Lutte « Pandémie grippale » rédigé en 2009 et amendé en 2011. ».
            Dans l’occurrence de ce type d’évènemen,t on sait après coup qu’on savait et qu’on aurait pu prévoir que ça aurait allait arriver (ou du moins aurait pu arriver) ; or personne semblait savoir que ça allait arriver. Je veux dire par là que tout se passait le jour d’avant comme si cela ne POUVAIT ou ne devait pas arriver. La France affichait un des taux de chômage les plus bas depuis la précédente décennie, des entreprises embauchaient. Les voyants économiques commençaient à être intéressants et la France dépassait l’Allemagne en terme d’attractivité pour les investisseurs. Donald Trump était heureux de la courbe ascendante de l’économie US suite à la politique mise en place, et il avait un boulevard pour sa réélection quoi qu’on pense en France (car on peine généralement à comprendre comment fonctionne les Américains). La Chine lancée dans sa conquête économique affichait des résultats confortant sa position et sa confiance tant à l’intérieure qu’à l’extérieur. Mais voilà qu’un virus vient tout bouleverser dans le monde entier. Il est vrai que le monde a déjà connu des pandémies d’ampleur mondiale mais jamais avec de telles conséquences générales parce que le monde n’a jamais été dans une telle configuration géo économico-politique. Et là on a un échiquier complètement bouleversé alors qu’il y avait déjà des avancées avec des positions acquises de part et d’autre. Et là tout peut arriver avec un jeu ouvert qu’aucun des pions ne maîtrise. Les Rois ont pris la place des Fous, les Cavaliers sont renversés, la Tour ne sert plus à rien et les Pions sont immobilisés (on dira confinés).

            Tu parles de paroles prospectivistes. Jusque là elles allaient de la guerre prochaine entre Israël et l’Iran (on l’entend depuis des années) à l’Islam envahissant la France la transformant en califat(pareil), ou de l’inondation de Paris par la Seine à l’effondrement de la tour Effel sans oublier le big one provenant de la faille de San Andreas en Californie (idem).
            Mais le Covid 19, personne ne l’attendait ni pouvait imaginer ces conséquences sur les sociétés et leurs économies. Car ça ne pouvait pas arriver. Et ça ne pouvait pas arriver parce que un monde si développé et si épris de liberté ne peut vivre ce que nous vivons actuellement et qui est d’un autre temps et d’un autre siècle. Ça n’arrive que dans les films catastrophe de série B.
            Pourtant c’est à force de ce genre de cygne noir que l’Histoire avance ou fait des bonds. Je ne sais pas si on réalise le nombre de bonds qui sont franchis en 2 mois. Des nouvelles façons de vivre qui sont acceptés et qu’on n’aurait imaginé voir adoptées en France il y a encore qqs mois.

            Lorsque Jérémie a dit que les Babyloniens allaient arriver et tout détruire il annonçait un cygne noir qui n’a pas été accepté et il a été mis en prison pour ça, car rien ne laissait supposer que ça pouvait arriver à la « Nation de Dieu » ! Pourtant c’est pas comme si ça ne pouvait pas arriver puisque Dieu l’avait déjà laissé entendre qu’il livrerait son peuple à des nations étrangères lorsque ce peuple abandonnerait son alliance Deutéronome 28/36-37.
            Donc tous les bouleversements actuels ont beau être inattendus, ils suivent pourtant une trajectoire pleinement prévisible dans l’agenda divin si on se situe dans la perspective de ce que la Bible annonce. Il faut bien se dire que le plan de Dieu s’accomplira d’une façon ou d’une autre : Dieu n’est pas stressé par le temps.
            Donc tout peut réellement arriver : Président Macron peut se convertir demain, Président Xi aller prêcher l’évangile en Corée du Nord l’an prochain, les 2 Corée réunifiées , Président Trump se mettre à persécuter les Chrétiens, Mark Zuckerberg devenir sdf et le virus covid 19 disparaitre avant le 11 Mai. Il ne faut pas en rire car tout ce que j’ai énoncé là est bien plus probable que ne pouvait l’être la conversion du Communisme Chinois au capitalisme de marché. Ça c’était pas prévisible du tout donc même pas un évènement du type Cygne Noir mais carrément une OHNI (objet historique non identifiable).
            On est tout le temps dérouté par Celui qui demeure le Maître de l’Histoire et on voit bien que rien n’est étonnant de Sa part. C’est Lui qui rend possible ce qui nous semble impossible. Je veux être surprise et c’est pourquoi je suis dans la posture où rien n’est figé ou fini, tout peut encore bouger tant que Jésus n’a pas sifflé la fin. Ce qui est vrai c’est ce que Dieu dit et fait dans le ciel même si on le voit pas encore sur la terre.
            Et ça me fait penser à un de tes anciens textes : la vérité Vs la réalité un truc comme ça.

