Une marque en forme de croix

Par Jérôme Prekel 

Il existe un projet de vaccin pour les pays en voie de développement, qui prévoit de joindre aux injections quelques gouttes d’un produit photosensibilisant, qui va pénétrer dans l’épiderme au moyen de petites pointes (comme un patch en velcro) et y demeurer quelques temps, pour qu’on puisse détecter si la personne a déjà été vaccinée ou pas. Ultérieurement, si on expose la peau à une certaine lumière, le dépôt apparaîtra, sinon il ne sera pas visible. Ce sera une marque en forme de croix (ou de rond). Cette idée, au stade expérimental, a été mise au point par des ingénieurs du prestigieux MIT (Massachusetts Institute of Technology) pour une raison simple : en Afrique, par exemple, où existent de grands bassins de populations qui n’ont pas accès aux soins (soit parce qu’elles sont trop pauvres, soit parce qu’elles résident dans des régions reculées) vous pouvez rencontrer un grand nombre de personnes qui ne possèdent pas de papiers d’identité et encore moins de carnet de vaccination. Et s’ils en avaient un, il n’est pas certain qu’ils réussiraient à le garder en état plusieurs années. Un casse-tête pour les soignants. 

Complotisme anti-vaccins

Sur les réseaux sociaux, cette info a été l’occasion d’agiter le chiffon rouge de la conspiration et de la manipulation de masse. Elle est devenue virale après avoir été traitée sous un angle alarmiste par des collectifs appelés « antivax ». Beaucoup d’antivax sont conspirationnistes : globalement, ils estiment que les vaccins servent à enrichir le « big pharma » (au mieux), et qu’ils font partie d’une stratégie mondiale pour réduire l’humanité (au pire).

Toutes les personnes opposées aux vaccinations ne sont pas conspirationnistes, mais avec la perspective possible d’une vaccination à grande échelle contre le coronavirus, leurs rangs vont sans doute grossir conséquemment. 

L’escroquerie de la fausse vérité

Nous vivons à l’époque où il suffit d’un seul message posté sur les réseaux sociaux, par n’importe qui, pour former une vague qui fera le tour de la terre. Certaines rumeurs (hoax, fakenews) ont la vie dure et survivent plusieurs années, même après que la vérité ait été rétablie. Le mensonge revient, encore et encore, pour se nourrir de la crédulité, qui est une forme de foi.

50 millions de contenus mensongers sur Facebook en avril 2020

Le mensonge a toujours existé, mais son rayonnement a pris de la force et de l’ampleur grâce à internet, qui peut produire des « effets de foule » électroniques. Des pics de mensonge auxquels un grand nombre de personnes croient, de manière irrationnelle. Comme dans les effets de foule, l’individu perd ses inhibitions et diminue son sentiment de responsabilité pouvant l’amener à adopter des comportements antisociaux à cause d’une désindividuation.

Au mois d’avril 2020, facebook a déclaré avoir signalé 50 millions de contenus classés comme de la désinformation. Ce qui signifie 1) qu’il en existe bien davantage en circulation et 2) que même étiquetés « suspects », voire faux, ils vont continuer d’exister. Parce que le mensonge est plus vendeur que la vérité. Le présent article a peu de chance d’être partagé, alors qu’une accusation absurde va enregistrer 10 000 vues en peu de temps. Et plus la ficelle sera grosse, et plus on la croira. Ainsi, une pandémie mondiale, avec l’anxiété qui l’accompagne, est l’occasion de faire des millions de victimes de la peur, du mensonge, qui va fonctionner exactement comme un virus, avec un taux de contamination extraordinaire.

La déformation de la vérité relève aussi du mensonge

Dans l’exemple de cet article, certains journalistes ont parlé d’un « carnet de vaccination implanté sous la peau », provoquant des pétitions de personnes probablement bien intentionnées, mais qui viennent alimenter la rumeur. 

D’autres ont (évidemment) relié cette annonce à l’implantation d’une puce, pensant avoir découvert la preuve d’un complot caché pour détruire l’humanité, notamment parce que ces recherches sont financées par la fondation Bill et Melinda Gates.

Sur le site Santé-sur-le-net, Estelle B. Docteur en Pharmacie, écrit : « L’injection de microparticules aboutit ainsi à une sorte de carnet de vaccination sous-cutané ». Cette présentation sent clairement la recherche de buzz, qui pousse à transformer un poil les choses pour actionner les bons leviers. Pour le commun des mortels, on imagine évidemment le pire lorsqu’on nous parle de nous injecter sous la peau un carnet de vaccination !…

Pour le site LCI, c’est « un tatouage invisible incrusté sous la peau », ce qui pourrait être juste si on précisait qu’il n’est pas définitif (durée estimée 5 à 7 ans max). Mais le site a l’honnêteté de préciser que « cette méthode révolutionnaire ne nécessite aucun lien vers une base de données et ne se rattache à aucune information personnelle, comme ont tenu à le préciser les scientifiques, anticipant d’éventuels problèmes liés à la confidentialité ».

On lira ici l’article du site Science et Avenir qui est le plus précis et le plus exhaustif : «Les ingénieurs (du MIT) ont passé beaucoup de temps à trouver des composants à la fois sûrs pour l’organisme, stables et capables de durer plusieurs années. La recette finale est composée de nanocristaux à base de cuivre, appelées des boîtes quantiques (« quantum dots » en anglais), de 3,7 nanomètres de diamètre. Après avoir été appliquées sur la peau pendant deux minutes, les microaiguilles se dissolvent et laissent sous la peau les petits points, répartis par exemple en forme de cercle ou bien d’une croix. Ces petits points seront sensibilisés par une partie du spectre lumineux invisible pour nous, proche de l’infrarouge. Un médecin pourrait des années plus tard pointer la lumière d’un smartphone équipé pour vérifier si la personne a été vaccinée ».

La fondation Bill et Melinda Gates mise en cause

Depuis sa décision de consacrer sa fortune à son projet philanthropique, Bill Gates est la cible des conspirationnistes. « Créée en 2000, la fondation Bill et Melinda Gates s’est imposée comme le principal acteur privé sur le front humanitaire avec plus de 41 milliards de dollars investis.  Portée par la devise « Toutes les vies ont une valeur égale », l’organisation intervient dans pléthore de domaines avec une approche technocentrée : santé, éducation, lutte contre le réchauffement climatique… Soutenue par la fortune des Gates, de Warren Buffet et d’autres milliardaires, l’organisation disposait en 2018 d’une surface financière de 48 milliards de dollars, comparable au PIB d’un petit Etat comme la Lituanie. Elle vient de recevoir un don de 18 milliards de dollars de MacKenzie Bezos, ex-épouse de Jeff Bezos et co-créatrice d’Amazon. 

Parmi les contributions les plus notables de la fondation BMG : le financement de la GAVI (l’Alliance globale pour les vaccins et l’immunisation), du Fonds mondial de la lutte contre le sida, les programmes visant à rendre universel l’accès à la planification familiale ou la création, avec l’université de Washington, de l’Institute for Health Metrics and Evaluation, qui fait aujourd’hui référence en matière de statistiques et d’évaluation des politiques de santé publique.

Plus de 1.500 collaborateurs identifient et conçoivent des projets, puis sollicitent des acteurs privés et publics pour les concrétiser sur le terrain » (lesechos.com).

Quand les doutes suffisent à faire le coupable

Ce qui précède ne lave pas ces personnes de tout soupçon : nous vivons dans un monde de péché, et nos meilleures actions cachent parfois des mobiles inavouables, c’est valable pour chacun de nous. 

Un livre-enquête entend démontrer que le système de la fondation BMG serait en fait du capitalo-philanthropisme et que finalement, Bill Gates continuerait de faire des profits au travers d’un montage complexe adossé à un fonds d’investissement. Il résulte de ce genre d’enquête, qui a le mérite de son sérieux, mais qui n’est pas que vérité, que Bill Gates serait plutôt un capitaliste qui cherche à se faire passer pour un philanthrope. Qu’il n’a pas tout compris et qu’il privilégie certaines approches liées à ses intérêts indirects, alors qu’il pourrait faire de meilleurs choix, éviter de soutenir des entreprises polluantes ou génératrices de problèmes de santé, être mieux conseillé, agir de manière beaucoup plus désintéressée. Etc.

Il faut comprendre que les enquêteurs et les critiques mettent également leur travail au service de leur propre vision du monde. Un esprit brillant influencé par l’anarchisme, le nihilisme ou le socialisme aura tendance à cibler tout ce qui correspond, par exemple, au modèle capitaliste. Un livre politique peut facilement se faire passer pour une démarche d’investigation qui est le fruit d’un esprit indépendant, ou d’un chevalier blanc. Dans le cas précis, j’ai un peu tendance à me méfier des gens qui critiquent les grands donateurs et leur expliquent comment ils devraient donner. Et qui ne prennent même pas la peine de simplement reconnaître que s’il y avait plus de Gates sur terre (parmi les très grandes fortunes, mais aussi parmi les indifférents, trop occupés à commenter ou à critiquer), le monde s’en porterait probablement mieux. Après tout, si c’est si facile et si lucratif de faire du capitalisme philanthropique, pourquoi tous les riches ne donnent-ils pas sur le modèle des Gates ?

Au bout d’un moment, on en vient à penser qu’il est peut-être moralement moins répréhensible de chercher à continuer de faire des profits, et de créer/maintenir une économie qui s’auto-alimente afin de pérenniser des actions philanthropiques, que de ne rien faire. Il n’y a rien de nouveau sous le soleil : c’est toujours à cause de l’inaction des gens de bien que le mal triomphe. En tant que chrétien, et en tant qu’acteur de l’humanitaire, dans une perspective réaliste de la marche du monde, j’approuve et j’encourage les initiatives et démarches qui s’impliquent pour faire reculer la pauvreté et les maladies infantiles.

Un mauvais signe : la diabolisation

Mais la diabolisation est bien plus facile, en traitant simplement la question sous son angle le plus trouble (il y en a toujours un) et en triant les infos pour ne conserver que ce qui est suspect, ou ne retenir que les erreurs. Une sorte de définition du faux témoignage. Et c’est bien ce qui caractérise cette société sans Dieu qui prend plaisir à lapider, crucifier et faire disparaître tous ceux qui font le bien — même s’il peut toujours être mieux fait — comme si à chaque fois les défenseurs de la paix, de la non-violence ou de l’altruisme devaient être stigmatisés, combattus, honnis. Mais par qui, au fait ?

Encore une fois, on ne s’étonne pas de trouver cette mentalité parmi les hommes sans Dieu, mais il est particulièrement affligeant de la trouver chez les chrétiens. Aux États-Unis, près de 40% de l’électorat Républicain  pense que le futur vaccin de Bill Gates contre le coronavirus, contiendra une puce de traçage, et on connaît la proportion de chrétiens évangéliques dans cet électorat. 

Un chrétien ne jette pas de pierres : ni aux innocents, ni aux coupables.

Alors s’il y a quelqu’un, quelque part, qui a décidé de donner accès à la santé pour les pauvres, parmi lesquels meurent chaque année 3,5 millions d’enfants (ce qui est bien autre chose que 200 000 décès dûs au coronavirus) de les soigner et de les aider, même de manière intéressée, même en commettant des erreurs — et peut-être même des fautes, allez savoir — et quand bien même il multiplierait par deux sa fortune au passage, je devrais a minima savoir reconnaître ce qu’il fait, même si je ne peux pas totalement approuver la manière dont il le fait. Heureusement, Dieu sait le faire ! Parce qu’il y a une bénédiction de Dieu pour celui qui donne, et qui se souvient du pauvre

Dans le monde de l’hystérie, nous ne sommes pas appelés à crier avec les loups et à jeter des pierres. Ni aux innocents, ni aux coupables. Aujourd’hui on diabolise les gens sur les intentions qu’on leur prête, sans preuves, sur la foi (!) de racontars et rumeurs que nous sommes souvent incapables de vérifier. C’est un peu comme ça que je m’imagine l’enfer. Mais si nous ne croyons plus à ce que nous voyons, à ce qui est évident, comment croirons-nous à ce que nous ne voyons pas ? 

Les chrétiens devraient prier pour Bill et Melinda Gates au lieu de se nourrir du pain des mystères.

Ne croyez pas tout esprit

Ne nous y trompons pas : le vrai sujet n’est ni la vaccination, ni la défense (ou l’accusation) de Bill Gates, mais de s’interroger sur les puissances — les vraies — qui nous manipulent par la peur et le mensonge, et qui transforment la mentalité des gens, de la foule, pour lui faire croire n’importe quoi. Il est urgent de comprendre l’énergie de chaos qui est répandue dans la société : « … Aussi Dieu leur envoie une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge …». Et de se tenir au plus près de la vérité biblique, en Christ, qui sera notre seul refuge, notre seule arche, dans des temps qui s’annoncent de plus en plus troublés — ce qui n’est pas une prédiction supplémentaire de prophète de malheur, mais le simple constat d’un rassemblement de faits.

 « ceux qui peuvent nous faire croire en des absurdités pourront un jour nous faire commettre des atrocités »

Voltaire

Avec le complotisme, nous sommes revenus au Moyen-âge, des temps obscurs, reconnaissons-le, dans ces bourgades où une personne pouvait être lapidée ou brûlée vive sur l’heure, pour un soupçon de sorcellerie ou l’accusation de blasphème. Lisez les références qui sont ici en hypertexte.