          • «Ça s’appelle un événement de type « Cygne noir » : (Juvenal) rara avis in terris nigroque simillima cygno « Malgré un caractère peu probable et la surprise qu’il suscite quand il arrive, un cygne noir est un Evènement qui a des conséquences majeurs et qui, « a posteriori », sera considéré comme évident (ou en tous les cas très probable).»
            Oui, ma grand mère appelait ça « le hasard avec un grand D »:).

            Je comprends le besoin qu’on les hommes (comme Nassim Nicholas Taleb), de conceptualiser tout ça, sans doute parce qu’ils cherchent un champ de compréhension dans lequel Dieu n’a pas sa place. Mais pour nous, c’est plus simple ! La partition est prophétique, discernable et compréhensible pour qui s’y intéresse vraiment : c’est en lisant et en méditant les écrits de Jérémie que Daniel a compris la captivité de 70 ans. La Parole de Dieu parle. Elle ne donne pas tous les détails mais donne accès aux lignes de force, elle ne donne pas de dates mais révèle des balises temporelles. Toutes choses qui servent à faire naître, grandir, entretenir, le désir de voir le Seigneur et son avènement, et les « détails » importent peu (le quand et le comment).

      • Et concernant ce que je disais sur la créance de la Chine sur les USA qui rend vaine toute cette rhétorique belliqueuse entre 2 superpuissances qui savent leur intérêt mutuel à se soutenir plutôt que se détruire, cet article donne un éclairage :
        https://www.fr24news.com/fr/a/2020/04/les-principaux-republicains-veulent-envoyer-a-la-chine-la-facture-des-couts-de-la-pandemie-de-coronavirus.html

        qui dit en substance :
        « Plusieurs des mesures punitives proposées se heurtent à des obstacles importants et, si elles étaient adoptées, entraîneraient probablement des coûts élevés pour les États-Unis, indépendamment des avantages qui pourraient en être retirés. Mais la campagne républicaine vise à capitaliser sur la méfiance croissante du public envers la Chine et à attirer l’attention des électeurs sur la responsabilité présumée de Pékin dans l’aggravation de la récession, plutôt que sur la critique de la réponse du président à la pandémie…..Le sénateur Lindsey O. Graham (R-S.C.), un proche allié de la Maison Blanche, est l’un des critiques les plus bruyants de la Chine. Lors de récentes apparitions télévisées, le président de la commission judiciaire du Sénat a appelé à l’annulation de la dette américaine avec la Chine, à la mise en place d’un « tarif pandémique » sur les produits chinois et à l’imposition de sanctions non spécifiées aux autorités chinoises.

        « La Chine doit payer », a déclaré Graham à Fox News …, accusant le gouvernement de Pékin de « négligence grossière et de tromperie délibérée » dans sa gestion de l’épidémie.
        Alors que les autorités chinoises n’enverront certainement pas de chèque aux États-Unis, selon les analystes, les demandes croissantes pourraient mettre le président et le monde des affaires dans une position difficile….Pour Trump – qui mélange la critique des pratiques commerciales de la Chine avec les louanges somptueuses du président chinois Xi Jinping – s’incliner devant les voix anti-chinoises de son parti comporte des risques. Une rupture ouverte des relations avec Pékin pourrait inciter les autorités chinoises à abandonner les achats de produits agricoles américains requis par l’accord commercial du président avec la Chine, une priorité de la Maison Blanche un peu plus de six mois avant le jour du scrutin….Le monde des affaires, quant à lui, s’inquiète des appels à un déracinement en gros des réseaux d’approvisionnement établis de longue date en Chine, mais ne veut pas se retrouver dans un différend public avec les critiques chinois à la Maison Blanche.
        Les États-Unis dépendent également de la Chine pour de nombreux produits pharmaceutiques et autres fournitures médicales, ce qui complique encore toute confrontation potentielle….« Personne n’a été aussi dur avec la Chine que moi », s’est vanté le président mardi. « … J’ai été très dur. »
        Ceux qui veulent qu’il devienne plus dur se sont concentrés sur les près de 1,1 billion de dollars que les États-Unis doivent à la Chine. Graham a récemment déclaré qu’il voulait commencer « à annuler une dette que nous devons à la Chine, car ils devraient nous payer, et non pas nous payer la Chine ».
        La proposition fait plaisir à la télévision par câble. Mais il serait presque impossible à mettre en œuvre.
        La dette américaine n’est pas un prêt que Washington peut refuser de rembourser. La Chine détient plus de 1 billion de dollars de titres du Trésor qu’elle a achetés sur le marché libre. Ces titres portent la promesse de remboursement du gouvernement américain et sont une pierre angulaire du système financier mondial.
        fin de citation-

        Parmi les partisans de Mr Trump, il y a bcp de théoriciens du complot. Je ne sais pas comment ils arrivent à tout concilier, car le Sénateur Lindsey O. Graham encarte au groupe Bilderberg qui est dans le collimateur des conspirationnistes ; il n’y pas peut être tout simplement pas de logique dans le conspirationnisme.

  • Bonjour, merci à vous Eliane, pour votre réponse, et pour ces retours concernant les réactions chinoises.

    Sinon, « il est bien connu que la doctrine chrétienne s’oppose au mensonge – c’est un péché. Un faux témoin ne restera pas impuni. Et celui qui profère des mensonges périra. D’après les « Dix Commandements, le neuvième dit: » Tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton prochain. »
    Cela est normalement « bien connu », oui. La Bible considère bien le délit de faux témoignage aux dépens d’un autre »(Exode 20v16).
    Précisons encore qu’un témoin n’est pas celui qui donne son avis ou son opinion mais celui qui certifie ou qui peut certifier ce qu’il a vu ou entendu. Le témoin peut être « à charge » ou « à décharge », il peut être « fidèle et vrai » ou « un faux témoin ». « Avec le mot « camarade », l’Écriture Sainte rappelle au témoin que l’accusé est, et reste, son prochain, un égal, et que lui-même pourrait se trouver à la place d’un autre. Elle emploie l’expression « répondre dans », tu ne répondras pas « dans » ton camarade, selon la formule légale d’une personne appelée à déposer devant les magistrats de son peuple. Elle enseigne ainsi que sa réponse à leurs questions, posées en audience publique, va se graver dans une personne accusée et qu’elle produit toujours une lésion. Sa parole à charge est un coup qui est porté à l’autre, à sa dignité, à son nom. Elle n’est pas qu’un souffle, mais un fouet aussi. Maudit celui qui répond faussement « dans » son camarade !

    Ceci dit, comme vous le dites très bien, « Dieu n’a rien à voir là-dedans » et je ne suis pas certain que Dieu soit la cause de tout cela ou que tout ce qui arrive soit automatiquement le fruit de la volonté de Dieu ». Sinon, l’agir humain se réduirait à une mécanisation (fataliste) de l’homme, et prier « que ta volonté soit faite » n’aurait pas de sens. Une certaine conception fataliste de l’histoire (je parle en général) me paraît source d’abus, soit de justifier l’accession au pouvoir de dictateurs/personnes immorales et cyniques, sous prétexte qu’il aurait trouvé « les bons codes » pour séduire une certaine clientèle.

    Fraternellement,
    Pep’s

  • je cite :
    « je ne suis pas certain que Dieu soit la cause de tout cela ou que tout ce qui arrive soit automatiquement le fruit de la volonté de Dieu »
    Certes !
    Pourtant je crois bien qu’on pourrait bien trouver des versets qui laisserait penser le contraire:
    Jérémie 33.2 « voici ce que dit l’Éternel celui qui fait l’avènement, le prépare puis le met en place ».
    Lamentations 3.37  » qui dit qu’une chose arrive sans que l’Éternel l’ait ordonné ».
    Bien entendu on pourrait citer dans le même temps bcp de versets qui laissent entendre le contraire.
    Tout ça pour dire que je crois qu’on devrait s’avancer avec précaution dans ce domaine des choses qui entrent dans le cadre de la volonté de Dieu ou de son plan. La réalité est que nous sommes constamment en état d’être dérouté par Sa façon d’agir mue uniquement par son amour pour un monde qui se perd; alors dans cette optique il arrive parfois que quelque chose qui ne ressemble pas du tout à ce qu’Il peut vouloir (là encore selon ce qu’on pense que sa façon d’agir devrait être) contribue pleinement à l’accomplissement de son plan. Il est du péché qui place devant la nécessité d’un rédempteur qu’il avait prévu dès avant la fondation du monde; ou de la Loi qui quoique bonne mène à la mort mais conduit comme un pédagogue au besoin du rédempteur.
    Pareil pour la demande d’un roi , ce n’était pas Sa volonté mais cela entrait dans son plan et d’ailleurs rien de ce qui est arrivé n’a été contraire à ce qu’il avait déjà annoncé à Abraham. Pourtant certains pourraient attribuer cela à un accident de parcours . il en est ainsi de bcp de choses qui arrivent .
    Il n’y a pas là de fatalité puisque lorsqu’on fait cette prière  » que Ta volonté soit faite » on ne fait rien d’autre que demander que ce que Dieu a prévu s’accomplisse. Maintenant le chemin de l’accomplissement ne nous appartient pas et c’est ce qui est déroutant.
    Mais Nébucadnetsar un Tyran était un serviteur de Dieu dans le sens où Dieu l’a utilisé pour arriver à l’accomplissement de ce qu’il avait déjà dit à Abraham aussi. Jérémie 27/6 et 7 « 6Maintenant je livre tous ces pays entre les mains de Nebucadnetsar, roi de Babylone, mon serviteur; je lui donne aussi les animaux des champs, pour qu’ils lui soient assujettis. 7Toutes les nations lui seront soumises, à lui, à son fils, et au fils de son fils, jusqu’à ce que le temps de son pays arrive, et que des nations puissantes et de grands rois l’asservissent »
    et pour la référence à Abraham il faut regarder dans ce queDieu lui annonce sur ce qu’il adviendra de ses descendants dans le pays qu’il leur donne et comment ils se détourneront de lui etc etc etc.