On parle depuis quelques années et de plus en plus souvent de « lynchage médiatique », de « lapidation sur les réseaux sociaux » : internet est devenu un canal (ou plutôt une canalisation) qui peut véhiculer de choses bonnes et d’autres mauvaises (voire nauséabondes), je n’apprends rien à personne. Les « bonnes choses » dévorent notre temps, parce que nous avons toutes les peines du monde à le gérer, et les mauvaises emprisonnent notre raison, asphyxient notre esprit exactement comme le virus qui a mis le monde a genou.

Par principe, nous ne devons absolument pas croire tout esprit : et nous savons que cet appel (ou ce rappel) est important. Jamais verset n’aura été si actuel. Le besoin urgent de l’heure est le discernement, que Dieu donne dans le calme et la confiance de sa présence, à une profondeur de communion qui nous sépare des tempêtes du monde.

jeromeprekel©www.lesarment.com

mai 2020

33 comments On Une marque en forme de croix

  • Bonjour Jérôme
    Tout ça me désole encore plus. Et j’aurais même préféré que tu ne soulèves pas ce lièvre car c’est le symptôme d’une maladie profonde quand elle concerne les chrétiens. Je me suis toujours demandée comment certains frères et sœurs avaient pu être infectés par cette sorte de virus; et il m’a semblé que c’était une faille de sécurité dans le disque dur.
    J’ai pensé à désactiver mon whatsapp car j’y reçois trop de ces choses on dirait une émanation de fosse sceptique. Le problème c’est que ce sont les chrétiens qui m’envoient ça : le symptôme prononcé d’un manque de paix chez ceux dont la marque aurait dû être la paix et le repos. C’est absurde !
    et c’est partout dans le monde mais en France à part chez les chrétiens j’ai pas encore l’impression qu’on touche le fond avec ces théories. Le pire est aux USA avec le fameux QAnon qui se tient dans l’ombre du président Trump.

    Imagine un peu si les évangéliques qui croient à tous ces trucs avaient en France le même poids qu’aux USA…

    Tous ces trucs pourraient bien précipiter ce que craignent justement ces conspirationistes. Car il faudra bien que quelque chose se mette en place à un moment pour endiguer le risque d’anarchie et c’est la majorité qui réclamera la paix et la sécurité.
    Quand on voit ce que les groupes anarchistes conspirtionistes font aujourd’hui par exemple en Alsace sur les temples ou ailleurs sur les antennes relais sous prétextes de crainte liés à la 5G !

    ça s’appelle des prophéties auto réalisatrices. Lire ici un article de fond très bien documenté sur le sujet de ton article (covid-19 : Bille Gates et les vaccins).

  • Dans cette période où on peut boire à toutes sortes de sources d’informations, qu’elles soient pour l’église ou le monde, il est important de rester et de boire à la seul source de nos vies Jésus-Christ.
    Les autres sources amènent le trouble et la crainte, voir la confusion.
    Pour nous en Jésus-Christ il y a sa Paix, c’est Elle qui garde nos coeurs et nos pensées en Lui.
    Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ.
    Philippiens 4:7 LSG
    C’est la notre place, elle GARDE(le mot grecque parle de militaires qui nous garde d’invasions) nos coeurs et nos pensées en Jésus Christ, contre toute invasion de pensées de crainte, de peur
    et autres(même si elles sont pas fausses)qui nous font sortir du joug du Seigneur.
    Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne s’alarme point.
    Jean 14:27 LSG
    Quelle grâce la paix de Jésus-Christ, malgré la réalité des derniers temps que nous vivons, l’angoisse des nations va en augmentant, mais pour nous la paix que Jésus donne viens d’en haut, elle est éternelle, elle SURPASSE toutes intelligences et nous amène à des pensées qui le glorifie (phil4v8).
    Elle nous gardera de prendre des décisions poussé par la crainte et la peur.
    Que nous portons et apportons cette paix, partout où nous allons, comme nous l’a ordonné le Seigneur, a commencé dans nos maisons..
    Dans quelque maison que vous entriez, dites d’abord: Que la paix soit sur cette maison! Luc 10:5 LSG

    Paix dans le Seigneur

    Michaël

  • « L’obsession gouvernementale à entretenir la peur pour imposer un vaccin n’est pas une simple maladresse, c’est une manœuvre criminelle visant plusieurs buts :

    l’enrichissement d’un réseau proche du pouvoir,l’accélération de la mise en place de la 5G à l’image de la Chine communiste dans une volonté de contrôle social et politique,la mise en œuvre de l’idéologie néomalthusienne et eugéniste de la Bill & Melinda Gates Foundation.

    Cet agenda explique l’acharnement mensonger des médias contre le traitement à l’hydroxychloroquine et leur hystérie vaccinale. »

    Bill Gates et les rituels sataniques de Microsoft :
    « Un chrétien fidèle croyant pleinement à l’autorité suprême des Écritures au-dessus de la raison humaine ne sera pas surpris par l’article ci-dessous (référence retirée NDLR) qui dévoile un lien de connivence entre Microsoft et le satanisme, là où tant de chrétiens bien-pensants s’alignent sur la fausse sagesse du monde en refusant d’accepter que le pouvoir de l’Antéchrist s’étend sur le monde économique et sur la technologie. L’Apocalypse nous révèle que la Bête exerce sa domination et sa subjugation mondiales à travers Babylone, la cité des arts occultes par excellence et des nombres. La technologie participe de cette influence antéchristique. »

    • Réponse @Lumière du monde

      Je suis convaincu que vous pensez voir bien plus clairement que ce qui a été écrit dans mon article, à la lumière des lumières que vous nous proposez dans votre commentaire. Je respecte tt point de vue, évidemment, mais ne peux approuver. Raison pour laquelle il m’est impossible de publier les liens des ressources que vous avez citées, que je juge toxiques et dangereuses et qui, sous se revendiquent de la lumière, mais sont à mon humble avis pleines de ténèbres.

      Je ne pense pas que le vrai sujet soit le supposé satanisme de Bill Gates, ou le supposé complot mondial par les vaccinations, mais cette question de lumières, métaphore biblique de vérité et révélation. Ce que chacun peut sentir, c’est que nous vivons un temps de « révélations », de « lumières », et un temps « d’éclairés » : tout le monde sait tout sur tout, à la lumière de tel ou tel article, ou de telle position de tel illuminé (dont le nombre augmente). Même la société des hommes sans Dieu s’en rend compte. Ce qui ressort dans les temps de secousses et de remise en question de l’avenir, c’est la recherche en tous sens, de laquelle tous reviennent comme des experts en « lumière » et en « vérité » (mais on n’entend peu parler du Seigneur). Et particulièrement de la vérité cachée, c’est très symptomatique. Tout le monde cherche fiévreusement la vérité temporelle (le mobile est la peur, ce qui n’est pas forcément une mauvaise chose) et dans le même temps on nous explique que la vérité a disparu, remplacée par la post-vérité, dont M. Trump est un des apôtres le plus représentatif.

      C’est d’ailleurs assez croustillant de se dire que le chantre de la post-vérité (autre nom du mensonge) est le champion des évangéliques américains, qui ont à mon avis échangé leur droit d’aînesse contre un plat de lentilles.

      Je disais donc que la peur augmentant dans la/les sociétés, la recherche de la vérité est devenue effervescente. Vous-même vous pensez détenir une vérité cachée (ou sans doute plusieurs), en accordant foi à ces articles. Nous vivons donc un temps de lumières (donc beaucoup sont fausses) et un temps d’éclairés (faux également), ce qui donne raison à la prophéties biblique qui décrit le temps de l’antichrist comme un temps d’obscurité et de ténèbres, rempli de mensonge, de « révélations » et de lumières. C’est paradoxal.

      Ce que j’essaye d’exprimer, c’est que paradoxalement encore, la plus grande épreuve de toute l’histoire de l’humanité intervient au moment où son niveau spirituel est le plus bas (puisqu’il faut que l’apostasie soit établie).
      C’est donc dans un temps d’affaiblissement spirituel (l’apparence de la piété, l’amour refroidi, la vraie foi presque disparue), que le mensonge déploie ses plus grandes manœuvres, et il est très compliqué de faire face à un faux ange de lumière, parce que nous ne voyons que de la lumière. Nous sentons la lumière. C’est extrêmement subtil. C’est donc un moment de grande prudence spirituelle et de ne pas accorder foi à tout esprit.

      Et nous comprenons à quel point le glissement du christianisme vers l’émotionnel et le sensitif est important dans le plan de l’ennemi, pour graduellement le dépouiller des armes du discernement spirituel.

      Ces considérations sont à mon avis plus importantes que toutes celles qui prétendent nous éclairer sur la vitrine de l’antichrist, avec ses vaccins, et ses pions de l’économie internationale.
      Et vous devez, vous qui avez choisi ce nom de « lumière du monde », apporter un éclairage à cet endroit et pas à l’autre. Votre mission, ce n’est pas de découvrir et dénoncer un autre plan que celui-là. La connaissance du mal, et des profondeurs de satan, exercent une fascination mais peuvent-elles sauver ?

      Ce que je constate, pour finir, c’est que tout ce qui remonte des canalisations conspirationnistes ne nécessite de ma part aucun discernement, et exige même l’absence de discernement : si je doute, je fais partie du système corrompu, comme l’exprime l’internaute « Personne » qui est intervenu hier sur le fil d’un autre article anticonspirationniste du Sarment.

      Mes questions : De quelle manière une exhortation à ne pas se faire vacciner va rapprocher les chrétiens du Seigneur, et les inconvertis du Sauveur ? De quelle manière une information sur le satanisme va édifier les gens sur Dieu ? Parfois on se demande si tout ça ne nous éloigne pas de la simplicité de Christ.

  • Bonjour,

    Juste une petite remarque, la Bible n’a jamais dit que la marque de la Bête était un moyen de paiement (telle une puce électronique qui permettrait de payer comme avec une carte bancaire).
    Mais la Bible dit que si on n’avait pas cette marque, alors on ne pouvait plus acheter ni vendre. Ce qui fait une petite différence et peut donc inclure, notamment un simple marquage qui , si on ne l’a pas, ne nous autorisera pas à ouvrir un compte bancaire, s’enregistrer dans les services institutionnels, etc… Comme par exemple : si vous n’êtes pas vaccinés (et donc que vous ne pouvez montrer votre marque de vaccination) alors vous n’aurez pas accès aux administrations, aux banques, vous ne pourrez pas avoir un emploi, ni emprunter les transports en commun, etc…
    Ne réduisons pas la Bible à une seule interprétation (puce rfid), comme les juifs qui s’attendaient à un sauveur type roi glorieux comme David et ont manqué le Fils de Dieu venu sur terre.
    En revanche, la Bible dit que cette marque allait entraîner un ulcère malin, or une marque qui produirait des rayonnements visibles pendant 7 ans sous un éclairage spécial, je ne sais pas si cela est exempt de nocivité pour la peau (alors que certains rayons UV du soleil sont nocifs pour la peau et peuvent provoquer des cancers de la peau…).
    Donc je ne dis pas que cette marque sera la marque mais ne soyons pas obnubilés par 1 seule interprétation, cela ne serait pas sage, je pense…

    • Bonjour Brice, merci pour le commentaire! Vous avez raison de mettre en garde contre une interprétation unique de la Bible. Un article du Sarment sur «la marque de la Bête» va dans votre sens, quoi qu’il défende une interprétation plutôt spirituelle, avec une marque de type Ezechiel 9/4, et Apocalypse 7/3. Cette marque est destinée au monde spirituel, aux anges, et elle est la conséquence (et non la cause) de ce que nous avons choisi de penser (le front), de croire, et qui aura entraîné un positionnement et des œuvres en conséquence (la main droite). Là où st ton trésor, là sera ton cœur.
      Cela n’exclut pas des tentatives de marquage digital (ou autres), mais qui ne seront pas la marque de la Bête.

      Pour moi, ce qui caractérise des temps de confusion et de séduction, c’est la facilité : la Bible parle d’une marque, alors tout le monde cherche ce qui correspond à la compréhension naturelle d’une marque. D’où le succès de la puce, ou un tatouage, etc. Ce qui rend la compréhension prophétique accessible même aux inconvertis. Mais ce que fait Dieu est révélé aux prophètes, pas aux hommes du commun. C’est paradoxal : les chrétiens ne prennent pas la mesure de ce qui est évident (la dérive religieuse, le monde dans l’église, l’apostasie, l’explosion du péché), et ils « achètent » toutes les évidences proposées par la compréhension naturelle…
      Comme je le disais dans cet article de 2009 (sur la première alerte de grippe A) la thématique de la vaccination fait apparaître l’état profond (le voilà, le vrai deep state) de l’esprit des gens, à savoir : le niveau de peur dans lequel baigne leur esprit et qui les fait penser de manière irraisonnée. J’y citais un exemple parmi tant d’autres :

      «En 2003, une grande campagne de vaccination contre la polio avait été organisée en Afrique de l’Ouest, car on avait découvert dans plusieurs pays (1) de nouvelles souches du virus, qui se propageait à grande vitesse. La polio est une maladie terrible, surtout dans les régions du globe où les structures de santé sont insuffisantes. Je suis sûr que vous avez déjà compris la chute de cette histoire. En arrivant dans le nord du Nigéria, dans l’État de Kano, les vaccinations ont dû être interrompues à cause d’un bruit terrible qui circulait. Le chef du Conseil suprême de la charia de l’Etat en question, qui veillait à l’application de la loi islamique, a affirmé que les vaccins contre la polio fournis par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) contenaient des produits chimiques stérilisants et le virus VIH à l’origine du sida. M. Ahmed, dirigeant influent de cette région à large majorité islamique, a accusé les autorités américaines d’avoir délibérément contaminé les vaccins pour réduire la taille de la population musulmane dans le cadre de leur lutte contre le terrorisme. On trouvera les détails de cette histoire à cette adresse (2), et nous pouvons en raconter beaucoup d’autres, toutes extraites des pages les plus dramatiques de l’obscurantisme. « Dieu » était là, à ce moment également, et de ce fait, il a été extrêmement difficile d’atteindre les objectifs de santé qui avaient été fixés, pour sauver des millions de vies. En Europe, nous avons tous été vaccinés contre la polio.»