    Quelque que soient les circonstances et la manière, et le temps, Dieu accomplit son plan .
    Mais dire cela ne veut pas dire que tout soit dans sa volonté ni par conséquent que Dieu soit la cause de tout. Loin de là. Il n’est même jamais la cause !
    Bonne soirée

  • Bonjour Eliane,

    Je vous remercie pour votre réponse et pour vos réflexions.
    J’en retiens que, effectivement, nous devrions nous ’avancer avec précaution dans ce domaine des choses qui entendre dans le cadre de la volonté de Dieu ou de son plan. La réalité est que nous sommes constamment en état d’être dérouté par Sa façon d’agir mue uniquement par son amour pour un monde qui se perd; alors dans cette optique », de même que « Quelque que soient les circonstances et la manière, et le temps, Dieu accomplit son plan .
    Mais dire cela ne veut pas dire que tout soit dans sa volonté ni par conséquent que Dieu soit la cause de tout. Loin de là. Il n’est même jamais la cause ! »

    Soyez bénie,

    Fraternellement et bonne journée,
    Pep’s

  • Bonjour Pep’s !
    Oui l’idée est là en gros même si en me relisant (ce que je n’ai pu faire hier) je réalise que des mots utilisés sont pas toujours les bons par exemple « qui entendent /je voulais écrire qui entrent ) : mon clavier devient dyslexique quand je fais trop vite et je m ‘en excuse car ça enlève clarté ou lisibilité. Mais l’idée générale est là et vous avez saisi.
    bénédictions et Bonne journée !

  • Waouh ! Article intéressant à plus d’un titre sur les « chrétiens évangélistes » américains engagés (politiquement). Je ne sais pas si je dois m’écrier de souffrance ou soupirer de soulagement à la connaissance de ce que je redoutais depuis longtemps sur l’impact de la chrétienté dans l’Histoire de l’humanité.

    Je souffre de voir que les chrétiens qui avaient fait les heures les plus sombres de l’Histoire occidentale chrétienne continuent encore leurs croisades aujourd’hui. Ils partaient en guerre contre l’Islam, chassaient les sorcières aux EU (années 1960 ?), éliminaient les sauvages de l’Amérique, de l’Afrique et de l’Asie. Et ils disaient que c’était leur mission d’évangélisation ! Ils apportaient la Civilisation, la Lumière, disaient-ils ! Seriez-vous surpris d’apprendre que le Vatican reste un des derniers États à ne pas avoir de relation diplomatique avec la Chine (peut-être plus pour longtemps pour des raisons politiques) ? Ce qui fait le plus de mal à nos frères et sœurs en Chine, ce n’est pas le PCC, mais nous, chrétiens d’Europe et d’Amérique ! A l’exemple de ces évangélistes, ces gens qui se font appeler prophètes ! Car la Chine permet la liberté des pratiques religieuses. Le Christianisme est toléré tout comme les autres religions telles que l’Islam, le Bouddhisme, le Taoïsme, etc, … tant qu’il n’y a pas d’influence étrangère (qui manipule). Donc, il y a bien des églises en Chine, mais elles doivent être discrètes et surtout montrées qu’elles n’ont pas de lien avec les églises occidentales. (cf. La révolte des Boxers et le massacre des missionnaires)

    Je soupire de soulagement car je m’étais toujours méfié de ces évangélistes américains et prophètes très engagés politiquement. Ces illuminés qui croient être missionnés par Dieu pour avertir son peuple qui est, plus souvent par ailleurs, américains. Car, j’y voyais, pour beaucoup, des gens qui travaillaient à leur gloire personnelle, et au passage, à leur fortune personnelle.

    Lorsque j’évangélise les gens, le premier terrain miné, c’était d’expliquer que ces « enseignements chrétiens » n’ont aucune base biblique. Et ça, ça prend beaucoup de temps.