      Aujourd’hui, je ne dis pas que tous les vaccins sont utiles, et que certains ne peuvent entraîner d’effets secondaires (comme tout ce que l’homme fabrique). Mais je dis que la peur profonde des gens, y compris certains chrétiens, s’exprime sans frein sur ce terrain, et le plus dramatique, c’est qu’ils pensent être plus spirituels que les autres, mieux informés, mieux protégés, davantage dans la vérité.
      Ce qui motive l’écriture de ces articles, c’est un fardeau et un avertissement clair : tous ceux qui ne sont pas renouvelés dans leur pensée, avec les pensées qui étaient en Jésus-Christ, seront noyés dans le Déluge de peurs de plus en plus grandes, dont nous vivons les prémices. Il faut entrer dans l’arche et y demeurer cachés, c’est là qu’est la vérité, et pas sur le Net.

      • Bonjour Jérome,

        je vais revenir ici sur ce que j’ai dit et cela sera aussi pour réponse à Eliane C.

        En fait, il est vrai que je ne prétends nullement que ce soit ce vaccin qui soit la marque de la Bête, et que je ne prétends pas non-plus que la marque de la Bête sera un vaccin ou ne sera pas une puce RFID…

        Je pense que vous avez compris que je parlais d’une façon plus vague, en disant de ne pas s’arrêter à seule interprétation des versets de l’Apocalypse car cela me semble une discussion intéressante au point de vue général :
        « Est-ce qu’une mauvaise interprétation de la Parole peut nous faire passer à côté de la vérité lorsqu’elle se présentera ? »
        C’est surtout ce point-là qui me semblait « piquant » pour rebondir dessus.

        Du coup, oui, on peut sur-interpréter tout ce qui se passe et voir la marque un peu partout, mais on pourrait aussi sous-interpréter et ne pas voir la marque quand elle arrivera (et l’un n’empêche pas l’autre).

        Et c’est là que c’est intéressant de rapprocher cela aux juifs de l’époque de Jésus.
        Ils avaient interprété ce que devait être le messie attendu, en voyant un second roi libérateur comme David, qui les libérerait de l’oppresseur physique. Ils n’avaient pas conçu que cela pouvait être un libérateur qui délivre de l’oppresseur ultime : le péché, la puissance de Satan. Et ils ne concevaient pas non-plus qu’il s’agirait de Dieu venant sur terre dans un corps d’homme, le Fils de Dieu. De ce fait, ils ont rejeté celui qu’ils attendaient car leur interprétation les aveuglaient et ils ne voulaient pas lâcher leur façon de voir.

        Est-ce que nous-même, à l’époque de Jésus, si nous avions vu cet homme s’appelant Jésus et qui osait se prétendre Fils de Dieu, qui osait dire « Je suis », nous aurions cru que c’était la vérité ?
        En remettant , bien-sûr, tout le contexte religieux de l’époque, c’est-à-dire que tout ce qui était enseigné, à l’époque, était une vision du messie qui n’interprétait pas le messie selon ce qu’a été réellement Jésus, lorsqu’il est venu sur terre…

        Et je me disais donc que peut-être, il fallait faire attention à ne pas se focaliser sur 1 interprétation seulement de la marque de la Bête…

        Mais, c’est sûr qu’il vaut mieux se garder aussi d’accuser trop vite.
        C’est le discernement par le Saint-Esprit qui nous guidera au moment où cela sera nécessaire, je pense.
        Mais c’est là qu’il faudra justement ne pas se laisser enfermer dans 1 interprétation et rejeter alors la vérité qui se présentera.

        Cordialement

        • Bonjour Brice,
          On est sur la même ligne. Sur ce sujet de la marque à venir, vous avez choisi une prudence équilibrée, ce qui est bien mieux, et de loin, que l’hystérie incompréhensible des chrétiens (et non chrétiens) sur ce thème. Perso j’ai trouvé que la réponse d’Eliane à votre post était vraiment sensée et équilibrait la question.

          Vous évoquez à juste titre l’époque de la venue de Jésus, et la fausse attente des juifs d’un Messie triomphant, basée sur une compréhension prophétique erronée. Pourquoi ? Parce qu’ils avaient une attente beaucoup plus terrestre que céleste, beaucoup plus temporelle que spirituelle. Leur perspective c’était la restauration d’Israël pour redevenir « la tête et non la queue » du monde, selon la promesse de Deutéronome 28.
          Et les évangéliques influencés par les théories du « Royaume Maintenant » qui viennent du Kingdom Now des Pentecôtistes de la 3ème vague américains (dont une bonne partie de la NAR (New Apostolic Reformation) sont sur la même ligne, que vont rejoindre sans aucune exception tous ceux qui souffrent d’une vision qui manque d’ampleur/profondeur prophétique. Si nous n’avons pas compris pourquoi le Seigneur revient, nous ne comprendrons pas les signes de son retour, nous ne les accepterons pas, comme les juifs du temps de Jésus. Et nous nous y opposerons peut-être, comme vous le dites.

          C’est pourquoi l’Esprit de Dieu cherche à nous faire sortir des visions toutes faites, des prospectives prophétiques téléphonées, qui balisent le chemin des paresseux de l’esprit. Dans cet ordre d’idée, s’il est juste, on comprend pourquoi le Seigneur cherche à faire sortir notre christianisme d’un cadre temporel, ou en tous cas d’élargir toujours ce cadre. Pour nous amener dans son cadre à lui, dont les disciples (et la foule) avaient tant de mal à comprendre la logique. Mais c’est le chemin.
          Pour les disciples remplis de l’Esprit, ce n’est pas grave de mourrir ! Pour nous, si. Pour les disciples, ce n’est pas une priorité absolue de durer absolument. Pour nous, si. Pour les disciples, « la croix chaque jour » (les sentiments qui étaient en Jésus Christ) ne doit pas être évitée. Pour nous, si. Pour les disciples, le rejet de la société et les tribulations sont inévitables. Pour nous, non.

          C’est toute cette éducation, cette formation de l’Esprit, ce travail d’enfantement patient et miséricordieux, qui nous transforme par le renouvellement de notre intelligence pour que nous soyons rendus capables de discerner la volonté de Dieu, ce qui st bon, agréable et parfait.

    • Bonsoir Brice,
      je vous cite :
      « Comme par exemple : si vous n’êtes pas vaccinés (et donc que vous ne pouvez montrer votre marque de vaccination) alors vous n’aurez pas accès aux administrations, aux banques, vous ne pourrez pas avoir un emploi, ni emprunter les transports en commun, etc… ».
      Certes !
      Pourtant ce ne sera quand même pas là la marque dont parle le verset biblique car la plupart des antivax ne sont pas des chrétiens; bcp même sont des incroyants des anti-religieux, anti-Dieu, etc … nous en connaissons tous dans notre entourage.
      Donc s’il suffisait de refuser un vaccin pour ne pas avoir la marque de la Bête cela invaliderait complètement le sens profond du message biblique. La marque de la Bête est une antithèse de la marque de Dieu.

      C’est Dieu Lui-même qui a inventé le concept de la marque sur le front et sur la main :
      -> Deutéronome 6/4-9 et Deutéronome 11/18 :
      (la Parole de Dieu comme signe sur les mains et le front de son peuple). Il faut vraiment s’élever dans la compréhension bien plus loin que le niveau du visible naturel ; car c’est une marque qui touche l’âme et l’esprit de celui qui la reçoit et non pas son corps.

      Si on reste à ce niveau de compréhension strictement dans le naturel physique, on est obligé au fil du temps de faire évoluer la compréhension (ce qui est arrivé avec la fameuse puce dans la carte bancaire qui a soulevé tant de passion il y a des décennies) alors que ce que Dieu a voulu dire ne change pas en fonction des avancées de la technique ou du monde et de sa géopolitique etc etc.
      Prendre une marque ou une autre dans le contexte de ce passage lié à la capacité d’acheter ou de vendre évoque une question de soumission volontaire à Dieu ou à Mamon
      Bonne soirée

  • Bonjour Jérôme,

    excellent article de salubrité publique, par contraste aux « niouzeletteurs » prétendant à la « réinformation » dont nous sommes abreuvés via nos boîtes mails. Merci à vous !
    Sinon, bien vu, Brice, concernant la marque de la bête.
    Il est vrai que cette mention en Apocalypse 13v 16-18 de cette marque et du « chiffre de la bête » que chacun doit porter pour pouvoir acheter ou vendre a fait couler beaucoup d’encre. Le plus risqué dans les interprétations vient de l’oubli que, sauf erreur de ma part, le genre littéraire apocalyptique est fait d’images et de symboles, le tout constituant un code parfois difficile à déchiffrer et en tout cas à ne pas prendre à la lettre.
    La plupart des commentateurs pensent que tout comme dans le livre de Daniel, la « bête » représenterait le pouvoir impérial Romain, qui exigeait de tous les citoyens qu’ils lui rendent un culte. Les chrétiens des premiers siècles, ne reconnaissant que le Christ comme Seigneur, se sont exposés à des persécutions, se sont vus souvent exclure de la vie sociale et économique.
    Le chiffre indiqué, 666, a été interprété comme le code-barre étiqueté sur les produits commercialisables. Mais le texte de l’Apocalypse le désigne simplement comme « un chiffre d’homme » : Six, répété trois fois comme pour évoquer cette parodie de la trinité, cette « anti-trinité » que constituent le Dragon du ch.12, la bête et le « faux-prophète en Apoc.16v13. Le chiffre Six, c’est sept (chiffre évoquant dans la Bible l’achèvement, la perfection) moins un. Autrement dit C’est le chiffre de l’humanité qui cherche à se faire Dieu mais ne peut atteindre Dieu. On est en plein dedans.
    De là ce constat : En tant que chrétiens, nous n’adorons normalement que Dieu, et nous refusons d’adorer ou de sacraliser les pouvoirs qui prétendent prendre sa place dans le coeur et la vie des hommes : pouvoirs totalitaires idéologiques, politiques, économiques (Mammon)… Et notre fidélité à Jésus-Christ peut nous exposer à être marginalisés, voire persécutés dans certains pays, quand nous refusons les compromis, les mensonges, les injustices auxquels ces pouvoirs cherchent à nous entraîner.
    Heureusement, l’espérance est là, puisque l’Apocalypse, loin de signifier « catastrophe », est la « révélation » de Jésus-Christ, laquelle proclame la victoire du Christ crucifié et ressuscité à laquelle nous sommes associés.
    Une bonne nouvelle adressée à ceux qui souffrent pour leur foi et un antidote à tous les virus complotistes !

    En vous remerciant et en vous souhaitant bon courage et persévérance dans ce bon combat,
    Fraternellement,
    Pep’s

  • Bonjour,

    Hé bien on dirait que tu as tapé dans le mille avec ce sujet Jérôme !
    On se croirait revenu en 2009 après la crise économique et la grippe h1n1. Tu te souviens comment les chrétiens étaient devenus agités et inquiets ?

    Bon là ça va ; on est encore loin de la folie « consciencedupeuple » qui s’était saisi du microcosme évangélique à cette période là. Là on sent que certains ont pris un peu de recul. Jusqu’ici tout va à peu près.

    J’avais reçu ce texte édité par un « lumière du monde » . Insoutenable à cause des images contenues dans le texte; on se demande comment on peut soumettre de telles horreurs à la vue des enfants de Dieu. Prophylaxie spirituelle oblige j’évite de me souiller l’esprit avec des images occultes ou qui donnent dans le genre Gore.
    J’ai jamais compris le besoin que certains chrétiens manifestent parfois à étayer leurs assertions en allant dans l’antre de l’ennemi. Une femme tenant dans ses mains une tête de bouc ensanglantée, c’est comme lorsque certains, pour dénoncer l’avortement, donnent à voir à leurs lecteurs la photo d’un avorton histoire de remuer le lecteur dans les tripes et être certains de faire bouger ses émotions les plus profondes ;
    c’est de la manipulation ok mais de la pire sorte : abjecte ! un viol obscur des ressorts et de l’intégrité de l’âme. ça devrait être interdit par la loi. Le monde au moins a l’intelligence et la décence de mettre un astérisque pour avertir, indiquer que les images peuvent être difficiles mais là rien ou plutôt en guise d’astérisque on devine un obscur « à tes risques ».