    Lorsque les disciples de Jésus se sont approchés de lui pour lui demander les signes de la fin des temps, Jésus a commencé par les avertir en premier de se méfier des faux prophètes :

    3Il s’assit sur la montagne des oliviers. Et les disciples vinrent en particulier lui faire cette question: Dis-nous, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde?

    4Jésus leur répondit: Prenez garde que personne ne vous séduise.

    5Car plusieurs viendront sous mon nom, disant: C’est moi qui suis le Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens.

    Matthieu 24

    • Vous avez eu l’impression que cet article et les commentaires faisaient l’éloge de la Chine et l’apologie du PCC comme modèle de société ? C’est dans ce cas une monumentale erreur. Mr Xi est le frère Jumeau de Mr Trump c’est juste que le premier est né en Chine. Ils ont la même religion qui porte des noms de camouflage différent. Mais au fond ils prônent la même chose. Les religions ne sont pas libres en Chine et si vous savez un peu de choses sur la Chine (ce que je crois) vous le savez forcément : depuis la fin 2019 les religions Chrétienne Musulmane et Tibétaine font l’objet d’une procédure de sinisation ; et l’idole qui doit être vénérée dans les lieux connus de rassemblement Chrétiens, c’est la photo du Pr Xi en lieu et place de tout signe de Chrétienté. Pour avoir des chances de trouver du travail ou poursuivre vos études vous devez taire votre foi chrétiennevous devez taire votre foi chrétienne. Si le communisme est le seul qui puisse être considéré comme religion, alors en cela vous avez raison, on ne peut rien en redire car en effet elle est libre de pratique et même fortement encouragée.

      Vous dites je vous cite « Le Christianisme est toléré tout comme les autres religions telles que l’Islam, le Bouddhisme, le Taoïsme, etc, … tant qu’il n’y a pas d’influence étrangère (qui manipule). Donc, il y a bien des églises en Chine, mais elles doivent être discrètes et surtout montrer qu’elles n’ont pas de lien avec les églises occidentales. (cf. La révolte des Boxers et le massacre des missionnaires) ».
      C’est une déclaration résumant bien la situation dans sa réalité objective. Mais c’est aussi une phrase que la propagande Chinoise ne renierait pas, pouvant par exemple venir d’une presse proche du pouvoir telle celle qui se démène régulièrement sur tous les fronts pour communiquer dans les médias du monde pour contrer la propagande américaine. Mais pour un Chrétien, cette déclaration pêche par la fin car un Chrétien ne peut pas trouver normal que les églises de Chine ne soient pas inquiétées par les autorités uniquement si elles ne montrent pas de lien avec les églises occidentales. C’est une situation qui ne peut que les mettre en souffrance et non pas les soulager. Car pour un Chrétien (notez que je dis pas forcément que vous n’en êtes pas un d’ok ? ) cette phrase ne pourrait même pas lui venir à la pensée. Que des églises en Chine soient dans l’impossibilité d’être en relation avec l’occident Chrétien est une chose et certainement une réalité, mais que cela soit un souhait des chrétiens Chinois en est une autre qui n’a aucun sens pour un Chrétien appartenant au Christ réellement.

      Ne vous méprenez pas, ne le faites surtout pas !Il y a une profonde différence entre dénoncer des ministères Chrétiens malhonnêtes et épris plus de politique que de justice – et le fait de dire que les Chrétiens d’Europe et d’Amérique font du tort aux frères et sœurs de Chine. L’anathème ne peut être jeté sur des personnes pèle-mêle alors que le tort est celui de systèmes agissant sans mandat « spécial » divin. Car ici la mise en garde par rapport à ce qui est considéré comme un évangélisme de connivence au travers des siècles et de malheur dans l’Histoire n’a rien d’une remise en question de la réalité qui est que les habitants de la terre, et en l’occurrence les Chinois, ont besoin de recevoir la bonne nouvelle de Jésus-Christ.
      Parfois la bonne nouvelle est arrivée à des peuples par des moyens horribles. Dieu l’a permis sans que ça veuille dire qu’Il ait jamais été d’accord avec ces moyens et je dénoncerai toujours ces moyens. Pourtant je suis la preuve vivante que l’évangile est parvenu à mes ancêtres (issus de divers peuples) par ces moyens horribles qui ont fait de moi ce que je suis et qui je suis selon l’identité naturelle attachée au monde terrestre. J’ai été personnellement nourrie très tôt à Karl Marx et Engels que j’ai enseigné à d’autres jeunes alors que je n’avais que 19 ans. Et quand dans sa grâce Dieu m’a envoyé quelqu’un pour me révéler que Jésus voulait me sauver j’ai répliqué que la religion Chrétienne était responsable de bien trop de maux pour que je croie que Dieu puisse guérir et sauver au travers d’elle ( je faisais partie de ceux qui persécutaient mentalement à défaut de pouvoir le faire physiquement, ceux qui pouvaient croire à ce Dieu et en ce Dieu- surtout en son représentant nommé Jésus-Christ). Mais sur ce chemin-là la lumière aveuglante de l’évangile m’a désarçonnée et a déboulonné toutes mes croyances et représentations..
      C’est peut être mon arrière-plan qui me permet l’objectivité : être capable de dénoncer le Christianisme dans ses instruments les plus pernicieux tout en étant aussi capable de dire que heureusement, l’évangile a pu se servir de ces instruments pernicieux pour me révéler l’amour de ce Dieu dont j’ignorais tout malgré le fait d’être né dans un lieu fortement influencé par la culture judéo-chrétienne.