    Bref ce fameux texte était intitulé « Bill Gates et les rituels sataniques de microsoft ». J’espère qu’au moins pour le coup celui qui l’a écrit n’a pas utilisé de PC pour ce faire ! et s’il a utilisé un Mac là aussi c’est problématique car Steve Jobs donnait dans l’ésotérique et la spiritualité indienne. Le premier ordinateur d’Appel avait un prix satanique, dirait un conspirationiste, car le prix était à 666,66$.

    sur ce lien le fondateur de Facebook explique comment le fondateur de Apple l’a inspiré
    Je cite [« L’Inde tenait une place toute particulière dans l’histoire d’Apple et de son cofondateur Steve Jobs. En 1974, il y a passé sept mois afin d’étudier le bouddhisme et surtout, de s’interroger sur sa vision de son avenir. Il en est revenu avec quelques idées mises en pratique par la suite et qui ont permis à Apple de connaître le succès que l’on sait. Cette aventure indienne, il l’a conseillée à Mark Zuckerberg, le créateur de Facebook. ».]/
    Du coup je conseille à tous les conspirationistes de supprimer leur compte facebook. On peut vivre sans, j’en suis la preuve ! Mais bon je doute qu’ils le fassent;-) Pourtant la cohérence voudrait que…

    Bon pour en revenir au sujet, je disais que par rapport à 2009 ça va mieux aujourd’hui du moins en France, ça reste quand même isolé car la folie entourant les vaccins contre le H1N1 avait atteint des sommets de dans le microcosme chrétien.
    On avait entendu tellement de trucs aberrants à l’époque ! Les mêmes poncifs appuyant sur les mêmes leviers. Et quand tout est retombé et qu’il n’est rien arrivé de ce que annonçait ces prospectivistes de l’apocalypse « a-Biblique », aucune sorte de remise en question aucun profil bas, ils sont juste passés à autre chose ou revenus au bon thème de l’envahissement islamique faisant de la France le centre d’un califat mondial de la Bête. Il faut bien avoir quelque chose à mettre dans le moteur de la machine pour qu’elle continue à tourner.

    Le conspirationisme est étonnant en ce qu’il réussit la prouesse de réunir en son sein tout et son contraire : on a à la fois des antisionistes convaincus et des sionistes à bloc, des extrémistes de droite, des extrémistes de gauche, des anarchistes des écologistes, des vegan, des carnivores, des croyants conservateurs, des athées convaincus, des ésotéristes, numérologistes, les ufologues (oui les extraterrestres reviennent de temps à autre).
    Ils partagent tous un point commun : la peur de ce qui s’en vient avec la nécessité de se préparer à l’éviter à tous prix.
    Le conspirationisme n’est donc pas du tout l’apanage de ceux qui auraient un regard biblique ou christocentré. Loin de là! il est plutôt mondo centré.
    La culture populaire du monde est empreint du sentiment d’apocalypse ; les collapsologues sont des conspirationistes qui ne s’ignorent pas ; or la plupart ne sont pas chrétiens plutôt libertariens. ils se préparent à l’apocalypse alors qu’ils ne font pas profession de foi en Dieu d’une quelconque façon.

    Aux USA le conspirationisme a atteint des sommets surprenant car il y existe un « conspirationisme » qui conspire à fond contre le conspirationisme avec le groupe QAnon qui est « the groupe conspirationiste » à l’origine de la rumeur concernant Bill Gates et la création du Coronavirus.
    et cet article de lumière du monde est paru juste après le coming out de QAnon sur Bill Gates et la création du coronavirus. Quand on relaie un hoax il faudrait au moins avoir la décence de ne pas lui donner l’habillage de révélation biblique.

    Bon comme il faut donner quand même des références ou sources de ce qu’on avance j’en donnerai dans un prochain post.
    Bonne fin de journée

  • Voilà les liens :
    (ça peut être long car traduction de certains passages en français étant donné que les liens sont en anglais car QAnon (le groupe à l’origine du Hoax sur la création du coronavirus par Gates Bill) est américain:
    Voici l’article qui montre qu’ils sont à l’origine de la cabale contre Gates sans preuves avérées.
    https://www.buzzfeednews.com/article/ryanhatesthis/qanon-supporters-and-anti-vaxxers-are-spreading-a-hoax-that (traduction : Les partisans et les anti-Vaxxers de QAnon répandent un canular que Bill Gates a créé le coronavirus).

    Mes questions : 1/ comment des chrétiens peuvent ils faire le relais de telles infox ? Même le monde vérifie la source puis la véracité des informations avant d’en faire des articles. Et 2/ comment peut on diffuser de la lumière à partir de sources obscures et mensongères en faisant passer cela pour de la révélation biblique ? C’est juste une eschatologie scabreuses branlante.
    Tout ça est de plus en plus inquiétant et il faut en parler. J’ai bcp hésité avant de poster ces 2 derniers posts mais comment ne pas dénoncer tout ça ? Je sais que ces sujets soulèvent des passions terribles mais des frères que j’ai apprécié tombent dans ces choses et j’en arrive à être affligée. Alors je prends mon courage à 2 mains et je rentre dans la mélée 🙂 j’ai mis mon gilets pare balles.

    Donc pour ceux qui s’interrogent : QAnon est un groupuscule conspirationiste soutenant et gravitant autour de Prsdt Donald Trump (qui est pour QAnon comme un Messie envoyé par Dieu pour les USA et le monde) ;
    ils sont à l’origine de la plupart des infox qui circulent parmi les chrétiens en ce moment. Ce groupe forme une véritable église, tel qu’on peut le lire dans cet article en anglais intitulé :

    « L’Église de QAnon: les théories du complot formeront-elles la base d’un nouveau mouvement religieux? »
    https://theconversation.com/the-church-of-qanon-will-conspiracy-theories-form-the-basis-of-a-new-religious-movement-137859
    je cite :
    [Les partisans du mouvement QAnon croient aux théories du complot sauvages et dangereuses contre le président américain Donald Trump. Maintenant, une faction au sein du mouvement a interprété la Bible à travers les complots QAnon……(L’auteur raconte) Le 23 février, je me suis connecté à Zoom pour observer le premier service public de ce qui est essentiellement une église QAnon opérant à partir du ministère du Royaume Omega (OKM). J’ai passé 12 semaines à assister à ce service du dimanche matin de deux heures…….

    Ce que j’ai vu est un modèle existant d’églises de maison néo-charismatiques – le mouvement néo-charismatique est une ramification du christianisme protestant évangélique et qui est composé de milliers d’organisations indépendantes – où les théories du complot de QAnon sont réinterprétées à travers la Bible. À leur tour, les théories du complot de QAnon servent de lentille pour interpréter la Bible elle-même…..

    OKM fait partie d’un réseau de congrégations indépendantes appelé Home Congregations Worldwide (HCW). Le conseiller spirituel de l’organisation est Mark Taylor, un «Trump Prophet» autoproclamé et un influenceur QAnon avec de nombreux médias sociaux sur Twitter et YouTube. La page de ressources du site Web de HCW ne contient que des liens vers la propagande QAnon – y compris le documentaire « Fall Cabal » de la théoricienne néerlandaise du complot Janet Ossebaard, qui est utilisé pour endoctriner officiellement les e-congrégations dans QAnon. Cette série YouTube en 10 parties était le matériel de base pour l’étude biblique hebdomadaire lors des sessions de l’église QAnon que j’ai observées.

    Le service dominical est dirigé par Russ Wagner, chef de l’OKM basé en Indiana, et Kevin Bushey, un colonel à la retraite qui se présente aux élections à la Chambre des représentants du Maine.

    Récits bibliques et QAnon
    Le service commence par une prière d’ouverture de Wagner qui, selon lui, protégera la salle Zoom de Satan. Ceci est suivi par une étude biblique d’une heure où Wagner pourrait expliquer la vidéo « Fall Cabal » que les participants venaient de regarder ou offrir ses observations sur les événements sociopolitiques de la semaine précédente……
    Lors d’une cérémonie tenue le 26 avril, Wagner et Bushey ont parlé d’une théorie QAnon, appelée « Project Looking Glass », selon laquelle l’armée américaine a secrètement développé une forme de technologie de voyage dans le temps. Wagner a suggéré aux e-fidèles que le voyage dans le temps peut être expliqué par certains passages de la Bible….
    Le 3 mai, le thème de la portion QAnon du service portait sur COVID-19. Bushey a parlé d’une théorie QAnon populaire selon laquelle la pandémie était planifiée. (Il n’y a aucune preuve de cela.) Et lorsqu’un documentaire sur la théorie du complot anti-vax appelé « Plandemic » est devenu viral, la vidéo a été partagée sur les sites Web des travailleurs de la santé comme un moyen pour les e-congregants de consommer les dernières d’une série de fausses théories sur le coronavirus.

    Le ministère d’OKM est enraciné dans les prophéties de Taylor. Wagner mentionne régulièrement que sans Taylor, il n’aurait jamais commencé ce ministère.

    Sur son site Web, OKM fait référence aux sept montagnes d’influence sociétale. Seven Mountains utilise le langage du dominionisme – une théologie qui croit que les pays, y compris les États-Unis, devraient être régis par la loi biblique chrétienne. Son objectif est de parvenir à une transformation socio-politique et économique à travers l’évangile de Jésus dans ce qu’il appelle les sept montagnes ou sphères de la société: religion, famille, éducation, gouvernement, médias, divertissement et affaires. Cela mélange le désir apocalyptique de QAnon de détruire la société «contrôlée» par l’état profond avec la nécessité du Royaume de Dieu sur Terre .]

    (Est-on étonné à ce stade de trouver une référence au NAR ? (Nouvelle Réforme Apostolique) franchement non, tout se tient.)

    Mais la fin de l’article dit ceci :
    je cite
    [ OKM fournit un endoctrinement religieux officiel à QAnon, un mouvement de complot qui est à la fois une menace pour la santé publique en diffusant de fausses informations sur la pandémie de coronavirus et une préoccupation de sécurité nationale.]

    Ça rejoint ce que je disais plus haut, que ces conspirations sont le terreau de prophéties autoréalisatrices de sorte que ce qu’ils craignent finira forcément par arriver. Car ils génèrent une vraie insécurité, ils planifient des coups d’état pour renverser ceux qu’ils considèrent comme menant un projet de gouvernement mondial. Ce qui n’a absolument rien de biblique ou alors il faudrait m’expliquer de quelle Bible il s’agit.

    Prophéties autoréalisatrices dans le sens où ce conspirationisme joue le rôle d’idiot utile permettant ou justifiant la mise en place de répressions étatiques sans précédent. Car on ne met en place des structures sévères pour rétablir l’ordre et la sécurité que là où il y a tentative de désordres de troubles et d’insécurité.

    On devrait vraiment souhaiter que Trump repasse cet automne aux USA du moins par amour pour nos frères et soeurs outre-atlantique; sinon vu ces trucs, si un Démocrate anti-chrétien passe, il y aura des choses qui vont changer pour la planète évangélique; c’est logique !

    Comment les Français réagiraient à votre avis si les évangéliques agissaient ainsi, prônant même la prise des armes pour défendre la mise en place d’un royaume de Dieu en France ou comme certains l’appellent une théonomie? Dieu ne s’impose pas il faut quand même le comprendre ça !
    car ces gens de QAnon ou autre sont dans un tel positionnement terrestre de ce qu’ils appellent le royaume; ils lancent des menaces de mort à des politiciens qu’ils considèrent comme des illuminati ou du deep state. Tout cela au nom de Dieu et de son royaume ? Mais du coup quel Dieu et quel royaume ? Une telle vision selon la révélation de quelle Bible ?
    Et il ne faudrait pas dénoncer ces choses ?

    Si on ne comprend pas qu’il y a un sérieux problème avec tout ça c’est que l’heure est plus grave qu’il n’y parait !

  • Bonjour Jérôme, merci à vous. Avec joie !

    Bonjour Eliane,
    Merci pour votre partage. Tout à fait d’accord avec vous, sur la tendance à habiller sa propre opinion (quand il ne s’agit pas des infox qu’on relaye) de révélation biblique. Ces thèses conspirationnistes relayées, surtout par les chrétiens, sont d’autant plus dangereuses qu’elles nourrissent le message suivant : « vous avez peur ? Vous avez très peur ? Vous avez très, très, très peur ? Vous avez raison d’avoir peur. On vous comprend. Voici les boucs émissaires ». Or, Christ a été « le seul bouc émissaire » et le sacrifice ultime, mettant fin à la logique des sacrifices. Rappelons que lui-même a refusé de jeter la pierre à la femme adultère. Plutôt que de lui faire la morale, il l’a fait passer de la mort à la vie.
    Sinon, avez-vous d’autres sources, autres que « buzzfeed », comme quoi le groupe QAnon serait à l’origine de la rumeur concernant Bill Gates et la création du Coronavirus et, pire encore, à l’origine de la plupart des infox qui circulent parmi les chrétiens (et sont relayées parmi les chrétiens via moult niouzeletteurs et autres) en ce moment ? Si c’est là la source de certains chrétiens, alors c’est extrêmement grave ! En vous remerciant par avance.
    Ceci dit, il convient de ne pas se focaliser sur toutes ces « nouvelles » empoisonnées », nous faisant perdre de vue « le message que nous avons entendu de lui » et que nous avons à transmettre : « Dieu est lumière, et de ténèbres, il n’y a pas trace en lui. 6Si nous disons : « Nous sommes en communion avec lui »,
    tout en marchant dans les ténèbres, nous mentons et nous ne faisons pas la vérité. Mais si nous marchons dans la lumière comme lui-même est dans la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres, et le sang de Jésus, son Fils, nous purifie de tout péché » (1 Jean 1v5-7).