      Si vous êtes Chrétien et surtout un enfant de Dieu demandez-lui le collyre qui permet de discerner entre la Vérité et les fondations iniques des structures qui desservent la cause de la vérité. Jésus est la vérité et le sauveur dont la Chine a besoin tout comme les US : ça c’est la vérité. La Chine permet la liberté religieuse : ça c’est le grand mensonge. Et ça je le dénonce autant que je dénonce l’utilisation de la politique comme un moyen légitime pour apporter l’évangile. Ceux qui tuent ou trafiquent au nom de la religion ou par la religion ne sont pas de Dieu. Ils sont du diable mais la Parole de Dieu apportée même au travers du malheur reste la Parole de Dieu et elle a le pouvoir de changer les vies lorsqu’elle tombe dans des cœurs préparés. Et je le redis Mr Xi et Mr Trump sont frères jumeaux et mangent exactement les mêmes plats empoisonnés et c’est pourquoi tous 2 ont besoin du même remède.

      PS : et on dit « Chrétiens évangéliques » pas Chrétiens « évangélistes » ; j’ai jamais compris d’ailleurs pourquoi jusqu’à maintenant la presse n’a pas compris ça.

  • Chère Éliane, je comprends vos propos, enfin, je pense. En revanche, je crois que vous méprenez les miens. En fait j’ai réagi surtout à la suite de la lecture de cet article, car c’est vraiment l’actualité du moment. Toutes ces personnalités politiques qui font des prières matinales et qui font profession de leur foi chrétienne en public, devant des caméras de TV internationales, ces gens font plus de tort que le PCC aux frères et sœurs de Chine.

    Et je précise tout de suite, je suis chrétien, français d’origine chinoise, et j’ai dans mon église de nombreux frères et sœurs d’origine chinoise qui font des aller-retours entre la France et la Chine. Certains sont pasteurs. Ils évangélisent en Chine, dans les grandes villes comme dans les lieux reculés. Beaucoup soutiennent financièrement des missionnaires chinois.

    Je ne cautionne pas le PCC. Je vais m’expliquer, mais je ne m’exprimerai plus à ce sujet sur un site Internet, car je m’interdis de parler de politique. Oui, beaucoup de mes amis chrétiens chinois ont vu la croix de leur église démontée. Oui, actuellement, les églises ont vu des caméras de surveillance installées de force afin de scruter ce qu’enseignent les orateurs/pasteurs. Ce n’est surtout pas ça, la liberté religieuse, y-a-t-il besoin de préciser ? Mais il fut un temps où la construction des églises (les édifices) était autorisée. Le contrôle et la surveillance sont devenus beaucoup plus stricts seulement depuis quatre ou cinq ans, si je ne trompe pas. Notre église avait contribué financièrement à certaines constructions, de manière confidentielle bien sûr.

    La question à se poser serait alors : pourquoi la situation a brusquement changé ces dernières années ?
    Certes, ma phrase « la liberté des pratiques religieuses était tolérée » est maladroite de ma part. Mais, avant la situation que l’on connaît aujourd’hui, les pasteurs/orateurs n’étaient pas inquiétés, tant qu’ils ne parlaient pas de politique, ce qui n’est plus du tout le cas aujourd’hui.

    J’invite tous mes frères et sœurs chrétiens qui veulent participer à l’édification de l’Église de méditer d’abord sur le chapitre 13 de l’Épître aux Romains.

    PS : merci sincèrement de m’avoir corrigé. J’hésitais souvent entre évangélique et évangéliste.

    Je voudrais également remercier Jérôme pour son site Internet et à tous les contributeurs.

  • Bonjour Mathieu,
    Oui j’avais l’intuition que vous êtes Chinois.