    Concernant la Nouvelle Réforme Apostolique (NRA), mouvement interne au courant évangélique charismatique, son principe est simple : restaurer les cinq ministères évoqués en Ephésiens 4v11. Cette structure du ministère de l’Eglise ne serait pas seulement propre aux débuts du christianisme mais serait pour toujours et donnés à l’Eglise encore aujourd’hui, comme les dons décrits en 1 Corinthiens 12. Ce concept a eu pour but de mettre au défi les Eglises protestantes et évangéliques qui s’étaient polarisées sur le pasteur comme centre du ministère, contrairement aux idées de bases de la Réforme sur le sacerdoce universel et la diversité/pluralité des ministères.
    Après cela, effectivement, une partie de ces Eglises a pu aller dans d’autres courants de pensée entraînant des déviances constatées, lesquelles ont entaché l’ensemble de ce mouvement, alors que les idées présentées plus haut sont quand même pertinentes. Il convient alors de discerner entre « les bons » groupes NRA et « les mauvais ».
    Pour cela, je me baserai sur les indicateurs suivants :
    – théologie de la prospérité, et rapport à l’argent,
    – niveau requis d’allégeance au pasteur ou à l’apôtre,
    – redevabilité de l’apôtre à un autre ministère,
    – rapport avec (ou niveau de soutien) les pouvoirs politiques,
    – autorité en matière de foi et de vie : place des révélations extra-bibliques ou contraires à la Bible(un nouveau « magistère » ?), place des Ecritures bibliques
    – rapport avec le surnaturel ou le démoniaque.
    …….
    Voir aussi cette mise au point de Jean-Marc Potenti dans Réforme https://www.reforme.net/religion/les-evangeliques/2020/03/09/la-nouvelle-reforme-apostolique-nest-pas-forcement-le-dominionisme/

    Bien fraternellement et bon week-end de Pentecôte, fête du don du Saint-Esprit et fête de la naissance de l’Eglise. Aspirons à être rempli de cet Esprit Saint, de vérité et d’unité. En tant qu' »enfants de lumière », aspirons aussi à manifester « le fruit de la lumière » : « bonté, justice et vérité » (Eph.5v9).
    Pep’s

    • Bonjour Pep’s, merci pour le commentaire et les ressources !

      À propos de la NRA/NAR, Jean-Marc Potenti a raison de rappeler la nécessité de «repenser les ministères pour privilégier la diversité et réfléchir à notre témoignage dans la société » Il était d’ailleurs venu l’exprimer sur ce blog dans un commentaire.

      À propos de la restauration des 5 ministères, c’est l’occasion de partager une pensée : j’en suis resté personnellement au fait que c’est le Seigneur qui construit son église, son ekklesia. Malgré les siècles, ça reste un peu le principe de base. Pour moi, si Dieu donne des prophètes, on trouve des prophètes. S’il donne des docteurs, on trouve des docteurs. Parce que ces dons (et les autres) sont tout simplement impossibles à cacher et même à contenir. Je ne vois donc pas pour quelle raison spirituellement sensée nous devrions nous inquiéter de la restauration des 5 ministères^^.

      C’est un peu comme si on s’imaginait par exemple en pleine transportation à Babylone, et que dans notre humiliation, nous constations la fragmentation et l’écrasement de l’Église et de ses structures. Nous regardons autour de nous, et nous nous sentons dépouillés, et constatons l’évidence, le manque de ministères pour relever la tête. Il faut réorganiser. Il y a bien le courant Ezéchiel, mais c’est plutôt à autre chose qu’on pense, moins réprobateur, plus constructif.
      Alors on réfléchit et on se lance dans une grande réflexion, des états généraux, et on va sans doute pondre une vision de nouvelle réforme apostolique. On peut créer des formations avec cursus « apôtre », ou « prophète ». On peut raisonnablement espérer qu’en 5 ans, on aura redressé la barre. Est-ce qu’il n’y a pas un peu de ça, dans cette fameuse restauration des 5 ministères ?

      Pour des raisons qui tiennent au bon sens spirituel, et à une recherche de la pensée du cœur de Dieu, je pense que les bons aspects de la NRA peuvent être considérés comme pertinents, dans une perspective terrestre, c’est-à-dire dans la recherche de redresser une arche vacillante. Mais je ne crois pas que la Vie attendue puisse sortir de cette démarche, au contraire. Cependant j’ai bien conscience que mon raisonnement puisse être mal accueilli par ceux qui, sincères, cherchent l’avancement du royaume de Dieu dans cette voie.

      À propos de l’apparent pragmatisme de la NRA
      Dans l’article de « Réformes », JM Potenti dit que « l’image des “sept montagnes” sert à distinguer les différentes sphères de la société dans lesquelles le témoignage et l’influence des chrétiens sont encouragés ». Ok.

      On ne devrait avoir qu’à saluer cet appel lancé aux chrétiens de sortir de leur apathie, et de les amener à passer d’un comportement de consommateurs à un comportement d’acteurs. Pour sûr !
      Mes questions :
      De quelle manière un chrétien influence-t-il le monde, selon la Bible ? Premièrement par sa foi en Jésus-Christ, né d’une vierge, mort sur la croix et ressuscité, donc vivant pour toujours et qui revient bientôt. Mais de cette influence-là, le monde ne veut pas. Deuxièmement, par sa sainteté et son service premier à l’Éternel, mais de cette influence-là, le monde ne veut pas. Troisièmement par sa défense et son incarnation personnelle d’une vérité absolue, éternelle et extérieure à l’humain. Mais de cette influence-là, le monde ne veut pas non plus.

      Alors que se passera-t-il si les chrétiens (ou ceux qui se considèrent comme tels) décident d’écarter ce « premièrement », « deuxièmement », et « troisièmement » au profit d’un « quatrièmement » qui soit un tantinet plus réaliste et pragmatique ? Genre une grande offensive de pénétration/infusion dans la société, dans la culture, l’éducation, l’économie, etc pour y distiller des valeurs de tolérance, de justice, d’éthique, d’amour ?

      La réponse de la Bible à cette question est claire : lorsque le peuple de Dieu fait ce choix, sa foi devient soluble dans le monde. Parce que notre ADN spirituel, c’est la confrontation — ce que nous répugnons tous à vivre, moi le premier. Mais cette infirmité-là ne doit pas nous empêcher de confesser la vérité : il sera impossible d’entrer dans la ressemblance du Seigneur, ou dans l’imitation de Paul, sans que nous acceptions le rejet qui est lié au témoignage de Jésus. Tous, nous en sommes là. Notre ministère prophétique, depuis les plus petits jusqu’au plus grands, ce n’est pas d’influencer le monde pour qu’il se porte mieux — en pensant que s’il va mieux, il va se convertir. Ce sont des manières de fuir la vraie question, c’est de la procrastination spirituelle.
      Le christianisme n’a pas besoin d’une nouvelle réforme, pondue en haut lieu,qui descendrait en cascade vers la base, mais c’est le contraire. Comme disait Roy Hession, nous n’avons pas besoin que le plafond s’ouvre pour qu’on puisse voir le ciel. Nous avons besoin que notre plancher s’effondre.
      Bonne Pentecôte 🙂

    • Bonjour Pep’s
      ça va ?
      Je suis tellement d’ok avec vous sur les les dégats dans l’âme occasionnés par ce « ministère de la peur »! vous le dites très bien merci !

      Je n’ai encore pas tout lu mais juste un point à souligner quand même « je ne suis pas du tout cessasioniste je crois à l’existence actuelledes dons et ministères dans l’Eglise que Jésus donne pour l’édification du Corps pour lui permettre de grandir dans la connaissance du Fils jusquà atteindre la stature parfaite (Ephésiens 4 je crois absolument à son actualisation car Dieu est vivant.
      -> ie je ne crois pas que la vision du pasteur chef d’orchestre soit la vision de Dieu pour l’église même si c’est un accident de parcours dont Il s’accommode et benit malgré t out parce que Il est comme ça.

      Cela dit je ne vais pas pouvoir développer plus car je suus crevée là 🙁

      et puis c’est pas du tout le sujet mais il m’a paru bon de circonstancier mon propos : dénoncer un charismatisme déviant ne signfie pas que je renie les dons et ministères
      iglesia siempre reformada crédo originaiee de la réforme voulait apppuyer sur le fait que l’églsie se réforme continuellement ; donc les idées de « base » de la réforme comme vous dites sont bien de bases et c’est pourquoi les evangéliques ne sont pas des luthériens et ne baptisent pas les BB. Bref il faut accepter que la révélation n’est pas statique si on considère ça c’est qu’on n’a pas bougé : en dehors des fondamentaux on n’est pas censé voir les choses de la même façon si on avance dans la marche. Et c’est justement pour qu’on grandisse que le ministère total du Christ est donné au Corps.

      Je m’arrêter juste sur cette petite partie qui n’est pas le principal point du post j’imagine

      Bonne soirée et bénédictions en Christ !

    • Bonjour Pep’s
      désolée pas eu le temps de vous répondre sur le reste de votre post
      et là encore je vais faire court.
      juste un lien qui évoque le rôle de Qaanon dans la cabale contre Bill Gates: vous trouverez dans la 2nde partie de cet article par exemple , je vous le laisse car il est en Français directement c’est plus simple même si ça peut être pauvre comme source en Anglais il y a mieux bien sûr
      QAanon était dans la genèse de la cabale anti Gates avant que les antivax prennent le relais de la rumeur
      :
      https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-comment-bill-gates-est-devenu-la-cible-favorite-des-complotistes-des-antivaccins-et-de-l-extreme-droite_3925815.html

      qui dit en substance ceci
      [Cette rumeur se double d’une autre attaque : « Bill Gates a ‘prédit’ le coronavirus chinois il y a un an avec une simulation. » QAnon – une communauté d’extrême droite américaine persuadée qu’un « Etat profond » (« deep state ») tire les ficelles et tente de gouverner les Etats-Unis à la place de Donald Trump – partage sur les réseaux sociaux des publications évoquant un mystérieux « événement 201 ». Infowars le mentionne aussi. Quelques jours plus tard, la rumeur est traduite en français, notamment sur Wikistrike, un site qui se fait lui aussi l’écho de théories du complot. Cet « événement 201 » s’est bien tenu à New York en octobre 2019. Il était organisé par le Centre Johns Hopkins, en partenariat avec la Fondation Bill et Melinda Gates et le Forum économique mondial. Il y était question d’un scénario de pandémie de coronavirus, qui avait pour épicentre une porcherie brésilienne et provoquait 65 millions de morts à la surface du globe. Il s’agissait d’un exercice sur table, fondé sur un cas « fictif », afin d’imaginer les moyens à mettre en œuvre « pour en limiter les conséquences sociales et économiques ». Cet exercice n’a abouti à aucune prédiction, explique le Centre Johns Hopkins dans un communiqué*.

      Les antivaccins entrent dans la danse
      A la mi-mars, Bill Gates organise…….etc…]
      ]
      Bonne journée !

      • ah oui j’ai oublié de préciser que les théoriciens du complot disaient aussi auparavant que le virus provenait d’un laboratoire de Wuhan.
        Cette infox était relayée aussi par des sites chrétiens.. souvent les mêmes qui aussi relayé l’infox comme quoi ce virus était créé par Bill Gates. Laissant certainement le soin au lecteur de choisir la version du mensonge à laquelle il préférerait adhérer ?

        Il faut pas chercher à trouver là une quelconque cohérence -> c’est tout le principe du conspirationisme qui dira par exemple un jour que le nouvel ordre mondial est promu en coulisses par les illuminati et le groupe Bilderberg tout en avançant dans le même temps qu’il est le fait de Daesh qui cherche à mettre en place un califat mondial; sans compter que dans ce conspirationisme il y a aussi celui de l’Islam ; le même qui avance que les attentats du 11/09 ne sont pas le fait de Ben Laden et que même ça n’aurait pas vraiment eu lieu tout en soutenant dans sa partie islamophobe que c’est le premier jalon de la mise en place du califat mondial .

        Avouons que c’est quand même plus reposant de rester simples comme des colombes (tout en étant prudents) et vivre en ayant à l’esprit ce que Jésus avait dit  » voici je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde ».

        Dès lors, d’où que vienne le danger (on sait qu’il vient de satan quelque soit le vêtement qu’il empruntera) si Jésus est avec nous, de quoi pourrions-nous avoir peur? de mourir?

        Si notre espérance n’est que dans ce monde-ci nous aurions bien du souci à nous faire !
        1 Corinthiens 15/19 : « Si c’est dans cette vie seulement que nous espérons en Christ, nous sommes les plus malheureux de tous les hommes »
        Matthieu 10/28 :« Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme; craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne ».

  • bonjour,la marque de la bête ‘c’est tout simplement obéir à satan et rejetter les commandements de DIEU,enfin c’est ce que je pense…..

  • Bonjour Jérôme,
    Avec joie !
    Pour ma part, je vous remercie pour votre réponse et pour cette réflexion fort passionnante et intéressante, qui mériterait bien d’être étoffée sous forme d’article. Intéressant parallèle avec la situation du peuple en exil à Babylone.
    Sinon, convient-il de faire des « cinq ministères (cf Eph.4) » un modèle type pour l’organisation de l’Église ? Je n’en suis pas si sûr. Il me semble qu’une meilleure prise en compte du contexte de l’ensemble du Nouveau Testament nous invite plutôt à retenir l’esprit de ce texte : plus qu’une focalisation sur « cinq ministères » [ministères par ailleurs assez difficile à définir et pas que cinq], Ephésiens 4 nous interpelle sur la prise en compte de la diversité des ministères, une diversité voulue par Dieu et utile pour l’unité, la cohésion et la croissance du corps du Christ.