    Merci pour les précisions.J’avoue et Jérôme pourrait le confirmer, que j’ai hésité à vous poster la réponse ci dessus par crainte de vous blesser par mes propos; cependant j’ai pensé que cela pouvait être utile de le faire pour certaines raisons; et au vue des précisions éclairantes et intéressantes que vous apportez je pense que c’était la bonne solution.
    Sur 2 points c’était important
    1- même si vous pensez que je vous ai mal compris, votre post a réellement attiré mon attention sur le fait que cette information et la façon dont elle est traitée pourrait laisser croire à un réquisitoire totalement à charge contre les missions d’évangélisation (Américaines) parce que on n’a pas toujours le temps d’équilibrer le propos. Nous pensons la même chose et ce que vous dites des méfaits du Christianisme dans l’Histoire je l’ai aussi dit plus haut. Mais votre post me permet réellement de nuancer et contextualiser pour des gens qui sont des contradicteurs absolu du Christianisme ou de l’Américanisme .

    2- il m’a paru aussi important de nuancer le [« ce n’est pas le PCC, mais nous, chrétiens d’Europe et d’Amérique ! « ] cela m’a vraiment paru un peu excessif et généralisant) et c’était bon que ce soit moi qui le dise puisque mon héritage historique s’est construite sur les méfaits de ce qui est dénoncé ici.
    Mais aussi je sais qu’un positionnement « par réaction » n’est pas bon car parfois ça se révèle cloisonnant . Cela guette tous ceux dont l’Histoire a été blessée par cette sorte d’évangélisation outrancière qui peut laisser dans son sillage un sentiment d’amertume envers un Christianisme qui s’est souvent introduit avec un caractère ethnocidaire; c’est un risque réel et avéré : un écueil permanent qui fait entrer dans une « pride rooth » avec des justifications interminables qui ne fonit que séparer davantage ceux qui sont unis en Christ quel que soient leur arrière plan : on voit cela chez les Noirs (nations nègres et cultures Cheikh anta diop) les Arabes, les Chinois etc et même les Juifs messianiques tous ceux qui sont exposés à la violence de ce Christianisme qui importe aussi sa propre culture dans les bagages de son évangélisme . En tout cas le Seigneur ne souhaite pas ça car nous n’en avons pas besoin. Je ne le dis pas que pour vous car réellement votre post m’a fait prendre conscience qu’il fallait apporter ce correctif puisque ces propos peuvent être lus plus largement.

    Concernant votre question
    « La question à se poser serait alors : pourquoi la situation a brusquement changé ces dernières années ? »
    Sous le précédent Président Hu_Jintao il y a eu un bon moment de respiration pour les églises et un temps béni où l’évangile a pu être annoncé sans problème et bcp de missions américaines ou occidentales se sont engouffrés sans discernement comme on l’a vu en 1990 en Russie qd le mur de Berlin est tombé et certainement les ministères américains sont allés trop loin comme ils font d’habitude en mêlant évangile et promotion de culture et mode de vie US.
    Tout a changé avec le présent président, la porte s’est refermée et certainement pour la raison que le Christianisme (considéré comme religion occidentale « à tort « ) dans son caractère prosélyte rappelle une histoire passée et fait craindre le retour d’une ingérence politique (ce qui n’est pas dénué de sens).

    Néanmoins il n’est pas dit que l’église ne continue pas de croître en Chine malgré son actualité difficile. La persécution n’a jamais arrêté la Parole de Dieu. ce n’est pas la liberté dans l’exercice du culte qui fait forcément les Chrétiens les plus sanctifiés ça se saurait sinon Nos frères et sœurs en Chine sont certainement inspirant pour nous en Occident.

    Merci pour le rappel de Romains 13 ; il y a une vraie sagesse de Dieu là dedans, tant que cela n’inclut pas un reniement des fondements essentiels de notre foi en Jésus-Christ.
    Bonne soirée Mathieu

  • @ Mathieu,
    Encore une fois je me rends compte que je m’étais pas relue :j’ai écrit « j’avais l’intuition que vous êtes Chinois ». Ce qui est vrai mais je me suis trompée car vous êtes Français d’origine Chinoise: autant pour moi .

    Mais en vrai peu m’importe que vous soyez Chinois, Français, ou mon frère en Christ le reste reflète ma pensée. Le seul truc -> je regrette d’avoir hésité à cause du terme « évangéliste » qui m’a vraiment été un os. Si seulement j’avais pas eu ce doute j’aurais pas été si magnanime; j’ai du y mettre les formes ! vous rendez vous compte que j’ai pensé à un moment que vous pouviez être un diplomate Chinois !
    si cette crise sanitaire et ses conséquences ne finissent pas par nous rendre tous conspirationnistes on sera bien!
    🙂
    Bonne journée !

  • Merci Éliane.