    « Comme disait Roy Hession, nous n’avons pas besoin que le plafond s’ouvre pour qu’on puisse voir le ciel. Nous avons besoin que notre plancher s’effondre ». Joli.

    Et à vous aussi, bonne Pentecôte ! Souhaitons être remplis de l’Esprit de vérité [voir plus haut] plutôt que de « l’esprit d’erreur pour croire au mensonge ». Un avertissement, en ce week-end de Pentecôte, pour tous ceux qui « n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice ».(2 Thes.2v11).

    Fraternellement,
    Pep’s

  • Bonjour Eliane, je vous remercie pour ce complément d’information.

    Effectivement : « Si notre espérance n’est que dans ce monde-ci nous aurions bien du souci à nous faire ! 1 Corinthiens 15/19 : « Si c’est dans cette vie seulement que nous espérons en Christ, nous sommes les plus malheureux de tous les hommes »
    Ceci dit, alors qu’il y aurait de bonnes raisons d’être prudents, et bien que Jésus ne se fiait pas aux gens (cf Jean 2), le Seigneur n’a pas voulu que nous entrions dans un discours paranoïaque. Il nous confie le mandat et la tâche extrêmement urgente de libérer, d’« élargir » les esclaves en Son Nom, « au nom de Jésus » (Nom qui signifie « Dieu sauve et Dieu élargit »).
    Esaïe 58 nous le rappelle : « Voilà le vrai culte, voilà ce qui plaît à Dieu : Détache les chaînes de la méchanceté, Dénoue les liens de la servitude, renvoie libres les opprimés, Et que l’on rompe toute espèce de joug. »
    La question est donc : Comment est-ce que j’« élargis » l’horizon de mes frères et de mon prochain ? Vous avez une heure pour plancher ! 😉

    Fraternellement,
    Pep’s

    • @Pep’s
      Esaïe 58 nous le rappelle : « Voilà le vrai culte, voilà ce qui plaît à Dieu : Détache les chaînes de la méchanceté, Dénoue les liens de la servitude, renvoie libres les opprimés, Et que l’on rompe toute espèce de joug. » La question est donc : Comment est-ce que j’« élargis » l’horizon de mes frères et de mon prochain ?

      La question n’est donc pas « faut-il élargir l’horizon de mes frères », mais « comment »… Ce qui a le mérite d’éliminer toutes les postures stériles, ou les actions religieuses simplement auto-satisfaisantes, pour ne pas employer un autre terme plus trivial.

      Les choses exprimées par Esaïe sont des fruits, des résultats, ceux de la vie de l’Esprit, et sa victoire (on peut même parler de triomphe) sur ma propre passivité, indifférence, tiédeur, froideur … tous ces symptômes d’apathie spirituel qui peuvent cohabiter avec une vie religieuse. Et je suis cet homme-là. Ne nous racontons pas d’histoires. Ce qui manque, pour remplir le beau cahier des charges d’Esaïe 58, ce ne sont pas les intentions, c’est la puissance de la vie. Pour briser les chaînes de la méchanceté, de la servitude, de l’oppression, il faut une puissance de vie (je ne parle pas forcément de miracles tapageurs ni de feux d’artifices, mais de ce que Jésus appelle les fleuves d’eau vive qui jaillissent de l’intérieur et qui me débordent. Parce que je peux avoir des mots, des paroles, des raisonnements, et j’en ai ! mais c’est incomparable avec ce qu’Elihu exprime, par exemple.

      Donc, si j’osais une préquelle à ta question :), je dirais : comment est-ce que MON propre horizon peut s’élargir? Les anciens disaient que l’idéal, c’est que le Seigneur de gloire envahisse mon horizon. Le mieux, c’est quand je ne vois plus que lui. Mais c’est un peu trop absolutiste pour une théologie actuelle, peut-être.

  • Bonjour Pepe’s

    Une heure pour plancher !
    C’est une blague ou alors vous pensez que parce que j’interviens longuement j’ai que ça à faire 🙁

    Une heure si on considère que en une heure 6516 personnes décèdent dans le monde, j’aurais contribué à en envoyer certains dans le couloir de la mort en n’allant pas libérer cerftains prisonniers conformément au passage sur lequel vous voulez me voir plancher.
    Car en fait le royaume de Dieu c’est ça : pas forcément du blabla (en gros ce que vous me demandez puisque vous me l’avez vu faire et donc c’est pas votre faute 🙂 , mais une démonstration de puissance sur le terrain pratique !

    en gros c’est cela Esaïe 58 de l’action et certainement pas la passivité que l’on croit dans le fait de pas manger. Ce texte je l’aim tellement ! Vous le saviez hein !
    Le vrai jeûne dont question, c’est le sabbat auquel Jésus convie,: la meilleure façon d’entrer dans le repos des œuvres divines : faire les oeuvres qu’il nous a préparées et non pas les nôtres celles que nous nous concoctons ou que les autres nous concoctent (comme le fait de me demander de plancher 1h sans vous demander si cela est correct de me voler ainsi du temps que je pourrais utiliser pour aller dans le cambouis. Hein Pep’s?
    Ce Jeûne, c’est pas rester enfermé triste sans manger en malmenant notre corps mais donner à manger à notre esprit (sa nourriture n’est elle pas de faire la volonté de Dieu seul), en mettant la main dans le cambouis pour retirer de la fosse le mouton tombé dans un trou profond : Matthew 12/11.
    Le vrai sabbat dont question est simple mais reflète la vie du royaume qui procure justice paix joie par le Saint-Esprit. C’est être pratique dans sa foi savoir entrer dans l’esprit de la Loi de Dieu au delà de la lettre qui tue.
    Si je vous disais que pour gagner une âme je suis capable de manger avec elle de la viande sacrifiée aux idoles vous me voueriez aux gémonies non ?
    Mais si je vous expliquais qu je vais dans sa fosse pour la retirer en croyant que Jésus descend avec moi pour que je ne périsse pas dans cette manœuvre est ce que vous comprendriez mieux sans me dire que je suis une Chrétienne qui fait du hors piste ?
    Tu sais j’e peux sembler avoir de belles paroles et la répartie facile mais pour moi le royaume est pratique ; j’ai été formée dans un esprit de résistance et de révolution car j’ai indépendantiste militante quand Jésus m’a trouvée. Ce côté là me reste encore certainement dans la façon d’être iconoclaste et de dénoncer l’injustice et l’hypocrisie. Mais surtout dans ma façon de croire que l’idéal n’est pas utopie. Je crois réellement que ce que Dieu dit est vrai et que des gens tombés dans une fosse puissent en sortir pour peu que des gens y allient les chercher. Moi j’étais tombée dans une fosse profonde où même mes amis militants n’avaient pu me sortir mais Jésus avait missionnée quelqu’un pour m’en sortir une personne qui n’a pas eu du dégoût pour la nature des vêtements que je portais.

    Le jubilé a un sens profond pour moi et à plus d’un titre. Je milite toujours pour une société meilleure sauf que j’ai un peu mieux compris comment le faire .
    La vie du royaume est pratique et c’est ce qu’indique ce jeûne d’Esaïe 58 qui dénote un peu avec tout ce qu’on pourrait y inclure et pourtant c’est en phase avec ce que dit Jésus en Mathiew 25/31.
    Bon j’arrête ça fait 1h
    il a bien fallu trouver des trucs pour meubler l’heure.
    bonne journée
    Je relis pas sinon je risque de pas poster

  • S’il faut dénoncer toute forme de complotisme et les scénarios délirants de quelques uns, il n’en reste pas moins que nous devons être conscient que les évolutions multilatérales de notre société préparent directement les chapitres du livre de l’Apocalypse concernant le contrôle total sous le règne de ‘ la bête ‘. Il est clair que toute la technologie actuelle servira à fond dans la mise en place de ce contrôle avec, comme en Chine, la présence de caméras absolument partout avec reconnaissance faciale et de mouvement, le traçage numérique via notre cher téléphone mobile et un système de surveillance rapprochée dont l’application Covid-19 n’est peut-être qu’un essai avant l’heure.
    Outre le fait que les échanges commerciaux en monnaie papier se font de plus en plus rares et que tout est fait pour inciter aux démarches dématérialisées par le NET, c’est toute une préparation des mentalités qui prend place subtilement sous nos yeux.Inutile de se faire un mauvais film mais il vaudrait mieux être lucide sur le filet qui tombera sur les habitants de la terre.
    Juste une expérience récente : j’allai faire quelques courses dans un supermarché et la musique s’est arrêté pour un flash d’information… Coronavirus oblige ! A vrai dire cela m’a vraiment fait bizarre car si l’heure n’est pas à la surveillance absolue et aux injonctions discréminantes, le fait de préparer les ‘esprits’ à un contrôle plus intense me semble une réalité.Comment ‘la bête’ saura t-elle qui l’adore ou ne l’adore pas ??? Quand faudra t-il l’adorer ou combien de fois dans une journée ??? Seront-ils nombreux les Shadrac, Meshac et Abed-Nego ? En Chine actuellement, il ne faut pas longtemps pour savoir si vous avez des ‘ réticences’ à obéir aux autorités établies.
    Beaucoup de commentateurs bibliques pensent que les chrétiens ne verront rien de ce contrôle total et ne seront pas confrontés ‘ au marquage ‘. Juste une petite réflexion : de qui la Bible parle t-elle quand elle évoque  » la persévérance des saints qui gardent les commandements de Dieu et la foi en Jésus » ? Apoc. 14 : 12
    Des juifs ! Impossible, car à preuve du contraire ils ne manifestent pas encore la foi de Jésus ou , dans ce cas, ils sont de toute façon d’abord chrétiens . Quels sont donc ces saints en question dont la foi sera éprouvée de façon ultime ? Et oui, il ne peut s’agir que de véritables chrétiens car eux seuls ont été sanctifiés par l’offrande du corps de Jésus-Christ ( Hébreux 10 : 10 ).

    • En réponse à Anonyme :
      Merci pour votre intervention. Je remarque qu’elle commence par une dénonciation de « toute forme de complotisme » et développe finalement une pensée très investie : tout ce que vous énumérez ensuite (contrôle total, traçage numérique, reconnaissance faciale, surveillance rapprochée, préparation des esprits, etc) se retrouve dans les scénarios conspirationnistes des incroyants. Simplement ils ne parlent pas de Bête, ni d’adoration.
      Bien sûr, tout ça réfère à un futur dramatique, qui pour nous ne peut pas susciter les mêmes craintes que pour le monde. N’étant pas animés des mêmes sentiments, et n’ayant pas les mêmes perspectives, nous sommes normalement un peuple à part avec une vision à part, assis dans les lieux célestes et contemplons toutes ces choses d’un point de vue forcément différent.

      Par exemple, vous rappelez que « la société nous prépare au contrôle total du règne de la Bête », mais ne devrions-nous pas considérer les choses sous un autre angle ? Si j’inverse la proposition, l’effet obtenu est tout différent : « le Seigneur prépare son retour et l’antichrist démultiplie son contrôle sur les hommes en les pressant par toutes sortes de peurs, d’angoisses, de colères, d’émotions et de péchés sans frein, qui vont obscurcir leur vision. Mais Dieu protègera ses enfants, comme pendant le jugement des ténèbres sur l’Égypte, où il y avait de la lumière dans les maisons du peuple de Dieu consacré.

      En priant pour votre réponse, j’ai pensé que nous devons veiller à pouvoir dire toujours « toutes mes sources sont en toi », et je vous laisse cette parole. Aujourd’hui, beaucoup de chrétiens déplorent un magma de faits invérifiables, constituant une vision chaotique qu’on appellera « complotisme obscur », mais croient finalement dans tout un tas de scénarios invérifiables (mais péremptoires) constituant une vision qu’on appellera « complotisme éclairé », et qu’ils considèrent comme du discernement. Je crois vraiment que même dans notre eschatologie, nous devons chercher à être christocentriques. Et j’ai envie de dire, même si ce n’est pas entendu, que ce qui nous alimente et qui provient finalement de la bouche de la bête ne peut pas nous éclairer, et ne peut donc pas augmente pas notre discernement. Au pied de la lettre, c’est un mensonge.

      Il y a donc une escroquerie, et d’ailleurs, la connaissance qu’on prend pour du discernement, que produit-elle ? Ce n’est sans doute pas votre cas, mais je connais beaucoup de chrétiens qui deviennent inaccessibles à l’intelligence ou même à la simple logique. On les sent et on les perçoit comme inaccessibles. C’est vraiment alarmant. Et je ne vois pas la connaissance des plans cachés de la Bête fortifier la foi en Jésus de qui que ce soit. Mais je vois au contraire des discussions sans fin, stériles, chargées émotionnellement, je dirais presque : saturées émotionnellement. C’est souvent violent, si on ne va pas dans leur sens.

      Ce que le peuple de Dieu a besoin d’entendre aujourd’hui, ce n’est pas une description des plans de la Bête, mais des plans de Dieu et surtout : du sens de l’Histoire selon un point de vue éternel. Ce qui monte du monde nous pousse à la rétractation, nous pousse à nous cacher, nous, la lumière du monde. Nous mettrions notre confiance dans le fait de nous cacher, de faire des réserves, d’essayer de passer sous le radar de la Bête, et pourquoi ? Pour durer le plus longtemps possible ? Pour retarder le retour du Seigneur ? Le vrai message d’aujourd’hui ne doit pas nous conduire à nous cacher, c’est exactement l’inverse qui doit se passer.

      Nous devrions mépriser tout ce qui nous pousse à la peur. Je vais vous faire une confidence qui va peut-être vous choquer : j’ai téléchargé l’application covid-19 sur mon smartphone, pour toutes ces raisons, et je m’y suis senti conduit. Parce que je ne veux pas rater l’occasion de jouer un rôle positif en cas de retour de la pandémie, ce qui fait aussi partie de ma responsabilité de chrétien, de mon éthique chrétienne ; je veux garder un coeur simple et j’ai eu une grande paix après l’avoir fait, même si j’ai dû m’y reprendre à 2 fois. Et ensuite parce que je refuse que le moindre de mes choix soit dicté par la peur, ce qui constitue toujours une victoire de l’ennemi sur moi, que je lui concède, et donc à chaque l’acceptation d’un lien : il est là, le vrai contrôle.

  • Bonjour Anon,

    Ce que vous relevez est assez intéressant !
    Cependant je ne suis pas sûre qu’il faille envisager les choses uniquement sous cet angle.
    Mais en vous lisant j’ai repensé à une réflexion que je me suis faite il y a qqs temps au sujet de notre « géocentrisme » en temps qu’occidentaux.
    Géocentrisme naturel mais aussi spirituel parfois dans notre façon d’appréhender les choses révélées. Car en réalité ainsi nous risquons aussi de laisser de côté l’essentiel de ce qui est révélé et qui devrait être saisi plus profondément.

    Un exemple : lorsque dans la Parabole des Vierges il est question de la voix qui se fait entendre à minuit disant « voici l’époux sortez à sa rencontre ». Dans une vision géo-centrée on dira que Jésus l’époux reviendra un jour J à minuit.
    Mais cela reviendrait à dire que à moins que son épouse ne se trouve en totalité regroupée qu’en France ou du moins au lieu où se trouve celui qui se dit ça, autrement dit Jésus sera dans l’obligation de faire des étapes qui prendront presque tout un jour complet afin de prendre épouse si celle ci est disséminée sur la terre entière !

    Par exemple puisque vous parlez de la Chine les élus de ce pays auront déjà embarqué alors qu’ici il sera encore 17h (heure d’été s’entend) donc soleil tapant !

    De même concernant Son avènement, Il nous a laissé plein de signes qui devraient nous garder d’envisager les choses que sous un angle exclusivement matériel.
    Mais admettons qu’il faille ne regarder « les signes » que sous cet angle géocentrique naturel, nous aurions alors un sérieux problème car il arrive que lorsque l’occident est en paix l’orient est en guerre , quand le nord est en stabilité la terre remue ses profondeurs dans des séismes violents dans sa partie sud ou vice versa. Lorsque l’Est des USA connait des intempéries et des déluges d’eau il arrive que l’Ouest Californien se consume dans le même temps sous la chaleur. bon c’est vrai qu’en ce moment les peuples sont en ébullition partout sur la terre..

    Mais les temps «naturels » sont forcément différenciés des temps spirituels; de même qu’il existe en plus des signes naturels, d’autres spirituels à prendre en compte pour la compréhension des temps spirituels qui s’ouvrent sur le monde.

    Si on élude trop rapidement cette nécessaire distinction, alors on est obligé d’adhérer à l’idée absolument contre intuitif (spirituellement parlant) que les temps spirituels dont parle la Bible sont différents pour les hommes selon la latitude où ils vivent sur terre.
    Quand la Bible parle de la nuit (ou minuit) il s’agit d’un temps où les ténèbres spirituelles les plus intenses descendent sur la terre.

    C’est pourquoi aussi je crois (mais ça n’engage que moi) que la marque n’est pas au sens premier un signe exclusivement matériel sinon dans ce cas comme je le disais quelque part (si je ne me trompe), parmi les premiers à refuser cette marque ou ce signe il y aurait des groupes « anti système » du genre groupes de rébellion appelant à la désobéissance civile ou « extinction rébellion » et autres du genre qui n’ont absolument rien de chrétien et souvent même le contraire ! or ça serait absurde de se dire juste sur cette base qu’ils appartiennent à Dieu et persévèrent dans le fait de garder sa parole et son témoignage.

    Vous parlez de ce qui se passe en Chine ; disons qu’ils nous devancent au niveau de ces avancées technologiques utilisées et qui facilitent drôlement le contrôle de la population en même temps qu’ils donnent l’impression de faciliter la vie : c’est une réalité ! et vous avez raison de le faire remarquer .

    Mais nos frères de Chine seraient-ils en l’occurrence actuellement marqués par la Bête en utilisant toutes ces technologies présentement ? Il est rare qu’un Chinois paye sans application smartphone et qu’il le veuille ou non, à moins de vivre dans un bunker (ça c’est aux Usa, pas en Chine !) ses allées et venues faits et gestes sont connus et tracés; le contrôle est partout.

    Je n’ai pas d’application sur Smartphone pour acheter mais j’ai un peu vécu en immersion ce qu’on pourrait ressentir dans une telle société ultra contrôlée :
    j’étais entre décembre 2019 et Janvier 2020 à Shanghaï. J’y ai vécu sur ce plan du contrôle qq chose de déroutant, mais j’y avais eu un avant gout avant d’y mettre les pieds, car depuis juillet 2019 pour obtenir un visa pour la Chine il faut aller déposer ses empreintes à un centre de délivrance de visas en France, et cela n’a rien de la promenade de croisière de nos formalités pour délivrance du passeport Français.
    Là vous donnez les empreintes de vos pouces des deux mains puis de chaque main en entier puis de chaque œil et ils gardent ça dans leur fichier pour envoyer en Chine pour qu’à votre arrivée vous puissiez être repérés partout où vous allez. Puis en arrivant avant de sortir de l’aéroport vous passez encore plein de formalités en douane où on vous reprend les empreintes et qu’on vérifie que l’empreinte de votre œil correspond à ce qu’ils ont dans leur fichier (tout ça est impressionnant quand on n’a pas l’habitude et on peut prendre peur si vous n’êtes pas installés dans la paix du Seigneur Jésus-Christ).
    Alors que forcément où que vous alliez après dans les rues aux multiples caméras à reconnaissance faciale on sait exactement où vous êtes ce que vous faites, chaque fois que vous prenez le métro toutes vos affaires passent dans un scan . Une fois sur place notre VPN installé n’a pas pu fonctionner donc communication téléphonique ou email et navigation web tout est passé au scan par les autorités (ce que soit dit en passant nous avons aussi en France avec Google et compagnie lorsque nous naviguons sur le web malgré VPN ou autre illusion).

    So what ? Ai-je ramené la marque avec moi en rentrant en France ? Le seul problème est peut être les sites où j’interviens et ce que j’y dit ! oups Jérôme dsl dans ce cas 😉
    Bon jusqu’ici tout va bien : j’écris donc je suis.
    Mais devrais je vivre dorénavant dans la paranoïa et la peur de prononcer le nom de président Xi Jinping ?

    Je crois que si je devais mourir décapitée, hé bien je mourrais décapitée.

    Vous parlez de « la persévérance des saints » d’Apocalypse 14.12. Mais il en est question avant cela en Apocalypse 13.10 dont Apoc 14.12 n’est qu’une redite.

    Je pense qu’il faut remettre cette phrase en contexte pour saisir pleinement son sens. Apocalypse 13.10 (Français courant) : »celui qui est destiné à être prisonnier eh bien il ira en prison ; celui qui est destiné à périr , eh bien il périra par l’épée. Voilà pourquoi le peuple de Dieu doit faire preuve de patience et de foi » ou en version Louis Second « c’est ici la persévérance et la foi des saints ».

    A partir de là comment un enfant de Dieu peut avoir peur de ce qui va lui arriver s’il est en Christ ? Qu’il vive ou qu’il meure l’important n’est il pas de savoir s’il est en Christ ?

    Je ne sais depuis quand exactement, mais je vis avec l’idée de ne plus être là à n’importe quel moment et je trouve là une grande force spirituelle mentale morale et psychologique. J’aime la vie j’y trouve plein de raison de louer le Seigneur ! Chaque chose que je vois j’y trouve la marque de son amour et de sa sollicitude ; même dans ce monde pourri je rencontre parfois de belles fleurs sur la route où je chemine. Mais mourir j’y pense régulièrement au temps où je ne serai plus là . Quand je voyage je mets tout en règle comme si je devais ne pas revenir car il n’y a rien de pire que de laisser des choses en plan derrière soi (c’est biblique de mettre de l’ordre dans ses affaires :hé oui je suis très pratique :-)).
    Je n’arrive même pas à me projeter très loin dans l’avenir ; je ne sais pas si j’aurais une vieillesse par exemple. Ce n’est pas une fatalité c’est vraiment que je vis aujourd’hui avec la pensée que je pourrais ne plus être là et quand je me réveille le matin je suis heureuse d’être encore là et je me dis c’est qu’il y a une raison.

    Franchement vivre avec la pensée qu’on peut partir n’importe quand ça donne du pep’s pour ne pas repousser les choses au lendemain, mais aussi ça donne une grande liberté qu’on pourrait garder même en prison. Je le crois!

    Je pense qu’en tant qu’enfants de Dieu on devrait absolument « s’armer « de la pensée de mourir c’est une arme redoutable contre l’adversaire car c’est ce qui le met en échec : le fait de ne pas aimer sa vie jusqu’à craindre de mourir.
    Car sinon c’est quoi vivre et c’est quoi mourir pour un Chrétien en fin de compte ?

    • PS;
      S’armer de « la pensée de mourir » j’entends dans l’esprit de ce qui est dit en 1 Pierre 4.1.
      mais tout le chapitre est aussi éloquent quant à l’attitude que le Seigneur attend de nous dans ce monde où le jour baisse de plus en plus.

  • Nous trouvons deux hommes dans le NT qui ont dit qu’ils ne craignaient pas de mourir pour Christ : Pierre et Paul.
    Sauf qu’une différence majeure existait entre les deux . Le premier était dans une assurance présomptueuse qui l’aveuglait tandis que le second, Paul, était dans l’assurance de la foi et de l’abandon total. Pierre a finalement renié le Maître – même si c’était son école- avant de souffrir le martyr plus tard . Il devait être dépouillé de ses illusions sur lui-même et sur la nature de sa foi. Paul n’avait aucune illusion sur lui-même mais était parvenu à une place dans laquelle il pouvait affirmer en toute assurance : « Christ est ma vie, la mort m’est un gain « . Cela pour dire que , tout en ayant une foi profonde, soyons prudent sur notre capacité proclamée à faire face à la souffrance et la mort et veillons à nous assurer d’abord que , tout comme Paul, nous puissions proclamer qu’en toute réalité Christ est devenu notre vie.

    • Je pense que mon post dans sa formulation a pu sembler offensante. En cela je suis certainement et sûrement infirme et vous demande pardon ;
      Je ne perds pas de vue que vous avez exprimé votre pensée de façon large sans pour autant que cela soit précisément pour le cas qui est le mien.
      cependant, mon post reflète totalement le fond ma pensée et il veut exprimer une pensée large que votre post m’a permis d’exprimer.
      Ni vous ni moi n’avons écrit en considération des personnes mais en considération de ce qui était écrit et ça j’apprécie.
      c’était une précision que je souhaite quand même apporter car l’interface web peut donner l’impression d’altérer la nature des échanges et devoir changer la donne en fonction des personnes.
      Mais le fond rien que le fond quand on est sur ce terrain on peut se sentir libre de se reprendre en considérant qu’on est dans l’amour..
      Fraternellement

  • @ Jean-Louis Bulté,

    Ce que vous avez dit sur l’autre fil me permet de rebondir ici suite à votre post où gentiment en grand frère paternalisant et plein d’amour par devant l’Eternel vous avez souhaité me remettre sur le droit chemin en m’enjoignant de faire preuve d’humilité et non d’autant présomption. Car là franchement je donne l’impression de me la péter un peu à la Simon, avant qu’il devienne Pierre, puis plus tard, visité par l’Esprit.

    Ok je vous entends, mais je ne vais pas dire amen et vous comprendrez si Jérôme veut bien vous laisser entendre ce que j’ai à dire à mon tour.

    Car vous venez exactement de faire la démonstration de ce à quoi pourrait ressembler l’appauvrissement de la prédication dont question sur l’autre fil de discussion.

    Voilà la problématique :

    -Je dis que je n’ai pas peur de mourir demain si cela devait arriver.
    (Vous croyez certainement que j’ai sorti ça comme ça juste comme une écervelée sans y avoir réfléchi et médité sérieusement).
    -Et vous vous me pensez à l’image de Pierre et me dites que la parole que j’ai prononcé est de la veine d’un grand Paul, mais que moi je devrais me mettre au niveau de Pierre ( heu non plutôt Simon fis de Jonas) et rester à ma petite place bien tranquille.
    – Et vous pensez que là, en m’exhortant gentiment, vous êtes en train de m’édifier pour me ramener à la raison et un peu plus de vraie spiritualité car en vrai ma charnalité ressort clairement.

    Frère en réalité ce que je pense, vous êtes juste en train de tenter de me niveler par le bas et c’est là tout le mal de notre évangélisme moderne.

    Pensez vous que j’ignore mes faiblesses ? Vous auriez tort ! j’ai dit sur l’autre fil à un endroit (si vous avez encore le courage relisez) j’ai dit ceci : « la fin d’une chose vaut mieux que son commencement, que Dieu me garde ». Je n’ai pas besoin de relire, je sais que je l’ai écrit car cela fait partie de ce que j’ai en moi comme pensée intérieure chaque jour que Dieu fait. Là encore vous pouvez pensez que je manque d’humilité. Disons une fois pour toute que j’en manque et l’affaire est réglée et on avance.