    Je ne veux pas m’étendre plus sur ce sujet, mais juste quelques précisions :
    1) En me relisant (j’aurais dû le faire avant), je me rends compte que mes propos étaient mal équilibrés, et que je pouvais donner l’impression d’excuser certains régimes politiques en trouvant l’excuse dans un Christianisme civilisationnel ou culturel (j’hésite) ;
    2) Je n’ai pas oublié, tout comme la majorité des chrétiens de Chine, Taylor HUDSON, missionnaire britannique. D’ailleurs, j’ai posé à beaucoup de professeurs de théologie une question à laquelle vous pourriez avoir la réponse : pourquoi la théologie vient beaucoup des écoles américaines ? Dieu se révèlerait-Il plus aux chrétiens américains ?

    3) J’avais compris depuis un moment le magnifique accomplissement de notre Seigneur Jésus CHRIST, ce qu’aucun humaniste n’a pu et ne pourrait jamais accomplir, qu’il n’y a plus de séparation entre Juifs et non-juifs, entre peuples et entre races, dans Éphésiens 2 :

     » 13Mais maintenant, en Jésus-Christ, vous qui étiez jadis éloignés, vous avez été rapprochés par le sang de Christ. 14Car il est notre paix, lui qui des deux n’en a fait qu’un, et qui a renversé le mur de séparation, 15l’inimitié, ayant anéanti par sa chair la loi des ordonnances dans ses prescriptions, afin de créer en lui-même avec les deux un seul homme nouveau, en établissant la paix, 16et de les réconcilier, l’un et l’autre en un seul corps, avec Dieu par la croix, en détruisant par elle l’inimitié. 17Il est venu annoncer la paix à vous qui étiez loin, et la paix à ceux qui étaient près; 18car par lui nous avons les uns et les autres accès auprès du Père, dans un même Esprit.  »

    Que Dieu vous bénisse !

  • Amen ! Nous poussons sans doute le même soupir .
    concernant la question: vous avez la réponse.
    en matière de révélation j’ai surtout été agréablement surprise de la façon dont le Seigneur se révèle fréquemment à des personnes de culture musulmane. J’en ai personnellement fait l’expérience avec une Iranienne qui a été amenée à la foi en Christ par mon entremise, mais cette entremise s’est juste limitée à ma présence et une prière dénuée de force selon ma perception lié à mon état d’extrême faiblesse à ce moment là que je considérais comme très mal choisi pour des raisons personnelles. le Saint Esprit lu a révélé à ce moment là que Jésus était le Sauveur et mon travail a consisté a lui expliquer ce qui venait juste de se passer dans son esprit et il n’y avait pas là de théologie.
    Une conversion qui a eu des répercutions dans toute sa famille à Téhéran. Avant de la rencontrer je nem’étais jamais intéressés au cas des Musulmans je viens d’une ïle où cette religion n’existait pas. J’ai appris par la suite que Jésus se révélait beaucoup aux Musulmansjj’ai rencontré personnellement bcp de Chrétiens Iraniens à Hambourg où vit actuellement mon amie Iranienne; il existe bcp d’églises Iranienne dans cette ville et même des radios chrétiennes qui émettent à destination des Iraniens. et je trouve ça formidable .

    Dieu ne se révèle pas plus aux Américains mais Il se révèle aussi à eux je crois. Il y a qq chose dans une certaine expression de leur christianité qui nous hérisse (ou tout cas je parle pour moi) mais par endroits certains aussi me font du bien. Il y a une perversion du Christianisme partout mais c’est juste que les Américains sont souvent en avance dans l’expérimentation sur bcp de choses « dont la perversion de la foi ».
    Je ne veux pas édulcorer une réalité qui de toutes façons est appelée à suivre la pente définie par le Seigneur -> Mon amie Iranienne a fini par découvrir que la perversion de la foi existait aussi parmi ceux qui reçoivent le message du Salut en terre hostile de la plus merveilleuse des façons( ie visitations de Jésus-Christ) =certains finissent par développer les mêmes travers que les chrétiens d’autres pays. Et récemment à une amie Chinoise de Guizhou à qui je demandais si elle avait pu rejoindre une communauté de frères et sœurs, elle me répondait que c’est compliqué car c’est devenu chacun pour soi et tout le monde est devenu un peu matérialiste sans que ça ait toujours à voir avec les difficultés inhérentes à l’exercice du culte.
    Alors je crois que où que l’on regarde il n’y a pas beaucoup d’espoir sur un certains plan : il y a dans ces temps que nous vivons, partout un risque certain de délitement de la foi 🙁
    On pourrait envier la foi de Chrétiens vivant en pays hostiles mais la réalité est qu’on peut pas dire que l’expérience de vie chrétienne est mieux ou moins bien selon les nationalités ou la façon dont Dieu se révèle à nous. C’est la façon dont nous persévérons qui compte et dont nous serons trouvés à l’avènement du Seigneur. C’est du moins la conclusion à laquelle je suis parvenue

    Soyez béni et assuré de mon affection en Christ notre Seigneur
    Éliane

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Site Footer