    Maintenant que j’ai dit cela je devrai donc entrer dans une forme de misérabilisme du discours évangélique pour paraitre correcte et spirituelle ?

    Non ! vous ne me trouverez pas sur ce chemin là car il n’édifie personne, c’est juste une autre forme d’orgueil qui ne dit pas son nom : de la fausse humilité. J’ai rien à vendre, je m’expose en disant ce que je dis car je n’ai rien à perdre et c’est en cela aussi une façon d’accepter la mort et ça libère drôlement. Je n’ai pas d’image à protéger je me moque de ce qu’on peut penser de moi et c’est pour cela aussi que je dis que cette façon de vivre rend libre. Je suis libre de mes propos car c’est pas comme si j’avais quelque chose à protéger.

    Il est possible que vous ne lisiez jamais ce que je vous écris là, si Jérôme juge que ce n’est pas lisable, ce qui voudrait aussi dire qu’il a qq chose à protéger et c’est pas faux car vous êtes qq’un de gentil et certainement droit et je l’oblige à se trouver entre le marteau et l’enclume ou l’arrière-train entre deux transat si vous me passez l’expression mais il fait soleil donc…

    Mais devrais-je vous laissez me niveler par le bas juste pour ménager le choux et la chèvre et paraitre correcte ? C’est justement là le problème : mais je dis toujours ce que je pense quitte à devoir tout perdre et même des amis (bizarrement la vérité m’a jamais fait perdre d’amis).

    Mais jamais l’amour fraternel que je dois à mes frères et sœurs n’a constitué un frein à ce que je dise en vérité ce qui doit être dit. Je parle au risque de perdre des amis précieux. J’y peux rien il y a un feu en moi qui consume à ces moments là et je n’ai pas peur que l’eau l’éteigne et même j’ai besoin de l’eau pour nourrir ce feu car c’est un feu qui absorbe l’eau et s’en nourrit.

    Frère, n’essayez jamais de niveler les enfants de Dieu par le bas sinon vous serez attelé à un travail de sape dans le champ du Seigneur.
    Paul a dit soyez mes imitateurs ; et vous trouvez présomptueux que de dire ce que j’ai dit ?

    Vous me parlez de Pierre mais il était dans la chair à ce moment là ! c’est pas parce qu’il guérissait les malades et chassait les démons qu’il était revêtu de l’Esprit durant ce temps là ! même Judas le faisait aussi avec les 12 !
    Et vous voulez donc me confiner à une telle posture ma posture charnelle d’avant effusion de l’Esprit ?

    Jésus lui avait dit « quand tu seras revenu [affermis] tes frères ». Je crois qu’aujourd’hui le peuple de Dieu a besoin d’entendre des messages d’affermissement, pas des mAssages qui le placent dans une posture de mauviette dans ce monde au point qu’il ait peur d’un positionnement fort alors qu’il a reçu de quoi être fort.

    Là je vais passer franchement pour quelqu’un d’orgueilleux mais quel est le problème avec ça je m’en moque bien de passer ainsi aux yeux des autres, Dieu se charge de gérer mon image moi cela m’importe peu. et si je reviens sur ça c’est pour contextualiser ce que vous avez dit et que vous croyez juste mais qui ne l’est pas et c’est parce que je vous apprécie.

    Jérôme a dit ci-dessus en parlant de l’application « stop covid » qu’il refuse que ses choix soient dictés par la peur.

    Moi je refuse que mes choix de positionnement soient dictées par la crainte du qu’en dira t-on.
    Je suis libre dans ma tête et dans mon esprit donc aussi dans mon cœur pour peu que ce soit en cohérence avec ce que je crois être juste devant Dieu.
    Or c’est injuste de chercher à me ramener dans une posture charnelle comme si une vraie spiritualité de réflexion et donc fonctionnement m’était et devait me demeurer hors d’atteinte.

    Vous croyez que c’est une chose si difficile et inhumaine que d’accepter la souffrance ? Dans ce cas c’est que notre évangile est bel et bien devenu un évangile douillet de cocon qui fabrique des mauviettes sur le plan spirituel!
    ET alors les chrétiens finissent par ne pas comprendre pourquoi Paul a pu écrire « vous n’avez pas encore résisté jusqu’au sang ».Hébreux 12/4.

    Et je vais vous expliquer quelque chose où vous pensez encore que je me la pète charnellement mais tant pis.

    Avant de connaitre le Seigneur je fumais je fumais énormément. Jusqu’à ce qu’un jour j’en sois arrivée à faire la manche pour quémander des cigarettes. Je n’ai pas réussi à en trouver. Je me suis assise je pleurais toutes les larmes de mon corps. Et j’ai souffert dans mon corps car j’étais en manque. Ce soir là j’ai fait le point car je n’ai pas aimé ce que j’ai vu de moi. Et j’ai décidé d’arrêter la cigarette (j’étais encore jeune je commençais les études).

    C’est bien après cela que j’ai rencontré le Seigneur mais j’a i cessé de fumer parce que je l’ai voulu assez fort pour trouver en moi la force d’arrêter et j’ai accepter dans mon corps la souffrance que ça générait car je voulais absolument cesser de fumer. C’est bizarre ça n’a pas durer longtemps à peine une semaine pour arrêter ; puis un certains temps j’ai garder les postures car quand j’étudiais je tenais mon stylo comme une cigarette mais là aussi ça n’a pas durer longtemps.

    Puis des années après ma conversion et quand je suis venue dans l’hexagone j’ai vu que des chrétiens luttaient pour arrêter la cigarette et priaient le Seigneur sans voir le bout du tunnel alors que moi sans être encore Chrétienne j’avais trouvé en moi la ressource d’arrêter.

    (c’est là que vous me direz peut être de cesser de parler ainsi car ça va pas aider ceux qui luttent et n’y arrivent pas. Mais je vous demanderai de quel évangile nous parlons alors !un qui parle en fonction de ce qui va dorloter dans des impossibilité des impuissances de toutes sortes dans lesquelles même le monde ne marche pas forcément ?

    La réalité qui va gêner cet évangile là c’est d’entendre que sans avoir eu Christ j’ai pu me sortir de la cigarette. Or beaucoup de Chrétiens qui ont le secours du Saint Esprit (ce que je n’avais pas à l’époque) restent encore emprisonnés dans l’addiction. Certains invoquent le démon de la cigarette d’autres attendent que la grâce leur tombe dessus pour avoir la force du jour au lendemain d’arrêter.
    Mais peu imaginent que sortir de l’addiction va leur coûter de souffrir et donc de perdre qq chose.
    Parce que cet évangile là a fabriqué ctte mentalité. Et parce qu’on a menti et fait croire que la vie était facile ou devait être facile.

    Pourtant la souffrance dans le corps n’est rien comparé à la souffrance dans l’Esprit et surtout dans l’âme qui elles sont souvent carrément insoutenables. C’est pourquoi Jésus dit ne craignez pas ceux qui peuvent tuer le corps ».

    Quand je dis que je n’ai pas peur si vous ne le comprenez pas c’est parce que souvent dans notre mentalité occidentale à la vie douillette on a une notion de la vie qui fait que on ne comprend pas la force mentale d’un kamikaze ou d’un djiadiste capable de mourir pour une cause qu’ils défendent. Et on se contente de dire que c’est parce qu’ils sont possédés de l’ennemi. Dans ce cas c’est aussi admettre que l’ennemi donne une force supérieure à celle que peut donner le Saint Esprit aux enfants de Dieu. Non ?

    J’avais 17 ans quand j’ai dit à mes parents de ne plus me considérer comme leur fille car j’appartenais à « la cause ».
    Je n’avais déjà pas peur de mourir pour une cause injuste
    et vous pensez que mourir pour un cause juste me fait peur ?

    Si en me demandant de ne pas me comparer à Paul, vous me suggériez de tenter de me hisser au niveau du petit orteil de Pierre revenu à Christ (sans même oser parler du Pierre de la Pentecôte) j’aurais pu accepter cela pour une édification à mon endroit ; mais là, pas moyen, car ce que vous me demandez en me ramenant à Pierre au moment où le coq à chanté après sa déclaration présomptueuse c’est ni plus ni moins qu’une posture charnelle de fausse humilité (Vous ne m’aimez donc vraiment pas ? 🙁 )

    Alors là non là c’est non et c’est un NON non négociable. Je ne prétends pas que je suis parvenue car le chemin est long jusqu’à l’arrivée, et je suis en faiblesse et souvent boiteuse comme bcp d’autres, mais je ne souhaite pas niveler par le bas la sorte de marche à laquelle le Seigneur m’appelle car la vocation n’est ni terrestre ni charnelle elle est céleste et donc élevée.

    Peut être êtes-vous choqué que je vous parle ainsi mais vous auriez tort ; si je n’ai pas donné l’impression que je m’exprime ainsi c’est que je fais bcp bcp bcp d’efforts pour mettre les formes mais je n’ai pas vraiment l’habitude de mettre les formes ; les temps sont durs on n’a pas vraiment le temps avec la crème qd il s’agit de cela et vous pouvez bien supporter que je vous dise cela n’est ce pas ?

    Car si je vous parle ainsi c’est que vous regrettez l’appauvrissement du message évangélique ; c’est pourquoi en retour je vous demande de ne pas m’inciter à édulcorer ce que je crois être une vérité juste dans le but de ménager les sensibilités.
    Bon ….
    Parfois il faut se taire mais parfois quand même il fallait quand même que je le dise.

    Fraternellement

  • Chère soeur Eliane,
    j’ai bien considéré votre réaction à mon court commentaire qui se voulait très élargi et non ciblé comme vous l’avez considéré. Je ne vous connais pas et comment serais-je en droit d’établir un jugement ? Le Seigneur connait le coeur de chacun et sait ce que nous sommes en mesure de supporter réellement. Vous savez fort bien combien s’illusionnent complètement sur leur véritable condition spirituelle !
    Ce qui m’indispose un peu par contre c’est l’importance de vos mécanismes de défense. Vous ne voulez pas vous justifier mais pourtant vous ne cessez de le faire. J’ai trouvé plaisir à lire bien de vos commentaires et je vois que vous êtes une femme entière, aux convictions très définies, ce que j’apprécie, mais, s’il vous plait, faites attention de ne pas vous laisser gagner par une forme subtile d’amertume qui ternit quelque peu vos prises de position – et bien des expressions que vous utilisez en témoignent. Votre très vive réaction à mon petit commentaire est empreinte d’une certaine agressivité.

  • Bonjour,

    merci pour cet article plein de sagesse.

    Cependant vous dites : »Au mois d’avril 2020, facebook a déclaré avoir signalé 50 millions de contenus classés comme de la désinformation. » et vous semblez acquiescer.

    Dans un sens, venant de Facebook c’est assez étonnant : cela pourrait être le signe d’un début de reconnaissance de la folie de ce genre d’application, devant les horreurs engendrées par sa « toute puissance », une forme d’aveu, de repentance…

    Mais une question se pose : Facebook a-t-il l’autorité de faire le tri dans ce qui est posté sur son réseau ?
    De quel droit bâillonner la parole de son prochain ? On comprends bien l’intention, mais Facebook ne se place-t-il pas alors dans le rôle du Miniver d’Orwell, le Ministère de la Vérité ? Quel orgueil quand on y pense !

    Facebook peut-il par exemple supprimer un post créationniste ? Un post pro-life ? On sait bien que quand le diable a le pied dans la porte, il ne tarde pas à entrer tout entier.

    On voit assez bien ou cela pourrait nous mener. Assez rapidement après que la loi Avia sera validée, qui interdira aux associations LGBT par exemple de trouver des propos haineux dans la Bible ? Et donc de l’interdire ou alors n’en autoriser qu’une version expurgée (apostate) ?

    Aide-nous Seigneur !

    • @Michel
      Dans un monde qui effectivement semble en roue libre, on ne peut que se féliciter que Facebook fasse le ménage dans son réseau. Mais vous avez raison de relever que l’initiative va dans deux sens : d’un côté on va bâillonner les contenus haineux (ce que nous ne pouvons qu’approuver), mais de l’autre, c’est la porte ouverte à n’importe quelle censure. Mais bon ! il faut simplement se souvenir que Facebook est une propriété privée, et que le propriétaire est seul maître chez lui. La question de la liberté d’expression est donc toute relative.

      Certaines choses ne devraient vraiment pas pouvoir circuler tant elles sont toxiques et nocives, et Mark Zuckerberg doit être conscient qu’il pourrait être accusé un jour d’apologie de crimes en donnant accès à son réseau pour des diffusions d’exécutions d’otages en direct, ou des attentats terroristes en live. C’est donc un sujet complexe et très sensible.
      Mais le vrai problème est et doit demeurer spirituel : 2,7 milliards d’utilisateurs par mois, dont 1,79 milliard d’utilisateurs quotidiens — dont bon nombre de chrétiens, vivent sous perfusion et reçoivent un déluge d’informations diverses et variées, et elles ne sont pas toutes bibliques ! Une sorte d’immersion (un baptême quotidien) dans l’esprit du monde. La moyenne mondiale serait de 2h23 mn par jour et par internaute. Mais si on croise avec une statistique de temps passé devant les écrans, on atteint le chiffre de 5 heures par jour (en France), d’après une étude de Santé Publique France. Et on se plaint que les gens ne lisent plus, et que les chrétiens ne lisent plus la Bible : cherchez l’erreur.

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Site Footer